Devoir de Philosophie

"La vie a besoin d'illusions, c'est-à-dire de non-vérités tenues pour des vérités." Nietzsche, Le livre du philosophe. Commentez cette citation. ?

Extrait du document

nietzsche

Selon Nietzsche, l'illusion ne résulte pas seulement des rapports sociaux : elle est une nécessité de la vie, de notre condition d'êtres biologiques. Les animaux sont eux aussi victimes de leurres, qui jouent le rôle de stimuli. Les hommes ont par nature besoin de croire en des "non-vérités", faute de quoi la vie leur serait insupportable. Nietzsche, en fin psychologue, souligne à la fois le désir de la conscience humaine de posséder la vérité et en même temps son incapacité à accepter luicidement sa condition d'être mortel. En d'autres termes, nous désirons tous la vérité et pourtant nous nous arrangeons le plus souvent avec la réalité. L'illusion n'est pas, comme on pourrait le penser hâtivement, le contraire absolu de la vérité, elle est la vérité telle que nous pouvons l'accepter tout en étant capable, par un effort sur nous-mêmes d'y renoncer.

« 3. La vérité n'est pas seulement l'accord vis à vis d'un objet, c'est aussi l'accord vis à vis d'un sujet. La vérité n'a desens que pour un sujet pensant qui cherche une juste représentation de la réalité, soit pour la connaître soit pour latransformer. Cela peut être l'accord avec autrui comme dans une promesse, ou l'accord avec soi même comme dansun engagement. La vie au sens de l'existence humaine, c'est à dire la vie pour un esprit intelligent, a besoin de cegenre de vérités pour s'exprimer pleinement. La vie en commun et le sens de la vie personnelle dépendent donc de lavérité. Transition : La vérité attache la vie à la réalité, elle lui permet de s'adapter et de la transformer. Cependant, nous ne pouvons connaître que très peu de vérités et les nécessités de la vie nous forcent à croire plutôt qu'à connaître. III : La croyance Croyance et illusion 1. Il faut distinguer la croyance qui est l'assentiment (l'acte de tenir pour vrai) à une représentation de l'illusion qui estl'assentiment à une représentation fausse. La croyance ne se base pas sur une preuve ou une démonstration quiétablissent une valeur de vérité absolue, mais sur une probabilité plus ou moins forte. Ainsi, la croyance selonlaquelle le soleil se lèvera demain est quasiment indubitable, l'idée que dix soleils se lèveront demain est une illusion. Vie et croyance 2. La vie a besoin de la croyance, elle ne peut pas se contenter d'illusions. Personne ne se contenterait d'accepter uneillusion caractérisée, l'illusion ne fonctionne que lorsqu'on ignore son statut de non vérité. L'assentiment conscient àune illusion serait donc une contradiction : dès lors qu'on connaîtrait l'illusion comme non vérité, ce ne serait plusune illusion puisqu'on la connaîtrait. Si la vie poursuit souvent des illusions ce n'est pas par ce qu'elle a besoind'illusion mais par ce qu'elle a besoin de vérités pour s'adapter à la réalité, l'illusion est un accident, la vérité est lebut réel de la vie. L'illusion quant à la croyance 3. Une illusion prend souvent la place de la croyance : lorsque l'on considère notre croyance comme la réalité ellemême. C'est une illusion naturelle qui s'effondre selon Hume à la première réflexion philosophique. Elle consiste àconfondre notre représentation de la réalité avec le réalité elle même. Hume prend l'exemple de la perception d'unetable que l'on confondrait avec la table elle même, mais son apparence change sans cesse alors que la table restetoujours la même. Cette illusion est courante, la vie en a besoin au sens où elle permet un accord spontané avec laréalité, mais elle n'est pas un besoin nécessaire et elle peut être dépassée par la vérité sans gêner la vie au lieu dedemeurer une illusion. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles