Devoir de Philosophie

Théophile Gautier affirme : « Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ».

Extrait du document

gautier
Théophile Gautier affirme : « Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien «. La poésie peut-elle cependant prétendre être utile à quelque chose ? Théophile Gautier est l'un des chefs de file du Parnasse, un courant littéraire du XIXe siècle succédant au romantisme, et qui prônait les théories de « l'Art pour l'Art «. ce mouvement faisait de l'esthétisme la seule finalité de la poésie. C'est avec un certain goût pour la provocation que Théophile Gautier affirmait : « il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien « dans la Préface de Mademoiselle de Maupin écrit en 1835. la poésie peut-elle servir tout de même à quelque chose ? Théophile Gautier ne le pensait pas. La seule fonction du poète selon lui est de poursuivre un idéal esthétique. Mais existerait-il une nette dichotomie entre des poèmes utiles et laids et les autres, qui seraient inutiles et beaux ? A une conception purement esthétique de la poésie s'opposerait une vision utilitaire du rôle du poète : le choix entre ces deux images extrêmes de la poésie n'est-il par caricatural ? Dans un premier temps, nous nous demanderons pourquoi certains poètes ont pu revendiquer, comme Théophile Gautier, l'inutilité de leur art. ensuite, nous envisagerons les missions que d'autres auteurs attribuent à la poésie, qu'ils jugent au contraire profondément utiles. Enfin, nous montrerons que l'opposition entre ces deux visions antithétiques de la poésie est trop schématique. Le recueil de poésies le plus célèbre de Théophile Gautier s'intitule Emaux et camées : les poèmes y sont donc présentés comme autant de pierres précieuses : le titre reflète bien la conception esthétisante de la poésie qu'il revendique. Les textes poétiques sont pour lui avant tout des objets d'art, leur but est surtout d'être beaux, et non pas d'être utiles. Tout d'abord, il est vrai que certains poètes ont envisagé la poésie comme une sorte de jeu musical avec les mots, plus qu'un moyen de produire du sens. Les grands rhétoriqueurs jusqu'à Clément Marot aimaient joué avec des systèmes de rimes complexes : rimes senées, rimes couronnées... Leurs poésies reflétaient une forme de virtuosité formelle. A l'époque baroque, cette conception musicale de la poésie a connu son apogée à travers le lettrisme : l...

Liens utiles