Devoir de Philosophie

Commentaire de texte Du contrat social de Rousseau: Pourquoi la représentation du peuple est un frein à la souveraineté ?

Extrait du document

« Commentaire de texte séance 6 TD DC : Introduction : « Il y a deux vérités qu'il ne faut jamais séparer en ce monde : la première est que la souveraineté réside dans le peuple, la seconde est que le peuple ne doit jamais l'exercer. » ainsi disait Rivarol, illustrant bien la complexité de la souveraineté dans les mains du peuple. Le texte soumis à notre étude est un extrait du chapitre XV du livre III Du Contrat social de Jean-Jacques Rousseau publié en 1762, période où les réflexions philosophiques se développent avec le siècle des Lumières. Jean-Jacques Rousseau est un célèbre écrivain et philosophe franco-suisse du XVIIIe siècle, « Du Contrat social » est l’une de ses œuvres les plus célèbres préfigurant les idéaux révolutionnaires en affirmant le principe de souveraineté du peuple et critiquant la monarchie. Cet ouvrage remet en question l’exclusivité du pouvoir et de la souveraineté du gouvernant et remet en cause le statut du peuple qui vont non-plus être considéré comme de simples sujets mais comme des citoyens participant au fonctionnement de la vie politique créant un fondement de la démocratie. Dans l’extrait soumis à notre étude, Rousseau affirme que la souveraineté ne peut être représentée car elle existe à travers la volonté générale et remet en cause la liberté du peuple en se basant sur le modèle britannique et son régime parlementaire. La souveraineté est le pouvoir de commander et contraindre sans être commander ni contraint à son tour. Pourquoi la représentation du peuple est un frein à la souveraineté ? Rousseau considère que la souveraineté du peuple ne peut pas être représenté (I - Une souveraineté populaire) et que la représentation est une entrave à la liberté du peuple (II - La représentation, entrave de la liberté). I – Une souveraineté populaire : Rousseau nous explique pourquoi la représentation va à l’encontre de la souveraineté (A) et que par conséquent, la souveraineté doit régner uniquement dans le peuple et pas par le biais de représentants (B). A) La représentation contraire à l’idée de souveraineté : Rousseau écrit « la souveraineté ne peut être représentée, par la même raison qu’elle ne peut être aliénée ; elle consiste essentiellement dans la volonté générale ». L’auteur veut nous faire comprendre que la »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles