Devoir de Philosophie

L'homme et la ville

Publié le 05/06/2022

Extrait du document

« A. INTRODUCTION Avec l'apparition de calcul du béton armé aux états limites suite à l'abandon de calcul avec les contraintes admissibles, il était aussi bon de revoir les calculs du béton précontraint d'où l'apparition ainsi du béton précontraint aux états limites. La règle BAEL ET BPEL est mise en vigueur depuis des années 80 qui, actuellement est remplacée par l'euro code 2. - Pourquoi la précontrainte dans le béton ? L'utilisation de la technique du précontraint en béton permet de doter celui-ci d'une résistance plus élevée apportant un effort de compression interne composant l'effort de traction produit par les charges des éléments structurels. - Comment est fait le béton précontraint ? La précontrainte des poutres ou autres ouvrages est généralement assurée par des câbles d'acier fortement tendus qui transmettent au béton leur tension par des dispositifs appropriés, la mise en tension des câbles peu intervenir avant le bétonnage de la pièce "pré-tention" ou après le bétonnage de la pièce "post-tension". - Quelle est la différence entre le béton armé et le béton précontraint ? Le béton armé est composé d'armature comme le béton précontraint. Les armatures du béton précontraint subissent une tension. Ce possédé du précontraint permet d'augmenter sa qualité de compression. La compression qui va s'opposer aux contraintes de traction produites par les différentes charges sur la poutre. A.1. HISTORIQUE L'idée de soumettre le béton à un effort de compression permanent lui permettant de travailler en flexion sans qu'il n'en résulte de traction avait été émise dès la fin du XIXème siècle, avec la non-maîtrise de propriétés mécaniques de l'acier, des déformations différées du béton soumis à des efforts permanents importants. C'est seulement à la fin des années 1920 que les progrès dans la fabrication des aciers durs et une meilleure connaissance du comportement différé du béton ont permis à Eugène Freyssinet de mettre au point le béton précontraint, dans lequel les efforts de compression permanents sont obtenus à l'aide d'armatures en acier fortement tendues. Voulant dépasser les limites du béton armé Eugène Freyssinet a conçu en 1928 le procédé de la précontrainte. C'est dans les dernières années du 20e siècle qu'on commence à utiliser le béton armé, matériau composite où le béton reprend les efforts de compression alors que les armatures reprennent les efforts des tractions. Comme le béton ne peut pas s'allonger autant que les armatures, des micros fissures apparaissent à leur voisinage et il ne reprend que partiellement son état initial lorsque la charge est enlevée. Ces micros Béton précontraint, L2 CIB, ASS KAMWANG MAKUND Piyo 1 | P a g e »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles