Devoir de Philosophie

George Stephenson par Charles Dollfus Conservateur honoraire du Musée de l'Air C'est à George et à son fils Robert Stephenson qu'est due la conception du chemin de fer, tel qu'il a été et tel qu'il est depuis 1830.

Extrait du document

George Stephenson par Charles Dollfus Conservateur honoraire du Musée de l'Air C'est à George et à son fils Robert Stephenson qu'est due la conception du chemin de fer, tel qu'il a été et tel qu'il est depuis 1830. George Stephenson est généralement considéré comme étant le seul et complet initiateur de la plus glorieuse des inventions. Sa part a été considérable, essentielle, mais le nom de son fils doit lui être associé, car c'est à celui-ci que revient la partie capitale du développement de la traction : le principe de la locomotive à vapeur normale. George Stephenson est l'exemple le plus typique de ces hommes sans instruction qui ont, dans le siècle de tous les progrès - 1750 à 1850 - changé la face du monde. Ouvrier mineur du rude Northumberland, où il est né, à Wylam, le 9 juin 1781, il a connu les plus durs travaux et les privations qui étaient alors la vie des enfants de ce pays. Tout jeune, il montra, avec une intelligence exceptionnelle, des prédispositions pour la mécanique et un goût particulier pour les machines à vapeur. Sa biographie est bien connue : par degrés, il s'imposa comme conducteur de machine, à Newburn, Willington Quay, puis à Killingworth. Après les premières tentatives de Trevithick, plusieurs chemins de fer miniers furent pourvus de locomotives, ceux de Blackett et Hedley à Wylam, de Blenkinsop et Murray à Leeds. George Stephenson, profondément frappé par ces machines, proposa et obtint d'en construire une ...

« par Charles Dollfus Conservateur honoraire du Musée de l'Air »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles