Devoir de Philosophie

Définition du terme: ANTIF, ANTIF(F)E, ANTIF(F)LE, (ANTIFE, ANTIFFE, ANTIFLE, ANTIFFLE) substantif.

Extrait du document

Définition du terme: ANTIF, ANTIF(F)E, ANTIF(F)LE, (ANTIFE, ANTIFFE, ANTIFLE, ANTIFFLE) substantif. Argot, vieilli. A.— [Toujours au féminin] Église. Remarque : Mot qui signifiait primitivement église, lieu fréquenté de préférence par les filous parce qu'ils y trouvent les chances les plus favorables au succès de leur industrie, au milieu de la foule qui s'y rend. B.— Toujours au masculin. Chemin. (Uniquement attesté dans Battre l'antiffe « marcher vite » ou « s'enfuir »); par extension marche : Ø 1. Le réfractaire (...) est bien forcé, transi de froid et las de battre l'antiffe (c'est le terme) d'entrer aussi chez le rogomiste. DICTIONNAIRE DU VOCABULAIRE ESSENTIEL (GEORGES MATORÉ) Louis-Philippe, 1951. Remarque : Attesté dans Grand dictionnaire universel du XIXe. siècle (Pierre Larousse), LES EXCENTRICITÉS DU LANGAGE FRANÇAIS (LORÉDAN LARCHEY) 1880, DICTIONNAIRE DES DICTIONNAIRES (SOUS LA DIRECTION DE PAUL GUÉRIN) 1892, Nouveau Larousse illustré et dans les dictionnaires techniques jusqu'à DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES ARGOTS FRANÇAIS (GASTON ESNAULT) 1966. — Par extension. 1. Battre l'antif. a) Faire le trottoir Batteuse d'antif. Prostituée : Ø 2. Source : « [La fille entretenue :] On a beau battre l'antifle, le flacul fait pas ses frais » (Méténier, Lutte pour l'amour, page 286). GASTON ESNAULT, Notes complétant le Dictionnaire de Delesalle, 1947. b) Divaguer, battre la campagne. Batteur d'antif. Vagabond (Nouveau Larousse illustré). 2. Antife. Marché public (lieu où l'on va et vient); Confer Georges Delesalle, Dictionnaire d'argot-français et français-argot, 1896, page 387. C.— Battre l'antif à la brème. Jouer le personnage du niais, de la dupe, au bonneteau (Confer Dictionnaire historique des argots français (GASTON ESNAULT) 1966). 1. Battre entifle. Dissimuler; mot à mot, hanter l'église (Confer Les excentricités du langage français (LORÉDAN LARCHEY) 1880). 2. " Cafarder, espionner. " (La Rue 1954) : Ø 3. La Chouette est venue battre l'antif dans la maison; ils vont donc faire le coup ce soir... EUGÈNE SUE, Les Mystères de Paris, tome 1, 1842-43, page 334. Remarque : " Sens faussé " selon DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES ARGOTS FRANÇAIS (GASTON ESNAULT) 1966.

« 2. Antife. March? public (lieu o? l'on va et vient); Confer Georges Delesalle, Dictionnaire d'argot-fran?ais et fran?ais-argot, 1896, page 387. C.? Battre l'antif ? la br?me. Jouer le personnage du niais, de la dupe, au bonneteau (Confer Dictionnaire historique des argots fran?ais (GASTON ESNAULT) 1966). 1. Battre entifle. Dissimuler; mot ? mot, hanter l'?glise (Confer Les excentricit?s du langage fran?ais (LOR?DAN LARCHEY) 1880). 2. " Cafarder, espionner. " (La Rue 1954)?: ? 3. La Chouette est venue battre l'antif dans la maison; ils vont donc faire le coup ce soir... EUG?NE SUE, Les Myst?res de Paris, tome 1, 1842-43, page 334. Remarque?: " Sens fauss? " selon DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES ARGOTS FRAN?AIS (GASTON ESNAULT) 1966. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles