Devoir de Philosophie

Définition: CESSE, substantif féminin.

Extrait du document

Définition: CESSE, substantif féminin. S'emploie sans article. Fait de cesser; répit, arrêt. Nous n'avons pas une minute de cesse (ALEXANDRE ARNOUX, Calendrier de Flore. 1946, page 130) : Ø 1. À force vint l'aube, puis, dix heures du matin qui était notre heure de cesse, et on s'arrêta pour aller dormir. JEAN GIONO, Un de Baumugnes, 1929, page 46. · N'avoir (pas ou point) de cesse que + subjonctif + (ne). Ne pas avoir de repos avant que. Il n'eut point de cesse qu'il ne l'eût institué (CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Port-Royal, tome 2, 1842, page 327) : Ø 2. Hé bien! Nous n'avons de cesse que nous puissions expérimenter si la fière jeune fille au bord de la mer, si la vendeuse à cheval sur le qu'en-dira-t-on, si la distraite marchande de fruits ne sont pas susceptibles, à la suite de manèges adroits de notre part, de laisser fléchir leur attitude rectiligne,... MARCEL PROUST, La Prisonnière, 1922, page 142. · Ne (pas) connaître de cesse que + (ne) : Ø 3. Mais l'État voyait cela d'un mauvais oeil et ne connut de cesse qu'il n'eût tiré d'où? un affreux bonhomme... PAUL VERLAINE, Souvenirs et fantaisies, 1896, page 255. — Locution adverbiale. Sans cesse. Sans arrêt, sans discontinuer : Ø 4.... voilà donc les sangsues de l'État, qui le couvrent de leur égide, dévorant sans cesse la substance des peuples :... JEAN-PAUL MARA, DIT MARAT, Les Pamphlets, Dénonciation contre Necker, 1790, page 98. · Rare, vieilli. Avec intercalation d'un déterminant : Ø 5.... ce saint-sacrement dont (...) il [M. de Saci] disait que la source de la vie était là, qu'il y fallait tendre et s'y préparer sans aucune cesse comme à l'unique bien! CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Port-Royal, tome 2, 1842, page 349. Forme dérivée du verbe "cesser" CESSER, verbe transitif. A.— Emploi transitif. 1. [Le complément d'objet est un nom ou un nominal] Mettre fin temporairement ou définitivement à quelque chose; arrêter, interrompre. Céramique. [Il faut savoir estimer] le moment où (...) il est convenable de cesser le feu (ADOLPHE BRONGNIART, Traité des arts céramiques ou des poteries considérées dans leur histoire, leur pratique et leur théorie, 1844, page 230 ). Les sauterelles ronfleuses Cessent leur sautillement Dans les herbes onduleuses (MAURICE ROLLINAT, Les Névroses, 1883, page 133) : Ø 1. La limitation et l'arrêt des explosions nucléaires expérimentales avaient été envisagés au cours des discussions de 1957 et, à partir de novembre 1958, les trois grandes puissances allaient cesser leurs essais de bombes pendant trente-quatre mois. BERTRAND GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, ses aspects politiques et techniques, 1962, page 188. 2. [Le complément d'objet est un verbe à l'infinitif] (Ne pas, ne point) cesser de + infinitif (Ne pas) s'arrêter de. La pluie ne cessa point de tomber depuis dix heures du matin jusqu'à trois heures de l'après-midi (ÉMILE ERCKMANN ET ALEXANDRE CHATRIAN, DITS ERCKMANN-CHATRIAN, Le Conscrit de 1813, 1864, page 86 ). Tu cesserais bientôt de m'aimer si je cessais d'être gratuite! (PAUL CLAUDEL, Le Soulier de satin, 1944, 3e. journée, 13, page 842) : Ø 2. Enfin elle croyait que le valet de chambre était un ami pour elle, car il ne cessait de lui dénoncer avec indignation les mesures terribles que la République allait prendre contre le clergé. MARCEL PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, page 22. Remarque : Ellipse fréquente de pas ou point comme avec les verbes oser, pouvoir, savoir, etc. B.— emploi absolu. Prendre fin : Ø 3. Ce chant sublime n'a pas cessé, parce que rien de l'Évangile ne peut cesser. LÉON BLOY, La Femme pauvre, 1897, page 288. Ø 4.... lorsqu'elle entrait dans un magasin, les conversations cessaient cependant que ces dames prenaient un air pincé... GEORGES SIMENON, Les Vacances de Maigret, 1948, page 33. Remarque : " Des grammairiens rangent ce verbe parmi ceux qui se conjuguent avec avoir quand on marque l'action, avec être lorsqu'on marque l'état résultant de l'action. La construction avec avoir peut s'employer dans tous les cas. Elle s'impose pour une personne " (DICTIONNAIRE DES DIFFICULTÉS GRAMMATICALES ET LEXICOLOGIQUES (JOSEPH HANSE) 1949). C.— Emploi factitif. Faire cesser quelque chose. Mettre un terme à : Ø 5. La pauvreté habituelle du peuple des campagnes avait donné naissance à des maximes qui n'étaient pas propres à la faire cesser. ALEXIS DE TOCQUEVILLE, L'Ancien Régime et la Révolution. 1856, page 215. Ø 6. Un consultant plus profond que ne l'était M. de Norpois eût sans doute pu diagnostiquer (...) qu'un régime nouveau, le régime matrimonial, ferait cesser avec une rapidité presque magique ces accidents pénibles, quotidiens, mais nullement organiques. MARCEL PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, page 468.

« politiques et techniques, 1962, page 188. 2. [Le complément d'objet est un verbe à l'infinitif] (Ne pas, ne point) cesser de + infinitif (Ne pas) s'arrêter de. La pluie ne cessa point de tomber depuis dix heures du matin jusqu'à trois heures de l'après-midi (ÉMILE ERCKMANN ET ALEXANDRE CHATRIAN, DITS ERCKMANN-CHATRIAN, Le Conscrit de 1813, 1864, page 86 ). Tu cesserais bientôt de m'aimer si je cessais d'être gratuite! (PAUL CLAUDEL, Le Soulier de satin, 1944, 3e. journée, 13, page 842) : Ø 2. Enfin elle croyait que le valet de chambre était un ami pour elle, car il ne cessait de lui dénoncer avec indignation les mesures terribles que la République allait prendre contre le clergé. MARCEL PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, page 22. Remarque : Ellipse fréquente de pas ou point comme avec les verbes oser, pouvoir, savoir, etc. B.— emploi absolu. Prendre fin : Ø 3. Ce chant sublime n'a pas cessé, parce que rien de l'Évangile ne peut cesser. LÉON BLOY, La Femme pauvre, 1897, page 288. Ø 4.... lorsqu'elle entrait dans un magasin, les conversations cessaient cependant que ces dames prenaient un air pincé... GEORGES SIMENON, Les Vacances de Maigret, 1948, page 33. Remarque : " Des grammairiens rangent ce verbe parmi ceux qui se conjuguent avec avoir quand on marque l'action, avec être lorsqu'on marque l'état résultant de l'action. La construction avec avoir peut s'employer dans tous les cas. Elle s'impose pour une personne " (DICTIONNAIRE DES DIFFICULTÉS GRAMMATICALES ET LEXICOLOGIQUES (JOSEPH HANSE) 1949). C.— Emploi factitif. Faire cesser quelque chose. Mettre un terme à : Ø 5. La pauvreté habituelle du peuple des campagnes avait donné naissance à des maximes qui n'étaient pas propres à la faire cesser. ALEXIS DE TOCQUEVILLE, L'Ancien Régime et la Révolution. 1856, page 215. Ø 6. Un consultant plus profond que ne l'était M. de Norpois eût sans doute pu diagnostiquer (...) qu'un régime nouveau, le régime matrimonial, ferait cesser avec une rapidité presque magique ces accidents pénibles, quotidiens, mais nullement organiques. MARCEL PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, page 468. 2 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles