Devoir de Philosophie

En quel sens la connaissance empirique est-elle une connaissance scientifique ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

scientifique Intérêt de la question :   Prenons, afin de mettre au jour le problème qui gît sous la question de notre sujet, un exemple concret : le fait de savoir qu'en chimie, le mélange de deux réactifs produit dans certaines conditions tel composé, est une connaissance empirique (qui appartient au champ des sciences, mais dont on ne peut pas dire d'emblée qu'elle est scientifique). Nous ne pouvons en effet que constater le résultat. Il n'en est pas pour autant moins vrai, le même mélange sous les mêmes conditions aboutissant toujours au même composé. En revanche, le fait de pouvoir expliquer, en dévoilant le mécanisme chimique de la réaction, pourquoi le mélange de ces réactifs produit tel composé, est une connaissance scientifique (et non empirique). Dans les deux cas, le résultat de la réaction est connu avec autant de certitude. Dans notre exemple, la différence entre ces deux connaissances réside dans le fait de pouvoir ou non fournir le mécanisme de la réaction. Il convient alors de se demander ce qui, plus généralement, distingue et rapproche la connaissance scientifique de la connaissance simplement empirique.     Analyse du sujet :   La question ayant montré son intérêt au travers des difficultés qu'elle peut poser, il convient de recourir à une analyse philosophique pour y répondre. Celle-ci, afin de cerner et formuler l'ensemble des problèmes, débute par une analyse de la forme et des notions du sujet : Notre sujet se présente sous la forme d'une question du type « en quel sens... ».

De prime abord, la connaissance scientifique ne diffère pas de la connaissance empirique par le contenu de ce qu’elle énonce mais par l’existence (dans le premier cas) d’une théorie dans laquelle le contenu énoncé s’inscrit. La connaissance empirique, en s’inscrivant dans une théorie scientifique, semble se fonder en connaissance scientifique. Notre investigation portera dans un premier temps vers cette fondation :

1 – Quelle est la nature de cette fondation de la connaissance empirique en connaissance scientifique ?

Il conviendra dans un second temps de se demander si le fait d’être fondé ou non suffit à la distinction. En effet :

2 - Toute connaissance (empirique ou scientifique) ne suppose t-elle pas une fondation pour mériter son titre ?

Si toute connaissance s’avère requérir une fondation : les fondations des connaissances empiriques et scientifiques diffèrent-elle ? Si elles ne diffèrent pas, nous perdons notre critère de distinction. Dans ce cas, une alternative se profile : ou bien, il n’y a pas de différence entre nos deux types de connaissances, et toute connaissance empirique est scientifique. Ou bien, il y a bien une différence qui ne réside pas dans le fait d’être fondé ou non. Dans ce dernier cas, se repose la question :

3 – Dans quoi la scientificité d’une connaissance réside t-elle ?

Liens utiles