Devoir de Philosophie

Distinguer deux notions tolérance et droit ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

droit .. marque le passage de la simple tolérance au droit : il ne s'agit plus seulement de «tolérer» les croyances minoritaires, mais d'offrir à ceux qui y adhèrent les garanties juridiques pour pouvoir les exercer librement. En 1789, Mirabeau développera jusqu'au bout cette idée selon laquelle un droit individuel, parce qu'il est un droit, n'a pas à être toléré : « La liberté la plus illimitée de religion est à mes yeux un droit si sacré, que le mot tolérance, qui essaye de l'exprimer, me paraît en quelque sorte tyrannique lui-même, puisque l'existence de l'autorité qui a le pouvoir de tolérer attente à la liberté de pensée, par cela même qu'elle tolère, et qu'ainsi elle pourrait ne pas tolérer ».Le xviiie siècle consacre l'idée de progrès. L'homme possède la perfectibilité. Sauf pour Rousseau, qui voit dans la perfectibilité la possibilité pour l'homme de se perdre et de se dépraver, le terme, fort en usage au XVIIe siècle, signifie que l'histoire humaine a un sens : elle est orientée vers la réalisation progressive d'une perfection. A travers le devenir historique, apparemment chaotique, s'accomplit, comme le dit Kant, la destination morale de l'homme.Les Lumières témoignent ainsi, pour l'avenir de l'espèce humaine, d'un optimisme certain. Progrès moral et politique lié au progrès du savoir (Voltaire, Condorcet...), avènement historique de la liberté (Kant), progrès technique aussi, célébré à sa façon par l'Encyclopédie qui revalorise les « arts mécaniques » par rapport aux « arts libéraux » du Moyen Age : sur tous les plans, l'état futur de l'humanité est conçu, ou du moins espéré, comme un état meilleur. CITATIONS: « Le fanatisme n'est pas une erreur, mais une fureur aveugle et stupide que la raison ne retient jamais.

Liens utiles