Devoir de Philosophie

cours d'hggsp theme 2 terminal: faire la guerre, faire la paix

Extrait du document

Thème 2 : faire la guerre, faire la paix I _ Formes de conflits et tentatives de paix dans le monde actuel, panorama des conflits armés actuels, essai d’une typologie : nature des conflits et acteurs des modes de résolutions A/ Des conflits armés de plus en plus complexes 1 . Un conflit n’est pas forcément une guerre Comparaison caricature LN (1p79 et 3p97) Quelle différence entre guerre et conflit : Dans une guerre il y a des états or que dans un conflit ce ne sont pas que des états  usage de la force militaire. Conflit ne veut pas dire guerre ! Conflit : une opposition, un antagonisme, une lutte, une rivalité entre des individus mais aussi entre deux groupes humains ou deux Etats ou encore entre deux ou trois des collisions d’Etats mais cette opposition ne débouche pas forcément sur l’usage de la force armée. La guerre : un conflit qui provoque l’usage d’une force militaire, d’une force armée qui tente d’imposer sa volonté à un ou plusieurs adversaires en usant de la violence. Elle se définit aussi par son intensité Dans une cyber-guerre on ne tue pas des gens, on ne détruit pas des bâtiments, on arrive a désorganisé des choses qui conduit à des morts. Conflit du World Trade Center (attentat du 11 sept 2001)  usage de la violence (3 000 morts) c’est une guerre. L’intensité du conflit armé est aussi un facteur clé de définition de la guerre. S’il n’y a pas d’intensité minimum on ne parle pas de guerre. Quand on est dans un conflit (25 à 100 morts) on parle de conflit mineur. Au-delà de 1000 morts on parle de conflit Une guerre se définit aussi par sa durée. Une guerre c’est quelque chose de politique, il y a un évènement qu’il le déclenche et y’a toujours un évènement qu’il l’arrête, un cessez le feu (accords…) Un autre paramètre entre en jeu : l’extension spatiale du conflit Le XX s c’est le siècle où il y a la plus grande échelle de conflits mondiales, l’apogée de la violence c’est la Seconde Guerre mondiale (entre 50 et 60 millions de morts). Elle touche toute la planète, l’Europe et le bassin méditerranéen, Asie du Sud… Il y a ici un conflit ! A l’échelle plus petit, en 2017 pendant la guerre de Rio : l’Etat Brésilien essayent de reprendre certains bidonvilles pour faire bonne image car il y avait les JO de Rio (2016) et la coupe du monde de football (2014). On assite a une guerre urbaine, une micro-guerre (guerre sur une toute petite échelle). C’est la guerre des Favelas, les force de l’état ont tenté d’imposer leur autorité, leur ordre à des gangs entre 2016 et 2018 (60 milles morts) guerre urbaine. Une guerre n’est pas forcément sur un grand territoire. Il y a également des guerres régionales par ex le Pakistan, Iran – Irak, les Balkans Il y aussi des guerres dites intraétatique ce n’est pas toujours une guerre civile 2 . Il existe différents types de conflits armés a) La forme dominante de la guerre depuis 1989 : les conflits intraétatiques Le nombre de guerre civile à beaucoup augmenté, la guerre coloniale augmente, guerre intraétatique. On a l’idée d’un développement, depuis 1990, de la guerre intraétatique (autrement dit guerre civile) augmente exemple : entre l’Ethiopie et l’Erythrée et l’Equateur et le Pérou. Etude p99 Contexte culturel du Soudan ? Guerre civile au Soudan entre deux partis : les forces gouvernementales Arabes et les rebelles non Arabe. La religion dominante est l’Islam Dans quelle partie du territoire soudanais, où se localise le Darfour ?  Le conflit a lieu dans la région de Jebel Marra au Darfour dans l’ouest du Soudan, en Afrique Quels sont les principaux protagonistes du conflit du Darfour ?  Les principaux protagonistes du conflit sont les forces gouvernementales et les rebelles Quels sont les enjeux du conflit pour chacun d’entre eux ? Différenciez-les en fonction de leur nature ?  Les rebelles souhaitent la fin de la « marginalisation économique » et le partage du pouvoir avec le gouvernement de Khartoum dominé par les Arabes. Les forces gouvernementales souhaitent Quelles en sont les conséquences ?  La population se déplace, des dizaines de milliers fuient le conflit, des camps de concentrations sont crées en dehors du territoire soudanais. Il y a également massivement de morts. Le conflit de Darfour a fait 300 000 morts et 2,5 millions de personnes déplacés. Pourquoi peut-on parler d’internationalisation de ce conflit ?  On peut parler d’internationalisation avec ce conflit car le conflit s’étend sur d’autre région tel que Tchad, où se trouve de multiples camps de concentration CORRECTION Le Soudan se situe en Afrique Sahélienne. C’est l’Afrique qui fait le contact entre le Sahara et Pays musulman. Le Darfour se situe dans la partie ouest du soudan. La guerre civile se passe dans la Darfour, particularité culturelle : ils ne sont pas Arabophobe. Les deux protagonistes sont les forces gouvernementales (avec une rédaction d’armés) et les rebelles (les rebelles fous, qu’une partie de la pop). Les rebelles réclament la fin de la marginalisation économique (cad il veut équilibrer le partage des ressources) et veulent également un partage de pouvoir, renverser le gouvernement. Le gouvernement va répliquer, veut rétablir l’ordre et son autorité pour contrôler les ressources pétrolières de la région ce qui lui donne un moyen d’exister. Conséquences : guerre atroce, 300 000 victimes essentiellement à cause du gouvernement. Ils forcent la population à se déplacer, à faire fuir les civiles comme cela les civiles fous ne pourront pas aidés les rebelles. Ce qui entraine l’intervention de l’ONU pour les aider contre ce crime humanitaire, ils ont fuient sur les autres pays : au Tchad. Ce qui devient un conflit international. Nous voyons à travers cette exemple plusieurs types de guerres civiles :  Les rebellions : ex le Darfour. Il y a un territoire, un groupe ethnique, un groupe social qui se rebelle, qui désobéit à un pouvoir en place. Il n’y a pas de but de séparation. Pour objectifs de modifier un situation jugée insupportable  Les conflits identitaires : C’est récent, c’est lié à la fin de la GF. C’est lorsqu’un groupe culturel refuse la présence d’autres groupes sur son territoire (tolérance poussée au max) C’est le mécanisme du Nazisme (on a appelé ça un nettoyage technique par les Serbes  extermination programmé, volonté d’éliminer un peuple (par les exécutions…)  Les conflits séparatistes :Un groupe culturel qui veut séparer de l’état où il se trouve (ex : les Tchéchènes)  Des mouvements d’opposition politique : Conquête du pouvoir avec une concurrence d’idéologie. (ex : guerre civile Espagnole ex : Yémen) Certaines guerres civiles ont des répercussions internationales fortes on parle de guerres civiles internationalisées : deux groupes qui ont le pouvoir vont chercher dans un autre pays. ex guerre du Darfour il y a des réfugier dans des pays extérieurs (Tchad) et la présence de l’Onu qui apporte l’aide humanitaire internationale. Il y a aussi par ex en Syrie qui a l’aide d’autres pays. Des états qui profite des guerres civiles profite pour augmenter leur puissance. Elle profite du chaos pour leur bénéfice. De plus en plus la justice internationale a le droit de faire arrêter des chefs d’Etat pour les juger contre crime contre l’humanité : elle entre dans les Etats en guerre. b) La forme la plus classique de conflit armé : la guerre conventionnelle On retrouve une forte réduction des conflits interétatiques. Les guerres conventionnelles : opposent des Etats entre eux. Elles utilisent leur force d’amés régulières* et elles utilisent les mêmes forces. Ce sont des guerres symétriques. Et qui ont pour objectifs de conquérir des territoires (objectif de puissance). De plus elles ont pour objectifs de modifier les limites d’un Etat (ex de l’Iran et l’Irak : l’lrak revendiquait un bout de territoire qui avait accès à la mer. ex conflit France et la Prusse). Et enfin on peut faire la guerre à un autre état pour un objectif de réunification (ex Vietnam/ Corée). Il ya des conflits idéologique : un état veut détruire le système politique d’un autre (Iran / Irak : l’Irak déclenche la guerre pour détruire la république Arabe) *Une armée régulière : c’est une armée qui est payé et équipé par un état et qui agit en son nom. Ce ne sont pas seulement des soldats citoyens, elle peut être composé de professionnelles ce sont des engagés pour leur pays. (b différent des mercenaires) c) Les conflits d’un genre nouveau : les guerres non conventionnelles. P104 La guerre conventionnelle est deux forces armés régulière qui utilisent les mêmes forces (= forces symétriques). Elles souhaitent lui imposer ses conventions La guerre non conventionnelle l’objectif est de terroriser et non de le dominer de prendre ses territoires. Pas de ligne de fonds, ni de champs de bataille, ni de batailles contre Etats. Le 11 septembre : Il y a 15 personnes qui ont fait 15 000 morts WWC : guerre d’image, ils ont fait peur Le Bataclan : également, à nous faire peur  OBJECTIFS DIFFERENTS 2 août 2018 : la lutte contre le terrorisme au Mali. Il y a une mutation complète des nouveaux conflits LES GUERRES NON CONVENTIONNELES Les attentas du 11 sept 2001 aux USA ont clairement établie une rupture car il y a très peu de combattant pour provoquer dégâts considérable (plusieurs milliards de dollars de destruction, pour 15 Hommes). Changement total d’objectifs il n’y a pas eu de revendication politique ou économique. L’idée est de terroriser de faire peur. Les guerres non conventionnelles sont nées. Elles diffèrent des formes de guerres anciennes. Elles n’ont pas forcément d’objectifs territoriaux ou économique. Leurs objectifs restent politiques : volonté avoir un impact médiatique, c’est le cas du WWC (grande résonnance) également le cas l’attentat du Bataclan et de Charlie Hebdo (impact médiatique énorme, guerre politique). Il n’y a pas forcément d’états : des adversaires, une simple organisation terroriste (Nigérian // Boko Haran), une organisation politique (Israël // Hesballand) (Royaume Uni // Ira), il n’y a pas forcément d’armées. Elles sont toujours asymétriques (petit nombre contre grande nombre). Objectifs= de taper dans les médias. Leurs cibles sont très souvent des civiles pour terroriser au maximum l’opinion public. Investissement minimum = dégâts énormes. Ce n’est pas réserver au monde actuel, il y a eu d’autres guerres conventionnelles anciennes : 1) la Palestine Romaine : groupes de fanatiques anti-romains veulent rétablir le monde de Dieu (aspect politique). Il y a parmi eu un groupe de Zélotes ils portent un couteau et vont agresser avec un sicaire, un couteau. 2) Sectes des Assassinats (XII-XIV) : Attentas suicides contre des chefs ou des responsables musulmans (= tueurs à gages). => Aujourd’hui cele c’est généraliser

« A l’échelle plus petit , en 2017 pendant la guerre de Rio : l’Etat Brésilien essayent de reprendre certains bidonvilles pour faire bonne image car il y avait les JO de Rio ( 2016 ) et la coupe du monde de football ( 2014 ). On assite a une guerre urbaine, une micro-guerre (guerre sur une toute petite échelle). C’est la guerre des Favelas, les force de l’état ont tenté d’imposer leur autorité, leur ordre à des gangs entre 2016 et 2018 (60 milles morts)  guerre urbaine . Une guerre n’est pas forcément sur un grand territoire. Il y a également des guerres régionales par ex le Pakistan, Iran – Irak, les Balkans Il y aussi des guerres dites intraétatique ce n’est pas toujours une guerre civile 2 . Il existe différents types de conflits armés a) La forme dominante de la guerre depuis 1989 : les conflits intraétatiques Le nombre de guerre civile à beaucoup augmenté, la guerre coloniale augmente, guerre intraétatique. On a l’idée d’un développement, depuis 1990 , de la guerre intraétatique (autrement dit guerre civile) augmente exemple : entre l’Ethiopie et l’Erythrée et l’Equateur et le Pérou. Etude p99 Contexte culturel du Soudan ?  Guerre civile au Soudan entre deux partis : les forces gouvernementales Arabes et les rebelles non Arabe. La religion dominante est l’Islam Dans quelle partie du territoire soudanais, où se localise le Darfour ?  Le conflit a lieu dans la région de Jebel Marra au Darfour dans l’ouest du Soudan, en Afrique Quels sont les principaux protagonistes du conflit du Darfour ?  Les principaux protagonistes du conflit sont les forces gouvernementales et les rebelles Quels sont les enjeux du conflit pour chacun d’entre eux ? Différenciez-les en fonction de leur nature ?  Les rebelles souhaitent la fin de la « marginalisation économique » et le partage du pouvoir avec le gouvernement de Khartoum dominé par les Arabes. Les forces gouvernementales souhaitent Quelles en sont les conséquences ?  La population se déplace, des dizaines de milliers fuient le conflit, des camps de concentrations sont crées en dehors du territoire soudanais. Il y a également massivement de morts. Le conflit de Darfour a fait 300 000 morts et 2,5 millions de personnes déplacés. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles