Devoir de Philosophie

Dm de Svt 175kg/ha d'azote pur des cultures de pommes de terre

Extrait du document

Molière Léa ? ?DM de SVT? ? 103 Bonjour monsieur, En tant qu’agriculteur, vous avez choisi de cultiver vos pommes de terres en ayant recours à des engrais. Cependant, les 175 kg/ha d’azote que vous utilisez pour vos cultures ne constituent pas l’apport d'engrais le plus adapté. Je comprends bien vos objectifs économiques et votre nécessité d’obtenir un rendement maximum, mais votre choix nuit d’une part à l'environnement et d’autre part à la qualité de l’eau dans votre village. Alors, afin de vous convaincre de diminuer votre épandage d’engrais et ainsi les pollutions qu’il engendre, ?je souhaite vous faire part de plusieurs arguments. Tout d'abord, sachez que les analyses d'eau de votre village révèlent un excès de nitrates. Comme nous le montre le document 1, leur valeur est de 65 mg/L alors que la valeur limite de potabilité est fixée à 50 mg/L. La nappe phréatique est donc polluée, et l’eau du robinet est rendue impropre à la consommation. De plus, un excès de nitrates présente un risque pour la santé: dans l'organisme, les nitrates se transforment en nitrites qui réduisent les capacités de transport de dioxygène par l'hémoglobine. Or, l'excès de nitrates est directement lié à la quantité d'azote pulvérisée dans les champs. En effet, seule une certaine quantité d'azote, sous forme d'ions nitrates, peut être fixée par le complexe argilo-humique du sol et absorbée par les plantes. Ainsi, comme observé dans le document 2, nous constatons que l’excès d’azote est lessivé, entraîné vers la nappe phréatique et les rivières. Ce phénomène peut avoir des conséquences désastreuses sur l’environnement, et provoquer par exemple la prolifération des algues vertes. Celles-ci consomment le dioxygène de l'eau, aux dépens de certaines espèces de poissons qui risquent de disparaître. En ce qui concerne les études menées pour les champs de pommes de terre, elles ont montré qu'un apport d'azote, jusqu'à 137 kg/ha, augmente peu la quantité de nitrates résiduels (60 mg/ kg). En revanche, au delà de 137 kg/ha l'augmentation est très importante, provoquant alors la pollution des aquifères. Ainsi, d’après le document 3, un apport de 175 kg/ha comme le votre entraîne 100 mg/kg de nitrates résiduels dans le sol. Par conséquent, vous comprenez la nécessité de diminuer la quantité d’engrais apportés à vos cultures. Bien sûr, je pense que vous craignez une baisse de vos rendements si vous diminuez la dose d'engrais azotés. En réalité, le document 4, qui présente les mesures de rendements pour un champ de pommes de terre, montre que ceux cis sont au maximum pour un apport de 125 kg/ha. En dessous ou au-dessus de cette valeur, le rendement diminue. C’est pourquoi je vous conseille, au regard de tous ces éléments, de diminuer votre apport d’azote de 50 kg/ha pour arriver à une dose de 125 kg d’azote/ha, car ainsi: - vous optimiserez le rendement de votre champ de pommes de terre tout en faisant des économies d’achats d’engrais. - vous contribuerez à l’amélioration de la qualité de l’eau du robinet de votre village en diminuant la pollution azotée. En espérant vous avoir convaincu, Mme Molière.

Liens utiles