Devoir de Philosophie

LA COMMUNE DE PARIS DE 1871

Publié le 16/02/2022

Extrait du document

« LA COMMUNE DE PARIS DE 1871 1 – Les origines La Commune de Paris est née des évènements de la guerre franco-allemande de 1870. Lorsque le 4 septembre 1870, les Parisiens apprennent la défaite de Napoléon III à Sedan, il n'est pas question pour eux de renoncer aux combats. Aussi, la IIIe République est proclamée à l'Hôtel de ville et un nouveau gouvernement, dit de la défense nationale, est mis en place, avec à sa tête le général Trochu. Des dissensions apparaissent entre le gouvernement majoritairement bourgeois et la population, qui réclame une guerre à outrance. Ces désaccords se renforcent sans cesse et conduisent aux soulèvements réprimés d'octobre 1870 et de janvier 1871. En effet, pendant que la population parisienne résiste au blocus de Paris avec courage, dans l'espoir de remporter la guerre, le gouvernement tente de négocier un armistice avec Bismarck. Finalement, l'armistice est signé le 28 janvier 1871. Paris capitule et doit, selon les clauses du traité, organiser l'élection d'une assemblée nationale pour le 8 février. Le résultat des urnes donne alors la victoire à une majorité de royalistes ruraux, partisans de la paix. La nouvelle Assemblée nationale s'installe à Bordeaux et Adolphe Thiers devient chef d'État, à la tête d'un gouvernement provisoire. Redoutant une révolte, Adolphe Thiers, chef du pouvoir exécutif, ordonne à l’armée de s’emparer des canons achetés qui servaient à la défense de la capitale , symbole de la résistance parisienne, et qui avaient été parqués à la Butte Montmartre et aux Buttes-Chaumont. Mais le peuple ne l'entend pas de cette oreille. Les soldats sont stoppés par la foule pacifique et les deux groupes fraternisent. De nouveaux ordres tombent, l'armée doit tirer sur la foule pour se faire obéir. Les soldats n'obéissent pas et les Parisiens s'en prennent aux deux généraux, qui sont emprisonnés et fusillés. Le nouveau gouvernement préfère s'éloigner de Paris et s'installer à Versailles. La capitale est ainsi abandonnée au Comité central de la Garde nationale. L'Hôtel de ville est investi et des élections sont organisées le 26 mars pour la mise en place de la Commune de Paris. 1 sur 4 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles