Devoir de Philosophie

Amnesty International, la conscience morale du monde

Extrait du document

conscience

Amnesty International, organisation d'aide aux prisonniers, obtient, en 1977, le prix Nobel de la Paix. Les membres de cette organisation qui s'engagent à travers le monde en faveur des détenus politiques, ne cessent de protester contre la torture et la persécution.

En faisant poser de grandes affiches, Amnesty International rend le monde entier attentif à la torture.

L objectif d'Amnesty International est la défense des droits de l'homme. Presque tous les États démocratiques du xx^ siècle ont intégré dans leur constitution le respect de ces droits imprescriptibles depuis que l'Assemblée générale des Nations unies a voté, le 10 décembre 1948, la Déclaration universelle des droits de l'homme.

 

Concrètement, Amnesty International se consacre à la lutte dans le monde entier contre l'arbitraire et la violence des États. Le point central de son activité est constitué par la prise en charge de détenus individuels par des groupes de dix à quinze membres. Ces groupes s'efforcent en contactant directement les parents, les avocats et les gouvernements des États concernés, d'obtenir la libération du prisonnier ou au moins un procès dans les règles. En outre Amnesty International organise des campagnes internationales en vue de l'abolition de la torture et de la peine capitale.

 

Cette organisation d'entraide est une association impartiale et financièrement autonome. Elle entend juger tout gouvernement selon les mêmes critères sans prendre en considération leurs positions idéologiques et leurs intérêts politiques. Chaque année, un rapport dénonce les États coupables d'atteintes aux droits de l'homme, sans concession pour les pays occidentaux. L'association finance son activité par les contributions de ses adhérents et par des dons. En vue d'exclure toute influence de la part des États, elle refuse les subventions publiques.

 

Amnesty a développé des formes d'action diverses pour s'opposer aux violations des droits de l'homme. Les membres envoient des lettres aux représentants de gouvernement, aux juges et aux agents pénitentiaires. Des milliers de membres peuvent

être rapidement mobilisés dans le monde entier. En outre, ceux-ci ne cessent d'alerter le public par des manifestations silencieuses, des expositions et des réunions.

1977

« En faisant poser de grandes affiches, Amnesty International rend le monde entier attentif à la torture. Amnesty International, la conscience morale du monde Amne sty International, organisation d'aide aux prisonnier s, obtient, en 1977, le prix Nobel de la Paix. Les mem bres de cette organisation qui s'engagent à travers le monde en faveur des détenus politiques, ne cessent de protester contre la torture et la perséc ution. L 'objectif d'Amnesty Interna­ tional est la dé fense des dr oits de l'homme. Presque tous les États démo cratique sdu xx· siècle ont in tégré dans leur constitution le respect de ces droits im pres criptibles depuis que l'Assem­ blée génér ale des Nations unies a voté, le 10 décembre 1948, la Déclaration universe lle des droits de l'homme. Concrètement, Amnesty Interna­ tional se consacre à la lutte dans le monde entier contre l'arbitraire et la viol ence des États. Le point central de son activité est constitué par la prise en charge de détenus indivi­ duels par des groupes de dix à qu inze membr es. Ces groupes s'efforcent en contactant directe­ ment les parents, les avocats et les gouvernem ents des États concernés, d'obtenir la libération du prisonnier ou au moins un pro cès dans les règles. En outre Amnesty Interna­ tional organise des campag nes internationales en vue de l'abolition de la torture et de la peine capitale. Cette organisation d'entraide est une association impartiale et fina ncièrement autonome. Elle entend juger tout gouverne ment selon les mêmes critères sans prendre en considér ation leurs positions idéolo giques et leur s inté rêts politiq ues. Chaque an née, un rapport dénonce les États coupables d'atteintes aux droits de l'homm e, sans con cession pour les pays occidentaux. L'association finance son activité par les contributions de ses adhérents et par des dons. En vue d'exclure toute influen ce de la part des États, elle refuse les subventions publi ques. Amne sty a développé des formes d'ac tion diverses pour s'opposer aux violations des droits de l'homme. Les mem bres envoient des lettres aux représentants de gouverneme nt, aux juges et aux agents pénitentiair es. Des milliers de membr es peuvent être rapidement mobilisés dans le monde entier. En outre, ceux-ci ne cessent d'alerter le public par des man ifestations silencieus es, des expositions et des réunions. En 1977, Amnesty International reçoit le prix Nobel de la paix Par leurs op érations et leur s campagnes d'informations annuelles, l'organisation d'entraide des prison­ nier s interfère continuellement dans la vie politique. En 1972, par exem­ ple, une première campagne inter­ nationale a eu lieu sur le thème de l'abolition de la torture. Même les pays occidentaux n'échappent pas aux inves tigations d'Amnesty. Ainsi a-t-e lle rédigé un mémorandum sur le s conditions de détention des prisonniers de la République fédérale d'Allemagne. Deux années plus tard elle s'en prend aux viola tions des dro its de l'homme en RDA. Depuis sa fondation en 1961, cette organisation a conquis à travers le monde une place importante dans la lu tte en fave ur des droit s de l'homme. Au cour s des années 90, un changemen t a commencé de s'effec tuer dans la structure même d'Amne sty. D'une simple organisa­ tion d'entraide aux prisonni ers, elle est devenue une association dont l' objectif beaucoup plus vaste est de déf endr e toutes les atteintes aux droits de l'homme, quelles qu'elles soient. Désormais elle se consacre entre autres à la législation du droit d'asile, elle lutte contre les excisions d'en fants en Afrique et s'engage en fave ur de l'égal ité des droits des homosexuels. Amnesty International et les droits de l'homme 1948 Déclar ation des droits de l'homme À Paris, l'Assemblée plénière des Natiôns unies vote par 48 voix contre 6 abstentions la Déclaration des droits de l'homme. Celle-ci déclar e entre autre le droit de liber­ té et de sécurité de la per­ sonne, celui de la liberté d'expression ainsi que de la proprié té privée, droits im pres criptibles de toute personne humaine. · 1961 Création d'Amnesty L'avocat britanniqu e Peter Bene nson crée à Londres l'organis ation d'entraide des détenus, Amnesty Interna­ tional. Dans l'esprit de la charte des droits de l'homme des Nations unies cette organisation d'entraide veut s'employer dans le monde entier à la libération de tous les hommes qui sont internés pour des raisons politique s, idéologiq ues, racistes ou ethniques. 1984 Plus d'un million de membres Dan s environ 150 pays, il existe environ un million de membres et de mécènes de l'organisation dont le siège est à Londres. Dans plus de 50 pays œuvrent des groupes d'adoption qui s'occupent chacun d'un à trois détenus. Chaque année Amnesty orga­ nise une semaine du détenu politique qui informe sur un sujet spécifique, destiné à attirer l'attention de l'opinion publique sur ces problèmes. 1993 Statistiques sur la torture Dan s 112 pays, Amnesty a enregistré le recours à la tor­ ture et aux mauvais traite­ ments. Des dizaines de mill iers d'hommes sont détenus dans des camps. Dans 33 États, la peine capitale est toujours en vigueur. Le 25 juin s'est ache­ vée la Conférence mondiale convoquée par les Nations unies sur les droits de l'hom­ me qui donne lieu à la Déclaration de Vienne et à un programme d'action. En même temps l'Assemblée générale des Nations unies décide de désigner un haut comm issaire des droits de l'homme qui sera nommé en décembre 1993. 19 77 Eleanor Roosevelt tenant en main la Déclaration universelle des Droits de l'homme ln ein l ZUR TODESSTRAFE Affiche d'Amnesty contre la peine capitale Action d'Amnesty en Chine, en 1995 Victime de la torture en Iran »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles