Devoir de Philosophie

L'existence est-elle subordonnée à la conscience ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

Mais lorsqu'elle est aussi la vie d'un être raisonnable, nous voudrions comprendre, comment, pourquoi et en vue de quoi elle vit. Question qui n'est pas sans importance, car c'est de sa réponse que dépend la valeur de la vie : la vie vaut-elle ou non la peine d'être vécue, et qu'est-ce qui peut lui donner cette valeur ? D'où découle une autre question : sommes-nous maître de notre vie, ou en sommes-nous toujours dépossédé, d'une manière ou d'une autre ? La vie possède-t-elle en elle-même son sens, ou faut-il le lui conférer ? Le sens est-il déjà là, positif, substantiel, ou bien est-ce à nous de le produire, à travers un acte subjectif ? Lorsque nous donnons un sens à notre vie, nous sommes partie prenante : c'est un vivant qui lui confère ce sens, et c'est en vivant qu'il le découvre ou l'invente. Mais cela suffit-il à nous garantir contre les illusions ? D'autre part, ce sens est-il transcendant, se trouve-t-il quelque part hors de la vie même ? Se pose aussi le problème du rapport à l'autre, le lien avec ce que nous ne sommes pas, dont pourtant nous dépendons pour vivre. Vivons-nous pour nous-même ou pour ce qui est autre ?

Liens utiles