Devoir de Philosophie

À quelles conditions un sujet est-il pleinement responsable ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

Il est plus sensible au résultat objectif qu'à l'intention subjective. Il trouvera par exemple plus répréhensible de casser dix assiettes par accident que d'en casser une seule en le faisant exprès.La notion de responsabilité apparaît chez le jeune enfant dans sa relation avec les autres enfants de son âge, et c'est dans ce contexte que se développe un jugement capable d'opérer la distinction entre le résultat de l'acte et l'auteur de cet acte, distinction sans laquelle la notion de responsabilité est vide de sens.Il faut également savoir où finit la conscience et dans quel cas le sujet est hors de cause. L'aliénation mentale, lorsqu'elle supprime chez le meurtrier la capacité de discerner le bien du mal, peut justifier qu'il soit soustrait à la justice et confié à la médecine. On considère en effet que ni au moment des faits, ni dans le temps du jugement, il n'est capable de répondre de ses actes. En revanche, le droit reconnaît comme responsable une personne qui, malgré une irresponsabilité partielle de son acte, est susceptible de prendre progressivement conscience de la nature d'un acte qu'elle a pu commettre dans un état d'inconscience relative. L'homme est condamné à être libre...Sartre doit son immense notoriété à la vogue de l'existentialisme (philosophie de la liberté et de la responsabilité), dont il fut considéré comme le fondateur, même si la lecture de la « Phénoménologie » de Husserl et de « L'Être et le Temps » de Heidegger l'a profondément influencé. Deux formules pourraient résumer sa conception de la liberté.

Liens utiles