Devoir de Philosophie

culture - anthropologie.

Publié le 19/05/2013

Extrait du document

culture
culture - anthropologie. 1 PRÉSENTATION culture (anthropologie), notion clé de l'anthropologie, définie en 1871 par Edward Burnet Tylor comme « un tout complexe qui englobe les connaissances, les croyances, l'art, la morale, la loi, la tradition et toutes autres dispositions et habitudes acquises par l'homme en tant que membre d'une société «. Si cette définition demeure une référence, la notion de culture fait l'objet de nombreuses autres acceptions et théories. 2 ÉMERGENCE DU CONCEPT La terme latin cultura se réfère à la fois à la culture du champ (agricultura) et à celle de l'esprit : Cicéron désigne la philosophie par le terme animi cultura. L'expression cicéronienne est reprise par Francis Bacon pour désigner l'activité intellectuelle et la pratique des lettres. Au XVIIe siècle, le juriste allemand Samuel von Pufendorf est le premier à l'employer sans complément, en l'opposant à nature. Cette conception atteint son plus haut degré de précision chez Kant, qui définit la culture comme un processus : « Produire chez un être raisonnable l'aptitude générale aux fins qui lui plaisent, par conséquent dans sa liberté «. Et d'ajouter : « Ainsi seule la raison peut être la fin dernière que l'on a quelque raison d'attribuer à la nature par rapport à l'espèce humaine «. Cette conception en quelque sorte finaliste de la culture par rapport à la nature se prolonge chez Hegel, qui emploie le mot Bildung (« formation «, « éducation «) pour désigner le processus formateur et transformateur de l'esprit. Si Hegel attribue toujours un caractère universel à la culture, il envisage cependant qu'elle conditi...
culture

« Le débat autour du concept de culture s’articule par la suite autour de la question de la distinction entre culture et société. Les structuralistes proposent une vision moins inclusive de la culture et moins déterministe dans la mesure où ils considèrent que seule l’analyse de la structure sociale peut rendre compte de façon pertinente de la manière dont les individus et les groupes produisent et sont les produits de leur contexte culturel. La culture, considérée alors comme un ensemble de normes de comportement, de symboles et d’idées, apparaît secondaire par rapport au système social. 5 LES CRITIQUES RÉCENTES DU CONCEPT DE CULTURE Il faut attendre les années 1960-1970 pour voir émerger des critiques qui remettent véritablement en cause l’idée de culture comme un ensemble cohérent et homogène. Les anthropologues marxistes, ainsi que les militantes féministes, soulignent que le concept de culture masque en réalité les clivages entre les classes, les genres et les différentes idéologies qui s’affrontent dans une société. Des chercheurs tels que l’anthropologue Lila Abu-Lughod s’insurgent sur le caractère réifiant de la culture qui, en homogénéisant et en donnant une vision statique des groupes humains, leur confère une altérité radicale et parfois déshumanisante. Dans ce cadre, certains anthropologues proposent comme priorité l’analyse des confrontations et des articulations entre les différentes valeurs et pratiques qui sont propres aux différents individus et groupes au sein d’une même société. De cette manière, il s’agit de comprendre comment ces valeurs contradictoires peuvent parfois s’articuler pour donner naissance à d’autres valeurs et d’autres pratiques. Dans cette perspective la culture est davantage perçue comme un processus — cette idée est notamment développée par l’anthropologue américain Sally Falk Moore — ou comme un flux (R. Fox). Dans le contexte de la mondialisation, certains anthropologues, tels que Ulf Hannertz, insistent sur la nécessité de se concentrer sur les phénomènes de métissage des cultures (« créolisation »). Grâce aux flux plus nombreux et plus intenses de personnes, de biens et de valeurs, les individus d’une société donnée ont accès à plusieurs autres espaces culturels. Empruntant des éléments au sein de ces autres cultures et les adoptant au sein de la leur, ils participent à la créolisation de cette dernière. Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles