Devoir de Philosophie

Le transfert de technologies

Voir sur l'admin

Extrait du document

Le transfert de technologies constitue aujourd\'hui un nouveau mode d\'échange international de plus en plus important dans la mesure où le progrès technologique est une condition essentielle à la croissance économique. On apprécie deux économies nationales et leurs chances respectives d\'avenir par l\'écart technologique (le « gap ») qui les sépare.

Plus vrai encore pour les pays en voie de développement qui, tard venus dans le domaine de la recherche scientifique et technique, se voient contraints, pour entrer dans le processus d\'industrialisation, à emprunter à d\'autres leurs technologies. Ils ressentent la nécessité, mais en redoutent les conditions. A la 3® C.N.U.C.E.D. (Santiago de Chili, avril-mai 1972), le Brésil affirme :« le monopole des technologies avancées s\'est révélé un facteur fondamental des inégalités de niveaux de richesse entre les nations... Le libre accès à la technologie moderne, sans charges financières excessives, est une des meilleures façons par lesquelles les pays développés peuvent contribuer au développement du tiers monde ».

Désormais réunions et textes, où sont traitées des relations internationales économiques, évoquent le transfert de technologie. A la 6® Session extraordinaire des Nations Unies, portant sur « matières premières et développement » (avril-mai 1 974), la Déclaration sur« le nouvel ordre économique international » comporte un principe :

« Participation des pays en voie de développement aux avantages de la science et de la technologie modernes et promotion du transfert des techniques et de la création d\'une structure technologique autochtone dans l\'intérêt des pays en voie de développement, sous une forme et selon des modalités qui conviennent à leur économie. »...

Si nous insistons ici sur le transfert de techniques des pays développés vers les pays en voie de développement, il ne faut pas oublier que les courants principaux d\'échanges s\'établissent d\'abord


« 162 L'explication d'un texte économique entre les pays développés eux-mêmes 1 11 • Avec les pays en voie de développement, il y a transfert sans échange ni réciprocité, ce qui favo­ rise le phénomène de dépendance. Encore faut-il songer surtout aux pays en voie d'industrialisation qui, cherchant à se doter d'industries de transformation et de production de biens d'équipement, ont alors besoin de faire appel aux technologies étrangères, tandis que d'autres pays en voie de développement n'en sont pas encore là. Fauté d'infras­ tructure industrielle et technique suffisante, ces dernières se conten­ tent d'échanger leurs matières premières contre les biens manufactu­ rés. Mais l'évolution pousse chacun à entrer lui-même dans le proces­ sus d'industrialisation et à acquérir les technologies modernes 1 1 1 . Com­ ment? A quel prix? Dans quelles conditions de liberté? Ce nouveau terme de l'échange a des dimensions politiques .et culturelles ... La propriété d'un brevet ou la faculté de s'en servir reste large­ ment insuffisante pour passer à l'application. li faut en effet savoir comment s'en servir, c'est-à-dire connaître la mise en œuvre pratique du brevet dans une installation industrielle qui soit en bon état de mar­ che, techniquement et économiquement. Cet ensemble de connais­ sances concrètes, qu'on appelle (< know how », est de beaucoup le plus important; il ne relève pas d'un brevet, puisqu'il rassemble des expériences pratiques, inscrites dans des pians de fabrication, des rap­ ports techniques, des instructions de montage, des contrôles de modes opératoires, des méthodes d'emploi d'appareil (courbes, éta­ lonnages ... ). Quand il y a transfert de technologie d'un pays à un autre, le know how constitue la partie principale, originale, donnant lieu à la remise d'une abondante documentation au momet où le contrat est conclu. ( 1 l Illustrons le fait par le cas de la France, pour 1971 : Techniques importées par la France venant des pays développés à économie de marché . venant des pays développés de l'Europe de l'Est venant des pays en voie de développement Techniques exportées par la France 99,86 % 0.08 % 0,06 % vers les pays /Jéveloppés à économie de marché . . 77 .00 % vers les pays développés de l'Europe de l'Est 6,00 % vers les pays en voie de développement 13,00 % Pour les Etats-Unis (pour la même année 1 9 71 ), 7 q % de leurs techniques exportées vont vers les pays déve­ loppés à économie de marché; pour l'Allemagne fédérale, le pourcentage est de 68 % (note de l'aureurl. (2) Le transfert de technologie est un problème déjà fort ancien. L'histoire des civilisations cherche en partie à retrouver les voies et les supports par lesquels les découvertes techniques se sont diffusées, à partir de cer­ tains lieux d'inventions, vers les autres peuples -qu'on songe à la découverte du feu, du gouvernail, de la roue, de l'horloge ... Pour l'ère industrielle proprement dite, des études historiques commencent à analyser le transfert d'une technique d'un pays à un autre, d'une aire économico-sociale à une autre (note de l'auteur). »

Le document : "Le transfert de technologies" compte 902 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Le transfert de technologies

Liens utiles