Devoir de Philosophie

Dictionnaire en ligne: ÉPOINTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Extrait du document

Dictionnaire en ligne: ÉPOINTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de épointer1 et 2* II.— Emploi adjectival. [Correspond à épointer1; le déterminé désigne quelque chose de pointu qui n'est plus pointu] Qui est moins pointu qu'il devrait être. Mon crayon est épointé. C'était une bonne vieille lame espagnole, (...) qui, (...) pouvait parer des coups et en porter de solides, (...), car elle était épointée et mousse (THÉOPHILE GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, page 214 ). — Ces ciseaux étaient-ils à vous? dit-il en me tendant quelque chose d'informe, de rouillé, d'épointé, de faussé (ANDRÉ GIDE, L'Immoraliste, 1902, page 427) : Ø ... six taureaux de combat et deux de réserve, précédés et suivis de cabestros couleur savon, aux cornes épointées, aux trognes massives, plus hauts et plus grossiers que leurs noirs petits confrères;... HENRI DE MONTHERLANT, Les Bestiaires, 1926, page 499. — Par métaphore. L'aimable Parny, ce poète badin les eût fort agréablement comparés à l'arc de Cupidon, en faisant observer que le trait était au-dessous, mais un trait sans force, épointé (HONORÉ DE BALZAC, La Maison Nucingen, 1838, page 612 ). — Spécialement. CHASSE. Chien épointé. " Qui s'est cassé les os de la cuisse " (Dictionnaire de l'Académie Française). MANÈGE. Cheval épointé. " Qui s'est démis les hanches par quelque effort " (Dictionnaire de l'Académie Française). Fréquence absolue littéraire : 10.

Liens utiles