Devoir de Philosophie

Livre du professeur 4eme hatier

Extrait du document

histoire géographie 4 Livre du professeur Sous la direction de Martin Ivernel Professeur d'Histoire-Géographie au lycée Hector Berlioz à Vincennes (94) et Benjamin Villemagne Professeur d'Histoire-Géographie au collège Jean Renoir à Neuville-sur-Saône (69) Anne Carol Patrice Pasqualini Maître de conférences à l'université d'Aix-Marseille I (13) Professeur d'Histoire géographie au collège Georges Charpak à Brindas (69) Antoine Frémont Yann Richard Directeur de recherche à l'Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR) Maître de conférences en Géographie à l'université Paris I-Panthéon Sorbonne (75) Laurence Marchand Professeur d'Histoire-Géographie au collège Paul Éluard à Vénissieux (69) Professeur d'Histoire-Géographie au collège Pierre de Coubertin à Chevreuse (78) Françoise Martinetti Anne-Marie Rubio-Daumas Jean Ruhlmann Académie de Nice (06) Maître de conférences en Histoire à l'université Lille III-Charles de Gaulle (59) Patrick Mougenet Stéphane Vautier Professeur d'Histoire-Géographie au lycée Le Verger à Sainte-Marie à La Réunion (974) Académie de Rouen (76) David Muller Professeur des écoles, chercheur en Histoire à l'Institut de Recherche Stratégique de l'École militaire (IRSEM) Académie de Créteil (94) Vincent Olive Professeur d'Histoire-Géographie au collège du fort à Sucy-en-Brie (94) Thierry Widemann e Les compétences du socle commun (palier 3) dans le manuel - Relevant de la culture artistique : oeuvres picturales, musicales, architecturales ou cinématographiques du patrimoine ? Relevant de la culture civique : Place et rôle de l'État en France - Mondialisation - Développement durable Dans le manuel, chaque démarche du programme est associée à un objectif et aux compétences du socle. Voici la liste des compétences qui peuvent être évaluées dans les activités et les exercices. 5.2 Situer dans le temps, l'espace, les civilisations ? Situer des événements, des oeuvres littéraires ou artistiques, COMPÉTENCE 1 L a maîtrise de la langue française des découvertes scientifiques ou techniques, des ensembles géographiques ? Identifier la diversité des religions, des langues, des sociétés, des religions ? Établir des liens entre les oeuvres (littéraires, artistiques) pour mieux les comprendre ? Mobiliser ses connaissances pour donner du sens à l'actualité 1.1 Lire ? Repérer les informations dans un texte à partir des éléments explicites et des éléments implicites nécessaires ? Dégager, par écrit ou oralement, l'essentiel d'un texte lu ?  Manifester, par des moyens divers, sa compréhension de textes 5.3 Lire et pratiquer différents langages ? Lire et employer différents langages : textes - graphiques - variés 1.2 Écrire ? Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, en réponse à une ques- cartes - images - musique ? Connaître et pratiquer diverses formes d'expression à visée tion ou à partir de consignes données artistique 1.3 Dire ? Participer à un débat, un échange verbal 5.4 Faire preuve de sensibilité, d'esprit critique, de curiosité ? Être sensible aux enjeux esthétiques et humains d'un texte littéraire COMPÉTENCE 4 La maîtrise des techniques usuel les d e l'information et de la communication ? Être sensible aux enjeux esthétiques et humains d'une oeuvre Le niveau requis au palier 3 pour la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication est celui du brevet informatique et internet niveau collège (B2i). ? Manifester sa curiosité pour l'actualité et pour les activités artistique ? Être capable de porter un regard critique sur un fait, un document, une oeuvre culturelles ou artistiques 3.3 Créer, produire, traiter, exploiter des données ? Organiser la composition du document, prévoir sa présenta- COMPÉTENCE 6 Les compétences sociales et civiques tion en fonction de sa destination ? Différencier une situation simulée ou modélisée d'une situation réelle 6.1 Connaître les principes et fondements de la vie civique et sociale 3.4 S'informer, se documenter ? Chercher et sélectionner l'information demandée 3.5 Communiquer, échanger ? Écrire, envoyer, diffuser, publier ? Principaux droits de l'homme et du citoyen ? Valeurs, symboles, institutions de la République ? Le rôle de la défense nationale 6.2 Avoir un comportement responsable ? Savoir utiliser quelques notions économiques et budgétaires COMPÉTENCE 1 L a c ult u re h u m an is te de base COMPÉTENCE 7 L'autonomie et l'initiative 5.1 Avoir des connaissances et des repères ? Relevant de l'espace : les grands ensembles physiques et humains et les grands types d'aménagements dans le monde ? Relevant du temps : les différentes périodes de l'histoire de l'humanité - Les grands traits de l'histoire (politique, sociale, économique, littéraire, artistique, culturelle) de la France et de l'Europe ?  Relevant de la culture littéraire  : oeuvres littéraires du patrimoine 7.2 Être capable de mobiliser ses ressources intellectuelles et physiques dans diverses situations ? Être autonome dans son travail : savoir rechercher et sélectionner des informations utiles © Hatier, Paris, 2011 ISBN : 978-2-218-94614-1 2 Sommaire HISTOIRE 1 L'Europe dans le monde au XVIIIe siècle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .8 2 Les traites négrières et l'esclavage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11 3 L'Europe des Lumières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 4 Les difficultés de la monarchie sous Louis XVI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 5 Les temps forts de la Révolution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20 6 Les fondations d'une France nouvelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 7 La France et l'Europe en 1815 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 8 L'âge industriel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .30 9 L'évolution politique de la France, 1815-1914 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 10 L'affirmation des nationalismes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 11 Les colonies au XIXe siècle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 12 L'Europe en 1914 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 GÉOGRAPHIE 13 Les espaces majeurs de production et d'échanges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 14 Les échanges de marchandises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .50 15 Les mobilités humaines. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 16 Les lieux de commandement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .56 17 Les entreprises transnationales. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .58 18 Les États-Unis dans la mondialisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60 19 Les puissances émergentes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64 20 Les pays pauvres dans la mondialisation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .68 21 Questions sur la mondialisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 3 Programme (Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008) Histoire DU SIÈCLE DES LUMIÈRES À L'ÂGE INDUSTRIEL À l'école primaire, les élèves ont abordé le XVIIIe siècle, la Révolution française et le XIXe siècle, essentiellement à travers l'histoire nationale. En quatrième, les révolutions sont au centre du programme : les XVIIIe et XIXe siècles sont caractérisés par des ruptures décisives dans l'ordre politique, social et économique et par l'accélération de l'histoire. Les élèves, poursuivent l'acquisition de repères en approfondissant la maîtrise de leur utilisation. Ils consolident leur pratique de sources historiques diverses : identification, prise en compte du contexte, confrontation entre sources différentes. Ils sont amenés à développer davantage l'exposition de leurs connaissances : les textes produits à l'écrit et les prises de parole doivent mettre en évidence les continuités, les ruptures et les interactions... Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l'expression écrite et orale) concernent toutes les parties du programme. Thème transversal au programme d'histoire : Les arts, témoins de l'histoire des XVIIIe e t XIXe siècles Ce thème ne fait pas l'objet d'un enseignement isolé ; le professeur choisit un itinéraire composé d'au moins une oeuvre et/ou un artiste significatif pour chacune des parties du programme. Les dimensions sensible, technique et esthétique, impliquent un travail conjoint avec les professeurs des autres disciplines concernées. EXEMPLES D'OEUVRES OU D'ARTISTES (la liste n'est ni impérative, ni limitative) Des tableaux de Canaletto, Vernet, Vigée-Lebrun, Goya, David, Delacroix, Ingres, Monet, Meyssonnier (Siège de Paris), des portraits des rois de France... Des sculptures de Puget, Pigalle, Carpeaux, Bartholdi, Rodin, Camille Claudel... Des photos et les premiers films de Nadar, des Frères Lumière... Des oeuvres d'architecture et d'urbanisme : Le Petit Trianon à Versailles, la Place de la Concorde de Ange-Jacques Gabriel, l'Opéra Garnier à Paris, le Paris d'Haussmann, le Vittoriano à Rome, le quartier wilhelmien de Strasbourg ou Metz, l'oeuvre de Gustave Eiffel... Des extraits d'oeuvres littéraires de Beaumarchais, Goethe, Germaine de Staël, Balzac, George Sand, Flaubert, Zola... Des extraits d'oeuvres de compositeurs : Vivaldi, Mozart, Beethoven, Schubert, Verdi, Wagner... CAPACITÉS o Identifier la nature de l'oeuvre o Situer l'oeuvre dans le temps et dans son contexte et en expliquer l'intérêt historique o Décrire l'oeuvre et en expliquer le sens o Distinguer les dimensions artistiques et historiques de l'oeuvre d'art Partie I - L'Europe et le monde au début du XVIIIe siècle (environ 25 % du temps consacré à l'histoire) THÈME 1 - L'EUROPE DANS LE MONDE AU DÉBUT DU XVIII e S IÈCLE c hapitre 1 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les grandes puissances européennes et leurs domaines coloniaux, les grands courants d'échanges mondiaux au début du XVIIIe siècle. L'étude s'appuie sur des cartes et des tableaux au choix représentant une ville ou un port. Connaître et utiliser les repères suivants : - Les grandes puissances politiques en Europe sur une carte de l'Europe au début du XVIIIe siècle - Leurs empires coloniaux sur une carte du monde au début du XVIIIe siècle - Quelques grandes routes maritimes THÈME 2 - L'EUROPE DES LUMIÈRES c hapitre 3 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Au XVIIIe siècle, les philosophes et les savants mettent en cause les fondements religieux, politiques, économiques et sociaux de la société d'ordres. La France est au centre de cette étude qui est menée à partir de la vie et de l'oeuvre d'un philosophe des Lumières ou d'un savant au choix. Connaître et utiliser le repère suivant : L'Encyclopédie, milieu du XVIIIe siècle. Raconter quelques épisodes de la vie du philosophe ou du savant étudié, et expliquer en quoi ils sont révélateurs du siècle des Lumières. THÈME 3 - LES TRAITES NÉGRIÈRES ET L'ESCLAVAGE c hapitre 2 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS La traite est un phénomène ancien en Afrique. Au XVIIIe siècle, la traite atlantique connaît un grand développement dans le cadre du « commerce triangulaire « et de l'économie de plantation. La traite atlantique est inscrite dans le contexte général des traites négrières. L'étude s'appuie sur un exemple de trajet de cette traite. Raconter la capture, le trajet, et le travail forcé d'un groupe d'esclaves. THÈME 4 - LES DIFFICULTÉS DE LA MONARCHIE SOUS LOUIS XVI c hapitre 4 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Trois aspects sont retenus : les aspirations à des réformes politiques et sociales, l'impact politique de l'indépendance américaine, l'impossible réforme financière. L'étude est conduite à partir d'images au choix (tableaux, caricatures), de quelques extraits de la constitution américaine, d'un exemple de cahier de doléances. Connaître et utiliser les repères suivants : - Le règne de Louis XVI : 1774-1792 - La Révolution américaine : 1776-1783 Décrire et expliquer les principales difficultés de la monarchie française à la veille de la Révolution et quelques-unes des aspirations contenues dans les cahiers de doléances. 4 Partie II - LA RÉVOLUTION ET L'EMPIRE (environ 25 % du temps consacré à l'histoire) THÈME 1 - LES TEMPS FORTS DE LA RÉVOLUTION c hapitre 5 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS L'accent est mis sur trois moments : - 1789-1791 : l'affirmation de la souveraineté populaire, de l'égalité juridique et des libertés individuelles ; - 1792-1794 : la République, la guerre et la Terreur ; - 1799-1804 : du Consulat à l'Empire. On renonce à un récit continu des événements de la Révolution et de l'Empire ; l'étude se concentre sur un petit nombre d'événements et de grandes figures à l'aide d'images au choix pour mettre en mettre en évidence les ruptures avec l'ordre ancien. Connaître et utiliser les repères suivants : La Révolution française : 1789 - 1799. Prise de la Bastille : 14 juillet 1789 ; Déclaration des droits de l'homme et du citoyen : août 1789 ; proclamation de la République : septembre 1792 - Le Consulat et l'Empire : 1799-1815. Napoléon Ier, empereur des Français : 1804 Raconter quelques-uns des événements retenus et expliquer leur importance. THÈME 2 - LES FONDATIONS D'UNE FRANCE NOUVELLE PENDANT LA RÉVOLUTION ET L'EMPIRE c hapitre 6 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les fondations, politiques, économiques, sociales et culturelles d'une France nouvelle. Une étude au choix parmi les suivantes : - L'invention de la vie politique. - Le peuple dans la Révolution. - La Révolution et les femmes. - La Révolution, l'Empire et les religions. - La Révolution, l'Empire et la guerre. Raconter des événements, des épisodes de la vie d'acteurs révolutionnaires (hommes et femmes), des prises de décision et expliquer leurs enjeux et leur importance historique. THÈME 3 - LA FRANCE ET L'EUROPE EN 1815 c hapitre 7 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS L'Europe, en 1815, donne l'illusion d'un retour à l'ordre ancien. Mais les guerres révolutionnaires ont répandu les idées de la Révolution française et engendrent en réaction le sentiment national. L'analyse d'une carte de l'Europe en 1815 sert de support à l'étude. Les témoignages sur l'affirmation du sentiment national sont mis en évidence notamment au travers d'oeuvres artistiques au choix. Connaître et utiliser le repère suivant : Congrès de Vienne : 1815 Décrire les grandes transformations sociales, politiques et territoriales issues de la période révolutionnaire en Europe. Partie III - Le XIXe SIÈCLE (environ 50 % du temps consacré à l'histoire) THÈME 1 - L'ÂGE INDUSTRIEL c hapitre 8 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS L'industrialisation qui se développe au cours du XIXe siècle en Europe et en Amérique du Nord entraîne des bouleversements économiques, sociaux, religieux et idéologiques. Une étude au choix parmi les suivantes : - Une ville industrielle au XIXe siècle. - Le chemin de fer au XIXe siècle. - Un entrepreneur et son entreprise au XIXe siècle. - Ouvriers et ouvrières à la Belle Époque. Cette étude est replacée dans le cadre de l'ensemble des bouleversements économiques et sociaux. Elle débouche sur une découverte des grands courants de pensée religieux et idéologiques (libéralisme et socialisme). Connaître et utiliser - Un repère chronologique en liaison avec l'étude choisie - Le manifeste du Parti communiste (1848) - Encyclique Rerum Novarum (1891) Situer sur un planisphère les régions industrialisées à la fin du XIXe siècle. Décrire et expliquer un exemple de mutations liées à l'industrialisation. Caractériser les grandes idéologies (libéralisme et socialisme). THÈME 2 - L'ÉVOLUTION POLITIQUE DE LA FRANCE, 1815-1914 c hapitre 9 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS La succession rapide de régimes politiques jusqu'en 1870 est engendrée par des ruptures : révolutions, coup d'État, guerre. La victoire des républicains vers 1880 enracine solidement la IIIe République qui résiste à de graves crises. Les régimes politiques sont simplement caractérisés ; le sens des révolutions de 1830 et de 1848 (établissement du suffrage universel et abolition de l'esclavage) et de la Commune est précisé. L'accent est mis sur l'adhésion à la République, son oeuvre législative, le rôle central du Parlement : l'exemple de l'action d'un homme politique peut servir de fil conducteur. On étudie l'Affaire Dreyfus et la séparation des Églises et de l'État en montrant leurs enjeux. Situer dans le temps - Les régimes politiques successifs de la France de 1815 à 1914. - L'abolition de l'esclavage et suffrage universel masculin en 1848. Raconter des moments significatifs de la IIIe République ( Jules Ferry et l'école gratuite, laïque et obligatoire : 1882 ; Affaire Dreyfus : 1894-1906 ; loi de séparation des Églises et de l'État : 1905) et expliquer leur importance historique. THÈME 3 - L'AFFIRMATION DES NATIONALISMES c hapitre 10 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Au cours du XIXe siècle, les revendications nationales font surgir de nouvelles puissances, bouleversent la carte de l'Europe et font naître des tensions. Une étude au choix parmi les suivantes : - L'unité allemande. - L'unité italienne. - La question des Balkans. L'étude s'appuie sur des oeuvres artistiques ou sur la biographie d'un personnage emblématique (Bismarck, Cavour) et débouche sur la comparaison des cartes de l'Europe en 1848 et en 1914. Connaître et utiliser un repère chronologique en liaison avec l'étude choisie. Situer sur une carte les principales puissances européennes à la fin du XIXe siècle. Décrire et expliquer les conséquences des revendications nationales au cours du XIXe siècle. 5 THÈME 4 - LES COLONIES c hapitre 11 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les conquêtes coloniales a ssoient la domination européenne. Les colonies constituent, dès lors, un monde dominé confronté à la modernité européenne. Étude : - d'un exemple au choix de conquête coloniale, et d'un exemple au choix de société coloniale. Connaître et utiliser le repère suivant : les principales colonies britanniques et françaises en 1914. Décrire et expliquer quelques-unes des modifications introduites par l'arrivée des Européens dans un territoire colonisé. THÈME 5 - CARTE DE L'EUROPE EN 1914 c hapitre 12 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les alliances militaires de la fin du XIXe siècle entre les principaux pays européens contribuent à exacerber les tensions. On observe la carte des alliances militaires au début du XXe siècle. L'évocation de quelques crises au choix permet de montrer les tensions. Connaître et utiliser le repère suivant : les deux alliances et leurs protagonistes en 1914. Géographie APPROCHES DE LA MONDIALISATION impact sur les dynamiques territoriales. Au fur et à mesure de l'avancement du programme les études de cas permettent d'approfondir un parcours du monde et d'élaborer une carte simple de l'organisation du monde d'aujourd'hui. Pour localiser et situer, pour comprendre et expliquer, les élèves manient cartes et images, de tous types et à toutes les échelles, en utilisant régulièrement les ressources fournies par les technologies de l'information et de la communication. L'analyse de documents et la maîtrise de l'expression écrite et orale concernent toutes les parties du programme. La classe de quatrième est consacrée à l'étude des relations nouées à l'échelle mondiale et à leurs effets sur les territoires à différentes échelles. Par des études de cas, il s'agit de mettre la mondialisation en images, en s'appuyant en particulier sur des paysages, et de fournir quelques éléments simples de description, d'analyse et d'explication de ce processus. Une place est faite, dans le programme, aux débats que suscite la mondialisation. La mondialisation transforme la hiérarchie des États et développe ou réduit les inégalités socio-spatiales sur les territoires. Des études de paysages, de cartes et la réalisation de croquis donnent aux élèves une première approche de son Partie I - DES ÉCHANGES A LA DIMENSION DU MONDE (environ 40 % du temps consacré à la géographie) THÈME 1 - LES ESPACES MAJEURS DE PRODUCTION ET D'ÉCHANGES c hapitre 13 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les ports et les littoraux sont des lieux privilégiés de la production et des échanges mondiaux de marchandises. Étude de cas  : une zone industrialo-portuaire (ZIP) au choix - en Europe (par exemple Rotterdam), - en Asie (par exemple Singapour ou Shanghai). On s'interroge sur la situation du port choisi à différentes échelles, sur les aménagements, les produits fabriqués, importés et exportés et les acteurs de la production et des échanges. La zone industrialo-portuaire est replacée sur un planisphère des grands ports mondiaux et des principales façades maritimes. Décrire les principaux aménagements de l'ensemble portuaire choisi. Localiser et situer l'ensemble choisi sur un planisphère des grandes voies maritimes mondiales. Expliquer pourquoi les littoraux et les grands ports sont les lieux privilégiés de la mondialisation des échanges Nommer et localiser sur un planisphère les principales façades maritimes. THÈME 2 - LES ÉCHANGES DE MARCHANDISES c hapitre 14 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les transports maritimes Les échanges mondiaux et régionaux de marchandises se déroulent, majoritairement par voie maritime, entre les espaces de production et d'échange précédemment étudiés. Canaux et détroits sont des points de passage stratégiques. Une étude de cas au choix : - Les différentes étapes du transport d'un produit de consommation (agro-alimentaire ou industriel) de son lieu de production à son lieu de consommation. - Les activités et le réseau d'une grande compagnie de transport maritime. Le développement des échanges et la rationalisation du transport maritime sont mis en évidence. Une attention particulière est portée aux acteurs de ces échanges. L'étude de cas est mise en perspective dans la croissance des échanges mondiaux et sur un planisphère des pôles et des flux majeurs du commerce mondial. Décrire le trajet : - du produit étudié de sa zone de production à sa zone de consommation. - d'un navire appartenant à une grande compagnie de transport maritime. Réaliser un croquis à l'échelle mondiale des pôles et des flux majeurs des échanges mondiaux. Localiser et situer quelques grands points de passage stratégiques (canaux et détroits). THÈME 3 - LES MOBILITÉS HUMAINES c hapitre 15 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Migrations et tourisme dans le monde Les mobilités humaines qui se développent à l'échelle régionale et mondiale n'affectent qu'une part limitée de la population mondiale. Quelle que soit leur nature (économique, politique ou touristique), elles exploitent les discontinuités entre les espaces et elles affectent de manière différenciée pays de départ et pays d'arrivée. Une étude de cas au choix - Un flux migratoire du Maghreb vers l'Europe ; - un espace touristique au Maghreb. Ces études de cas sont replacées sur un planisphère dans le contexte des migrations et du tourisme dans le monde. Décrire : - les effets de ces déplacements de population sur les pays de départ et sur les pays d'arrivée. - l'impact du tourisme sur l'espace étudié. Localiser et situer : - les principales zones de départ et d'arrivée des migrants sur un planisphère. - les espaces touristiques majeurs et les grands flux du tourisme mondial sur des cartes à différentes échelles. 6 THÈME 4 - ON TRAITERA UN THÈME PARMI LES DEUX SUIVANTS : LES LIEUX DE COMMANDEMENT c hapitre 16 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les grandes métropoles Centres décisionnels majeurs, elles concentrent le pouvoir économique, financier, culturel, politique et technologique. Une étude de cas : Tokyo dans la mégalopole japonaise. Cette étude de cas débouche sur la présentation de planisphères : grandes métropoles, places boursières, réseau mondial de l'Internet... Décrire et expliquer ce qu'est une métropole mondiale à partir de l'exemple choisi. Localiser les grandes métropoles mondiales et les pays où elles se situent. CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les firmes transnationales Ce sont des acteurs importants dans le processus de mondialisation : pays d'origine, stratégies d'investissement et d'implantation, effets socio-spatiaux. Une étude de cas : Une firme transnationale et son implantation mondiale. La firme étudiée est mise en contexte en particulier à partir de planisphères des investissements directs à l'étranger (IDE), de l'implantation des sièges sociaux des principales firmes transnationales. Décrire la stratégie de la firme transnationale choisie pour l'étude de cas. Localiser et situer les principales zones recevant les investissements des firmes transnationales. LES ENTREPRISES TRANSNATIONALES c hapitre 17 Partie II - LES TERRITOIRES DANS LA MONDIALISATION (environ 50 % du temps consacré à la géographie) THÈME 1 - LES ÉTATS-UNIS c hapitre 18 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les États-Unis dans la mondialisation. Les conséquences de la mondialisation sur l'organisation du territoire. L'étude met en évidence les espaces majeurs de la puissance et les différenciations spatiales qui découlent de la métropolisation et de la littoralisation des activités. L'étude s'appuie sur des exemples de la puissance des États-Unis dans le monde. L'étude conduit à la réalisation d'un croquis de l'organisation du territoire des États-Unis. Localiser et situer sur une carte au moins cinq métropoles des États-Unis et la Mégalopole du Nord-Est. Décrire et expliquer quelques paysages représentatifs du territoire des États-Unis. Réaliser un croquis rendant compte des grands traits de l'organisation du territoire des États-Unis. Localiser et situer sur un planisphère les principaux pôles de puissance mondiaux. THÈME 2 - LES PUISSANCES ÉMERGENTES c hapitre 19 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS La montée en puissance des pays émergents. Elle a des conséquences sur l'organisation de leur territoire et génère à la fois du développement et de nouvelles inégalités sociospatiales. Une étude de cas au choix : - la Chine - l'Inde - le Brésil. L'étude conduit à la réalisation d'un croquis de l'organisation du territoire choisi. Localiser et situer : - au moins trois métropoles chinoises ou indiennes ou brésiliennes. - les grands pays émergents sur un planisphère. Réaliser un croquis rendant compte des grands traits de l'organisation du territoire du pays choisi. Décrire et expliquer les caractéristiques essentielles d'un pays émergent. CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS Les États les plus pauvres présentent des caractéristiques communes : déficit de développement et pauvreté, marginalisation économique, problèmes politiques, inégalités socio-spatiales à toutes les échelles, mais aussi perspectives de développement. Étude de cas au choix : un « pays moins avancé « (PMA) Localiser et situer : - l'État étudié et sa capitale - quelques PMA. Décrire et expliquer les caractéristiques essentielles d'un PMA à partir de l'exemple de l'État étudié. THÈME 3 - LES PAYS PAUVRES c hapitre 20 Partie III- QUESTIONS SUR LA MONDIALISATION (environ 10 % du temps consacré à la géographie) THÈME 1 - LA MONDIALISATION ET LA DIVERSITÉ CULTURELLE c hapitre 21 CONNAISSANCES DÉMARCHES CAPACITÉS La mondialisation est porteuse d'uniformisation mais la diversité des cultures, des langues et des religions demeure. On s'appuie sur l'exemple de la diversité linguistique et religieuse dans le monde actuel. Localiser et situer les grandes aires linguistiques et religieuses. THÈME 2 - LA MONDIALISATION ET SES CONTESTATIONS CONNAISSANCES DÉMARCHES Les effets économiques, sociaux, environnementaux, culturels de la mondialisation font l'objet de débats contradictoires. Un débat à enjeu spatial fort, au choix. 7 c hapitre 21 Chapitre 1 L'Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle 3. En l'absence du canal de Suez, les navires doivent contourner La démarche du chapitre l'Afrique par le cap dit de Bonne-espérance, d'où l'importance des Mascareignes pour servir d'escale. Un navire en provenance d'Asie peut rapporter des tissus en coton imprimés, des épices, du thé, de la soie ou de la porcelaine. Comme le programme le demande, il s'agit dans ce chapitre introductif de repérer les grandes puissances européennes et de montrer la place croissante que certaines d'entre elles prennent dans le monde. Il ne s'agit pas de dresser un tableau complet des rapports de l'Europe avec le reste du monde, ce que le temps imparti au chapitre ne permettrait pas, mais à partir d'un exemple concret, de montrer comment s'incarnent les bouleversements en cours. L'étude de Bordeaux, ville portuaire en plein essor grâce au développement du commerce transatlantique, permet de répondre à ces objectifs. Celle-ci est ensuite mise en perspective grâce à la leçon. 4. D'Europe sont transportées des armes, des ustensiles en métal, de l'alcool pour le marché africain. Les esclaves sont achetés aux souverains des royaumes côtiers ou à divers marchands d'esclaves pour être vendus dans les colonies d'Amérique. Des épices, du cacao, du coton, du sucre sont chargés en Amérique pour être revendus dans les ports européens. 5. Le Royaume-Uni (Liverpool, Londres, Bristol), la France (Bordeaux, N antes, La Rochelle, Lorient, Le Havre), les Provinces-Unies (Amsterdam). 6. Les pays d'Europe de l'Ouest se sont lancés dans la constitution de vastes empires coloniaux, principalement en Amérique. L'Espagne et le Portugal se partagent l'Amérique du Sud tandis que Français et Anglais se disputent l'Amérique du Nord ainsi que les îles des Caraïbes, particulièrement propices à la culture de la canne à sucre. Un intense trafic maritime se développe à mesure que ces territoires sont mis en valeur. Les marchands des grands ports de l'Europe atlantique (Bordeaux, Liverpool...) échangent des produits manufacturés contre les produits tropicaux d'Amérique (sucre de canne, café, coton, etc.) qui sont revendus ensuite dans toute l'Europe. Les esclaves font également l'objet d'un commerce intense pour répondre au besoin de main-d'oeuvre dans les colonies en développement. Achetés sur les côtes africaines, ils sont revendus dans les colonies d'Amérique. Un autre trafic, moins important, relie les puissances européennes à l'Asie par le Sud de l'Afrique. Bibliographie Pour les enseignants o Conchon, Leferme-Falguière, Le XVIIIe siècle, 2007, Hachette supérieur. o F. Lebrun, L'Europe et le Monde, XVIe- XVIIe siècle, Armand Colin, 2008. o J. Meyer, L'Europe et la conquête du Monde, XVIe-XVIIIe siècle, Armand Colin, 2009. o P. Butel, J-P Poussou, La Vie à Bordeaux au XVIIIe siècle, Cairn Eds, 2007. pages 10-11 O U VE RT URE Le tableau de Vernet du Port de La Rochelle et la pendule d'un marchand de cette même ville permet de faire le lien demandé par le programme entre l'ancien et le nouveau monde. Le XVIIIe siècle est celui de la conquête du monde par l'Europe, extension qui a des répercussions des deux côtés de l'Atlantique. pages 12-13 pages 14-15 Le port de Bordeaux peint par Vernet Le programme demande que l'étude soit conduite « à partir de cartes et de tableaux au choix représentant une ville ou un port «. Bordeaux offre l'avantage d'avoir été représentée par Vernet et d'être l'une des villes les plus transformées par le dynamisme colonial. L'étude de cette ville peut ainsi incarner l'expansionnisme européen ainsi que, dans le cadre de l'Histoire des Arts, p ermettre d'aborder les transformations architecturales et urbaines. Il est entendu que l'oeuvre de Vernet peut également être étudiée pour elle-même. Les empires coloniaux et les courants d'échanges À travers ces deux cartes, les élèves présentent les puissances coloniales et leurs empires et les grands courants d'échange, qui à cette époque relient surtout les États européens à leurs colonies. Les empires s'étendent essentiellement en Amérique, même si l'Asie voit se développer des embryons de présence européennes. ACTIVITÉS ACTIVITÉS 1. Bordeaux se situe sur la Garonne, à proximité de l'estuaire de la 1. La France possède le Canada, la Louisiane, et des îles dans les Gironde qui s'ouvre sur la côte atlantique du royaume de France. Antilles (Saint-Domingue, Guadeloupe, Martinique) ; le Royaume-Uni : la côte de l'Amérique du Nord (les Treize colonies) et la baie d'Hudson et des îles des Antilles en particulier la Jamaïque ; l'Espagne une grande partie de l'Amérique du sud et centrale ; le Portugal possède le Brésil et les Provinces-Unies (Pays-Bas actuel) une partie de la Guyane. Plusieurs pays possèdent des comptoirs en Inde : le Portugal et surtout l'Angleterre et la France. 2. Le tableau de Vernet est une commande royale. Exécuté en 1758, il s'agit de l'un des quinze tableaux représentant les principaux ports de France. De 2,63 m par 1,65 m, donc de grande dimension, il est actuellement exposé au Musée national de la Marine à Paris. 3. Il s'agit d'une représentation fidèle. Réalisé en atelier, il l'est par l'auteur à partir de croquis qu'il a dessiné sur place. L'objet de la commande royale était de faire un état des lieux des ports du royaume. Il convenait qu'ils soient représentatifs de l'activité réelle développée dans les ports. Ceci dit, Vernet ne s'est pas caché d'avoir terminé certains bâtiments encore en construction. 2. L'intérieur de l'Afrique, l'Ouest de l'Amérique du Nord et l'Amazonie. L'Océanie reste aussi mal connue mais elle fait l'objet de voyages de découvertes au cours du XVIIIe siècle (voyages de Cook). 8 grand théâtre, les façades des quais, la Place royale datent de cette époque. Les nouveaux bâtiments ont été construits dans un style « néoclassique «. 4. Il s'agit d'un paysage représentant les quais de la Garonne à Bordeaux. Les nouvelles façades du XVIIIe (dans un style néoclassique que l'on pourra aborder en étudiant la façade de l'opéra de Bordeaux) font face aux quais actifs mais encore mal aménagés. Les promeneurs et les élégants (décrire le petit groupe au premier plan) se joignent aux travailleurs du port qui débarquent les marchandises. Sur la Garonne, les navires de haute mer côtoient les navires fluviaux chargés de faire le lien avec l'intérieur des terres. Des barques ou petits voiliers permettent le transport des marchandises ou des hommes des navires à la rive. pages 18-19 La leçon est destinée à mettre en perspective l'étude effectuée précédemment afin de montrer que ce dynamisme n'est pas exclusif à Bordeaux mais profite à toutes les villes, et plus largement aux pays qui se sont lancés dans l'expansion coloniale. Cette expansion est elle-même la conséquence de la croissance démographique et d'une avancée technique plus ancienne dans la navigation et l'armement des sociétés européennes. 5. Bordeaux est un port fluvial. On apprend qu'il est en contact avec l'arrière-pays par des embarcations fluviales qui débarquent notamment des barriques de vin. Bordeaux reçoit aussi de grands navires marchands qui rejoignent l'Atlantique quand la marée est haute. La ville est organisée autour de ce port fluvial. 6. Le ciel et le fleuve occupent une place centrale dans ce tableau, faisant ressortir la formation paysagiste de ce peintre. Mais les hommes ne sont pas absents, ils occupent même le premier plan et sont représentés avec réalisme et parfois avec humour. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 1 Doc. 1. L'Europe du Nord-Ouest : France, Angleterre, Provinces-Unies L'Europe centrale et orientale : Royaume de Prusse et autres États allemands, Autriche, Royaume de Pologne, empire de Russie. 7. Les zones sombres sont une partie du ciel, le quai. Le peintre met surtout en valeur le ciel et la Garonne avec ses navires et les façades du quai qui viennent d'être inaugurées. pages 16-17 L'Europe dans le monde 2. Québec est une ville fondée par les Français sur le fleuve SaintLaurent. Les Anglais possèdent des colonies au sud de cette ville et la France une vaste étendue à l'est, le long du fleuve et des Grands Lacs ainsi que le long du Mississippi. Les Anglais attaquent la ville par le fleuve. Dans le cadre des discussions de paix suite à la guerre de Sept ans, les Français cèdent le Canada à l'Angleterre. Bordeaux, un grand port atlantique 3. Les « Indiennes « sont des tissus imprimés de motifs souvent floraux Après avoir présenté le port à partir du tableau de Vernet, on replace l'étude dans une perspective historique. On explique le développement portuaire et les transformations urbaines et sociales qu'il implique. réalisés à l'origine en Inde. Ils connurent une très grande vogue au XVIIIe siècle en Europe où ils étaient un signe de richesse. pages 20-23 M É TH ODE / E XE RCICES ACTIVITÉS 1. Bordeaux s'étale sur les bords de la Garonne à un endroit où elle est « très large «. L'auteur écrit qu'il est habituel de voir « 1 200 bateaux de toutes sortes de nations « en temps de paix et écrit que la Garonne « est souvent toute couverte de vaisseaux «. Méthode 1. L'auteur est l'explorateur français Jean-François de Laperouse. Dans son journal de bord, écrit à la fin du XVIIIe siècle, il raconte sa découverte du Pacifique. 2. La Garonne permet de faire le lien entre l'arrière-pays bordelais et le reste du monde connu (Europe et colonies d'Amérique). Elle permet d'apporter aisément « toutes les marchandises du Languedoc et des provinces voisines «. 2. Soie écrue : naturelle, non teintée ; manufactures : fabriques ; lestent : chargent. 3. À Canton presque unique ment à cette époque. 4. De la soie écrue et étoffes de soie, du thé, des porcelaines. 5. Argent, produits des tropiques (coton, opium, poivre) et produits 3. Les marchands de Bordeaux font du commerce avec les colonies d'Amérique (françaises et anglaises en temps de paix) auxquelles ils fournissent des produits manufacturés et des esclaves d'Afrique. Ils en rapportent des produits tropicaux qu'ils revendent ensuite dans le reste de l'Europe. Le commerce colonial bordelais a été multiplié par dix entre le début et la fin du siècle. Seules les périodes de guerres freinent cet essor. manufacturés (draps, glaces, montres). Ils proviennent d'Inde ou d'Europe. 6. « Sillonné la moitié du globe «. Les Européens passent par le Sud de l'Afrique. 7. Les Chinois humilient les Européens, multiplient les vexations. 8. L'idée générale est que les Chinois font un commerce très avantageux 4. Le marchand François Bonnaffé s'enrichit grâce au commerce colonial. C'est un armateur, c'est-à-dire qu'il équipe des navires qui effectuent ce commerce. Il utilise sa fortune pour se faire construire un hôtel particulier, acheter des vignes et assurer la fortune de ses enfants. avec les Européens et que pourtant ils se comportent mal avec eux. 5. L'hôtel de la Bourse, l'hôtel des fermes, la place royale et le grand Exercice 1 théâtre. Les façades néoclassiques de la place sont homogènes, encadrant des pavillons (hôtel de la bourse et des fermes) aux angles surmontés de frontons. 1. À la France, en grande partie. Les villes sont situées le long du fleuve 6. Bordeaux est un port actif situé sur la Garonne et tourné vers l'Atlan- 2. Les possessions anglaises sont situées de part et d'autre de la colonie tique. Les marchands de Bordeaux font du commerce avec les colonies d'Amérique, d'où ils ramènent des produits tropicaux qui sont ensuite vendus dans toute l'Europe. Le commerce colonial se développe fortement au XVIIIe siècle. Grâce au grand commerce, la ville se transforme en s'agrandissant et en s'embellissant au XVIIIe siècle. De nombreux hôtels particuliers, le française (Treize colonies, Baie d'Hudson). Les villes sont fortifiées et une série de forts marque les limites des territoires sous domination française. Saint-Laurent. 3. Le commerce des fourrures se fait entre des colons français et les communautés amérindiennes. Les fourrures sont destinées aux colons et exportées vers l'Europe. 9 4. Pour les marchands de Bordeaux, le Canada est avant tout un débou- 4. La porcelaine est une spécialité de Chine, même si certains centres en Europe se sont mis à en produire. ché pour le commerce européen. Les eaux poissonneuses sont également prisées pour la pêche à la morue. 5. Le fait de se faire représenter en train de consommer ces produits est 5. C'est en 1763, à l'issue de la guerre de Sept ans que la France perd le un signe de richesse car il s'agissant de produits « coûteux «. Canada ; la France cède ce vaste territoire en échange de la restitution des îles des Caraïbes, les « îles à sucre «. Exercice 4 1. 1 : Royaume-Uni ; 2 : France ; 3 : Prusse ; 4 : Autriche ; 5 : Provinces- Exercice 2 Unies ; 6 : Danemark ; 7 : Suède ; 8 : Pologne ; 9 : Empire russe ; 10 : Empire ottoman ; 11 : Venise ; 12 : Piémont ; 13 : Espagne ; 14 : Portugal. 1. Un navire de guerre. 2. Trois mâts. 70 mètres. 3. Dans les cales, au plus bas du navire pour le stabiliser. L'eau est 2. Les grandes puissances de l'Ouest : France, Provinces-unies, Royaume-Uni. Le grand commerce favorise leur prospérité. présente pour 12 semaines. 3. La Prusse, l'Autriche, la Russie. 4. 750 hommes. 5. Le capitaine-commandant (le capitaine). Le capitaine en second (le « Second «). Un mousse est un marin très jeune, un enfant, occupé à diverses tâches, notamment l'entretien. Exercice 5 1. France : Antilles, Ouest de l'Amérique du Nord, Canada ; Royaume- 6. Le scorbut est dû à une carence en vitamine C, que l'on trouve dans les produits frais. Les longues semaines de mer ne permettent pas de s'approvisionner en fruits frais. Uni : Antilles, Ouest de l'Amérique du Nord, Canada ; Espagne : une grande partie de l'Amérique centrale et latine ; Portugal : Brésil. 2. Provinces-Unies : îles en Asie du Sud-Est ; Royaume-Uni : en Inde ; Espagne : Philippines Exercice 3 3. Les grandes routes maritimes relient l'Europe, qui exportent des produits manufacturés, à l'Amérique, d'où sont rapportés des produits tropicaux. Les Européens pratiquent aussi le commerce triangulaire entre l'Afrique (où sont achetés des esclaves), l'Amérique (où ils sont vendus) et l'Europe 1. Cette peinture date de 1757 et est conservée au Musée d'Histoire de Nantes. Il s'agit d'un portrait. 2. Il s'agit de Pierre Grégoire de Roulhac, seigneur du Limousin. C'est une personne riche, noble ou essayant d'en donner l'apparence. 4. Épices, thés et soieries sont rapportés d'Asie. 5. L'Europe est au centre des grands courants d'échange. 3. Le sucre et le café sont des produits importés des colonies d'Amérique. 10 Chapitre 2 Les traites négrières et l'esclavage 4. Hommes, femmes et enfants sont séparés. Les chaînes sont desti- La démarche du chapitre nées à prévenir toute révolte ou tout suicide. Suivant les capitaines, les conditions de voyage pouvaient changer. Cependant, leur intérêt était d'aborder en Amérique avec des esclaves en bonne santé, donc de ne pas les maltraiter. Une première approche dans le cadre du programme de 5e a permis d'expliquer l'ancienneté de ce phénomène. En 4e, il s'agit de montrer comment les traites ont bénéficié de l'ouverture de l'Europe sur le monde pour connaître un nouvel essor, et d'expliquer dans un second temps la place de l'esclavage dans le système de la plantation coloniale. Nous attirons l'attention sur le fait que les documents proposés sont issus d'une époque où la critique de l'esclavagisme, et de fait sa défense, commençaient à prendre forme. Il est donc nécessaire, comme pour toute source historique, d'aider les élèves à avoir un début de recul critique. 5. Un petit groupe d'esclaves s'agite sur le pont sous la garde d'un matelot armé d'un fouet et sous le regard du reste de l'équipage. Il s'agissait de les faire « danser « pour qu'ils gardent une certaine forme physique et conservent leur valeur marchande. 6. Ces esclaves proviennent du Sierra Léone sur la côte atlantique de l'Afrique (voir doc. 3 p. 33) et sont vendus à Charleston (en Caroline du Sud, voir p. 33) par David et John Deas. D'après le texte de l'affiche, ils sont « en parfaite santé « et « de premier choix «. 7. Les esclaves sont achetés à des marchands africains sur le littoral. Capturés à l'intérieur des terres, ils sont conduits à pied ou en pirogue jusqu'au littoral. Après examen, ils sont vendus à des capitaines de navires négriers européens et transportés jusqu'en Amérique. La traversée est difficile. Les esclaves sont entassés et enchaînés. On les sort de temps en temps sur le pont pour les maintenir en bonne santé. Arrivés à destination, ils sont vendus souvent aux enchères aux colons qui vont les utiliser comme main-d'oeuvre. Bibliographie o O. Pétré-Grenouilleau, « Les traites négrières «, La Documentation photographique, dossier n° 8032, Paris, 2003. Le spécialiste actuel de la question qui a écrit de nombreux ouvrages sur les traites négrières. o M. Dorigny, B. Gainot, Atlas historique de l'esclavage, Autrement, 2006. o Comprendre la traite négrière atlantique, CRDP d'Aquitaine, 2009. Ouvrage très complet et très utile pour l'enseignant. Accompagné d'études de documents et d'un CDROM de documents. o Enseigner l'histoire des traites négrières et de l'esclavage, CRDP, Académie de Créteil, 2007. o Dictionnaire des esclavages, sous la direction d'O. PétréGrenouilleau, Larousse, 2010. o Ma véridique histoire par Equiano, Mercure de France, L'Harmattan, 2008. Avec une longue introduction. o E. Camara, I. Dion, J. Dion, Esclaves. Regards de Blancs 16721913, Archives nationales d'outre-mer / Images En Manoeuvres Éditions, 2008. pages 28-29 Seconde partie de ce chapitre destinée à évoquer la vie de ces mêmes esclaves une fois installés dans les plantations. On répond à la démarche et à la capacité du programme : « Raconter [...] le travail forcé d'un groupe d'esclaves «. On se situe ici dans une plantation sucrière des Antilles mais la situation des esclaves est peu différente sur le continent (Brésil, treize colonies) et d'autres types de plantation. ACTIVITÉS pages 24-25 O U VE RTURE Ces deux gravures permettent d'évoquer les deux aspects du sujet. Les deux images ont la même construction. pages 26-27 La vie des esclaves dans une plantation 1. La maison du maître trône sur un promontoire permettant de surveiller la plantation. Le domaine est divisé en trois ensembles : une partie destinée à la culture (ici, la canne à sucre) une autre au pâturage pour les animaux employés comme force de travail, une troisième pour les cultures vivrières destinées à nourrir les esclaves (parfois, elles sont cultivées dans des jardins attenants aux cases). Les esclaves sont logés ensemble dans des cases sommaires de part et d'autre d'une rue (rue « case-nègre «). De l'Afrique à l'Amérique Cette double page est destinée à montrer, par des témoignages divers, la réalité concrète de la traite, depuis la capture en Afrique jusqu'à la vente dans les colonies. Elle répond aux exigences du programme (rubrique démarche : « Raconter la capture, le trajet... d'un groupe d'esclaves «). 1. « Attachés les uns aux autres avec des fourches ou des courroies de 2. C'est surtout l'absence de repos et les mauvais traitements (le fouet) qui rendent les conditions de travail particulièrement difficiles. Le travail dans les champs est éprouvant et les risques d'accidents, avec les instruments tranchants, ou dans le moulin, (les mains peuvent facilement être happées par la broyeuse) sont d'autant plus importants que les esclaves sont fatigués. cuir, obligés à de longues marches dans les bois... « 3. Les habitations des esclaves sont décrites comme sombres, humides 2. Les esclaves, avant d'être achetés, sont examinés par un chirurgien et meublées très sommairement. C'est pour des questions de sécurité que les habitations des esclaves sont placées à bonne distance de la maison du maître. Ici est évoqué le risque d'incendie. ACTIVITÉS afin de vérifier leur état de santé, car un esclave malade risque de mourir pendant le voyage et se vendra moins cher qu'un esclave bien portant ou sans la moindre infirmité. 4. « L'esclave fugitif [...] aura les oreilles coupées et sera marqué d'une fleur de lys sur une épaule. Et s'il récidive, il aura le jarret coupé et il sera marqué d'une fleur de lys sur l'autre épaule. « À côté des articles extrêmement sévères, d'autres cherchent à prévenir les dérives de certains maîtres, comme l'article 27 qui demande à ce que les esclaves infirmes continuent à être entretenus par les maîtres où l'interdiction 3. Des armes, du fer, des tissus (les trois principaux types de produit), de l'alcool, des petits coquillages qui servaient de monnaie, les cauris. On évite le terme de pacotille car il s'agissait d'objets de valeur pour les Européens. Les Africains échangent les esclaves contre des produits qui leur donnent du pouvoir (armes) et de la distinction (étoffes). 11 faite au maître de torturer ou de mutiler son esclave (en dehors des cas prévus). Cela ne relativise en rien la dureté des conditions d'esclaves, et bien au contraire, permet de prouver que ce type de comportements existait. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 4 Doc. 1. C'est au XVIIIe siècle que la traite transatlantique prend tout son essor. Son interdiction en 1815 la fait baisser sans pour autant qu'elle disparaisse. 5. Le fouet est le châtiment le plus courant. L'« encadrement « des esclaves est parfois effectué par d'autres esclaves plus anciens et ayant de meilleures conditions de vie, comme le montre l'image. Pour autant, n'oublions pas que c'est bien le maître qui donne les ordres et qui reste le responsable des punitions infligées. 2. Le Portugal (qui possède le Brésil), le Royaume-Uni et la France sont les principaux pourvoyeurs d'esclaves. 6. La vie des esclaves dans les plantations est épuisante, tout entière pages 34-37 dédiée au travail. Si certains sont employés comme esclaves domestiques (femme de ménage, nourrice...) la plupart travaillent dans les champs et risquent le fouet à la moindre défaillance. En dehors des temps de travail, les esclaves sont logés dans des cases sommaires et humides. Ils ne possèdent presque rien. Les esclaves sont à peine protégés par la loi (le Code noir pour les colonies françaises) et les maîtres disposent d'un pouvoir presque total sur eux. pages 30-31 M É TH ODE / E XE RCICES Méthode 1. Les traites négrières du VIIe au XIXe siècle : il déborde donc le cadre de la traite atlantique et du XVIIIe siècle. 2. Le rose : région exportatrice d'esclaves ; le bleu : régions importatrices ; l'orange : les autres régions, concernées par la traite interne à l'Afrique noire. Les flèches vertes : traite arabe. Les flèches rouges : traite occidentale. Les carrés : les ports et places impliqués dans la traite. Ma véridique histoire, d'Olaudah Equiano 3. Moyen-Orient, Afrique du nord ; du VIIe au XIXe siècle. 4. Brésil, Mexique, Caraïbes, Treize colonies puis États-Unis ; du XVe Cette autobiographie d'un esclave est étudiée dans les universités américaines aussi bien pour ce qu'elle raconte, que pour ses qualités littéraires. L'authenticité de la première partie du récit a récemment été mise en doute. Equiano serait né en Caroline du sud, à Charleston. La partie sur la capture et le transport jusqu'en Virginie n'aurait pas eu lieu et aurait été écrite à partir de renseignements que l'auteur se serait procuré auprès d'autres esclaves (cf. Dictionnaire de l'esclavage). Personne ne remet cependant en doute les informations apportées par le récit, qui peut être considéré comme une source historique relativement fiable. au XIXe siècle 5. Afrique occidentale, Afrique centrale. 6. Liverpool, Amsterdam, Nantes, Bordeaux, Lisbonne pour l'Europe ; pour l'Amérique tous les ports indiqués. C'est de là que partent les navires négriers ou c'est là que les navires négriers arrivent. 7. Pour la traite arabe : reprendre la réponse de la question 3. Pour la traite occidentale : reprendre les questions 4, 5, 6. Exercice 1 ACTIVITÉS 1. Le graphique permet de mettre en relation la croissance de la produc- 1. Olaudah Equiano, esclave ayant appris a écrire et ayant été affranchi, tion sucrière et la croissance du nombre d'esclaves à Saint-Domingue, l'une des principales possessions françaises dans les Caraïbes. Il porte sur la période 1710-1790, soit sur la quasi-totalité du XVIIIe siècle. témoigne des conditions de vie de la main-d'oeuvre servile au travers d'un récit inspiré de sa propre existence, en 1789. 2. Le narrateur explique avoir été enlevé dans son village avec sa soeur par des chasseurs d'esclaves alors qu'il avait 11 ans. Le narrateur évoque un trajet de six à sept mois avant d'être vendu à des Européens. 2. Le nombre d'esclaves. Axe de droite. 3. La production de sucre, en quintaux. Axe de gauche. 4. Croissance continue. 5. 400 000 quintaux en 1740, plus de 800 000 en 1790. La production 3. La maladie et le suicide. 4. La diversité des langues africaines montre la diversité des origines double. 6. Le lien entre la production de sucre et le nombre d'esclaves semble des esclaves. Lors de la vente, les esclaves qui ont parfois voyagé en fratrie sont de nouveau séparés. Les cris sont l'expression de l'angoisse et du désespoir liés à la séparation et à l'inconnu. assez direct : la croissance de l'activité sucrière a nécessité une maind'oeuvre de plus en plus nombreuse. 5. Equiano est d'abord employé au désherbage dans les champs avant d'être assigné au rafraîchissement du maître malade. Il constate alors que l'une des esclaves domestiques porte une muselière en fer. Exercice 2 1. Il s'agit de l'extrait d'une lettre datée du 18 juillet 1803. 2. Cette lettre est une lettre d'instruction de la part de l'armateur, c'est- 6. En 1789, la traite n'est pas encore interdite et l'esclavage est farouchement défendu par les planteurs. Le témoignage d'Equiano est destiné à faire connaître l'inhumanité de la condition d'esclave, notamment auprès des lettrés européens qui, pour la plupart, ne se sont jamais rendus dans les colonies. pages 32-33 à-dire le propriétaire du navire, au capitaine pour lui expliquer ce qu'il aurait à faire lors de son expédition. 3. Ce navire part de Liverpool (A). Il doit d'abord se rendre à Bonny dans le Golfe de Guinée (B) avant d'aller dans les Caraïbes (C). 4. Des esclaves masculins, ayant moins de 24 ans et en bonne santé. C'est essentiellement pour des raisons économiques que ces directives sont données (difficulté à vendre les esclaves féminins et taxe sur les esclaves ayant plus de 24 ans à la Jamaïque). La traite atlantique et l'esclavage La leçon replace les études dans le cadre général de la traite atlantique. L'analyse des documents de cette leçon pourra précéder ou suivre les études du trajet et du travail forcé d'un groupe d'esclaves. 5. Les esclaves ne doivent être ni maltraités ni insultés et doivent pouvoir bénéficier de certaines libertés, pourvu qu'elles soient compatibles avec la sécurité du navire. L'objectif est de garder les esclaves dans le meilleur état physique possible afin que la vente se fasse facilement. 12 6. Il peut rapporter d'Afrique de l'ivoire et de l'huile de palme et 7. Les fruits au premier plan peuvent évoquer l'abondance en Amérique, d'Amérique, du coton, du sucre, du café. oeuvre date des années 1770. et la nature sauvage à l'arrière-plan les origines de cette terre tout juste mise en valeur ainsi que l'origine africaine des esclaves (l'Afrique étant considérée par les Européens de l'époque comme une « terre sauvage «). Le peintre a composé ce tableau pour un commanditaire, peut-être le propriétaire de ces esclaves, ce qui peut expliquer l'apparente sérénité de ce groupe, la propreté des habits... 2. La scène se passe aux Antilles, en extérieur. Le peintre, qui a habité 8. Les instruments sont ceux décrits dans le texte ; la présence de deux trente ans dans ces îles, a probablement été le témoin direct de ce genre de scènes. danseurs qui dansent en tournant semble également correspondre aux mouvements que le peintre a voulu suggérer. Exercice 3 1. Le tableau est attribué à Augustin Brunias, peintre italien. Cette 3. Dans un décor extérieur, six personnages sont répartis en deux groupes : quatre musiciens / chanteurs et deux danseurs de part et d'autre. Au premier plan, des légumes sont dans un panier en osier. Exercice 4 1. Parti de Nantes, le navire fait escale dans le Golfe de Guinée avant 4. Les hommes et les femmes sont vêtus de vêtements simples, propres, de se rendre à Saint-Domingue, dans les Caraïbes. de couleurs vives. Ils ont tous un chapeau et les femmes portent un foulard et des boucles d'oreilles. 2. Les esclaves sont entassés dans les cales, répartis en fonction de leur 5. Un tambour et une guitare ainsi que des grelots aux pieds et aux sexe. Les corps enveloppés sont des morts (sans doute récents car on avait l'habitude de jeter les morts à la mer). poignets d'un des danseurs. Les deux femmes à leur côté sont des danseuses. 3. Les vivres sont conservés en fond de cale. Le pain, les fèves et le riz sont les aliments principaux consommés lors de la traversée. Le trajet peut durer plus de trois mois ce qui explique le grand nombre de tonneaux d'eau visibles. 6. Les deux danseurs sont de part et d'autre du groupe de musiciens et dansent en rythme. La femme soulève son tablier en rythme, l'homme croise les jambes et tape du pied sur le sol. Les pas sont accompagnés du mouvement des bras. 13 Chapitre 3 L'Europe des Lumières 4. Le comte de Jumilhac est gouverneur de la Bastille. Par cette lettre, La démarche du chapitre le roi fait emprisonner le nommé Hugonet dans la prison de la Bastille, sans mention du motif, et jusqu'à nouvel ordre, c'est-à-dire sans limitation de durée. On commence par décrire l'Europe absolutiste, puis on étudie trois personnages emblématiques des Lumières  : un philosophe, Voltaire  ; un savant, Lavoisier  ; un auteur de théâtre, Beaumarchais. La leçon synthétise ce qui les caractérise dans leur lutte contre les préjugés philosophiques et scientifiques, contre l'absolutisme et la société d'ordres. 5. Au XVIIIe siècle, les Français sont privés des libertés de culte et d'expression. 6. Les deux ordres privilégiés sont la noblesse et le clergé. Parmi les privilèges de la noblesse, il y a celui d'être dispensés de la plupart des impôts, et de disposer d'emplois réservés. Bibliographie Pour les enseignants o Joël Cornette, Histoire de la France : absolutisme et Lumières (1652-1783), Paris, Hachette, 2005. o Jean-Pierre Bois, De la paix des rois à l'ordre des empereurs, 1714-1815, Paris, - Éditions du Seuil, 2003. o Vincenzo Ferrone et Daniel Roche (dir.), Le Monde des Lumières, Paris, Fayard, 1999. pages 42-43 Il s'agit ici de répondre à une démarche du programme en évoquant la vie et l'oeuvre d'un philosophe des Lumières, et aux capacités en montrant en quoi sa vie est révélatrice du siècle des Lumières. Pour les élèves o Pierre Miquel, 1715-1785, Au temps de Louis XV et des guerres en dentelles, Hachette, La Vie privée des Hommes, 1981. ACTIVITÉS 1. En décrivant les libertés dont bénéficient les Anglais, (liberté d'ex- Liens utiles pression, être à l'abri de l'arbitraire du pouvoir) Voltaire montre qu'elles n'existent pas dans les monarchies absolues. o www.expositions.bnf.fr/lumieres « Le Siècle des Lumières : un héritage pour demain «, exposition virtuelle de la BNF. pages 38-39 Voltaire, un philosophe des Lumières 2. Jean Calas est accusé de meurtre sur la personne de son fils. Voltaire prend sa défense parce qu'il considère que le procès a été injuste, Jean Calas ayant été condamné parce qu'il était protestant. 3. Le Dieu auquel s'adresse Voltaire est le « Dieu de tous les êtres, de O U VE RTURE tous le monde et tous les temps « c'est-à-dire un Dieu qui se situe audelà des religions établies. Les deux images permettent d'aborder deux aspects caractéristiques des Lumières : d'une part, le rayonnement européen des Lumières et la présence de philosophes français à la cour de princes étrangers (ici, Voltaire à la table du roi de Prusse), et d'autre part, la volonté de rassembler en une oeuvre (l'Encyclopédie) l'état des connaissances de l'époque, avec une composante fortement critique. Le tableau d'Adolph von Menzel représente Voltaire à la table de Frédéric II au château de Sans-Souci. Les autres convives sont des membres de l'académie de Berlin, au sein de laquelle figuraient plusieurs Français. La photographie représentant les volumes de L'Encyclopédie évoque le caractère monumental de l'ouvrage. Voltaire évoque la tolérance religieuse : « que ceux qui allument des cierges en plein midi pour te célébrer supportent ceux qui se contentent de la lumière de ton soleil. La tolérance culturelle : « les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants, entre tous nos usages ridicules... « Selon Voltaire, les hommes doivent se tolérer afin de pouvoir s'entraider. 4. Voltaire est resté trois ans auprès du roi de Prusse Frédéric II. Il pensait y jouer le rôle de conseiller du prince. 5. Voltaire s'installe à Ferney, à la frontière suisse, pour pouvoir s'y réfugier s'il était menacé en France. Il reste en contact avec la société européenne par ses écrits et en recevant de nombreux visiteurs. pages 40-41 6. L'oeuvre de Voltaire remet en cause l'absolutisme et la société d'ordres en plaidant pour un régime parlementaire dont le modèle est l'Angleterre, en prônant les libertés de culte et d'expression (notamment lors de l'affaire Calas) et en critiquant les privilèges dont bénéficient le clergé et la noblesse. Voltaire diffuse ses idées par des ouvrages mais aussi par son abondante correspondance. L'Europe « absolutiste « Ce dossier permet d'aborder la question de l'absolutisme en Europe, ainsi que la société d'ordres telle qu'elle existe notamment en France. ACTIVITÉS 1. Le principal régime politique en Europe est la monarchie absolue. L'Angleterre et la Suède sont des monarchies parlementaires, le royaume de Pologne est une monarchie élective (où le roi est élu par la noblesse), les Provinces-Unies, les Cantons suisses et la République de Venise sont des républiques. pages 44-45 Lavoisier, un savant des Lumières Il s'agit d'évoquer la vie de Lavoisier et de montrer en quoi il a fondé la chimie moderne dans une démarche scientifique caractéristique des Lumières. 2. Le roi de France est roi de « droit divin « parce qu'il détient son pouvoir de Dieu, ce qui se manifeste dans la cérémonie du sacre à Reims. 3. Les symboles du pouvoir de Louis XV et de Marie-Thérèse sont le sceptre et la couronne. 14 ACTIVITÉS RÉPONSE AUX QUESTIONS 1. Il a analysé la composition de l'eau, de l'air, et a mis en évidence le ?? 2 Doc. rôle de l'oxygène dans la combustion et la respiration. Pour Rousseau, c'est le peuple qui doit détenir le pouvoir de faire les lois. 2. Lavoisier s'est également intéressé à des domaines autres que ceux de la chimie, comme la physiologie, la biologie, l'économie et la météorologie. ?? 3 Doc. 3. Lavoisier a pu mener ses recherches grâce à ses hauts revenus finan- 1. Pour Montesquieu, il y a dans un État trois pouvoirs : le législatif, ciers, à l'élaboration d'instruments de plus en plus perfectionnés, et à l'aide que lui apportait sa femme en l'assistant dans ses expériences. l'exécutif et le judiciaire. Ils doivent être séparés, sinon on peut craindre que l'autorité politique fasse des lois tyranniques pour les appliquer tyranniquement. 4. L'intérêt d'analyser le climat permet de prévoir le temps qu'il va faire. 5. Pour Lavoisier, les buts du scientifique sont de diminuer les maux 2. Pour ne pas mettre en cause le roi de France et éviter la censure, qui affligent l'humanité et d'augmenter son bonheur. ou la prison. 6. Le Traité élémentaire de chimie présente un tableau complet de ?? 4 Doc. l'ensemble de la chimie. Il est destiné à un large public. 1. Diderot et d'Alembert. Une allégorie de la connaissance. 2. L'ouvrage doit être approuvé par le roi. Il peut ainsi être publié. 7. Lavoisier est un savant français du XVIIIe siècle, inventeur de la chimie moderne. En homme des Lumières, il s'est également intéressé à de nombreux autres domaines scientifiques, tout en ayant la volonté de travailler pour le bien-être de l'humanité. Les moyens Les travaux et du savant découvertes scientifiques des Lumières la chimie, et plus particulièrement Il élabore des la composition de l'air, celle de instruments l'eau, le rôle de l'oxygène dans la de mesure de combustion et la respiration, plus en plus la météorologie, la physiologie, perfectionnés. la biologie, l'économie pages 46-47 ?? 6 Doc. 1. Le premier but de L'Encyclopédie est de rassembler l'ensemble des Les buts du savant des Lumières travailler à soulager les maux de l'humanité et contribuer à son bonheur connaissances de l'époque. 2. Les superstitions et les préjugés en général. pages 50-53 E XE RCICES Exercice 1 1. Claude-Nicolas Ledoux est un architecte. Chargé par Louis XV de réaliser une saline à Arc-et-Senans, il conçoit autour de la saline un projet de cité idéale qui demeurera inachevé. Le Mariage de Figaro, un théâtre critique 2. Circulaire. Le bâtiment au centre est l'hôtel de ville. 3. L'hôtel de ville symbolise le pouvoir juste, les écoles enseignent la vertu, les habitants vivent en sécurité, respirent un air purifié et pratiquent des activités sportives dans un cadre récréatif. On étudie ici une oeuvre littéraire caractéristique des Lumières par sa dimension critique à l'égard de la société d'ordres. 4. L'architecture des bâtiments se réfère à l'Antiquité grecque et romaine. La façade du bâtiment central s'inspire d'un temple antique, avec son fronton et ses colonnes. ACTIVITÉS 1. La pièce a été écrite en 1778 et jouée pour la première fois en 1784. Il s'agit d'une comédie. 5. Ce projet est caractéristique des Lumières par son plan méthodique, 2. La fonction de Figaro est de porter un discours critique sur la société conçu par la raison, où chaque édifice à sa fonction, et pas sa volonté de réaliser le bonheur du peuple. e du XVIII siècle. 3. Les privilèges de la noblesse sont de n'avoir rien fait pour mériter la fortune et le rang social. Le passage qui l'illustre le mieux est : « Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus «. Exercice 2 1. À la bourgeoisie aisée. L'Encyclopédie. 2. Il a été emprisonné à Vincennes pour ses écrits. 3. Le prince doit tenir son pouvoir de ses sujets. Parce que dans une 4. Figaro n'est pas parvenu à publier sa pièce parce qu'on lui a reproché d'avoir offensé des musulmans. Il réclame la liberté d'expression. 5. Les aspects de la société d'ordres et de l'absolutisme que dénonce Beaumarchais sont la censure royale, l'arbitraire (qui permet au roi d'emprisonner quelqu'un sans procès) et les privilèges dont bénéficie la noblesse. monarchie absolue de droit divin, le roi ne tient son pouvoir que de Dieu. 4. L'impératrice de Russie. Il l'a rencontrée en Russie où il s'est rendu en 1773. 6. À cause de la censure, qu'il a réussi à faire lever grâce à l'appui 5. Que la société dont il a la charge soit heureuse. 6. La liberté doit être assurée, les trois ordres de la société doivent être de la reine Marie-Antoinette. Il risque la prison, ce qui lui est arrivé pendant quelques jours. soumis aux mêmes lois, l'impôt doit être réparti justement, les talents doivent être récompensés. pages 48-49 7. Diderot est un philosophe des Lumières. Il a dirigé avec d'Alembert Le combat des Lumières L'Encyclopédie, mais il a également écrit d'autres ouvrages critiques à l'égard de la société d'ordres et de la monarchie absolue qui l'ont conduit à être emprisonné à Vincennes. Il a cherché à faire progresser la société et le pouvoir, par ses écrits et par ses conversations avec de grands personnages, notamment avec l'impératrice de Russie. La leçon fait la synthèse des dossiers précédents en montrant comment les philosophes et les savants au XVIIIe siècle ont remis en cause l'absolutisme et la société d'ordres. 15 (d'avoir chanté des chansons impies et de ne pas s'être découvert au passage d'une procession religieuse). Exercice 3 1. Voltaire est un philosophe des Lumières qui s'est employé, dans ses 3. De nation la plus cruelle. 4. À l'Antiquité et au Moyen Âge. 5. En insistant sur l'atrocité des supplices. écrits et dans ses actes, à lutter contre l'injustice et l'intolérance. Le document est extrait de Candide, un conte philosophique où il tourne en dérision l'optimisme excessif de certains philosophes. 2. Dans ce récit, l'esclave ne porte pour tout vêtement qu'un caleçon de toile, on lui coupe la main s'il a perdu un doigt au travail et on lui coupe la jambe s'il tente de s'enfuir. Exercice 5 3. L'Église prétend que tous les hommes, blancs ou noirs, descendent 1. Ferney est situé dans le sud-est de la France, dans le département de l'Ain, près de la frontière suisse, à proximité de Genève. d'Adam, alors que des noirs sont réduits en esclavage, n'ont aucun droit, et subissent des traitements inhumains. 2. Voltaire fait reconstruire son château en 1758 et il y a vécu jusqu'à 4. Les esclaves servent de main-d'oeuvre gratuite dans les colonies. 5. Le négociant est hollandais, ce qui permet à Voltaire de ne pas cri- sa mort en 1778. tiquer directement la France et l'Église catholique (les Hollandais sont protestants) pour ne pas prendre de trop grands risques. 3. Pour pouvoir y loger les nombreux visiteurs. 4. Le Dictionnaire philosophique et le Traité sur la tolérance. 5 Catherine II a projeté de bâtir à l'identique le château de Ferney dans 6. Avec prudence, en évoquant un pays qui n'est pas la France catho- le parc de son palais d'été. lique, et en utilisant l'ironie. Exercice 6 Exercice 4 1. Les frères Joseph et Étienne Montgolfier. 2. Le 21 novembre 1783 avec Pilâtre de Rozier et le marquis d'Arlandes. 3. En faisant chauffer l'air à l'intérieur du ballon à l'aide d'un réchaud 1. Le texte est un extrait de l'article « Torture « de L'Encyclopédie, daté de 1769, rédigé par Voltaire. Il dénonce l'injustice, la cruauté et l'usage de tortures médiévales dans un pays, la France, qui passe dans d'autres domaines pour un modèle dans l'Europe des Lumières. alimenté par de la paille. L'air chaud étant plus léger que l'air froid fait s'élever le ballon. 2. On lui arrache la langue, on lui coupe les mains et on brûle son corps à petit feu. Ce qui est ici particulièrement choquant, c'est la disproportion entre les supplices infligés et ce qu'on reproche au chevalier 4. L'expérience a lieu en présence du roi. Les volontaires sont deux aristocrates dont un marquis. 16 Chapitre 4 Les difficultés de la monarchie sous Louis XVI La démarche du chapitre pages 56-57 Le vent d'Amérique Après avoir évoqué les principales étapes de la révolution américaine, on souligne dans ses deux textes fondamentaux que sont la déclaration d'indépendance et la constitution (Démarche : « l'étude est conduite à partir de quelques extraits de la constitution américaine «), les nouveautés politiques qu'elle apporte. Puis on aborde son impact en France (Capacités : « l'impact politique de l'indépendance américaine «). On étudie d'abord la révolution américaine, plus précisément ses innovations politiques et son impact en France (pp. 56-57), puis les doléances exprimées dans les cahiers par les Français au printemps 1789 (pp. 58-59), et enfin une caricature dénonçant la société d'ordres (pp. 60-61, Les Arts, témoins de l'Histoire). Le chapitre se conclut par la leçon qui récapitule les principales difficultés de la monarchie sous le règne de Louis XVI (pp. 62-63). ACTIVITÉS 1. En 1776 (le 4 juillet), les Américains déclarent leur indépendance en Bibliographie se séparant de l'Angleterre et de son roi, George III. Pour les enseignants 2. Ils naissent égaux. L'argument utilisé est : « les gouvernements sont établis parmi les hommes pour garantir ces droits « et « toutes les fois qu'une forme de gouvernement devient destructrice de ce but, le peuple a le droit de le changer ou de l'abolir «. o M.-J. Rossignol, Aux origines de la démocratie américaine, La documentation photographique, n° 8038. o 1789-1793. La Révolution, chronique d'une fin de règne, Historia thématique, n° 81, janvier-février 2003. o A. de Baecque, La Caricature révolutionnaire, Presse du CNRS, 1988. 3. Le Congrès, composé du Sénat et de la Chambre des représentants, fait les lois. Le président, élu pour 4 ans, les exécute. Les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sont séparés, contrairement à la monarchie absolue où ils sont concentrés entre les mains du roi. Pour les élèves 4. Jeune marquis français engagé aux côtés des révolutionnaires améri- o H.-U. Thamer et M. Welphy, La Révolution française : cains, La Fayette réussit à convaincre Louis XVI d'envoyer en Amérique un corps expéditionnaire français et participe à la bataille de Yorktown qui conduit à la capitulation anglaise. De retour en France, il répand les idées nouvelles venues d'Amérique. la chute de l'Ancien Régime, Gallimard jeunesse, 2007. o C. Sagnier, La Révolution française, Fleurus, « La grande imagerie «, 2007. o G. Dhôtel, La Révolution française, Milan junior, 2003. 5. Le public cultivé français accueille les députés américains avec « empressement « et « ferveur «. Il admire « ces envoyés d'un peuple en insurrection contre son monarque «. Liens utiles o www.herodote.net o www.chateauversailles.fr pages 54-55 6. La Révolution américaine apporte des nouveautés politiques importantes : le rejet de la monarchie anglaise (déclaration d'indépendance du 4 juillet 1776), l'annonce de droits inaliénables (vie, liberté et recherche du bonheur) et l'établissement d'une République (Constitution de 1787) basée sur la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. O U VE RT URE La caricature (doc. 1) montre l'écrasement du tiers état (le paysan en sabots) par les ordres privilégiés (le noble bien habillé avec son épée, le curé en soutane avec sa croix). C'est la dénonciation des privilèges : le tiers état paie à lui seul la majorité des impôts (évoqués dans la poche du paysan : sel et tabac, tailles, corvée, dîmes, milices) en travaillant dur, tandis que noblesse et clergé cumulent les emplois honorifiques (évoqués dans la poche du curé : évêque, abbé, duc et pair, comte, pension, ostentation). En réponse à la légende « A faut espérer q'eu jeu la finira ben tôt «, on peut citer la caricature qui lui donne suite, quelques mois plus tard. Elle représente la situation inversée, c'est-à-dire un paysan chevauchant un noble qui s'agrippe à un prêtre, et porte en légende : « Vive le roi, vive la Nation. J'savais ben que j'aurions not'tour. « La cérémonie d'ouverture des États généraux (doc. 2) eut lieu le 5 mai 1789 dans une vaste salle aménagée dans l'hôtel des Menus-Plaisirs, avenue de Paris à Versailles. Mille cent dixhuit députés représentaient les trois ordres : clergé, noblesse et tiers état. Les États généraux sont le dernier recours qu'il reste au roi pour tenter de sauver le royaume de la faillite (en imposant les privilégiés) et contenir la révolte qui gronde. Leur échec aboutit à la Révolution française. Des députés américains en visite, ou des hommes comme La Fayette, qui ont combattu aux côtés des insurgés américains, font connaître la Révolution américaine en France. Ses répercussions sont considérables dans un contexte où l'absolutisme royal est critiqué et où la majorité des habitants, sujets du roi, ne bénéficient d'aucun droit. pages 58-59 Les doléances des Français en 1789 Ce dossier correspond à la démarche du programme : « l'étude est conduite à partir d'un exemple de cahiers de doléances «. Il vise à pouvoir « décrire et expliquer quelquesunes des aspirations contenues dans les cahiers de doléances « (Capacités), en particulier sur le plan politique et social. ACTIVITÉS 1. Des paysans. Ils appartiennent au tiers état. 2. La transformation du régime politique : articles 1 et 2. La suppression des privilèges : articles 4, 6, 16. La suppression des droits seigneuriaux : article 9. La suppression de la taxe versée au clergé : article 13. 17 RÉPONSE AUX QUESTIONS 3. Les sujets éprouvent « respect « et « amour « pour leur roi, mais ils veulent limiter son pouvoir en demandant la réunion périodique des États généraux, tous les cinq ans, et la suppression des lettres de cachet, par lesquelles le roi pouvait faire emprisonner qui il voulait. ?? 3 Doc. La bourgeoisie est puissante car « supérieure à la noblesse en richesses, en talents et en mérite personnel «, mais humiliée car « exclue des emplois dans l'armée «, « du haut clergé « et de la « haute magistrature «, tous ces emplois étant réservés à la noblesse. 4. Il annonce le refus de tout changement, donc s'oppose à l'article 3 du cahier du tiers état des villes et aux articles 4, 6, 9, 16 du cahier du tiers état des campagnes qui réclamaient la suppression des droits seigneuriaux et privilèges ainsi que la création d'un impôt pour tous. ?? 5 Doc. Il s'élève à 117 millions de livres. Pour le réduire, il faudrait soit réduire les dépenses soit augmenter les recettes en imposant les privilégiés ou un peu des deux. 5. Il se présente comme un cahier de plaintes, doléances et remontrances. La grêle qui a détruit les récoltes de l'été 1789 est évoquée dans l'article 2. ?? 6 Doc. 6. Les cahiers du tiers état contiennent des aspirations politiques : réu- Le vote par tête demandé par le tiers état dans leurs cahiers de doléances (doc. 5 p. 59) leur donne la majorité (578 voix contre 561 pour les privilégiés, sans compter le ralliement probable des voix des curés), contrairement au vote par ordre dans lequel leur voix est minoritaire face aux deux voix des ordres privilégiés réunis, noblesse et clergé. nion périodique des États généraux, qui doivent donner leur consentement pour établir les impôts, et suppression des lettres de cachet, par lesquelles le roi pouvait emprisonner qui il voulait. Ils contiennent également des aspirations sociales : suppression des privilèges, des droits seigneuriaux et de la dîme, qui seraient remplacés par un impôt unique pour tous. Ces doléances s'opposent à celles de la noblesse qui souhaite conserver ses privilèges. pages 64-67 pages 60-61 Une caricature contre la société d'ordres Méthode 1. En 1787, l'État est confronté au déficit de ses finances. La solution préconisée par l'auteur du texte est la réunion les États généraux du royaume. Ce dossier « Les Arts, témoins de l'histoire (Arts du visuel) « répond à la démarche du programme : « l'étude est conduite à partir d'images au choix (tableaux, caricatures) «. Après avoir présenté puis décrit la caricature, le questionnement amène l'élève à découvrir son message : la contestation de la société d'ordres et de la monarchie. 2. Arthur Young explique l'agitation de la société par le désir de « changements « et « un grand besoin de liberté croissant depuis la Révolution américaine. « 3. Les personnages sont facilement identifiables par leurs tenues. Une religieuse représentant le clergé (1) et une femme représentant la noblesse (2) chevauchent une fermière représentant le tiers état (3). La gravure dénonce l'exploitation du tiers état par les ordres privilégiés (noblesse et clergé). ACTIVITÉS 1. Une estampe coloriée, caricature du printemps 1789. 2. Elles étaient vendues dans des boutiques ou dans la rue (par des 4. À partir de 1785, les récoltes de blé chutent fortement : elles sont trois colporteurs) à des citadins de milieux populaires, surtout des artisans. fois moins importantes en 1789 qu'en 1785. Conséquence directe, le prix du blé a plus que doublé pendant la même période. La population n'a alors plus assez de blé pour se nourrir, mais ne pourra pas non plus en acheter compte tenu de son prix élevé. Elle est condamnée à la disette, c>est-à-dire une pénurie de blé. 3. Le noble : tenue cossue (culotte, veste portant décoration, chapeau à plumes) et épée. Le clerc : soutane et croix. Le paysan : tenue modeste, outils de travail et récolte portée sur le dos. 4. Le clerc et le noble sont sur une estrade symbolisant leur supériorité sur le paysan. Ils sont debout alors que le paysan est courbé, souffrant du poids de son fardeau et de l'attaque de la meute des animaux des privilégiés. Enfin ils sont immobiles, symbolisant un passé figé, alors que le paysan se déplace vers la droite, représentant le changement et le mouvement vers l'avenir. 5. Parties 2, 3 et conclusion du paragraphe argumenté : La France traverse aussi une grave crise sociale et économique. Les bourgeois souhaitent jouer un rôle politique et accéder aux emplois réservés aux nobles. Quant aux paysans (80 % des Français), ils ne supportent plus le poids des impôts et droits seigneuriaux qui reposent presque uniquement sur eux. Cette critique de la société d'ordres apparaît dans les nombreuses caricatures qui circulent dans les milieux populaires. La crise sociale est amplifiée par la crise économique. Les mauvaises conditions climatiques ont entraîné des récoltes insuffisantes qui se traduisent par une hausse du prix du blé. Le peuple souffre de disette et des troubles apparaissent en ville. La France traverse enfin une grave crise financière. L'État doit faire face à un important déficit budgétaire, en partie dû à la guerre d'Amérique. Des ministres successifs des Finances, Calonne puis Brienne, essaient de faire payer des impôts aux privilégiés. Mais les parlements, soutenus par la noblesse, s'opposent à toute réforme. La seule solution pour Louis XVI reste alors la convocation des États généraux du royaume. La crise que traverse la France dans les années 1780 est profonde au point d'aboutir à la Révolution française. 5. Le pouvoir royal, symbolisé par la fleur de lys, garant de leurs privilèges. Les idées nouvelles des philosophes des Lumières. 6. La contestation des privilèges et de la monarchie absolue. Mais aussi l'espoir d'un avenir meilleur pour le tiers état, guidé par les idées des philosophes des Lumières, comme l'atteste le message inscrit sous la caricature : « Ca n'durr'a pas toujour «. 7. Leurs auteurs risquent d'être poursuivis et punis par la censure. pages 62-63 M É TH ODE / E XE RCICES les difficultés de la monarchie Cette leçon fait la synthèse des trois dossiers précédents. Elle correspond à la partie Connaissances du programme, à savoir l'étude de trois aspects : « les aspirations à des réformes politiques et sociales, l'impact de l'indépendance américaine, l'impossible réforme financière «. Elle vise à savoir « décrire et expliquer les principales difficultés de la monarchie française à la veille de la Révolution « (Capacités du programme). Exercice 1 1. De nationalité américaine, Benjamin Franklin veut convaincre Louis XVI d'aider son peuple dans sa lutte pour l'indépendance. 18 de Louis XVI car les trois pouvoirs n'appartiennent pas à une seule personne, un roi héréditaire, mais à des institutions différentes, composées d'élus. 2. « J'ai assisté à l'une de ces fêtes où la plus belle parmi trois cents femmes fut désignée pour aller poser sur la blanche chevelure du philosophe américain une couronne de laurier et deux baisers aux joues de ce vieillard. « Exercice 3 3. Sa coiffure (« cheveux plats, sans poudre «) et ses habits (« chapeau rond, habit de drap brun «, « costume d'un cultivateur américain «) sont modestes et sans apprêts. Ils contrastent avec ceux des courtisans de Versailles (« habits pailletés, brodés, coiffures poudrées et embaumantes «). 1. Un cahier destiné au roi où sont consignées les plaintes des Français. 2. Le tiers état. 3. États généraux : assemblée convoquée par le roi, qui réunit les représentants des trois ordres du royaume. Droits seigneuriaux : ensemble des redevances et corvées que les paysans doivent à leur seigneur. Dîmes : impôts dus au clergé. Maisons vacantes : maisons inoccupées. 4. « il a ravi la foudre... « fait allusion à son invention du paratonnerre, «... et le sceptre aux tyrans « au fait qu'il est l'un des signataires de la Déclaration d'indépendance de 1776 abolissant l'autorité du roi d'Angleterre sur l'Amérique. Cette phrase fait écho au passage suivant : « Franklin qui réunissait la renommée d'un des plus habiles physiciens aux vertus patriotiques qui lui avaient fait embrasser le noble rôle d'apôtre de la liberté «. 4. Le droit de réunir périodiquement les États généraux et le droit au respect de la liberté individuelle, grâce à la loi. Ils remettent en cause la monarchie absolue où le roi seul décide de lever les impôts et d'emprisonner qui bon lui semble. 5. Les articles 8 et 23. 6. En regroupant les moines (20 sujets par abbaye), il y aurait des mai- 5. Doc. 2 : il est le centre d'attention à la Cour de Versailles. Doc. 3 : « Cette nouveauté charma toutes les têtes vives des femmes françaises. On donna des fêtes élégantes au docteur Franklin [...] «, « On vendait, sous les yeux du roi, le médaillon de Franklin [...] «. Ses idées remettent pourtant en cause le régime monarchique. sons vacantes que l'on pourrait vendre pour fournir de l'argent à l'État. Exercice 4 6. Leur très forte influence en France. Exercice 2 1. Autrichienne, elle a épousé Louis XVI à 15 ans. 2. Elle a eu 4 enfants avec Louis XVI. 3. Les représentations théâtrales, les grands bals, le jeu de la cour, le 1. Une Constitution est un texte qui fixe l'organisation politique d'un État. Celle des États-Unis date de 1787. 4. Son pays d'origine, l'Autriche, a longtemps été en guerre contre la billard, les jeux de cartes, la musique (harpe), la mode. France ; elle tente avec maladresse de jouer un rôle politique ; elle est accusée d'escroquerie dans l'Affaire du Collier ; elle fait jouer « le mariage de Figaro « de Beaumarchais, pièce très critique contre la société de l'Ancien Régime et que le roi avait fait interdire. 2. Le pouvoir exécutif est le pouvoir d'exécuter les lois (gouverner), le pouvoir législatif celui de les voter, le pouvoir judiciaire celui de les faire respecter. 3. Le Président, élu par les grands électeurs, détient le pouvoir exécutif. Le Congrès (composé du Sénat et de la Chambre des représentants), élu par les propriétaires blancs, détient le pouvoir législatif. La Cour suprême, composée de juges nommés à vie par le Président après accord du Sénat, détient le pouvoir judiciaire. 5. Le portrait est flatteur : la jeune reine, en costume de cour traditionnel, semble lumineuse dans ce décor sombre. Son expression de douceur fait écho à la douceur de la rose qu'elle vient de cueillir et qu'elle tient délicatement dans sa main. 6. Le petit Trianon et le Hameau de la Reine. 4. Il s'agit d'une République, très différente de la monarchie absolue 19 Chapitre 5 Les temps forts de la Révolution Elle ne montre pas l'arrestation puis la mort de De Launay dont la tête fichée sur une pique va être promenée dans Paris. Doc 2. Le document présente le coup d'État de Napoléon. L e 9 novembre 1799 achève la période révolutionnaire proprement dite et ouvre la période du Consulat. Napoléon pénètre ici dans la salle du Conseil des Cinq-cents, une des deux assemblées du Directoire, avec une compagnie de grenadiers reconnaissables à leurs hauts bonnets. À cette époque Bonaparte est un général célèbre et populaire. L'agression au couteau est une légende. Elle assimile Bonaparte à César qui fut assassiné de plusieurs coups de couteau par les Républicains au Sénat romain. Mais là, l'agresseur est écarté et Napoléon le regarde avec calme et sang froid. Il est déjà au pouvoir. La démarche du chapitre Le étudie d'abord la révolution l'accent sur plus préciséOnprogramme demande de mettre américaine, trois moments forts : 1789-1791 ; 1792-1794 ; et son impact se concentrer ment ses innovations politiques1799-1804 et deen France (pp. s 6-57), puis nombre d'événements pour mettre en évidence 5ur un petit les doléances exprimées dans les cahiers par les les ruptures printemps ancien. Français au avec l'ordre 1789 (pp. 58-59), et enfin une cariLe chapitre commence donc par deux temps forts Arts, cature dénonçant la société d'ordres (pp. 60-61, Les de la période 1789-1791  : le témoins de l'Histoire). serment du jeu de paume à travers l'étude du tableau de David leçon qui récapitule les princiLe chapitre se conclut par laet la nuit du 4 août qui met fin aux difficultés de leçon récapitule les règne de Louis XVI palesprivilèges. La la monarchie sous le principaux changements politiques de la période 1789-1791 en mettant l'accent (pp. 62-63). sur l'avènement d'un nouveau régime. La deuxième partie du chapitre débute par l'étude de la prise des Tuileries qui aboutit à la chute de la royauté. La leçon porte ensuite sur la République (1792-1799) en mettant l'accent sur la période de la Terreur (1792-1794). La troisième partie aborde la période napoléonienne. Le sacre de Napoléon (repère du programme) est étudié à travers l'oeuvre de David. La leçon met l'accent sur la période du Consulat (1799-1804). pages 70-71 Ce dossier présente un des temps forts de la Révolution, le serment du Jeu de paume, à travers l'oeuvre célèbre de David. Par ce Serment, les représentants des États généraux s'opposent ouvertement à la monarchie absolue en jurant de ne pas se séparer avant d'avoir rédigé une Constitution. L'oeuvre de David, réalisée à partir de témoignages, est cependant une interprétation. David veut montrer l'enthousiasme national que suscitent le serment et le soutien de toute la population à la Révolution et au changement de régime. Bibliographie Pour les enseignants ? Biard, Bourdin, Marzagali, 1789-1815, Histoire de France, Belin, 2009. Les premiers chapitres abordent les temps forts de la Révolution et de l'Empire. ? A. Soboul, Histoire de la Révolution française, trois tomes, Gallimard, 1962. Une approche marxiste de l'évolution de la révolution. ? Jean-Paul Bertaud, Initiation à la Révolution française, Perrin, 1989. Simple, concis et précis sur les événements. ACTIVITÉS 1. Il s'agit d'une esquisse (un dessin préparatoire à un tableau) de Jacques-Louis David, qui a été réalisée en 1791, peu de temps après le Serment. Liens utiles ? www.histoire-image.org Histoire par l'image avec un hors-série sur la Révolution française regroupant plus de 100 études (très utile pour le commentaire d'images). pages 68-69 Le Serment du Jeu de paume de David 2. La scène se déroule dans la salle du Jeu de paume à Versailles. 3. Le député au centre de l'oeuvre est Bailly. Il lit le texte du Serment. Les autres députés jurent de respecter le serment (les bras sont dirigés vers Bailly). 4. Les députés font le serment de ne pas se séparer avant d'avoir rédigé une Constitution. Ce serment est révolutionnaire car adopter une Constitution c'est mettre fin à la monarchie absolue. De plus, cela se fait sans l'accord du roi. O U VE RT URE L'ouverture présente deux temps forts de la Révolution : la prise de la Bastille en 1789 (un des repères du programme, rubrique « capacité «) et le coup d'État de Napoléon le 9 novembre 1799. Le 14 juillet 1789 est un moment essentiel du début de la Révolution. À l'issue de cette journée, le roi retire les troupes qui s'approchaient de Paris et de Versailles, reconnaît la nouvelle municipalité parisienne (il se rend à Paris et reçoit la cocarde tricolore du nouveau maire, Bailly) et semble accepter de gouverner avec l'Assemblée nationale constituante. La prise de la Bastille contribue donc au passage de la monarchie absolue à la monarchie constitutionnelle. Doc 1. L'image montre la prise de la Bastille vue par Claude Cholat, qui a participé à l'événement : il s'agit donc d'une source historique relativement fiable. Les gardes-françaises, en bleu et blanc avec leur tricorne, se sont joints aux émeutiers. Il s'agit de l'armée du roi chargée du maintien de l'ordre à Paris sur laquelle celui-ci ne peut donc plus compter. L'image représente les différents moments de la prise de la Bastille : l'attaque, la prise du premier pont et l'entrée dans la cour du gouverneur, les tirs sur les émeutiers puis la reddition de la forteresse (drapeau blanc). 5. Aux fenêtres, il y a le peuple de Versailles, qui représente ici le peuple français. 6. David montre l'unanimité des représentants qui prêtent tous le serment (à une exception près, Martin d'Auch), leur joie (ils brandissent leurs chapeaux), le soutien du peuple aux fenêtres, le lien aussi entre les députés et le peuple (un député lance un appel au peuple à se joindre à l'Assemblée). 7. Au premier plan, un moine, un curé et un pasteur protestant se donnent l'accolade, ce qui évoque le respect de toutes les religions et la liberté de culte. La liberté de la presse et la publicité des débats à l'Assemblée sont évoqués par Barère rédigeant son journal dans le sein de l'Assemblée. 8. Le vent qui souffle symbolise la révolution en cours. Passerelle des arts : C'est le tableau qui a rendu David célèbre ; la civilisation est la civilisation romaine, les personnages ont des tuniques et des armures de légionnaires romains. Le néoclassicisme auquel se rattache David trouve son inspiration dans l'Antiquité. 20 pages 72-73 régime. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen est un des repères du programme (rubrique « capacités, repères «). Le 4 août 1789 : l'abolition des privilèges On présente une journée révolutionnaire (démarche du programme  : «  l'étude se concentre sur un petit nombre d'événements [...] pour mettre en évidence les ruptures avec l'ordre ancien «). Les représentants des États généraux mettent fin à la société d'ordres. Si les propositions viennent de députés éclairés de la noblesse et sont votées, c'est qu'il faut mettre fin au désordre dans les campagnes. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 1 Doc. 1. Mirabeau, bien que noble, est un représentant du tiers état aux États généraux. 2. Il a combattu contre l'Ancien régime mais il a toujours défendu la monarchie constitutionnelle, il a même été le conseiller secret du roi. ?? 2 Doc. 1. Les droits naturels et imprescriptibles (permanents) de l'Homme ACTIVITÉS 1. La Grande peur commence à la mi-juillet et dure jusqu'à la fin du sont : la liberté, la propriété, la sécurité et la résistance à l'oppression. mois. Sur l'image, les paysans forcent les portes des châteaux et brûlent les titres féodaux (qui justifient les droits féodaux). Les nobles s'enfuient dans leurs carrosses, à pied où à cheval. 2. Les articles qui suppriment les privilèges et établissent l'égalité des 2. Les privilèges ont été abolis dans la salle des Menus-Plaisirs à Versailles (c'est la salle dans laquelle se sont ouverts les États généraux, voir p. 55). Ils ont été abolis par l'Assemblée nationale, qui regroupe les députés des États généraux (le vote se fait par tête et non par ordre). 3. Sous l'Ancien régime, c'est le roi qui possède la souveraineté. droits sont l'article 1 (égalité des droits), l'article 6 (la loi est la même pour tous) et l'article 13 (égalité devant l'impôt). D'après l'article 3, c'est la nation qui doit la détenir. 4. La liberté évoquée par l'article 10 est la liberté d'opinion et de culte. La liberté évoquée par l'article 11 est la liberté de communication et donc la liberté de presse. 3. L'abolition des privilèges a été proposée par un grand noble libéral, ?? 3 Doc. le vicomte de Noailles. Les ordres privilégiés ont adopté « toutes les motions proposées « à cause de la Grande peur dans les campagnes. En refusant de voter, ils risquaient de voir les paysans s'en prendre à l'ensemble de leurs biens et même à leur personne (« c'eût été vous désigner, vous et vos possessions, pour victimes de la fureur de la multitude «). 1. Avec le nouveau régime, les pouvoirs sont séparés. Le roi possède le pouvoir exécutif, l'Assemblée le pouvoir législatif et des juges élus le pouvoir judiciaire. On remarquera cependant que le roi a un droit de regard sur les lois puisque son droit de veto lui permet de s'opposer à une loi de l'Assemblée. 4. La dîme (impôt versé au clergé) a été abolie sans indemnité. Les 2. L'Assemblée est élue par les Grands électeurs eux-mêmes élus au droits féodaux en rapport avec le servage (taxes sur les héritages, le mariage, etc.) sont abolis eux aussi sans indemnité, ainsi que les justices seigneuriales. Les droits exclusifs de chasse, cens, redevances, sont déclarés rachetables (plus tard, ils seront aussi abolis sans indemnité)... Les privilèges de la noblesse qui ont été abolis sont : la justice seigneuriale, les privilèges en matière d'impôts, d'emplois (dans l'administration, les carrières ecclésiastiques...). suffrage censitaire, par les hommes payant plus de trois livres d'impôts. pages 76-77 Il s'agit de montrer un autre temps fort de la révolution (Démarche du programme : « l'étude se concentre sur un petit nombre d'événements «). La prise des tuileries est fondamentale puisqu'elle aboutit à la chute de la monarchie. Il s'agit de montrer pourquoi un peuple si favorable au roi en 1789 l'a renversé trois ans plus tard. 5. La caricature représente l'abolition des privilèges. On y représente des paysans battant avec le fléau les objets symboliques des privilégiés (armure, épées, bouclier pour la noblesse ; mitres des évêques, chapeau rouge de cardinal pour le clergé). On peut s'étonner de cette représentation : ce sont les députés des États généraux qui ont aboli les privilèges dans la nuit du 4 août. Mais le caricaturiste ne s'y trompe pas ; pour lui ce sont les paysans qui ont mis fin aux privilèges en se soulevant dans les campagnes. ACTIVITÉS 1. Le peuple se méfie du roi parce qu'il a tenté de s'enfuir en juin 1791 6. Réunie dans la salle des Menus-Plaisirs à Versailles, l'Assemblée nationale a aboli les droits féodaux dans la nuit du 4 août ou les a déclarés rachetables. Elle a aussi aboli la dîme payée au clergé et les privilèges de la noblesse en matière d'impôts ou d'emplois. La suppression des droits féodaux et des privilèges a été proposée par un membre de la noblesse, le vicomte de Noailles. Les députés se sont ralliés à cette proposition par conviction parfois (députés du tiers état, nobles éclairés...) mais surtout pour mettre fin au soulèvement dans les campagnes. Cela semble le meilleur moyen de calmer les esprits et de protéger les biens et les personnes menacés par les paysans. pages 74-75 Le 10 août 1792 : la prise des tuileries (il a cherché à rejoindre les troupes du marquis de Bouillé acquises à sa cause sur la frontière luxembourgeoise et prêtes à l'aider à rétablir son pouvoir). 2. En 1792, la France est en guerre. En juillet, la Prusse rejoint l'Autriche. La France est menacée d'invasion et l'Assemblée proclame la « Patrie en danger «. Des volontaires s'enrôlent. Les fédérés arrivent à Paris pour célébrer la fête de la fédération du 14 juillet. 3. Brunswick menace Paris de destruction s'il est fait le moindre outrage au Roi et si le château des Tuileries est attaqué. Cela semble être la preuve que le Roi est complice des puissances étrangères. Au lieu de calmer le peuple, ce Manifeste l'excite contre le Roi. 4. Les sans-culottes sont armés de piques, les fédérés, en bleu, tiennent des canons, combattent à pied ou à cheval. Ils sont entrés dans la cour du Carrousel et avancent vers le palais qui est défendu par les gardes suisses (en rouge) qui tirent sur les insurgés. Au premier plan, deux sans-culottes, armés d'un sabre et d'une pique, tuent un Suisse. Complément : le roi s'est réfugié à l'Assemblée et il ordonne l'arrêt des combats à 10 heures du matin mais il y a eu déjà plus de cent morts. Les Suisses sont alors massacrés, le palais est dévasté. Un nouveau régime Cette leçon fait le point sur les bouleversements des années 1789-1791. Elle répond à la première partie « connaissances « du programme (« 1789-1791 : l'affirmation de la souveraineté populaire, de l'égalité juridique et des libertés individuelles «). On présente les événements révolutionnaires qui ont abouti à la fin de l'Ancien régime puis les principaux aspects du nouveau 21 5. La famille royale a été amenée en carrosse (le Roi, Marie-Antoinette, ses deux enfants, Elisabeth la soeur du roi future Madame Royale...). Elle est entourée de deux gardes nationaux et de sans-culottes. Le roi est privé de ses habits qui sont piétinés et déchirés par les chiens et doit abandonner le bonnet rouge de la liberté. Il est coiffé d'un bonnet vert (« le bonnet que devait porter celui qui avait fait banqueroute «). À l'arrière-plan, le donjon du Temple, transformé en prison pour le roi et sa famille. 5. On distingue plusieurs groupes de personnages : la famille de l'empereur, les grands personnages de l'État, le pape et les membres de l'Église, les ambassadeurs. Letizia, la mère de Napoléon, bien visible n'était pourtant pas présente à la cérémonie. 6. Les insignes du pouvoir sont le sceptre, la main de justice, le globe. 7. Cette cérémonie a lieu à Paris et non à Reims. Napoléon est sacré par le pape et couronné par lui-même et non par l'évêque de Reims. Napoléon est enfin habillé comme un empereur romain et non comme un roi de France. Napoléon met en place une nouvelle dynastie : il ne veut pas apparaître comme un simple héritier des rois qui l'ont précédé. 6. En juin 1791, le roi a cherché à s'enfuir et les Parisiens se méfient de lui. Après la déclaration de guerre (avril 1792), les Parisiens craignent que le roi, toujours chef des armées, ne fasse le jeu des ennemis. Le manifeste de Brunswick semble prouver qu'il est bien leur complice. 8. On retrouve des éléments liés à l'antiquité romaine (l'habillement de Napoléon, le décor). Par ailleurs, il se dégage une impression d'ordre (personnages figés, composition organisée autour de Napoléon et de Joséphine, la couronne vers laquelle convergent presque tous les regards). Enfin, le tableau se veut au service du nouvel empereur, ce qui le rattache à une oeuvre de propagande. Passerelle des arts : David, Le Premier consul franchissant les Alpes au col du Grand SaintBernard, 1800. Gros, Napoléon à la bataille d'Eylau, 1807. Ingres, Napoléon Ier sur le trône impérial en costume de sacre, 1806. Le 10 août 1792, les gardes nationaux de Paris et de provinces (les fédérés) et les sans-culottes parisiens attaquent le palais des Tuileries qui est défendu par les gardes suisses. Ils parviennent à l'emporter. Les conséquences politiques de la prise des Tuileries sont considérables. La monarchie est suspendue et le roi conduit à la prison du Temple avec sa famille. pages 78-79 La Première République La leçon fait le point sur le deuxième temps fort de la révolution : la République. On met l'accent sur la période « 17921794 : la République, la guerre et la Terreur « (programme, « Connaissances «). pages 82-83 Du Consulat à l'Empire Cette leçon correspond au troisième moment que le programme demande d'étudier (« 1799-1804 : du Consulat à l'Empire «). On montre comment Napoléon met fin à la période révolutionnaire. On aborde très rapidement l'Empire, que l'on doit présenter pour faire le lien avec les deux chapitres suivants. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 1 Doc. 1. Au début de la Révolution, Robespierre se fait le défenseur du peuple en réclamant notamment le suffrage universel. RÉPONSE AUX QUESTIONS 2. Il est guillotiné en 27 juillet 1794 par les députés de la Convention ?? 1 Doc. qui souhaitent l'arrêt de la Terreur. ?? 3 Doc. 1. Bonaparte a reçu une formation militaire. 2. 1795 : il est nommé général. 1796-1797 : victoires contre l'Autriche 1. Il s'agit d'un décret voté par la Convention le 17 septembre 1793. 2. Les suspects ne sont pas seulement les opposants à la Révolution 1798 : il combat en Égypte ; 1799 : coup d'État ; 1804 : sacre de Napoléon ; 1814 : abdication ; 1815 : défaite de Waterloo ; 1821 : décès à Sainte-Hélène. mais aussi les anciens soutiens des Girondins (« partisans du fédéralisme «) et tous ceux qui n'ont pas « manifesté constamment leur attachement à la Révolution « (cela ne signifie pas qu'ils s'y sont opposés). Les suspects sont arrêtés immédiatement. ?? 2 Doc. 1. L ucien Bonaparte évoque les guerres civiles de la période révolutionnaire. 2. Placés à la tête des départements, les préfets doivent s'occuper pages 80-81 de l'administration intérieure, de la prospérité économique et de la pacification du pays. Ils doivent lever les impôts. David peint le sacre de Napoléon ?? 4 Doc. Le dossier présente le sacre de Napoléon (repère du programme) à travers une oeuvre d'art, le tableau de David. Le sacre de Napoléon met fin à la période révolutionnaire en France. Cette monnaie date du Consulat. Il s'agit ici d'une pièce de 20 francs en or. Sur le côté face, l'effigie de Bonaparte et son titre (Premier consul). Sur le côté pile, la couronne formée de deux branches de laurier encadrant la valeur de la monnaie. On remarquera l'inscription République française et la date an XI (le I est caché). Pour Napoléon, le Consulat fait partie de la République née en 1792. ACTIVITÉS 1. Il s'agit d'une peinture de Jacques-Louis David peinte en 1808. La ?? 5 Doc. peinture représente le sacre de Napoléon 1er et le couronnement de l'impératrice Joséphine, le 2 décembre 1804 dans la cathédrale NotreDame de Paris. Napoléon menace de supprimer tous les journaux si les rédacteurs de ceux-ci ne lui sont pas favorables. Il veut censurer la presse parce qu'elle prend des positions qui « alarment l'opinion «, qui vont « contre ses intérêts «. (La presse et sa liberté de ton représentent un danger pour Napoléon.) 2. Napoléon et Joséphine ont été sacrés par le pape, qui les a oints de l'huile sainte. Mais Napoléon n'a pas voulu recevoir la couronne du Pape et il s'est couronné lui-même. 3. La cérémonie a lieu dans la cathédrale Notre-Dame. Le moment est celui où Napoléon couronne l'impératrice Joséphine. 4. Napoléon est vêtu d'une longue robe pourpre et porte une couronne de laurier. 22 pages 85-87 2. Au groupe des Montagnards. 3. Il était pour l'arrêt de la Terreur. 4. Le premier discours : il plaide pour la mobilisation générale conte E X E RCIC ES Exercice 1 les envahisseurs. 1. Il s'agit d'un texte écrit sur le registre des baptêmes, datant de Le deuxième : il se montre favorable à la Terreur. décembre 1789 écrit par le curé de Mars. Le troisième : il prend la tête du groupe des indulgents. 2. Les deux causes de la pauvreté : la cherté des grains, la crise de l'industrie textile. 3. Il s'agit de la convocation des États généraux par le Roi représentant les députés des trois ordres et qui se sont ouverts en mai 1789 à Versailles. Les paroissiens de Mars se sont réunis pour élire leur représentant au bailliage. 1. Il s'agit de Napoléon 1er à la fin de la cérémonie du sacre. 2. Concordat : accord entre l'État et le pape. Liberté des cultes : liberté 4. La grande Peur : 5 et 6 ; L'abolition des privilèges : 8. 5. Il évoque la confiscation des biens du clergé. 6. C'est la prise de la Bastille, qui a eu lieu à Paris, et qui n'a pas eu 3. Exercice 5 de pratiquer sa religion. Ventes de biens nationaux : ventes des biens du clergé. Légion d'honneur : décoration créée par Napoléon pour récompenser celui qui a servi la France. d'incidence directe dans le village. Mesures de l'époque révolutionnaire Liberté des cultes Liberté civile et politique Égalité des droits Vente des biens nationaux Impôts votés 4. La « gloire « du peuple français. Exercice 2 1. Cette assiette a été fabriquée avec de l'argile et de l'émail. 2. Elle a été fabriquée à Nevers en 1790. 3. Il s'agit d'une balançoire avec d'un côté une épée et une crosse d'évêque, représentant les deux ordres privilégiés, avec l'expression « nous jouons de malheur «, de l'autre un paysan avec sa bêche représentant le tiers état, accompagné de l'expression « le plus fort l'emporte «. Le paysan est plus lourd, cela signifie qu'il est plus fort que les deux autres ordres. L'image évoque la victoire du tiers état en 1789 (vote par tête qui lui donne la majorité, abolition des droits féodaux et des privilèges). Mesures du Consulat Concordat (et liberté réaffirmée des cultes) Légion d'honneur 5. Napoléon n'a pas respecté la liberté de la presse ni la liberté politique. Il n'a pas gouverné dans la « seule vue de l'intérêt du bonheur, de la gloire du peuple français «. Exercice 6 1. Il est né à Ajaccio, en Corse. En 1795 après avoir écrasé l'insurrection 4. Cette assiette était sans doute exposée sur l'étagère d'un vaisselier, pour décorer. royaliste contre la convention. 2. Il obtient 7 victoires. 3. L'Amiral Nelson bloque les bateaux français dans la baie d'Aboukir Exercice 3 1. La Fayette appartient à la noblesse. Sa participation à la guerre en Égypte et les canonne. Presque tous les bateaux français sont coulés. d'indépendance américaine l'a rendu célèbre avant 1789 (voir P. 57). 4. Les républicains et les monarchistes (attentat de la rue Saint-Nicaise). 5. Il obtient la nomination des évêques et la prestation d'un serment 2. De 1789 à 1791, il est commandant de la garde nationale de Paris. 3. Il est opposé à l'absolutisme : il participe à la rédaction de la de fidélité par le clergé. 6. Il reçoit un titre et une rente (une somme d'argent versée régulièrement) à vie. Déclaration des droits de l'Homme et à celle de la Constitution. Il est favorable à la monarchie : il refuse de prendre des mesures contre Louis XVI après sa tentative de fuite. 4. Il s'enfuit en Autriche car il craint d'être arrêté après la chute du roi. 7. Napoléon fait exécuter le duc d'Enghien pour faire un exemple et mettre fin aux attentats qui se multiplient contre lui. Exercice 4 8. C'est la victoire d'Austerlitz. 9. 1. Guerre contre l'Autriche ; 2. Napoléon en Égypte ; 3. Coup d'État de Napoléon ; 4. Concordat ; 5. Légion d'honneur ; 6. Sacre de Napoléon ; 7. Victoire d'Austerlitz. 1. Parce qu'il est partisan de la République et craint l'invasion des armées ennemies. 23 Chapitre 6 Les fondations d'une France nouvelle stabilité ?). Au fond un tableau avec une pique surmontée du bonnet phrygien où l'on peut lire : Égalité, Liberté et plus bas État civil, Loi sur les mariages et les divorces. À droite, les témoins signent le registre à moins qu'il ne s'agisse d'un autre couple de jeunes mariés. La démarche du chapitre Il s'agit de montrer quels ont été les changements apportés à la France par la Révolution et l'Empire. Le choix a été fait de présenter quatre études courtes choisies parmi les cinq études au choix du programme. La leçon fait le point sur les fondations politiques économiques, sociales et culturelles de la France nouvelle, ce qui correspond à la partie «  Connaissances  « du programme. Le professeur pourra étayer sa leçon en s'appuyant sur des documents des études qui n'auront pas été choisies. pages 90-91 Les débuts de la vie politique On y présente la première assemblée nationale (avec ses débats), le début de la presse politique et les premiers clubs (pour son étude le professeur pourra aussi s'appuyer sur le document de la page 88 présentant un club de province). Bibliographie Pour les enseignants ? Biard, Bourdin, Marzagali, 1789-1815, Histoire de France, Belin, 2009. Les derniers chapitres thématiques, abordent les études proposées par le programme. ? M. Vovelle, La Révolution française, 1789-1799, Cursus Armand Colin, 2006. Une approche thématique pratique pour aborder ce chapitre. ? Sous la direction de M. Vovelle, L'État de la France pendant la Révolution, 1789-1799, La Découverte, 1988. Nombreux renseignements sur divers thèmes (politique, guerre, économie, État...), une série d'études régionales, les biographies des principaux acteurs de la Révolution. ACTIVITÉS 1. Le président de l'Assemblée est chargé de présider les débats. L'orateur (un député) s'exprime à la tribune. 2. Le public est installé dans les tribunes. Le public se mêle aux discussions, il « applaudit, siffle, hue «. Les députés se regroupent « dans les diverses parties de la salle selon leurs opinions «. 3. Les députés de droite sont opposés à ce que le peuple s'exprime à l'Assemblée constituante et y fasse pression et sont prêts à défendre les aristocrates (les nobles). Les députés de gauche veulent que le peuple s'exprime et veulent prendre des mesures contre les aristocrates qu'ils estiment responsables de la « tyrannie « (l'absolutisme). Liens utiles 4. Le journal s'appelle le Père Duchène. Il donne un avis à Louis XVI, le ? www.histoire-image.org Histoire par l'image (avec un hors-série sur la révolution française regroupant plus de 100 études). Certaines images du chapitre y sont commentées. pages 88-89 Roi. En ce sens, c'est un journal politique, c'est-à-dire un journal qui veut prendre part aux débats sur les affaires publiques. 5. Les journaux sont vendus à la criée par la marchande de journaux. Les journaux - souvent de simples feuilles - sont exposés sur son étal ; les clients peuvent distinguer les titres. À l'arrière, des personnages d'opinions politiques différentes. Les plus laids, des nobles qui s'habillent comme sous l'Ancien régime, prennent un air dégoûté devant l'étal. Par contre à droite, un jeune couple moderne (représentant l'avenir) est à l'arrêt. L'homme lit le journal (la femme ne doit pas se mêler de politique). O U VE RT URE Il s'agit de présenter deux images symbolisant les nouveautés apportées par la période révolutionnaire : les débats dans un club politique symboliques des libertés nouvelles ; un mariage civil qui marque le recul de l'Église et les débuts de la laïcité. Le doc. 1 présente un club de province en 1793 (une société populaire). On y débat des décisions de l'Assemblée, on y envoie des pétitions, on fait aussi le relais entre la Convention et la population. Au centre, un homme moustachu avec des sabots semble répondre à l'orateur. Il s'agit peut-être une de ces séances d'épuration que tous les clubs ont connues au cours de la Terreur. Chaque membre mis en cause publiquement était soumis à des questions telles que « Comment as-tu réagi à la mort du tyran ? «, « À quel journal es-tu abonné depuis le début de la Révolution ? «, « As-tu augmenté tes biens ? «... Le doc. 2 représente la loi du 20 septembre 1792 qui a institué le mariage civil, enregistré en mairie, qui devient le seul valable aux yeux de la loi. Avec le mariage civil, c'est aussi le divorce qui devient possible. Habillée à la mode du temps, la mariée n'a aucun voile ni aucun attribut des mariées d'Église. Le maire revêtu de l'écharpe tricolore s'appuie sur une sorte d'autel aux emblèmes révolutionnaires derrière lequel se dresse une statue portant une torche et une couronne de laurier (ou de chêne symbolisant la 6. On devient membre d'un club en payant une cotisation. Le club des Jacobins à Paris joue un grand rôle dans la vie politique. De nombreux clubs de province (appelés sociétés populaires ou clubs jacobins) sont affiliés à ce grand club parisien (voir p. 88). Les membres du club des Jacobins partagent des opinions proches et une partie des députés y sont affiliés. Le club débat, prend des décisions et cherche ensuite à imposer ses idées à l'Assemblée. Il fonctionne donc comme un parti politique d'aujourd'hui. 7. La vie politique naît avec la Révolution française en 1789. Les grandes décisions sont votées à l'Assemblée nationale par les députés élus. Un président dirige les débats, les députés s'expriment à la tribune, le public participe bruyamment. Puis a lieu le vote. Les députés de gauche prennent le parti du peuple, ceux de droite s'en méfient. La vie politique ne se limite pas au débat et au vote de l'Assemblée nationale. À partir de 1789, la liberté de la presse entraîne une multiplication des journaux politiques et les citoyens lisent la presse politique. On peut aussi faire parte d'un club en payant une cotisation. On y débat des sujets traités par l'Assemblée nationale, on va y déposer des pétitions. 24 pages 92-93 4. L'encrier révolutionnaire montre un curé écrasé par le bonnet phrygien des sans-culottes. En 1793, l'Église est devenue le principal ennemi des sans-culottes, qui estiment qu'elle freine la Révolution ou lutte contre elle. C'est pourquoi les sans-culottes estiment qu'il faut écraser l'Église. Les femmes dans la révolution On étudie l'action des femmes durant la Révolution, les débuts du combat féministe pour l'égalité homme/femme et le bilan de la période révolutionnaire pour les femmes. 5. Un concordat est un accord entre un État et le pape sur des questions religieuses. Avec le Concordat de 1801, c'est le Premier Consul qui nomme les évêques et ces derniers nomment les curés (qui de plus doivent obtenir l'agrément du gouvernement). Evêques et curés sont rémunérés par le gouvernement. Les évêques sont investis par le pape. ACTIVITÉS 1. Les femmes jouent un rôle important. Elles se rendent par exemple à Versailles pour faire signer au roi les décrets du 4 août (et pour obtenir du pain) et le ramènent aux Tuileries. Elles créent des clubs féminins où elles discutent de politique. Les femmes faisaient aussi partie du public dans certains clubs masculins ou à l'Assemblée nationale. 6. On distingue le pasteur protestant avec sa bible, l'évêque catholique avec sa crosse et sa mitre, le rabbin qui tient les tables de la Loi, et peutêtre un prêtre orthodoxe (les religions « européennes « sont regroupées à gauche). Les autres religions sont moins bien définies : sans doute islam, bouddhisme, hindouisme, animisme (avec l'indien)... Bonaparte tient dans sa main gauche une feuille où il est marqué : « Liberté de culte «. Sa main droite montre l'être souverain commun à toutes ces religions. Ce document fait écho au traité de la tolérance de Voltaire (voir p. 43). 2. Olympe de Gouges rédige un projet de Déclaration des droits de la femme, des pièces de théâtre et de nombreux textes en faveur des droits des femmes. 3. Olympe de Gouges revendique le droit de vote, le droit d'être élue député (« droit de monter à la tribune «) ; l'égalité devant la loi et devant l'emploi. 7. Les relations entre l'État et l'Église catholique deviennent difficiles dès le début de la Révolution. L'État nationalise les biens du clergé et réorganise l'Église en votant la Constitution civile du clergé. Cependant, certains prêtres n'acceptent pas ces mesures et ils entrent dans l'opposition au nouveau régime : ce sont les prêtres « réfractaires « En 1793, c'est le début de la Terreur. Persuadés que l'Église est opposée à la révolution, les montagnards prennent des mesures de déchristianisation. De nombreuses municipalités ferment leurs églises et interdisent le culte. Le dimanche est remplacé par le décadi. Un culte de la Raison remplace le culte chrétien. Après la Terreur, Napoléon rétablit totalement la liberté de culte. Par le Concordat de 1801, il pacifie les rapports de l'État avec l'Église catholique. Désormais, les évêques nommés par l'État français sont rétribués par lui. Mais ils doivent prêter serment de fidélité au Premier consul. 4. Selon Amar, les femmes n'ont pas la force morale pour discuter politique ni la force physique pour résister à l'oppression ; de plus, elles sont peu capables de réflexion (« de méditations sérieuses «). Enfin, elles risquent d'abandonner leur « retenue « naturelle et d'abandonner le soin de leur famille. Pour toutes ces raisons, elles ne peuvent pas avoir de droit politique selon Amar. À la suite du discours d'Amar à l'Assemblée, les clubs de femmes doivent fermer. 5. En 1791, les femmes n'obtiennent pas le droit de vote. À partir de 1793, elles ne peuvent plus appartenir à un club, puis à partir de 1795, il leur est interdit d'assister à une assemblée politique ou de se rassembler dans les rues. En revanche, elles obtiennent quelques droits civils : égalité pour l'héritage (1791), autorisation du divorce à égalité avec l'homme (1792). 6. Les femmes participent à la Révolution. Elles vont à Versailles en octobre 1789 pour lui imposer les décrets du 4 août, elles créent des clubs féminins à partir de 1791 où elles discutent de politique. En 1791, la révolutionnaire Olympe de Gouges réclame de nouveaux droits pour les femmes. Elle demande le droit de vote, le droit pour une femme d'être élue député, l'égalité aussi dans l'accès aux emplois. Mais les droits reconnus aux femmes restent limités. Elles obtiennent quelques droits civils comme l'égalité sur l'héritage ou le droit de divorce. Mais elles sont finalement privées de tout droit politique. pages 94-95 pages 96-97 La Révolution, l'Empire et la guerre Il ne s'agit pas de faire état des conquêtes révolutionnaires ou napoléoniennes, mais de montrer comment la Révolution et l'Empire ont transformé l'armée et la façon de faire la guerre : l'armée devient nationale, l'art militaire se transforme et la guerre devient beaucoup plus meurtrière que dans les temps passés. La Révolution et les religions ACTIVITÉS On montre l'évolution des relations de l'État avec les religions de 1789 à 1801, date du Concordat. À cette date, les relations avec l'Église catholique sont fixées pour près d'un siècle, jusqu'à la séparation de l'Église et de l'État en 1905. La Révolution française amorce aussi la longue réflexion sur la laïcité. 1. L'État proclame la « Patrie en danger « et fait appel aux volontaires. Il lève ensuite 300 000 hommes puis décide la levée en masse de tous les hommes de 18 à 25 ans. 2. Les volontaires signent leur engagement. Ils se serrent la main, lèvent leurs chapeaux, rient. L'uniforme du soldat est fixé par une loi de 1793 : il est bleu, blanc et rouge. Une épée est accrochée au flanc, les vivres et le matériel est dans un sac à dos et le soldat porte un fusil (qui est armé d'une baïonnette voir doc. 5 p. 97). Cet uniforme de base du fantassin peut varier selon les armes (voir doc. 5). ACTIVITÉS 1. La liberté de culte est établie en 1789. 2. Ils forcent le prêtre (dans sa chaire) à prêter le serment avec un système de poulie. En effet, à cette époque beaucoup de prêtres refusent d'accepter la Constitution civile du clergé (qui réorganise l'Église catholique) et refusent de prêter le serment à la Constitution. Ils deviennent des prêtres « réfractaires «, des opposants à la Révolution. 3. À partir de 1798, tout homme français âgé de 20 à 25 ans est conscrit. Mais ne partent au combat que ceux mis en activité de service par la loi (la Loi appelle d'abord la première classe d'âge, celle qui n'a jamais servi, puis les autres classes d'âge en fonction des besoins). À ces conscrits s'ajoutent les volontaires. 3. Le dimanche est remplacé par le décadi et les fêtes catholiques sont interdites, les églises sont transformées en temples de la Raison, le culte de la Raison, de la Liberté et de l'Égalité étant le seul culte reconnu. Ces mesures datent de 1793, durant la Terreur. 4. On distingue des unités d'infanterie et de cavalerie ainsi qu'une batterie d'artillerie sur la droite qui symbolise une unité d'artillerie. Les 25 Français gagnent : Tudela est bombardée et brûle, l'unité de cavalerie française repousse l'unité espagnole, les Français, situés à droite de l'image, avancent. 3. L'article 545 reprend un article de la Déclaration des droits de 5. On distingue : le combat d'artillerie avec les tirs des canons ; les 4. En cas de conflit sur le salaire, on croit le patron et non l'ouvrier. l'Homme ; si un propriétaire est contraint de céder sa propriété c'est uniquement pour l'intérêt général et contre une indemnité. charges de cavalerie, les attaques de l'infanterie à la baïonnette. Le capitaine Barrès se retire « épouvanté « à cause du nombre très élevé de morts (« terribles ravages «, « couverts d'hommes et de chevaux morts «, « des cadavres «, « des cris déchirants « « des malheureux qui se traînent «...). pages 100-101 6. Les changements concernent tout d'abord le recrutement des soldats. Exercice 1 Pour faire face à l'ennemi, l'Assemblée recrute des volontaires, puis commence à imposer un service militaire obligatoire : en mars 1793, elle lève 300 000 hommes (cette levée comprend des volontaires) puis face au danger, elle décide la levée en masse de tous les jeunes hommes ce qui permet de repousser les ennemis. Le système de recrutement se fixe en 1798 avec un service militaire obligatoire de tous les hommes de 20 à 25 ans. La guerre prend des formes nouvelles. L'armée est essentiellement formée de fantassins qui chargent à la baïonnette : c'est le grand nombre qui permet de l'emporter à partir de 1793. Elle se divise en unités mobiles de fantassins, de cavalerie ou d'artillerie qui avancent sur les champs de bataille en ligne ou en colonne. La guerre devient meurtrière du fait de grand nombre de soldats engagés et de l'usage croissant de l'artillerie. pages 98-99 E XE RCICES 1. On apprend les lettres françaises et latines, les mathématiques, l'exercice militaire. Le lycéen joue au ballon. 2. L'exercice miliaire, l'uniforme d'écolier, l'encadrement et les titres calqués sur ceux de l'armée (compagnie, caporal, sergent, adjudant), les types de punitions (l'élève est « mis à l'arrêt «) rappellent l'armée. 3. Les programmes sont l'oeuvre du Premier Consul (c'est-à-dire de Napoléon). Napoléon veut former des dociles et obéissants à sa personne. 4. Napoléon cherche donc à former des fonctionnaires disciplinés et obéissants. Exercice 2 Le A est à rattacher aux 2, 7, 8 Le B : 10, 15 Le C : 1, 11 Le D : 3, 5, 12, 13 Le E : 6, 14 Le F : 9 Une France nouvelle Cette leçon fait le point sur les fondations politiques, économiques et sociales, religieuses et culturelles de la France nouvelle (partie « Connaissances « du programme). Chaque partie s'appuie sur une étude précédemment traitée. Exercice 3 1. La Marseillaise a été écrite en 1792 par Rouget de Lisle, un capitaine RÉPONSE AUX QUESTIONS de l'armée française. Elle s'appelle La Marseillaise parce que les fédérés marseillais la chantent en arrivant à Paris en juillet 1792. ?? 2 Doc. 1. Le premier paragraphe correspond à l'interdiction des syndicats (aussi bien patronaux qu'ouvriers). 2. Les dépositaires de la force publique sont l'armée et la police. Ils 2. En 1792, la France est en guerre contre l'Autriche et la Prusse. 3. L'étendard : le drapeau ; Mugir : pousser un cri pour les bovins doivent empêcher par la force tout attroupement qui aurait pour objectif de faire cesser le travail dans un établissement. (beugler) ; sillon : traces laissées par une charrue après un labour. 4. L'étendard sanglant de la tyrannie est levé contre nous. Il s'agit de ?? 4 Doc. la monarchie absolue. 1. La France a créé 85 départements divisés chacun en 6 à 9 districts. 5. Ce sont les ennemis de la France : les Autrichiens, les Prussiens. Pour désigner les départements, l'Assemblée choisit finalement des noms géographiques, indiquant soit les montagnes (Hautes-Alpes, Vosges, Ardennes, Hautes-Pyrénées), soit les fleuves qui les traversent (Indre-et-Loire, Seine-inférieure, Haute-Garonne, Bouches du Rhône), soit les mers (Manche) ou les côtes voisines. Ils égorgent les fils et les compagnes des soldats français. 6. Les combattants français sont appelés : citoyens, défenseurs. La liberté et l'amour sacré de la patrie soutiennent leur combat. 7. La Marseillaise est un chant patriotique car elle est écrite pour la patrie et la défense de celle-ci (« Amour sacré de la patrie «, « enfants de la patrie «). Mais en même temps, c'est un chant révolutionnaire : elle fait référence à la « liberté chérie « et s'oppose à la tyrannie et à son « étendard sanglant «. 2. L'administration est unifiée. Le département n'a pas plus de 40 km de rayon pour permettre à chacun de se rendre rapidement au chef-lieu. ?? 5 Doc. 1. 1804, c'est Bonaparte qui l'a fait rédiger. 2. C'est le père qui possède l'autorité au sein de la famille (la femme lui doit obéissance et il peut faire emprisonner son enfant s'il le souhaite). 26 Chapitre 7 La France et l'Europe en 1815 La démarche du chapitre pages 104-105 On décrit les transformations politiques et sociales issues de la période révolutionnaire en Europe en démontrant à travers des exemples (Allemagne, Italie, Espagne...) : - l'influence des idées de liberté et d'égalité véhiculées par les armées révolutionnaires sur les peuples d'Europe mais aussi le rejet de la domination française imposée par Napoléon. - la reprise en mains par les souverains que constituent le Congrès de Vienne et le traité de la Sainte-Alliance. Mais ce retour à l'ordre ancien s'avère fragile car les souverains n'ont pas tenu compte du désir de liberté des peuples et des nationalités. Ce dossier correspond à la démarche du programme qui est de décrire les grandes transformations sociales, politiques et territoriales issues de la période révolutionnaire en Europe. À travers cette étude, on présente comment les sociétés européennes ont été transformées par l'occupation française et comment les idées de liberté et d'égalité s'y sont développées. ACTIVITÉS 1. Les buts de la République française sont de proclamer, au nom de la nation française, la souveraineté du peuple, l'abolition des privilèges (droits seigneuriaux et dîme) et d'annoncer au peuple que la nation française apporte la paix et la fraternité. Bibliographie Pour les enseignants 2. La joie des habitants qui dansent sur la place de la ville autour de l'arbre de la liberté montre que les Français sont bien accueillis. o La Révolution française, Les collections de l'Histoire n° 25, octobre-décembre 2004. o Napoléon, l'homme qui a changé le monde, Les collections de l'Histoire, n° 20, juillet-septembre 2003. o É. François, La Révolution, la France et l'Allemagne, MSH, 1989. o J.-R. Aymes, La Guerre d'indépendance espagnole, les Espagnols contre Napoléon, Nouveau Monde ÉditionsFondation Napoléon, 2003. o L'Explosion des nationalismes, L'Histoire spécial n° 201, juillet-août 1996. 3. Les pays dominés par la France en 1812 sont le royaume de Wesphalie, la confédération du Rhin, le Grand-Duché de Varsovie, le royaume d'Italie, le royaume de Naples, le royaume d'Espagne. Le Code civil se diffuse en Italie, dans le royaume de Naples, dans la Confédération du Rhin, dans le Grand-Duché de Varsovie et dans le royaume de Wesphalie. 4. L'État rétabli est la Pologne (partagée entre la Prusse, l'Autriche et la Russie au XVIIIe siècle) sous le nom de Grand-Duché de Varsovie. Napoléon rend au peuple polonais un État qu'il confie au roi de Saxe mais il lui donne aussi une Constitution qui limite le pouvoir royal et instaure quelques libertés. Pour les élèves o P. Miquel et J. Poirier, Au temps de Napoléon, « La vie privée des hommes «, 2003. o Napoléon, collection le journal de l'histoire, mars 2009. o La Révolution et l'Empire 1789-1815, « Découvertes Gallimard «. 5. Division du pays en départements, suppression des privilèges, suppression du servage, égalité devant les impôts et devant les emplois, liberté de conscience, de presse. 6. Les transformations apportées à l'Europe par la France sont à la fois politiques et sociales. Des États sont créés et les rois doivent accepter une limitation de leur pouvoir par la mise en place d'une Constitution. Les privilèges comme les droits seigneuriaux et la dîme sont supprimés et le Code civil est mis en oeuvre. Liens utiles o www.education.arts.culture.fr puis L'histoire par l'image. pages 102-103 La Révolution française et l'Europe O U VE RT URE Les deux images permettent d'évoquer la problématique qui est le fil rouge du chapitre : l'influence de la Révolution française en Europe entre 1789 et des idées de liberté et la volonté de retour à l'ordre ancien en 1815 lors du Congrès de Vienne. Le tableau de Louis Lafitte montre le général Bonaparte proclamant la République cisalpine à Milan en 1797. Au premier plan, le général Bonaparte, entouré de ses officiers, désigne l'inscription symbolisant la naissance de la République cisalpine. À l'arrière-plan, on distingue la population de la ville de Milan qui soutient le général victorieux. Celui-ci apparaît comme un libérateur. La République cisalpine est une des six Républiques soeurs créées sur le modèle de la République française entre 1795 et 1799. Celles-ci disparaissent dès 1804 lorsque Bonaparte devient empereur et fait de l'Italie un royaume. La gravure évoque le rétablissement du pouvoir les rois d'Europe en 1815 lors du Congrès de Vienne. Cette caricature montre comment les rois jouent avec la carte de l'Europe, découpée comme les pièces d'un puzzle. Le congrès a pour objet de « restaurer la civilisation « c'est-à-dire d'effacer les nouveautés introduites en Europe par l'esprit de la Révolution française. Le sort de l'Europe est réglé par le tsar de Russie (2), Metternich qui représente l'Autriche, le roi d'Angleterre et le roi de Prusse. pages 106-107 L'éveil du sentiment national Ce dossier montre l' éveil du sentiment national est montré à travers les deux exemples de l'Allemagne et de l'Espagne. ACTIVITÉS 1. Selon Goethe, les Français sont bien accueillis en Allemagne au début de la Révolution car on pense qu'ils vont apporter liberté et égalité. Le mouvement anti-français s'explique par la suite par les excès de l'occupation française, le pillage des oeuvres du patrimoine allemand après la conquête, l'oppression exercée sur les populations et la guerre continuelle. 2. Les limites de l'Allemagne selon Arndt sont les pays où l'on parle la langue allemande et qui sont les ennemis des Français. Il réclame l'unité de l'Allemagne et que cette Allemagne soit constituée des pays dont les habitants parlent allemand. 3. Le document 1 correspond à l'Allemagne occupée par les Français, les documents 2 et 4 correspondent à l'éveil du sentiment national et à la possibilité d'une nation allemande évoquée dans le poème. 4. On peut parler de soulèvement général contre les Français car toutes les catégories de la population y participent, poussées notamment par 27 les représentants de la religion catholique qui voient dans Joseph Bonaparte un mécréant et qui identifient Napoléon à Satan. pages 110-111 Ce dossier présente l'Europe en 1815 et met en évidence les deux principes qui ont présidé au remodelage du continent européen : - celui de l'équilibre européen : le Congrès souhaite qu'aucune puissance ne soit assez forte pour menacer les autres. Pour parvenir à cet équilibre, le Congrès n'hésite pas, en renouant avec les pratiques de l'Ancien Régime, à découper et partager territoires et populations au mépris des sentiments nationaux. - celui du rétablissement des autorités légitimes c'est-à-dire les souverains mais aussi les autorités sociales traditionnelles comme l'aristocratie terrienne et l'Église dont la position est renforcée. 5. Le sujet du centre du tableau (la grande croix) met en lumière l'une des motivations principales de la résistance espagnole, la défense de la religion. Par ailleurs, moines et prêtres catéchisent la population contre l'Empereur, le roi Joseph son frère et les Français assimilés au diable et à ses envoyés. 6. En Allemagne, les Français sont d'abord accueillis avec beaucoup d'enthousiasme. Puis, les pillages liés à l'occupation française provoquent la naissance du sentiment national. L'occupation française fait prendre davantage conscience aux Allemands de leur identité et Napoléon contribue aussi à unifier le territoire allemand en créant la Confédération du Rhin. En Espagne, les Espagnols se soulèvent contre l'occupant français en 1808. Il s'agit du soulèvement de tout un peuple, un soulèvement général qui prend la forme d'une guérilla qui gagne toute l'Espagne. Les représentants de la religion catholique soutiennent vigoureusement ce soulèvement patriotique et fanatisent la population. pages 108-109 L'Europe en 1815 RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 1 Doc. La déception des étudiants allemands en 1817 s'explique par l'abandon du grand mouvement patriotique mené en 1813 et 1814 contre les Français ; le Congrès de Vienne n'a pas tenu compte des aspirations du peuple allemand à la Liberté et à l'Égalité. ?? 2 Doc. Goya peint le Tres de mayo 1. Les puissances gagnantes au Congrès de Vienne sont : l'Angleterre, la Russie, l'Autriche et la Prusse. Ce dossier présente, à travers le tableau le Tres de mayo peint par Francisco Goya, la première guerre de libération nationale contre l'occupant français et la férocité de la répression française. 2. Les noms des souverains de trois d'entre elles : Alexandre Ier, tsar de Russie ; Frédéric-Guillaume III, roi de Prusse, François Ier, empereur d'Autriche. ?? 3 Doc. ACTIVITÉS 1. Le Tres de mayo est un tableau d'histoire, de grande dimension Au Congrès de Vienne, Metternich défend les principes de retour à l'ordre ancien (« la conservation de toute chose existante «) et l'union entre tous les souverains de l'Europe sous peine de disparaître. (3,45 m x 2,66 m), réalisé par le peintre espagnol Francisco Goya. L'artiste peint, en 1814, un événement qui s'est produit en 1808 à Madrid, lors de la révolte des Espagnols contre l'occupation française. 2. Dans la nuit du 2 au 3 mai 1808, l'armée de Napoléon fusille les Espagnols qui se sont révoltés dans la journée du 2 mai. pages 112-115 3. 1. les soldats de Napoléon qui s'apprêtent à tirer ; 2. l'un des révoltés espagnols qui met les bras en croix et qui est le personnage central du tableau ; 3. les révoltés espagnols qui sont à terre déjà morts ; 4. les révoltés encore vivants qui prient et manifestent encore leur révolte (le poing) ; 5. la ville de Madrid dans la nuit ; 6. le ciel tout noir ; 7. la lanterne qui éclaire le personnage central. M É TH ODE / E XE RCICES Méthode 1. Le Dos de mayo est un tableau d'histoire peint par Francisco Goya, peintre espagnol du début du XIXe siècle. Il s'agit d'une huile sur toile de grande dimension (2,66 m x 3,45 m) qui est conservée au Musée du Prado à Madrid. Le tableau a été réalisé en 1814 mais il évoque une scène du soulèvement des madrilènes contre les Français qui s'est passée le 2 mai 1808. La population de Madrid se soulève contre l'occupation française et attaque la cavalerie française (en particulier les mamelouks, soldats turcs de l'armée française) 4. Les soldats français forment un bloc et sont représentés dans l'ombre, prêts à tirer, les fusils à baïonnette braqués sur les poitrines. On ne peut voir d'eux que leur équipement. Leurs jambes sont parallèles. Les condamnés espagnols sont représentés comme étant sans défense devant la force brutale des soldats bottés, casqués, bien alignés. On ne voit pas leur visage ce qui les rend anonymes, presque inhumains. 2. Le Dos de Mayo représente le début de la révolte au moment de la mêlée la plus sauvage. On remarque la chevauchée des mamelouks à travers les assauts de la foule et les regards de haine. Sur le pavé, on voit des cadavres, notamment un soldat français en uniforme. 5. Le personnage central peut être identifié au Christ avec ses bras en croix et ses mains percées, la colline fait penser au mont Golgotha et le chemin suivi par les condamnés au chemin de croix. Couvert d'une chemise blanche, symbole de pureté, illuminé par la lanterne, le personnage a une dimension sacrée. Son visage exprime sa souffrance mais aussi celle du peuple espagnol en lutte pour sa liberté. 3. L'oeuvre appartient au courant romantique car l'auteur donne une grande importance aux sentiments et à leur représentation. Il traite un sujet contemporain d'une manière nouvelle par l'utilisation des contrastes et l'emploi des couleurs. Le peuple est au centre du tableau. 6. L'artiste veut faire ressentir au spectateur l'injustice et la férocité de la répression, sa haine pour la guerre et sa force aveugle et brutale. Les Espagnols souffrants ou morts, désarmés, innocents sont mis à mort par un bloc barbare, obscur et sans visage. C'est l'humanité persécutée par la barbarie. Exercice 1 1. En 1808, le roi de Bavière est Maximilien-Joseph. La Bavière est alors sous domination française. Le royaume s'agrandit en 1810 de Salzbourg et de Berchtesgaden, de Ratisbonne et de Bayreuth. En 1813, le roi, au départ allié à la France, est contraint de faire campagne contre elle et de s'allier à l'Autriche pour sauver son trône. 7. Cette oeuvre peut être considérée comme romantique car elle cherche à montrer des sentiments (ici, Goya dénonce l'injustice de la répression de l'armée française contre un peuple innovent et désarmé). Par ailleurs, Goya, comme d'autres artistes romantiques par la suite (par exemple Delacroix est ce qu'on appelle un artiste engagé (il s'engage dans toute son oeuvre picturale pour la liberté de son pays). 2. L a Bavière se fond dans un ensemble politique qui est la Confédération du Rhin, ensemble dans lequel Napoléon cherche à unifier la nationalité allemande. 28 prendre à la population qui est armée. Il écrit notamment « Tout tyrolien sur lequel un fusil sera trouvé sera fusillé «. C'est le cas du chef de la rébellion, Andréas Hofer représenté sur le tableau. 3. Les deux ordres privilégiés sont la noblesse et le clergé, qui conservent leurs titres et droits fonciers mais perdent le privilège d'être exemptées d'impôts et favorisées dans l'accès aux emplois et dignités d'État. 8. Cette oeuvre est favorable à la révolte tyrolienne contre Napoléon. Elle montre, au centre du tableau, le personnage qui conduit la révolte comme un héros fier et courageux. 4. L'article 4 s'inspire de la mise en place des départements en France en 1790 (« le royaume sera divisé en cercles administratifs «). 5. Les nouvelles libertés : la suppression du servage, la liberté de conscience et de la presse et la sécurité des personnes et des biens. Le grand texte français : la Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen de 1789. Exercice 4 1. Le document est une lettre d'un ministre hollandais à un militaire commandant des troupes françaises en Hollande. Son auteur est Gogel, ministre de la République batave (hollandaise) et le destinataire le commandant des troupes françaises au camp d'Ytrecht. Exercice 2 1. Cette caricature peinte en 1789 est conservée au musée Carnavalet à 2. La Hollande est devenue le royaume de Hollande avec à sa tête Louis, Paris. La République française est comparée à une machine à faire de l'électricité. Le courant révolutionnaire produit par le frottement de la Déclaration des droits de l'homme avec la Constitution républicaine se propage par le fil conducteur de la devise de la République. Il renverse les trônes des rois de l'Europe en guerre contre la France. un des frères de Napoléon. 3. À l'arrivée des Français en 1795, les habitants pensent que les Français vont leur apporter la liberté. Ils sont remplis de joie (« les 7/8e de la population étaient contents et bien aises de l'entrée des Français «) car ils espèrent devenir libres. 2. Les personnages sont Joseph II empereur du Saint-Empire, Guillaume V 4. Les habitants ont, à l'égard des Français, un sentiment de haine. 5. Ce sentiment de haine s'explique car les Français de libérateurs sont de Hollande, George III de Grande-Bretagne et d'Irlande, FrédéricGuillaume de Prusse, le pape Pie VI, Catherine II de Russie, Charles IV d'Espagne et Victor-Amédée III de Sardaigne. Les symboles qui permettent de les reconnaître sont les couronnes qui vacillent pour les rois et le trône qui se renverse, la croix pour le pape. devenus oppresseurs. On évoque une politique « erroneuse «, c'est-àdire pleine de maladresses et d'erreurs, menée sur place. Jusqu'en 1810, le roi Louis essaie de résister aux exigences de son frère (qui voulait lui imposer la conscription et la fermeture des ports hollandais au commerce avec l'Angleterre c'est-à-dire l'application stricte du Blocus continental) mais il finit par abdiquer en juillet 1810. La Hollande est alors annexée par la France et divisée en départements français. 3. D'après l'image, ce qui permet de renverser les souverains, c'est l'étincelle électrique de la liberté et de l'égalité. 4. Ces prévisions vont en partie se réaliser, certains rois comme Charles IV d'Espagne ou Guillaume V de Hollande vont perdre leur trône. Exercice 5 Exercice 3 1. L'espace représenté est l'Europe en 1815. On peut montrer avec cette carte l'inadéquation entre la carte politique de 1815 et celle des nationalités. 1. Il s'agit d'une peinture d'histoire réalisée en 1819 qui évoque la résistance tyrolienne contre Napoléon en 1809. La scène représente une bataille et le patriote italien, Andréas Hofer, qui conduit la rébellion. À l'arrière-plan, se dessinent les montagnes du Tyrol. 2. Un État est une forme d'organisation politique et juridique d'une société en tant que communauté de citoyens ou de sujets dans un territoire. Une nationalité (ou une nation) est un peuple ayant un territoire, une langue, des traditions, une histoire en commun. 2. En 1805, le Tyrol est divisé entre la Vénétie tridentine, au Sud, qui devient le département français du Haut-Adige sous le contrôle de Napoléon et le Tyrol du Nord, actuellement en Autriche qui revient à la Bavière. 3. Les trois grands empires sont l'Empire de Russie, l'Empire d'Autriche et l'Empire ottoman. Ils s'étendent sur le sud, le centre et l'est de l'Europe. Les nationalités présentes dans ces empires sont par exemple les Polonais dans l'Empire russe, les Italiens dans l'Empire d'Autriche, les Roumains dans l'Empire ottoman. 3. En 1809, les Tyroliens se révoltent contre l'occupation française et Andreas Hofer en devient le chef charismatique. Mais, après la victoire de Napoléon à Wagram, sa tête est mise à prix. Trahi par un de ses proches, il est pris et, après un procès que Napoléon voulut exemplaire, il est fusillé en 1810. Aujourd'hui, son hymne est devenu l'hymne officiel. 4. Deux nationalités divisées entre plusieurs États : - l'Italie est émiettée en 8 états et placée sous influence autrichienne. 4. Le Tyrol est très montagneux. Le point culminant du Tyrol est le Wildspitze (3 774 m). C'est l'un des plus hauts sommets de l'Autriche actuelle. On trouve aussi de nombreux lacs. Les Lombards et les Vénitiens sont soumis à l'empereur d'Autriche et le reste de l'Italie divisé en 7 États au profit des souverains réactionnaires de la dynastie des Bourbons et des Habsbourg ; 5. Les insurgés ne sont pas des soldats professionnels mais la - l'Allemagne est composée de 39 États. Les aspirations à l'unité population des montagnes du Tyrol. Ils sont conduits par Andreas Hofer, qui exerce la profession d'aubergiste et qui est l'instigateur de la rébellion des montagnards tyroliens contre Napoléon. des Allemands ne sont pas satisfaites car la Confédération du Rhin maintient la division politique de l'Allemagne. 6. La population s'arme de fourches, d'outils, de tout ce qu'elle trouve Congrès de Vienne n'a pas tenu compte des peuples et des nationalités. Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes est systématiquement bafoué. C'est l'Europe des souverains. 5. Non, les États ne correspondent pas aux nationalités en 1815. Le pour soutenir les insurgés. Le mort à gauche est un Français. 7. Napoléon ordonne de mettre le pays à feu et à sang et de s'en 29 Chapitre 8 L'âge industriel et une femme portent des cartons (grands magasins), la foule élégamment vêtue se presse à la sortie du théâtre. La démarche du chapitre Le chapitre s'ouvre sur deux études de cas au choix : le développement du chemin de fer (pp.  118-121) et les Krupp à Essen (pp.  124-127). La première permet de décrire et d'expliquer un exemple de mutations liées à l'industrialisation, la seconde de présenter un entrepreneur et son entreprise, et une ville industrielle. Les deux études de cas introduisent les leçons sur les conséquences économiques (pp. 132-133) et sociales (pp. 136-137) de l'industrialisation. Celle-ci est ensuite située dans l'espace grâce à une double page sur le monde industrialisé à la fin du XXe siècle. Trois oeuvres d'art témoignent de l'âge industriel  : La gare Saint-Lazare de Monet (Arts du visuel, pp. 122-123), Germinal de Zola (Arts du langage, pp. 128-129), Paris au XIXe siècle (Arts de l'espace, pp. 130-131). pages 118-121 Le chemin de fer au XIXe siècle Ce dossier se propose de faire découvrir l'essor du chemin de fer dans les pays industrialisés (Europe, Amérique du Nord) et de faire réfléchir sur ses conséquences économiques et sociales. On répond à la capacité de programme « Décrire et expliquer un exemple de mutations liées à l'industrialisation «. ACTIVITÉS Bibliographie 1. Le chemin de fer fonctionne grâce à une locomotive qui tire des wagons sur des rails en métal. La locomotive utilise la force de la vapeur d'eau, chauffée grâce au charbon. Pour les enseignants 2. À partir de 1830. En 1880 : États-Unis, Allemagne, Royaume Uni, France. o P. Verley, La Révolution industrielle, Poche Gallimard, 1997. o J-P Rioux, La Révolution industrielle, Points Seuil, 1989. o P. Ory (dir), Nouvelle histoire des idées politiques, Hachette, 3. On construit des tunnels pour traverser les collines, des viaducs pour franchir des rivières. 4. Le chemin de fer permet d'aller plus vite ; la durée du voyage entre 1987. o C. Charle, Histoire sociale de la France au XIXe siècle, Éditions du Seuil, Points-Histoire, 1991. o J-L Pinol, Le monde des villes au XIXe siècle, Carré Hachette, 1991. Paris et Strasbourg passe ainsi de 47 heures (presque deux jours) en 1834 à moins de 9 heures en 1893. 5. Le transcontinental permet de relier la côte Est et la côte Ouest des États-Unis en six semaines au lieu de 6 mois ; il accélère le peuplement vers l'ouest du continent. Pour les élèves 6. Vers 1830, les constructeurs des premiers chemins de fer remplacent o Le Monde en mouvement, Découvertes junior Gallimard les routes par des rails en fer, et les chevaux par des locomotives à vapeur auxquelles sont attachés un tender (eau, charbon) et plusieurs voitures pour les passagers. Les chemins de fer se développent à partir de 1840 en Europe, en Amérique du Nord (transcontinental achevé en 1869) et en Russie. Ce nouveau moyen de transport est plus rapide et permet de transporter plus de voyageurs que la voiture attelée. La locomotive n'a pas besoin de repos. Les rails permettent de passer sur tous les sols, et les viaducs et les tunnels de franchir les obstacles au plus court. Larousse, 1993. o La Naissance du capitalisme, Découvertes junior Gallimard Larousse, 1993. o T. Aprile et alt., Le Journal d'un enfant pendant la révolution industrielle, Gallimard, 2005. pages 116-117 O U VE RT URE Les deux images mettent en parallèle les nouveaux procédés mis en oeuvre par le monde ouvrier pour produire dans les usines à l'âge industriel, et la modernisation des villes où s'affirme une bourgeoisie conquérante. Doc. 1 : Dans les grands bâtiments qui composent, avec les cheminées et les hauts fourneaux (visibles dans l'ouverture), le paysage industriel, les nouvelles machines actionnées à la vapeur (systèmes de courroies, volants, poulies) permettent de centupler les capacités de production humaines. Ici, un énorme marteau-pilon s'abat sur une très grosse pièce de métal (peut-être un arbre d'hélice) chauffée à blanc (four au fond à gauche) qu'une équipe d'ouvriers dirige sous la machine. Les limites de la force humaine sont dépassées grâce à la machine. Au premier plan, deux ouvriers se tiennent à distance du marteau-pilon (dangerosité, chaleur) ; à droite, un bourgeois (le patron ?) observe la scène, que lui montre vraisemblablement un ingénieur. Doc. 2 : Le Paris de la fin du XIXe siècle avec tous les attributs de la modernité : les larges avenues aux façades alignées percées par Haussmann sous le Second Empire, plantées d'arbres, éclairées au gaz, bordées de trottoirs surélevés. Le développement de l'industrie métallurgique a permis un nouveau mobilier urbain : lampadaires, armatures des verrières, kiosques à journaux, colonnes Morris. Une société de consommation et de loisirs se met en place pour la bourgeoisie urbaine : un livreur ACTIVITÉS 1. Le document est un graphique montrant l'évolution du nombre des salariés des compagnies de chemin de fer en milliers. Leur nombre augmente très fortement, passant de 30 000 environ en 1851 à 140 000 un peu avant 1870. Cette augmentation résulte de l'augmentation de la longueur des voies ferrées (doc. 2 p. 118) et du personnel nécessaire à leur fonctionnement. 2. Le chef de gare, le serre-frein ou le mécanicien, les porteurs. 3. Permettre aux habitants (des villes) de disposer de produits agricoles venus de loin ; aux agriculteurs et aux propriétaires de mines de vendre plus facilement leurs produits et de recevoir des engrais ; à l'ensemble de la population de voyager plus facilement. 4. C'est l'existence d'une ligne de chemin de fer (Chemin de fer du Nord) qui permet aux Parisiens et aux Londoniens de venir en moins de 3 heures. Les touristes appartiennent aux classes riches de la société et pratiquent le golf, l'hydrothérapie, le tir aux pigeons, les régates, le jeu au casino ; ils assistent à des fêtes, des courses hippiques, des représentations théâtrales. 5. Les gens se déplacent plus facilement pour voir leur famille ; les marchés des villes sont plus fréquentés ; le courrier devient plus abondant et plus fréquent. 30 6. Le chemin de fer, en se développant, crée de nouveaux emplois : 2. L'entreprise s'est développée considérablement au XIXe siècle : le les métiers du chemin de fer sont nombreux (conducteurs, chefs de gare, porteurs, etc.). Le coût du transport des hommes et des marchandises diminue grâce au chemin de fer : les échanges de produits se développent (produits agricoles, etc.), les déplacements se font plus facilement et plus fréquemment. Pour les gens les plus riches, le chemin de fer favorise le tourisme. nombre de salariés est passé de 7 en 1827, 122 en 1845, 45 000 en 1887, 70 000 en 1912 ; à l'aciérie d'origine se sont ajoutées des mines de fer et de charbon, d'autres aciéries (Annen, Rheinhausen, Magdebourg) et des chantiers navals (Kiel). 3. L'entreprise produit du charbon, du fer et de l'acier, du matériel de chemin de fer, des machines-outils, des canons, des navires. 4. L'usine utilise du minerai de fer et du charbon ; elle utilise comme moyens de transport le train et les bateaux. pages 122-123 Claude Monet peint la gare Saint-Lazare 5. Les ouvriers, les ingénieurs et les employés de bureau. Le travail des ouvriers est dangereux car à la fonderie, les températures des fours et des pièces de métal sont très élevées. Il faut de la force physique et de l'attention pour éviter les accidents. Cette double page montre comment une oeuvre d'art témoigne de l'âge industriel. Elle permet de répondre aux capacités : identifier la nature de l'oeuvre ; situer l'oeuvre dans le temps et dans son contexte et en expliquer l'intérêt historique ; décrire l'oeuvre et en expliquer le sens ; distinguer les dimensions artistiques et historiques de l'oeuvre d'art. 6. L'entreprise Krupp a été fondée par Friedrich Krupp à Essen, dans la Ruhr, au début du XIXe siècle. Au départ, c'est une petite forge qui emploie 7 salariés. Son fils, Alfred, en fait une gigantesque entreprise sidérurgique de 1827 à 1887. Il achète des mines de fer et de charbon, agrandit la forge, et lui ajoute d'autres usines (aciéries, chantiers navals). L'usine d'Essen compte 40 000 ouvriers en 1900. Avec le fer et le charbon amenés par chemin de fer et par bateaux, les ouvriers fabriquent de l'acier et des machines ou des canons dans des conditions difficiles et dangereuses. Ils sont commandés par des ingénieurs. S'y ajoutent des employés de bureau chargés de commercialiser les produits Krupp. ACTIVITÉS 1. Claude Monet peint un tableau intitulé La gare Saint-Lazare en 1877. Il représente l'intérieur de cette gare parisienne et ses trains. 2. Le tableau est peint après que la gare Saint-Lazare a été agrandie par des travaux qui en font la plus grande gare de la capitale. 3. 1 : locomotive ; 2 : wagon ; 3 : verrière du hall ; 4 : pont de l'Europe ; ACTIVITÉS 2 5 : immeubles du nouveau quartier ; 6 : quai avec voyageurs ; 7. rails. 1. Essen est une ville de la Ruhr, à l'Ouest de l'Allemagne. 2. La population augmente très fortement, surtout après 1880 : elle 4. Taches blanches : la vapeur ; taches grises : la fumée. 5. Le choix du sujet est nouveau car c'est un sujet moderne, lié à l'in- passe de 4 000 habitants en 1800 à 295 000 habitants en 1910. Cette augmentation s'explique par le développement de l'entreprise Krupp, installée sur la commune, qui attire une main-d'oeuvre très importante. dustrie. La façon de peindre est nouvelle car les contours sont volontairement flous, ce sont les taches de couleur qui forment le tableau. 6. Il s'agit d'un tableau impressionniste car : - Monet s'est installé en plein air pour le peindre, dans la gare 3. L'industrie se voit à travers la présence des usines, des tuyaux, des cheminées. L'air est pollué par le charbon (odeur, fumées noires qui salissent toute la ville). Le bruit y est « infernal « : bruit des machines dans les usines, des trains et des tramways, des sirènes, des coups de canons. elle-même ; - il a choisi un sujet et un paysage modernes : les trains, la nouvelle gare Saint-Lazare ; - il a travaillé sur la lumière en faisant plusieurs tableaux à des moments différents de la journée ; - il a peint par petites touches en laissant les contours flous (cf. fumées). Passerelle des arts : - « Le pont de l'Europe, à droite, coupait de son étoile de fer la tranchée « - « Sous la marquise des grandes lignes, l'arrivée d'un train de Mantes avait animé les quais « - « Et il vit alors déborder du pont cette blancheur qui foisonnait, tourbillonnante comme un duvet de neige, envolée à travers les charpentes de fer. « pages 124-127 4. On voit les lotissements ouvriers, la vieille ville, les usines, la voie ferrée. On ne voit pas les voies navigables, le polygone. 5. La moitié de la ville occupée par les usines de Krupp. Les logements des ouvriers et des employés ont été construits par Krupp. Il y a deux statues de Krupp dans la ville. 6. Les logements des ouvriers sont situés à proximité de l'usine, dont ils reçoivent la fumée. Ce sont des bâtiments collectifs, où les ouvriers sont entassés à plusieurs par chambre ou à plusieurs familles par maison. Les jardins sont inexistants ou petits. Pour les ingénieurs, on a construit des maisons individuelles, entourées de jardins et de vergers, sans doute plus éloignés de l'usine. L'environnement est plus agréable, il y a des espaces de loisirs (courts de tennis). Les Krupp à Essen au XIXe siècle 7. La ville d'Essen se situe dans la Ruhr à l'Ouest de l'Allemagne. Peuplée de 4 000 habitants en 1800, elle voit sa population exploser avec le développement de l'entreprise Krupp qui provoque un afflux de main-d'oeuvre. En 1910, elle compte presque 300 000 habitants. C'est une ville très marquée par la présence de l'industrie : on y voit partout des usines, des cheminées, des tuyaux, on y sent le charbon. La ville est noircie par la fumée de charbon. On y entend en permanence le bruit des usines, du train, des tirs de canon. À côté des usines ont été construits des bâtiments ou des lotissements pour loger les ouvriers. Plus loin, on trouve les quartiers des ingénieurs, plus agréables. C'est la présence des usines Krupp qui fait vivre la ville. D'ailleurs, on trouve deux statues d'Alfred Krupp dans la ville. Ce dossier permet d'aborder un autre exemple de mutations économiques et sociales liées à l'industrialisation. Il répond à deux objectifs du programme, en présentant dans un premier temps « un patron et son entreprise « ; et dans un deuxième temps « une ville industrielle «. ACTIVITÉS 1 1. L'entreprise a été fondée à Essen, dans la Ruhr à l'Est de l'Allemagne. Son fondateur est Friedrich Krupp. 31 pages 128-129 ?? 5 Doc. Zola raconte la vie des mineurs 1. La compagnie des Houillères et chemins de fer de CarmauxToulouse. Elle exploite les mines de houille à Carmaux et le chemin de fer de Carmaux à Albi. Cette double page illustre à travers une oeuvre du patrimoine littéraire les conditions de travail et de vie des ouvriers, et permet d'introduire au socialisme à travers la grève. 2. Le capital nécessaire est de 17 400 000 francs ; il est réuni en vendant 116 000 actions de 150 francs. 3. Elle est dirigée par des gérants, Mancel père et fils. ACTIVITÉS 1. Germinal est un roman écrit par Émile Zola en 1884 et publié en 1885. pages 134-135 Il raconte la vie des mineurs dans le Nord de la France. 2. Les outils sont : la rivelaine (pic à manche court), la lampe. Le travail est dur à cause de la position, de la chaleur et de l'absence de renouvellement de l'air, de l'humidité, des poussières, de l'obscurité, du danger d'écrasement sous un éboulement. Le monde industrialisé à la fin du XXe siècle Ce dossier permet de développer la capacité requise du programme « situer sur un planisphère les régions industrialisées à la fin du XIXe siècle «. Elle introduit une analyse plus fine au niveau européen et une dynamique des échanges mondiaux. 3. La grève dure depuis six semaines. La misère se voit à travers les vêtements (guenilles, sabots), la faim causée par l'alimentation mauvaise et insuffisante (croûtes, châtaignes). ACTIVITÉS 4. Leurs armes sont les bâtons, barres de fer et haches. Ils veulent 1. Ce sont : 1. les États-Unis ; 2. l'Allemagne ; 3. le Royaume-Uni ; 4. la empêcher les non-grévistes de travailler. France ; 5. la Russie ; 6. le Japon. 5. Il les compare à des animaux (galoper, yeux ensauvagés, troupeau, galop de bétail). 2. La traversée de l'Atlantique Nord, entre l'Europe et les États-Unis. 3. Il permet d'éviter de contourner l'Afrique pour les bateaux allant 6. Doc. 6 et 7 : texte 3. Doc. 5 : texte 4. d'Europe en Asie. Les bateaux fonctionnent à voile et à vapeur. pages 130-131 4. Royaume-Uni : pays de Galles ; Glasgow-Édimbourg ; Newcastle ; Manchester-Liverpool - Birmingham ; Londres. Allemagne : Sarre ; Lorraine ; Ruhr ; Saxe ; Silésie France : Nord ; Le Creusot ; Lyon ; Paris. Le charbon joue un rôle important : les mines des bassins houillers alimentent en charbon les locomotives, les hauts fourneaux, les machines à vapeur. De nombreuses usines s'installent donc à proximité des mines. e Paris, ville du XIX siècle Cette double page permet d'étudier les transformations d'une ville à l'âge industriel. Elle renvoie aux oeuvres suggérées dans le programme (Paris d'Haussmann, Opéra Garnier). Elle permet d'exercer les capacités de l'élève à situer des oeuvres dans le temps et dans un contexte historique, et à décrire des réalisations artistiques (ici, urbanistiques). pages 136-137 ACTIVITÉS Les bouleversements sociaux Cette leçon fait la synthèse des aspects sociaux des dossiers sur le développement du chemin du fer, sur Krupp, sur Germinal et sur Paris. Elle synthétise les grands changements entraînés par l'industrialisation dans la société. 1. Paris est la capitale de la France. C'est donc la ville la plus prestigieuse du pays, ce qui explique que les gouvernements successifs aient cherché à l'embellir. 2. Haussmann, préfet de la Seine et Napoléon III, sous le second Empire (1852-70) ; l'ingénieur Gustave Eiffel en 1889, au moment de l'Exposition universelle ; Hector Guimard, lors de la construction du métro en 1900. RÉPONSE AUX QUESTIONS 3. Sous Haussmann, on a percé de nouvelles avenues, larges et recti- ?? 1 Doc. lignes, des grandes places et de nouveaux ponts pour traverser la Seine. On a également construit ou agrandi les gares parisiennes. De nouveaux espaces verts sont aménagés (bois de Vincennes à l'est, de Boulogne à l'ouest, parc Montsouris au sud, parc des Buttes-Chaumont au nord). En outre, des arbres sont plantés sur les avenues. 1. L'heure du thé. 2. L'homme et la femme sont habillés avec élégance (costume, chaus- pages 132-133 sures vernies ; robe blanche, dentelles). L'homme lit le journal dans un fauteuil, la femme boit son thé. Le salon est richement meublé (tapis, tentures, beaux meubles, nombreux bibelots, tableaux, plantes) et donne une impression de luxe et de confort. ?? 4 Doc. Les bouleversements économiques Les ouvrières travaillent jeunes (dès 10 ans) ; elles ont une longue journée de travail (17 à 19 heures) ; elles sont maltraitées (coups, injures), mal nourries, et n'ont pas le droit de se plaindre. Beaucoup d'entre elles tombent malades par l'épuisement et les maladies de poitrines, et finissent par mourir. Cette leçon fait la synthèse des aspects économiques des dossiers sur le développement du chemin de fer, sur Krupp. ?? Doc.5 R ÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 4 Doc. 1. Quand l'ouvrier n'est pas syndiqué, le patron est très puissant, et l'ouvrier doit lui obéir. Quand l'ouvrier est syndiqué, c'est lui qui est le plus fort face au patron. L'industrie : 1769 : la machine à vapeur ; 1824 : le métier à filer automatique ; 1839 : le marteau-pilon ; 1855 : le convertisseur Bessemer ; 1856 : le colorant chimique ; 1869 : la première dynamo ; 1886 : le moteur à explosion. Les transports : 1769 : la machine à vapeur ; 1815, première locomotive ; 1822 : l'hélice marine. L'agriculture : 1769 : la machine à vapeur ; 1818 : la moissonneuse-batteuse. 2. La revendication porte sur la diminution de la journée de travail à 8 heures. 3. Cela permettrait d'avoir du temps pour voir sa famille, s'instruire, et diminuerait le chômage. 32 pages 138-139 2. La production de charbon augmente. 3. Le Royaume Uni. 1. Royaume Uni ; 2. États-Unis, 3. Allemagne, 4. France. 4. Les États-Unis ; le Royaume-Uni ou l'Allemagne. 1. États-Unis (500 millions de tonnes) ; 2. Royaume Uni (300 mil- Penser l'âge industriel Ce dossier répond à la demande du programme de découverte des grands courants de pensée idéologiques et religieux liés aux bouleversements économiques et sociaux. Il étudie successivement le socialisme, le libéralisme et la position de l'Église. lions de tonnes) ; 3. Allemagne (200 millions de tonnes) ; 4. France (40 millions de tonnes). ACTIVITÉS 1. L'idéologie de K. Marx est le socialisme. C'est la publication du Manifeste du Parti communiste qui le rend célèbre en 1848. Exercice 1 2. Ce sont la bourgeoisie et le prolétariat. Le prolétariat doit supprimer les différences et les oppositions de classe ; il doit s'emparer du capital de la bourgeoisie, centraliser les instruments de production dans les mains de l'État. 1. Par James Watt, en 1769. 2. Le charbon 3. La machine à vapeur permet d'animer les machines dans les usines. 4. la fumée ; les machines et les hautes cheminées ; le piston des 3. Elle montre le prolétariat comme des esclaves qui sont au service des grands patrons. La mort les menace. machines à vapeur s'élevait et s'abaissait. 4. Pour le grand patron libéral, l'État ne doit pas intervenir dans le 5. Elle salit la ville en la noircissant. 6. Le bruit. domaine économique et social. Il pense que les crises sont inévitables, que le travail des femmes et des enfants ne doit pas être réglementé, et que le temps de travail ne doit pas être limité. Exercice 2 5. L'Encyclique Rerum novarum est une lettre publique envoyée aux 1. Le tableau, intitulé Forgeage au marteau-pilon, a été peint par évêques par le pape Léon XIII en 1893, pour donner son interprétation sur les problèmes contemporains. Elle s'oppose au socialisme car elle l'accuse de haine et rejette la violation de la propriété. Elle s'oppose au libéralisme en critiquant les patrons qui traitent les ouvriers comme des esclaves, leur donnent des salaires trop bas et emploient des enfants trop jeunes. F. Bonhommé en 1865. L'usine se situe au Creusot, en France. 2. Les colonnes sont en fonte. Elles permettent de dégager de l'espace au sol. 3. L'usine est peu éclairée car la lumière du jour gênerait les métallurgistes pour bien évaluer, à vue, la température du métal. 4. Le travail est difficile est dangereux à cause de la chaleur et du fait 6. que les machines ou les fours ne sont pas protégés par des dispositifs de sécurité. Les hommes ne sont protégés que par des tabliers de cuir, des sabots et des casquettes. Idéologie libérale Idéologie socialiste - pour le respect total - contre la propriété privée de la propriété privée - lutter contre les inégalités sociales - les inégalités sociales - l'intervention de l'État est nécessaire sont naturelles - l'État ne doit pas intervenir dans les domaines économique et social 5. C'est le marteau-pilon (à élévation verticale). Il permet de forger des pièces plus grosses. 6. Elle est destinée à un moteur de bateau. Les usines produisent aussi du matériel pour le chemin de fer et pour le génie civil (ponts). 7. À l'école du réalisme industriel. Exercice 3 Pour les libéraux, les inégalités sociales nées de l'industrialisation sont naturelles et la propriété privée doit être respectée. L'État ne doit pas intervenir pour corriger ces inégalités ni se mêler de ce qui se passe dans l'industrie. Les socialistes refusent ces inégalités et proposent que l'État intervienne pour les corriger, y compris en détruisant la propriété privée. pages 140-143 1. C'est un histogramme qui représente l'évolution de la composition de la population active en France. 2. La population active est l'ensemble de la population qui travaille. 3. et 4. La population active dans l'agriculture diminue : c'est dû à la mécanisation et à l'exode rural. La population active dans l'industrie augmente : de nombreux emplois sont créés par l'industrialisation (mines, usines textiles ou métallurgiques, construction de chemins de fer, etc.). La population active dans les services, commerces ou bureaux augmente : les produits circulent, le commerce se développe, ainsi que les assurances, les banques, etc. M É T H O D E / EX ERCIC ES Méthode graphique 1 1. Il s'agit de l'évolution de la production de charbon au Royaume-Uni Exercice 4 de 1800 à 1913, en millions de tonnes. 1. Il fait fortune entre 1862 et 1880 aux États-Unis dans l'industrie 2. La production augmente. Elle augmente de plus en plus vite à partir de 1840. pétrolière. 3. 300 millions de tonnes. 4. Elle s'explique par l'industrialisation et le développement du chemin 2. Standard Oil Company 3. En 1860, le pétrole sert à alimenter les lampes ; au début du XXe siècle, il est utilisé dans la chimie et pour alimenter les voitures. de fer. Les machines à vapeur, les locomotives et les hauts fourneaux, de plus en plus nombreux, ont besoin de charbon pour fonctionner. 4. Être en situation de « quasi-monopole « signifie qu'on est pratiquement seul à vendre un produit, sans concurrent ou presque. On peut ainsi fixer les prix à un niveau élevé. C'est l'État qui l'oblige à démanteler son monopole, sans doute pour que les prix baissent pour les clients grâce à la concurrence. Méthode graphique 2 1. Il s'agit de l'évolution de la production de charbon dans quelques pays (Royaume-Uni, Allemagne, France, États-Unis) de 1790 à 1913, en millions de tonnes. 5. Il consacre sa fortune à des oeuvres charitables, culturelles ou humanitaires. C'est son fils John D. Junior, qui hérite. 33 Exercice 5 3. Il s'agit de la nourriture (1er) et de l'habillement (2e). 4. Elle dépense plus d'argent (21, 8 % de 17 000 francs = 3 706 francs) 1. Il s'agit d'un extrait de livre de mémoires, de souvenirs d'une femme, que la famille ouvrière (1 312 francs) ; mais cette dépense pèse moins lourd dans son budget (à peu près 1/5e contre la moitié pour l'ouvrier mineur). Jeanne Bouvier. Le récit se passe autour de 1885. 2. Elle travaille dans l'industrie de la chapellerie à Paris. 3. Elle est menacée par la concurrence des chapeaux en laine. Cette 5. Les impôts, la domesticité. 6. La santé, les loisirs, les transports, l'éducation. 7. Pour une famille ouvrière, les revenus sont peu élevés. La moitié des concurrence entraîne la mise au chômage de nombreux ouvriers dans la chapellerie du feutre. 4. Les conditions de logement sont inconfortables : petite pièce (cabinet), sous les combles, mal éclairée, sans chauffage, sans possibilité de cuisiner. dépenses est consacrée à un poste essentiel, la nourriture. Au total 93,4 % du budget sont consacrés à se nourrir, se loger et se chauffer, s'habiller, c'est-à-dire à des besoins de base. Il reste très peu d'argent pour se soigner, instruire les enfants, avoir des loisirs. Dans la famille bourgeoise, les revenus sont presque 7 fois plus élevés. Par conséquent, la nourriture ne représente qu'1/5e du budget. Les bourgeois peuvent se permettre d'employer des domestiques et de consacrer plus d'un tiers des dépenses à la santé, aux transports, aux loisirs, à l'éducation. Ils ont une vie plus confortable, plus agréable et moins pénible. 5. Aller à la fête foraine, faire un tour de manège et manger des frites. Cette distraction est rare parce qu'elle coûte cher, et l'essentiel de l'argent doit être épargné pour se nourrir. Exercice 6 1. Ce sont des graphiques circulaires ou en camembert qui représentent la part de chaque dépense dans les budgets ouvrier et bourgeois. 2. Pour la famille bourgeoise : 17 000 francs ; pour la famille de mineur : 2 500 francs. 34 Chapitre 9 L'évolution politique de la France (1815-1914) favorables à la République, à ses chefs insurgés (Rochefort) et au général qui préside le gouvernement de Défense nationale (Trochu) attestent du caractère républicain du nouveau régime proclamé. La démarche du chapitre Les épisodes de juillet  1830 (pp.  146-147), de février  1848 (pp. 148-149), et de la Commune (pp. 150-151) permettent de montrer la succession rapide des régimes politiques (pp. 152-153) par des ruptures liées à la révolution ou à la guerre. L'on aborde la stabilisation de la République (pp. 162-163) par le biais de l'oeuvre de Jules Ferry (pp. 154-155), par la manière dont la République se rend visible à tous (pp. 156-157), dont elle surmonte la crise dreyfusarde (pp. 158-159), et dont elle établit la séparation des Églises et de l'État (pp. 160-161). pages 146-147 Delacroix peint la révolution de 1830 Ce dossier constitue une démarche autour du « sens de la révolution de 1830 « par le biais de l'étude d'une oeuvre témoin de l'histoire relevant d'un art visuel (peinture romantique). Bibliographie ACTIVITÉS Pour les enseignants 1. Il s'agit d'un tableau de grande taille dont l'auteur est Eugène o J.-O. Olivier Boudon, « Les Bonaparte. Regards sur la France Delacroix, et qui a été réalisé peu de temps après les événements dont il traite. impériale «, Documentation photographique n° 8073, janv.-fév. 2010. o « Napoléon III «, Textes et documents pour la classe, n° 958, juin 2008 o N. Roussellier, « La République sous la IIIe «, Documentation photographique n° 7003, février 1991. 2. L'événement évoqué par le tableau est la journée révolutionnaire du 28 juillet 1830, qui fait partie des Trois glorieuses ayant mis fin à la Restauration. 3. La scène se déroule à Paris, puisque l'on aperçoit la cathédrale Notre-Dame à l'arrière-plan du tableau. Pour les élèves 4. La Liberté occupe une position centrale et surélevée par rapport o L'Histoire de France, Paris, Gallimard-jeunesse, « Les yeux aux autres personnages. Elle est munie de symboles révolutionnaires : drapeau national, bonnet phrygien, fusil. de la découverte «, et le lien www.gallimard-jeunesse.fr/ encyclopediahistoiredefrance 5. Elle entraîne avec elle diverses catégories du peuple. On ne voit ni femmes, ni hommes d'Église, ni nobles. Les morts qui jonchent la barricade et la poudre qui s'élève à l'arrière-plan montrent la violence des combats. Sources diverses o Victor Schoelcher, « 2000 ans d'histoire «, France Inter, 1er décembre 2010. o DVD : « Le siècle des révolutions 1789-1889 «, 32 films de 1 à 12 minutes (CRDP de Paris). pages 144-145 6. Le mouvement général des personnages les porte vers l'avant à l'appui de la Liberté, ce qui signifie qu'ils vont franchir la barricade et assurer la victoire de la Révolution. 7. Delacroix veut montrer que l'ensemble du peuple réclame la Liberté et est prêt à la conquérir les armes à la main en faisant une Révolution. O U VE RT URE 8. Delacroix traite un sujet qui traduit son engagement pour la Liberté : d'ailleurs il utilise des couleurs vives, notamment le bleu, le blanc et le rouge. Il montre par les traits des visages, les regards, la détermination du peuple à renverser le régime qui opprime les libertés, et la violence des combats. Les deux images permettent de montrer la variété des régimes connus par la France de 1815 (rétablissement de la monarchie bourbonienne après les Cent jours de mars à juin 1815) à 1914 et invitent à une comparaison entre eux. La gravure coloriée de 1816 montre la légitimité dynastique de la monarchie (tapis fleurdelysé) restaurée par Louis XVIII et ses fondements : au buste du fondateur de la dynastie des Bourbons viennent s'ajouter les personnages, proches parents de Louis XVI, qui détiennent (Louis XVIII) ou sont appelés à détenir le pouvoir royal à plus (Charles) ou moins (le duc de Berry) brève échéance. Le seul facteur commun entre les deux scènes et les deux régimes est lié au fait qu'elles sont tous deux consécutives à des défaites napoléoniennes. La journée du 4 septembre 1870 présente des caractéristiques diamétralement inverses : la gravure montre une rupture (révolutionnaire, liée à au sort de la guerre). Il s'agit d'une journée parisienne à laquelle participe la foule, dans laquelle les soldats qui pactisent sont présents. La scène se déroule devant le siège habituel de la chambre basse (Corps législatif sous l'Empire), où une délégation parlementaire républicaine, emmenée par Gambetta et Jules Favre, a tenté de pénétrer (sans succès) pour proclamer la République. Les drapeaux tricolores ainsi que les grafittis pages 148-149 La Révolution de 1848 Ce dossier correspond à la démarche du programme visant à donner le sens de la révolution de 1848, à la fois républicaine (inspirée de la Révolution française mais pas extrémiste) et émancipatrice (en supprimant le suffrage censitaire et l'esclavage). ACTIVITÉS 1. Le désordre, la présence de nombreux individus armés, de morts, de soldats et de canons, ainsi que les pavés et le butin du pillage du château des Tuileries indiquent qu'une journée révolutionnaire vient d'avoir lieu à Paris. Lamartine préfère le drapeau tricolore parce que c'est le drapeau de la République sous la Révolution française, et parce qu'il ne veut pas d'un drapeau rouge qui rappelle les excès de la Terreur montagnarde. 35 2. L'homme du peuple renonce au drapeau rouge parce que Lamartine parvient à les convaincre et que beaucoup d'autres révolutionnaires font le choix du drapeau tricolore, avec le soutien de l'armée. pages 152-153 3. Les hommes issus du peuple auront désormais aussi le droit de voter. Des régimes instables (1815-1871) Cette leçon présente et caractérise les différents régimes s'étant succédé. Ses documents complètent ceux des précédents dossiers, notamment en ce qui concerne le Second empire. Le texte nous montre que les électeurs vont voter en faveur du candidat qui les conduit au vote et qui leur donne de multiples conseils. 4. Au nom des principes républicains de liberté, d'égalité et de fraternité. Les colons sont indemnisés parce que la décision d'abolir l'esclavage leur a fait ôter la propriété de leurs esclaves. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 1 Doc. 5. La tenue du commissaire de la République (écharpe tricolore) 1. Le roi, Louis XVIII, détient le pouvoir exécutif (art. 13). 2. C'est le roi qui propose la loi (art. 16), et la Chambre des députés et et surtout le buste de la République (à l'arrière-plan) rappellent la République. Sarda Garrida tient le décret d'abolition de l'esclavage dans sa main droite et désigne des instruments pour un travail certes libre mais nécessaire dans sa main gauche. la Chambre des Pairs qui votent la loi (art 18). 3. La Chambre des députés est élue par des électeurs âgés d'au moins 30 ans et payant une contribution directe d'au moins 300 francs. 6. L'oeuvre de la Révolution de 1848 consiste d'abord dans le renver- ?? 2 Doc. sement de la monarchie de Louis-Philippe, et à la proclamation par Lamartine d'une République qui a pour emblème le drapeau tricolore. Cette République étend le suffrage à l'ensemble des hommes âgés de plus de 21 ans. Elle mène aussi une oeuvre d'émancipation grâce à Victor Schoelcher, qui fait abolir l'esclavage dans les îles françaises des Caraïbes notamment (Martinique, Guadeloupe). 1. La main de justice, le sceptre et la couronne, posés sur un coussin. 2. Il ne porte pas sur lui les insignes du pouvoir monarchique, mais tient en revanche la Charte de 1830, qui donne plus de libertés que celle de 1814. ?? 3 Doc. 1. Le roi est Louis-Philippe Ier, et il hésite sur son attitude face à l'insurrection. pages 150-151 La Commune de Paris de 1871 2. Les Parisiens sont harangués par des orateurs révolutionnaires, puis la foule s'arme, enfin elle forme des barricades dans Paris et prend les points stratégiques de la capitale. Ce dossier aide à comprendre l'importance de la Commune de Paris de 1871, qui illustre au plus haut point l'instabilité évoquée auparavant : deux conceptions de la République (celle du Comité central vs celle de Thiers) s'affrontent dans une guerre civile destructrice (Paris enflammé) et meurtrière (la répression n'épargnant pas même les femmes, comme Louise Michel). ?? 4 Doc. 1. Le peuple (hommes seulement) dans son ensemble vote lors du plébiscite. Le bulletin « oui « l'emporte. 2. Louis-Napoléon obtient la dignité impériale, et le droit d'organiser sa succession à la tête de l'Empire. ?? 5 Doc. ACTIVITÉS 1. La révolte des Parisiens contre le nouveau gouvernement vient du 1. Le Second Empire est dit « autoritaire «, car Louis-Napoléon exile fait que celui-ci est dominé par des conservateurs et des royalistes, et que son chef (Thiers) veut désarmer Paris assiégée par les Allemands en ôtant les canons postés à Montmartre. les opposants, supprime des libertés et accorde très peu de pouvoirs aux assemblées. 2. Le Second Empire s'effondre à cause de la défaite et de la capture 2. Les revendications politiques communardes insistent sur les libertés, de l'empereur par la Prusse en septembre 1870. sur un principe d'élection très poussé (fonctionnaires, juges) et sur une très large autonomie des communes. Les revendications sociales portent sur l'instruction, les assurances sociales et la lutte contre la pauvreté. pages 154-155 3. Thiers, chef du gouvernement désigné par l'Assemblée nationale, reproche aux Communards d'être de dangereux révolutionnaires, qui utilisent la terreur contre leurs adversaires et qui veulent imposer au reste de la France un programme décidé à Paris. Il souligne que la révolte des Communards retarde les négociations de paix avec l'Allemagne, et donc l'évacuation du territoire par les vainqueurs. Jules Ferry, un père de la République Ce dossier montre l'installation de la République par l'action de Jules Ferry, dont le passage aux affaires inaugure une période d'installation des Républicains au pouvoir (démarches). Dans le domaine des capacités, on est soucieux du détail de la mise en oeuvre et du sens de son programme, qui donne à la IIIe République son caractère laïc et les traits d'un régime de démocratie libérale (activités). 4. Les Versaillais bombardent Paris puis y entrent par l'ouest, alors que les Communards résistent à cette avancée par des incendies et des barricades, ce qui entraine la destruction de nombreux édifices et bâtiments (le palais de Justice, des Tuileries...). ACTIVITÉS 5. La répression se traduit par des exécutions lors et après les combats et la déportation (en Nouvelle-Calédonie) des Communards survivants. Thiers voulait écarter à jamais la menace révolutionnaire de la capitale. 1. Jules Ferry est un républicain qui commence sa carrière politique sous le Second Empire, dans l'opposition. 6. Même très brève (mars-mai 1871), l'expérience de la Commune a 2. Jules Ferry a été ministre de l'Instruction publique et président du Conseil. marqué la France par l'audace des réformes proposées : des libertés très larges, des élections très poussées, une très grande autonomie des localités, des réformes sociales très ambitieuses. Mais l'épisode a également marqué le pays car c'était une guerre civile destructrice (à Paris) et meurtrière, avec une répression impitoyable des Communards par les Versaillais. 3. La profession de foi de Jules Ferry date de 1881, et il y défend son bilan, qui est d'avoir concilié l'ordre et les libertés. Il propose un programme de poursuite des réformes, dans le domaine scolaire et des associations. 36 ACTIVITÉS 4. Tableau des lois votées sous l'impulsion de Jules Ferry : 1. Dreyfus est accusé par l'état-major de l'Armée, qui le condamne au Lois scolaires Lois sur la démocratie o Loi sur la gratuité de o Loi sur la liberté de réunion. l'enseignement primaire o Loi sur la liberté de la presse. public. o Loi autorisant les syndicats. o Loi sur l'enseignement o Loi établissant la désignation des obligatoire et la laïcité des maires par les conseils municipaux. programmes du primaire. 5. Les programmes abordent des matières qui n'ont rien à voir avec le religieux (l'instruction civique, les sciences naturelles, etc.) et le temps consacré à l'enseignement religieux n'a plus sa place dans l'emploi du temps scolaire. bagne en Conseil de guerre. 2. Zola reproche aux officiers accusant Dreyfus d'avoir commis une erreur judiciaire et d'avoir étouffé délibérément les preuves de l'innocence de Dreyfus. 3. Les antidreyfusards s'opposent à la révision du procès Dreyfus par antisémitisme et par patriotisme (une révision affaiblirait l'Armée, diviserait le pays). 4. Les dreyfusards défendent Dreyfus au nom des droits de l'Homme, notamment de la justice, de la légalité et de la vérité, qui empêchent qu'on condamne un innocent. 6. Les conséquences des lois Ferry sont la construction de nombreuses 5. Le document montre que, dès qu'on aborde l'affaire Dreyfus, les Français se divisent violemment, y compris dans une même famille, entre dreyfusards et antidreyfusards. écoles publiques de filles ou de garçons, parfois à côté de la mairie, et la multiplication des titres de presse en France. 7. Jules Ferry a exercé d'importantes fonctions (président du Conseil, ministre de l'Instruction publique) sous la IIIe République de 1880 à 1885. Il fait adopter des lois scolaires qui rendent l'école primaire publique obligatoire (de 6 à 13 ans), gratuite et détachée du religieux, pour les filles comme pour les garçons. Dans le domaine politique, il favorise une plus grande démocratie, en accentuant la liberté de presse, de réunion, et en faisant désigner les maires par les conseils municipaux élus par les Français. pages 156-157 6. Le parti politique victorieux à la suite de l'affaire Dreyfus est le parti républicain radical, très dreyfusard. 7. L'affaire Dreyfus est une affaire d'espionnage qui conduit l'état-major français à condamner Dreyfus à la détention au bagne en Guyane, et à refuser de réviser son procès malgré les preuves de la culpabilité d'un autre officier. Dès lors, deux camps s'opposent : les dreyfusards réclament la révision du procès au nom du principe de justice, et les antidreyfusards la refusent par antisémitisme et pour protéger l'Armée, chargée de défendre le pays. Finalement, sous l'impulsion d'intellectuels comme Zola et des républicains radicaux dreyfusards victorieux aux élections, Dreyfus est innocenté et acquitté, mais le pays a été longtemps divisé par l'Affaire. Un monument pour la République Ce dossier met l'accent sur l'enracinement de la République et la façon dont elle se rend visible et familière aux citoyens. pages 160-161 ACTIVITÉS Ce dossier vise à étudier l'un des aspects essentiels de la IIIe République, la laïcité, dont on montre les enjeux et l'importance historique. 1. Le monument de la République a été réalisé par les frères Morice entre 1879 et 1883, à la suite d'un concours proposé par la Ville de Paris. 2. Le monument se compose d'un piédestal et d'une statue qui repose dessus. ACTIVITÉS 3. Classement des éléments de la statue : de bas en haut Symboles Tables de la Loi Épée au côté Couronne de lauriers Bonnet phrygien Rameau d'olivier La séparation des Églises et de l'État 1. Les républicains, majoritaires chez les députés et sénateurs, sont Signification Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (26 août 1789) La République défend la Patrie. La République l'a emporté sur ses ennemis (monarchistes, bonapartistes) La République est un régime de libertés. La République apporte la paix (en France, comme avec ses voisins). dreyfusards et anticléricaux. Ils considèrent que l'Église catholique est un danger pour la République qui agit dans le sens d'un obscurcissement des consciences. 2. Avec cette loi, les évêques et les curés ne reçoivent plus de traitement de la part de l'État, qui ne nomme plus les évêques. 3. La loi ne s'oppose pas aux religions, puisqu'elle reconnaît la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes, et autorise les fidèles à faire des donations à leurs églises. 4. Aristide Briand estime que l'Église catholique n'a pas cessé de 4. Le suffrage universel masculin est représenté par une urne (suffrage) et le lion (Peuple souverain). Les statues féminines représentent l'égalité, la liberté et la fraternité (devise républicaine depuis 1848). s'opposer au régime républicain, alors que celui-ci la traitait convenablement en assurant le traitement du clergé catholique. 5. Les plaques de bronze célèbrent surtout la Révolution française. 6. Le monument de la République célèbre les principes de liberté, à l'arrière-plan, Marianne marche en sens inverse mais est empêchée par une corde, que va trancher un républicain (Combes) au moyen d'une hache, et avec l'appui de Voltaire. La caricature est anticléricale : le pape est aveugle, le moine ivre mort, la République va en sens contraire de l'Église mais est entravée par celle-ci. Celui qui va rompre le lien est inspiré par la libre-pensée voltairienne. 5. Au premier plan figure le pape ainsi qu'un membre du clergé à terre ; d'égalité, de fraternité, de paix en France comme aux frontières. Il met aussi l'accent sur la souveraineté du peuple par la démocratie et sur la période de la Révolution française. pages 158-159 6. La loi de 1905 dispose que désormais les membres du clergé ne sont plus payés par l'État, qui ne s'occupe plus de nommer les évêques. Les républicains radicaux, dreyfusards et anticléricaux ont fait voter cette loi, car ils considéraient que l'Église catholique avait trop souvent montré son hostilité à la République (récemment encore lors de l'affaire Dreyfus), et que les religions étaient bien souvent un obstacle pour les L'affaire Dreyfus divise la France Ce dossier permet de travailler la capacité à raconter l'Affaire et expliquer son importance historique. 37 consciences. Ils considéraient que la liberté de croyance devait être respectée, mais que l'État devait être neutre vis-à-vis des religions. pages 162-163 Exercice 2 1. Il s'agit d'un suffrage censitaire, avec 100 000 puis 166 00 électeurs. 2. La Restauration ; la Monarchie de Juillet. 3. Le suffrage universel, ouvert à 9 millions de citoyens mâles de plus La République s'enracine (1871-1914) de 21 ans. 4. L'auteur est le célèbre écrivain Victor Hugo, qui a été élu député à l'Assemblée législative (élue en 1849). Le document est un extrait de l'un de ses discours à la tribune de l'Assemblée. La leçon met l'accent sur les institutions du régime parlementaire, les principaux traits de la vie politique à la Belle Époque. ?? 1 Doc. 5. Car ils ont le droit de vote. 6. Avec le suffrage universel, les citoyens peuvent présenter leurs 1. Georges Clemenceau appartient à l'aile radicale du parti républicain. 2. Il est ministre de l'Intérieur et Président du Conseil de 1906 à 1909 revendications par les candidats qu'ils élisent, et non plus par les émeutes ou l'insurrection. puis de 1917 à 1920. 3. Il défend Dreyfus, partisan de la séparation des Églises et de l'État et Exercice 3 patriote intransigeant pendant la Première Guerre mondiale. ?? 2 Doc. 1. Il s'agit d'une photographie représentant une salle de classe d'une école primaire française au début du XXe siècle, sous la IIIe République. 1. Une simple déclaration suffit pour publier un journal. 2. La multiplication des titres de presse. ?? 4 Doc. o La chambre des députés et le Sénat. ?? 5 Doc. 2. Les républicains radicaux et les socialistes. 2. Il y a un mobilier simple mais solide, et beaucoup d'éléments pédagogiques sur le mur. 3. L'instituteur est assez jeune, il porte une tenue correcte. Les élèves, tous des garçons, portent tous la blouse, mais n'ont pas le même âge et pratiquent donc des exercices différents. L'atmosphère est studieuse et la classe (têtes baissées) soumise à l'autorité du maître d'école. 4. La morale et l'instruction civique, la géographie et l'histoire (carte pages 164-167 murale) de la France. M É T H O DE /E XE RCIC ES 5. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. 6. Depuis la loi Ferry du 29 mars 1882 (p. 154), il n'y a plus d'enseigne- Méthode ment ni d'éléments religieux dans les classes. 1. Il s'agit d'une caricature politique réalisée par F. Mathis en 1871. 2. Louis-Philippe Ier, roi de 1830 à 1848 pendant la monarchie de Juillet. 3. Marianne, qui représente la seconde République (1848-1852). 4. L'empereur Napoléon III, venu au pouvoir grâce à un coup d'État 7. La carte de la France est amputée de l'Alsace et du Nord de la Moselle, annexés par l'Allemagne lors du traité de Francfort de 1871. 8. Entre autres, le mobilier, le port de la blouse, l'enseignement de la morale, les classes non mixtes. (poignard vers le dos du personnage 2). 5. Thiers a été ministre sous Louis-Philippe (la poire qui tombe). Chef du Exercice 4 pouvoir exécutif investi par l'Assemblée nationale siégeant à Versailles, il domine une République qui a été proclamée en septembre 1870 mais qui est entravée par une Assemblée nationale majoritairement monarchiste. 1. Jaurès défend la cause ouvrière en soutenant la grève des mineurs de Carmaux en 1892 et en se faisant élire comme député socialiste en 1893, puis en réclamant des libertés syndicales. 2. Il s'engage pour Dreyfus, au nom des droits de l'Homme, et milite pour la séparation des Églises et de l'État. 6. La Commune est représentée sous les traits de Marianne, tenant le drapeau rouge et coiffée du bonnet phrygien, synonymes d'une politique sociale généreuse et de libertés plus importantes. 7. La caricature exprime l'idée qu'avant la Commune, de multiples 3. En 1905 par la fondation de la SFIO. 4. Le 31 juillet 1914 car c'est un pacifiste qui veut empêcher le déclen- régimes se sont succédé, opposés les uns aux autres (le poignard, le coq se disputant avec l'aigle impérial). chement de la guerre en Europe. 8. Cette image prend parti pour la Commune, écrasée et réprimée à universel, mais qu'elle ne parvient pas encore à faire respecter les revendications des salariés en matière d'emploi, de salaire, et de respect des libertés syndicales. 5. Il considère que la République a bien fait d'accorder le suffrage partir de mai 1871 ; il était donc impossible qu'après cette date, on exprime des idées favorables à la Commune. Exercice 1 Exercice 5 1. Une constitution est un texte qui organise les pouvoirs d'un régime 1-2. Monarchie constitutionnelle : 1815-1848 (bleu sur la frise) ; Seconde politique. République : 1848-1852 (rose) ; établissement suffrage universel masculin : mars 1848 (1 sur la frise) ; abolition de l'esclavage : avril-octobre 1848 (1 sur la frise) ; Second Empire : 1852-1870 (vert) ; Troisième République : à partir de 1870 (jaune) ; Affaire Dreyfus : 1894-1906 (3 sur la frise) ; loi de séparation des Églises et de l'État : décembre 1905 (4 sur la frise) ; école gratuite et obligatoire : 1882 (2) 2. Cette constitution date de 1814 et a été établie par le roi Louis XVIII. 3. Le pouvoir exécutif exécute la loi, et il est détenu par le roi. 4. Les députés sont élus par des Français de plus de 30 ans payant plus de 300 francs d'impôt (ou cens) : c'est un suffrage censitaire. 5. Il s'agit d'une monarchie constitutionnelle et censitaire. 38 Chapitre 10 L'affirmation des nationalismes 5. La population se soulève contre la monarchie prussienne. 6. Texte : « les couleurs allemandes étaient nouées à presque toutes La démarche du chapitre On étudie au choix l'unification allemande ou italienne. Après une rapide analyse de l'année 1848 dans le pays concerné (les révolutions de 1848), on aborde l'unification à travers l'action d'un personnage (Cavour ou Bismarck). L'analyse d'une oeuvre d'art clôt chacune des études (le Vittoriano pour l'Italie, la Proclamation de l'empire allemand pour l'Allemagne). L'étude s'achève par la comparaison de deux cartes de 1848 et de 1914, dans la leçon. On répond ainsi à la démarche du programme (« l'étude débouche sur la comparaison des cartes de l'Europe en 1848 et en 1914 «). les boutonnières «. Image : les insurgés portent le drapeau de l'Allemagne unifiée. 7. Les insurgés construisent des barricades avec tout ce qu'ils trouvent. Ils ont peu de fusils et ils se battent avec des armes de circonstance (pelles, fourches, faux, tuiles...). Leur défaite s'explique par leur mauvais armement face à l'armée prussienne. Cette armée reste fidèle au roi de Prusse. 8. La révolution en Allemagne est écrasée et les souverains rétablissent leur pouvoir absolu. Bibliographie o J.-B. Duroselle, L'Europe de 1815 à nos jours, Vie politique pages 172-173 et relations internationales, PUF, 1993. o S. Berstein, P. Milza, Histoire de l'Europe, tome 4 : Nationalismes et concert européen, 1815-1919, Hatier, 1992. o F.-G. Dreyfus, L'Unité allemande, PUF, 1993. pages 168-169 Cavour et l'unification italienne Il s'agit d'une des études au choix demandée dans le programme : l'unité italienne. Elle répond à la démarche du programme « l'étude s'appuie sur des oeuvres artistiques ou sur la biographie d'un personnage emblématique (Cavour) « O U VE RTURE ACTIVITÉS Il s'agit de montrer le rôle des nationalismes sur les changements territoriaux et en même temps de souligner les tensions internationales que suscitent ces nationalismes. Le doc. 1 montre Garibaldi, précédé de ces Chemises-Rouges, à Messine en Sicile. Il s'apprête à conquérir le royaume des DeuxSiciles. Sur l'image, il est accueilli avec joie et partout flotte le drapeau italien. La population semble acquise à la cause de l'unité italienne. Le doc. 2 montre la charge du Bourget, réalisée par un peintre allemand « académique «. Il s'agit d'une victoire allemande, un Français est au sol (octobre 1870). En remportant, la guerre contre la France, l'Allemagne peut s'unifier. Mais la guerre de 1870 et la perte de l'Alsace-Lorraine qui s'ensuit vont être une des causes de la Première Guerre mondiale. 1. En 1852, Cavour est Président du Conseil du roi du Piémont. À cette date, l'Italie est divisée en de nombreux États indépendants, dirigés par des rois qui possèdent un pouvoir absolu (à l'exception du Piémont où il y a une monarchie constitutionnelle). L'Italie est divisée en de nombreux États indépendants et le Nord du pays est occupé par l'Autriche. 2. Cavour se rend en Angleterre en espérant son soutien. En fait, il espère surtout que la France s'engagera à ses côtés, poussée par une rivalité ancienne avec l'Angleterre. Par ailleurs, il fait un emprunt (pour financer la guerre). Il se prépare aussi à lancer un ultimatum à l'Autriche pour que celle-ci lui déclare la guerre. Ainsi le Piémont ne sera pas considéré comme l'agresseur. 3. Après la victoire contre l'Autriche, le Piémont annexe la Lombardie ; puis les patriotes des États de l'Italie centrale votent le rattachement au Piémont. La France gagne en échange Nice et la Savoie. 4. Garibaldi part de Gènes avec ses Chemises-Rouges, débarque en pages 170-171 Sicile puis dans le Sud de l'Italie. L'image page 170 le montre à Messine en Sicile en train de saluer la foule. Partout aux fenêtres des drapeaux aux couleurs italiennes (vert blanc, rouge), une femme lui tend des fleurs. Le texte rend compte de la même ferveur qui l'accompagne. À Palerme (en Sicile), on accroche son portrait à côté de celui de la Vierge. Des « clameurs de joie « accompagnent son passage. Les révolutions de 1848 Il ne s'agit pas de traiter l'ensemble des révolutions de 1848, le programme demande de ne traiter que l'unité allemande, italienne ou la question des Balkans. Si l'étude choisie est celle de l'unité italienne, on s'appuiera sur les questions 1 à 4, s'il s'agit de l'unité allemande, sur les questions 5 à 8. 5. Victor-Emmanuel rejoint Garibaldi et ils font ensemble une entrée triomphale à Naples. Le Sud de l'Italie est rattaché au Piémont à la suite de plébiscites et Victor Emmanuel II prend le titre de roi d'Italie en 1861. ACTIVITÉS 1. Les mêmes croyances, les mêmes moeurs, les mêmes habitudes, la 6. Cavour, favorable à l'unification italienne, devient Président du fierté d'un passé commun glorieux, un même territoire. Conseil du royaume du Piémont en 1852. À cette époque, l'Italie est divisée en de nombreux États dirigés par des rois qui possèdent un pouvoir absolu. En 1859, Cavour parvient à obtenir le soutien de la France et le Piémont entre en guerre contre l'Autriche. Après la victoire, la Lombardie est annexée au Piémont puis les populations du centre de l'Italie chassent leurs rois et votent le rattachement au Piémont. En 1860, le républicain Garibaldi part à la conquête du royaume des Deux-Siciles avec une armée de volontaires. Il est accueilli en libérateur et parvient à chasser le roi. Le Piémont envoie ses troupes à sa rencontre et le Sud de l'Italie est à son tour rattaché au Piémont à la suite de plébiscites. 2. L'Italie est divisée en huit États. Le régime de ces États est la monarchie absolue : il n'y a ni liberté de presse, ni d'association, ni de parole. 3. Les Milanais se soulèvent contre les Autrichiens qui occupent à cette époque le Nord de l'Italie. Le drapeau est aux couleurs de l'Italie unifiée. 4. Les révolutions ont eu lieu à Turin, Parme, Florence, Rome, Milan, Venise, Naples, Palerme. Elles finissent par être écrasées et les souverains parviennent à rétablir leur pouvoir absolu. 39 reur allemand sous le nom de Guillaume 1er. L'Alsace et le Nord de la Lorraine seront rattachés peu après. En 1861, Victor-Emmanuel II prend le titre de roi d'Italie et Cavour décède peu après. À cette époque, l'Italie n'est pas entièrement unifiée : la Vénétie est encore aux mains des Italiens et le pape est encore le maître de Rome et de ses environs. 4. Ce sont les princes allemands et les villes libres d'Allemagne. D'après ce texte, l'empereur se charge des affaires extérieures de l'Allemagne unifiée. 5. La caricature représente Guillaume Ier dévorant les petits souverains pages 174-175 allemands. Il est vrai que l'unification de l'Allemagne s'est faite au bénéfice du roi de Prusse (qui devient empereur) et au détriment des Princes (qui perdent leur souveraineté et donc qu'il « avale «). Le Vittoriano à Rome L'étude de l'unité italienne doit « s'appuyer sur des oeuvres artistiques «. Ce monument gigantesque, à la gloire de VictorEmmanuel II et de l'unification italienne, rattache la nouvelle ère à la période de gloire de l'Italie : l'Antiquité. 6. Dates Victoire militaire de la Prusse Étape de l'unification ACTIVITÉS 1. Le monument a été construit de 1885 à 1911 et inauguré en 1911. Son architecte est l'Italien Giuseppe Sacconi et son commanditaire l'État italien. Le monument est construit à Rome sur les pentes de la colline du Capitole. 1870-1871 Victoire contre la France Guillaume 1er empereur allemand En 1862, Bismarck devient le chancelier du roi de Prusse Guillaume. Il cherche alors à unifier l'Allemagne derrière le roi de Prusse. Il provoque la guerre avec l'Autriche et la bat à Sadowa. Les États allemands du Nord se regroupent alors dans une Confédération du nord dirigée par la Prusse. Puis il provoque la guerre avec la France (qui n'aurait pas accepté la formation dune Grande Allemagne à ses frontières). Après la victoire de la Prusse contre la France en 1870, l'Allemagne s'unifie. Le roi de Prusse Guillaume devient le nouvel empereur en 1871. 2. Ce monument commémore Victor-Emmanuel II et l'unification italienne. 3. Le bâtiment est gigantesque : 135 mètres de large pour 70 mètres de haut. Il est en marbre blanc. 4. Un escalier (visible au premier plan) donne sur une première esplanade. Deux escaliers donnent sur une deuxième esplanade où se trouve la statue de Victor Emmanuel II. Le troisième niveau est formé du portique. La statue de Victor-Emmanuel II est placée sur le deuxième niveau au centre même du monument. pages 178-179 5. Le char de l'Unité, les statues des provinces rattachées, les statues des 14 grandes villes rattachées, les fontaines symbolisant les deux mers qui bordent la péninsule. La proclamation de l'Empire Allemand de Werner L'étude de l'unité allemande doit « s'appuyer sur des oeuvres artistiques « (démarche). 6. Le monument veut rappeler la splendeur de la civilisation grécoromaine. De nombreux éléments architecturaux le montrent : le portique avec ses colonnes, les porches avec frontons, les statues de nus... L'architecture est inspirée de celle de l'autel de Pergame, d'époque hellénistique et du temple d'Athena Niké à Athènes. ACTIVITÉS 1. Ce tableau a été peint en 1885 par Werner. Son sujet est la Proclamation de l'empire allemand dans la Galerie des Glaces à Versailles en 1871. 7. Le monument est situé au contact de la ville antique et de la ville moderne, sur le Capitole. Symboliquement, il s'agit de montrer que la nouvelle Italie est dans la continuité de la glorieuse Rome antique. pages 176-177 1866-1867 Victoire contre l'Autriche Confédération de l'Allemagne du Nord 2. Le tableau traite un sujet d'histoire contemporaine (la proclamation de l'Empire) et il respecte donc les « grands genres «. Le dessin est très précis (voir les boutons, les décorations, les cordons et les écharpes sur les uniformes). Le peintre a fait des croquis sur place mais le tableau a été réalisé en atelier. C'est pourquoi on peut qualifier cette peinture de « peinture académique «. Bismarck et l'unité allemande 3. La scène se déroule à Versailles, dans la Galerie des Glaces sous la L'unité allemande est une des études au choix demandée dans le programme (Rubrique « Démarche «). Le programme demande à ce que « l'étude s'appuie sur la biographie d'un personnage emblématique (Bismarck) «. célèbre peinture représentant Louis XIV passant le Rhin. Ce lieu a été choisi parce que les Prussiens sont en France, parce que c'est un très bel endroit pour la cérémonie, enfin pour des raisons symboliques (dans le château de Louis XIV qui s'est emparé de l'Alsace). En 1919, les Français obligeront les Allemands à signer le traité de Versailles dans le même lieu. ACTIVITÉS 1. Bismarck est chancelier du roi de Prusse Guillaume. À cette date, 4. Il lève le bras pour saluer le nouvel empereur et il s'écrie : « Vive sa l'Allemagne est divisée en de nombreux États indépendants. Le royaume de Prusse est le plus important de ces États. Majesté impériale l'Empereur Guillaume 1er ! « 5. À gauche, sur une estrade, les princes allemands derrière Guillaume 2. Bismarck veut abattre l'Autriche parce qu'il veut venger « l'affront et les sous-officiers portant les drapeaux des États allemands. En contrebas, les officiers de l'armée représentant le peuple derrière Bismarck et le grand-duc de bade. Au centre de la composition, deux personnages ressortent : Guillaume 1er et Bismarck. d'Olmütz « mais aussi parce que l'Autriche cherche aussi à unifier l'Allemagne autour d'elle. Les deux puissances sont concurrentes pour la « suprématie allemande «. 3. L'unification passe par plusieurs étapes : la Prusse remporte la vic- 6. Les princes sont ensemble sur l'estrade, leurs drapeaux regroupés dans une même masse derrière le nouvel empereur. Les officiers brandissent leurs épées et leurs casques dans un enthousiasme collectif qui n'est pas sans rappeler le serment du Jeu de paume de David. toire contre l'Autriche et les États du Nord de l'Allemagne entrent dans une confédération dirigée par la Prusse. Puis la Prusse remporte la victoire contre la France et les États du sud rejoignent la confédération du Nord. En janvier 1871, Guillaume de Prusse est proclamé empe40 alors que l'empire d'Autriche annexe la Bosnie. En 1914, la tension entre la Serbie et la Bosnie à propos de la Bosnie est très vive. 7. Le tableau est un cadeau de Guillaume 1er à Bismarck. Il fallait donc honorer Bismarck sans pour autant donner une seconde place à Guillaume 1er qui avait commandé le tableau et qui devait conserver sa prééminence. Guillaume 1er et Bismarck sont donc au centre de la composition. Bismarck est habillé d'un habit blanc qui le distingue des autres personnages (habit qu'il ne portait pas lors de la cérémonie) éclairé et presque de face. Mais Guillaume sur l'estrade est placé au-dessus de lui. Ainsi sont honorés, de façon différente, Bismarck et Guillaume. pages 180-181 Exercice 2 1. Mazzini, un républicain italien. 2. En France, en Allemagne, à Vienne. 3. La IIe République 4. Ils voulaient « le droit, la liberté, l'indépendance «. À cette époque, les États étaient dirigés par des monarques absolus et comprenaient souvent de nombreuses nationalités. Les patriotes voulaient plus de libertés (des monarchies constitutionnelles, des républiques...) et l'indépendance pour leur peuple. États et nationalités On montre que les revendications nationales qui se développent dans la première moitié du XIXe siècle aboutissent à la naissance de nouveaux États après 1850. On répond ainsi aux exigences du programme : « Au cours du XIXe siècle, les revendications nationales font surgir de nouvelles puissances, bouleversent la carte de l'Europe «. Les tensions de la fin du siècle sont étudiées dans la partie exercice et le chapitre 12. 5. À cause du manque d'organisation, l'éparpillement des forces. Exercice 3 1. Verdi est né à Parme en Italie en 1813. 2. Milan est occupé par l'Autriche comme toute la Lombardie. 3. Parce que Nabucco évoque l'occupation d'Israël par les Babyloniens tout comme le Milanais est occupé par l'Autriche. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 1 Doc. 4. Verdi souhaite une Italie unie et républicaine. 5. D'abord parce qu'il a écrit Nabucco mais aussi parce que son nom Il s'agit ici d'une image qui illustre la crise de 1908. La Bulgarie qui était un protectorat depuis 1878 proclame son indépendance de l'empire ottoman. La Bosnie-Herzégovine qui était occupée par l'Autriche depuis 1878 est annexée par l'Autriche. Ces changements entraînent des tensions entre la Serbie et l'Autriche, parce que la Bosnie est peuplée de Serbes. est l'anagramme de celui de « Victor-Emmanuel, Roi d'Italie «. pages 183-185 6. En 1861, Victor-Emmanuel II devient roi d'Italie et Verdi député dans le premier Parlement italien. Exercice 4 1. Il s'agit d'une chanson de 1899 destinée aux enfants. 2. L'Alsace et du Nord de la Lorraine. Le texte évoque l'Alsace. 3. Les Allemands ont « volé la province « en faisant la guerre, en 1870. E X E RCIC ES Il s'agit du roi de Prusse Guillaume devenu empereur d'Allemagne. Exercice 1 1. Il s'agit des Balkans en 1908 (première carte), en 1913 (deuxième 4. Ils souffrent d'être appelés Prussiens. 5. Les enfants doivent promettre d'aller chercher les enfants de l'Alsace carte). (de récupérer l'Alsace). 2. En 1908, la Bulgarie, qui était un protectorat de l'Empire ottoman, 6. Il s'agit d'élever les enfants dans « l'esprit de revanche «. Elle révèle les tensions qui existent entre la France et l'Allemagne à la fin du siècle. devient indépendante. 3. Il s'agit de la Bosnie-Herzégovine que l'Autriche occupait depuis 1878. Exercice 5 4. La Serbie, la Bulgarie, la Grèce, le Montenegro s'agrandissent. 1. L'empire ottoman, l'empire austro-hongrois 2. L'Allemagne et l'Italie 3. La Roumanie, la Bulgarie, la Serbie, le Montenegro, l'Albanie. L'Albanie est un nouvel État. Ces changements s'expliquent par les guerres balkaniques. 5. La Serbie réclame la Bosnie et s'oppose donc à l'Empire d'Autriche. 6. L'Empire ottoman se retire presque entièrement des Balkans au L'empire ottoman s'est retiré. 4. 1 : Alsace-Lorraine ; 2 : Trentin ; 3 : Istrie ; 4 : Dalmatie. e début du XX  siècle. De nouveaux États naissent où s'agrandissent 41 Chapitre 11 Les colonies au XIXe siècle ACTIVITÉS La démarche du chapitre 1. Madagascar est une grande île située dans l'Océan indien, à proximité de la rive est du continent africain. Les conquêtes coloniales sont envisagées après avoir mis en perspective l'exemple de la conquête de Madagascar par la France (pp. 188-189). La carte des empires coloniaux dans le monde en 1914 est étudiée (pp. 190-191). On voit ensuite comment la société en Algérie est transformée par la présence des colons et colonisateurs français (pp. 194-195) puis on étudie à l'échelle mondiale les formes de domination coloniale de l'Europe (pp. 198-199) 2. Madagascar offrirait, selon le député, un intérêt stratégique pour la marine française, militaire ou marchande, sur le chemin des Indes. D'autre part, elle pourrait avoir un intérêt économique par son exploitation et sa mise en valeur. 3. D'après l'illustration, les Français sont plus nombreux, mieux armés et mieux organisés. L'armée coloniale est formée d'officiers blancs, Français, et d'hommes de troupes africains, les « tirailleurs sénégalais «. Bibliographie 4. L'affiche représente le moment où la France prend possession de l'île de Madagascar et signifie la fin de la souveraineté des Malgaches et la proclamation de Madagascar comme colonie française. Pour les professeurs o P. Guillaume, Le Monde colonial, 19e/20e , A. colin, 1994. o M. Ferro (s.d.), Le Livre noir du colonialisme, R. Laffont, 5. L'armée française réprime durement la résistance malgache en s'en 2003. o J.-P. Rioux (s.d.), Dictionnaire de la France coloniale, Flammarion, 2007. o N. Bancel, P. Blanchard et L. Gervereau (s.d.), Images et colonies (1880-1962) BDIC/ACHAC, 1993. o « Le temps des colonies «, Les collections de l'Histoire n°11, 2001. o É. Deroo, L'Illusion coloniale, Tallandier, 2005. prenant aux résistants supposés comme aux populations civiles. Les codes de combats ne sont pas respectés : on continue de tirer malgré le cessez-le-feu, et les prisonniers sont exécutés. 6. Après la victoire française, la monarchie malgache est destituée et la souveraineté de l'île et de ses habitants passe aux mains de la France. 7. Gallieni annonce aux Malgaches que tout en conservant leurs traditions, ils pourront profiter des bienfaits que la France leur promet. La dernière phrase peut toutefois être comprise comme un avertissement si jamais les Malgaches ne coopéraient pas avec la France. Pour les élèves o N. Bancel, P. Blanchard, F. Vergès, La Colonisation française, 8. Dans les années 1890, la France décide de s'emparer de l'île de Milan, Les essentiels, 2007. - P. Blanchard et N. Bancel, De l'indigène à l'immigré, Gallimard coll découvertes, 1998. Madagascar : cette dernière lui permettrait une présence plus forte dans l'océan Indien, offrirait à la marine française un point d'appui et procurerait un territoire à mettre en valeur. La guerre est une guerre longue et difficile qui se déroule en deux étapes. La première voit des combats entre un corps expéditionnaire français, composé d'Européens et de troupes coloniales, et le peuple malgache armé qui se soulève à l'appel de sa reine. La deuxième étape correspond à la « pacification « c'est-à-dire à l'éradication de toute résistance, qu'elle soit militaire ou non. Une fois complètement conquise, Madagascar est proclamée colonie française. La monarchie perd ainsi sa souveraineté, alors assurée par la France qui exerce un contrôle total sur un territoire qu'elle intègre au sien. Liens utiles o www.histoire-image.org. Plusieurs études iconographiques sont consacrée à « l'histoire coloniale « pages 186-187 O U VE RT URE Tirée du Petit journal du 19 novembre 1892, le doc. 1 montre à la fois la supériorité du corps expéditionnaire français (armement récent, fusil Lebel et canons) mais aussi la résistance de la population qui, à l'appel du roi Behanzin, refuse la présence militaire française, armée de vieux fusils de traite, par le combat. L'image diffusée en France montre des militaires français héroïques et n'évoque que rarement les pertes, pourtant conséquentes : deux expéditions militaires, en 1890 et en 1892, seront nécessaires à la France avant de s'imposer par la force. Une fois conquis, le territoire devient colonie française, la population est alors utilisée comme main-d'oeuvre dans le cadre de travail forcé (doc. 2) afin de construire les lignes de chemin de fer qui permettront de relier au port les mines de matières premières exploitées sous les tropiques au profit de la métropole. pages 190-191 Découvrir la carte des empires coloniaux Deux grandes puissances coloniales se partagent le monde dominé au début du XXe siècle : la France et le Royaume-Uni. Très étendu, leur empire colonial s'est constitué en quelques décennies. Les « capacités « précisent que les élèves doivent « connaître les principales colonies britanniques et françaises en 1914 «. ACTIVITÉS pages 188-189 1. Le Royaume-Uni est fortement présent en Afrique : dans le Golfe de Guinée (côte de l'Or et Nigéria) et selon un axe Nord-Sud qui part d'Égypte vers l'Afrique du Sud, en passant par le Soudan, le Kenya, la Rhodésie. Sa présence en Asie en 1914 est aussi importante en Malaisie et en Inde, appelée par les Britanniques « l'empire des Indes «. La conquête de Madagascar La campagne de Madagascar, largement médiatisée en France, montre les enjeux de la colonisation. Conquête rapide mais difficile, l'armée coloniale, composée de Français et d'indigènes, doit faire face à la résistance de la reine Ranavalona III et ses troupes. La « pacification « menée par Gallieni dure jusqu'en 1904 : les méthodes sont violentes, les populations civiles ne sont pas épargnées. 2. Plus de 22 millions de km2. L'importance de sa population, 400 millions, est due à sa présence en inde, très peuplée. 3. Les principales colonies françaises en 1914 en Afrique se trouvent au Nord de l'équateur, plutôt à l'Ouest : l'Afrique occidentale fran42 la métropole et les populations indigènes profitent très peu, ou alors à leurs dépens, des transformations apportées. çaise et l'Afrique équatoriale française. La France est aussi présente à Madagascar. En Asie, la France dispose de quelques comptoirs en Inde (comme Pondichéry) et est présente en Indochine. ACTIVITÉS 4. En 1914, d'autres puissances européennes possèdent des colonies, mais en moindre importance : la Belgique (Congo), les Pays-Bas (Indes néerlandaises), l'Allemagne (Togo, Cameroun), l'Espagne (Canaries), le Portugal (Angola), l'Italie (Lybie). 1. L'Algérie se situe en Afrique du Nord, elle est bordée par la Mer 5. La grande période de l'expansion coloniale européenne correspond façon continue entre 1836 et 1911. Elle passe de près de 200 000 personnes en 1856 à 750 000 en 1911, soit de 7 % à 14 % de la population totale. Méditerranée. 2. La population européenne en Algérie augmente nettement et de à la fin du XIXe siècle. En 1870 en effet, la présence européenne en Afrique est très réduite et située sur les côtes, alors qu'en 1914, le continent est complètement sous possession et contrôle européen. De même en Asie, en Inde et Indochine. 3. Le sol conquis par les Français est petit à petit confisqué aux Algériens et distribué aux colons européens venus s'installer en Algérie. 4. L'image montre un paysage transformé par la présence coloniale de pages 192-193 la France, représentée par son drapeau : la ville moderne et son port, des paysages de campagne traversés par un train que regarde passer un autochtone qui conduit ses brebis alors qu'un colon français, bêche à la main, se repose et lit l'almanach du petit colon. Autour de lui, ce qu'il produit : des céréales, de la vigne, du vin. Les conquêtes coloniales Les modalités et les motifs des conquêtes coloniales par l'Europe sont abordés dans la leçon (« Connaissances : les conquêtes coloniales assoient la domination européenne «). 5. Pour la France, l'intérêt du chemin de fer est double : il permet de contrôler le territoire et d'acheminer les produits coloniaux vers les ports littoraux à destination de la métropole. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 1 Doc. 6. En 1914, seuls 5 % des enfants musulmans sont scolarisés. Les ins- 1. Le document est un discours prononcé à l'assemblée nationale par le député Jules Ferry. tituteurs apprennent à ces enfants que leur patrie, c'est la France et qu'ils doivent l'aimer. 2. Les populations coloniales sont considérées comme « des races 7. Cette chanson a été écrite en 1871 à l'occasion d'une révolte des inférieures «. Algériens contre les Français. Les paysans musulmans se plaignent du poids des impôts, de la confiscation de leurs terres qui ne leur permet plus de se nourrir. 3. Économiquement, la France peut tirer profit des colonies considérées comme un lieu possible pour vendre les produits européens, un « débouché «. Stratégiquement, la France disposerait, si elle se lançait dans une politique de colonisation, de lieux qui permettraient à sa flotte de se ravitailler partout dans le monde, et d'être militairement présente. 8. Au XIXe siècle, l'Algérie est transformée par la présence française. La venue importante de plusieurs centaines de milliers d'Européens a pour conséquence la confiscation des terres des paysans musulmans, souvent les plus fertiles, pour les distribuer aux colons venus s'installer. L'agriculture mise en place n'est plus vivrière et au service des populations indigènes, mais au service de la France qui importe du vin tiré de la viticulture introduite et développée par les Français. De même, la technologie européenne d'alors est mise en place en Algérie, comme le chemin de fer, mais au bénéfice des exportations tournées vers l'Europe et financé par les impôts imposés aux musulmans. L'école est censée transformer les autochtones en petits Français, mais la part des enfants musulmans scolarisés est très faible et réservée aux garçons. La situation devient difficile, après une conquête rude, et pousse en 1871 la population indigène à se révolter. 4. Selon Ferry, la France doit « civiliser « les « races inférieures « : leur apporter ce qui fait la civilisation française : sa langue, sa façon de vivre et de voir les choses. 5. Si la France renonçait à la colonisation, Ferry pense qu'elle perdrait son influence et son rang sur le plan international et ne serait plus une grande puissance. ?? 2 et 3 Doc. 1. Entre 1830 et 1870 : Algérie, d'abord sur les côtes. Entre 1870 et 1914 : vers l'intérieur de l'Algérie, mais Maroc et Tunisie. 2. Bugeaud et l'armée française ont employé des moyens très violents pour briser la résistance algérienne et contre des populations civiles : récoltes incendiées, vergers saccagés afin de pousser la population à la misère et à la famine. pages 196-197 La production de cartes postales connait son âge d'or entre 1890 et 1914, accompagnant ainsi la colonisation. Rapidement, les explorateurs comme les colons, armés d'appareils photographiques de plus en plus légers, réalisent et envoient par milliers en Europe des cartes postales illustrées afin de faire découvrir les colonies. Le support extrêmement populaire, relève de choix artistiques et idéologiques : il nous présente une vision des colonies, celles des Européens. Les cartes postales émises des colonies montrent quatre aspects récurrents : la vie traditionnelle locale ; l'apport de la « civilisation « européenne et l'intérêt que peuvent procurer les colonies ; l'exotisme de la faune et de la flore ; les événements marquants qui pourraient intéresser la métropole ; ce à quoi il faut ajouter, vraisemblable manifestation d'une production quasi exclusivement contrôlée par des hommes, un grand nombre de clichés de femmes autochtones, souvent fort dénudées, qui renvoient aux fantasmes masculins de l'Occident. ?? 5 Doc. 1. Le port de Hué est situé sur la côte est de l'Indochine, dans le pays de Annam. 2. Le port est défendu par l'armée annamite, munie de fusils et de canons. Les Français s'en emparent à l'aide des vaisseaux de leur marine de guerre. pages 194-195 Cartes postales du Sénégal La société coloniale en Algérie L'organisation de la société coloniale en Algérie montre les modifications apportées par les Européens, ici la France, dans les colonies. Une fois le territoire et les populations soumises, la mise en valeur et l'exploitation de la colonie se fait au bénéfice exclusif de 43 ACTIVITÉS 2. Entre 1890 et 1913, les importations comme les exportations sont Afrique de l'Ouest. en forte augmentation et montrent des liens de plus en plus étroits et dépendants entre la métropole et ses colonies. 2. Chacune des cartes postales provient de clichés réalisés au Sénégal ?? 5 Doc. 1. Le Sénégal appartient à l'empire colonial français : il est situé en dans les toutes premières années du XXe siècle. Elles sont produites par des éditeurs français installés au Sénégal et vendues aux colons qui les achètent pour les envoyer en métropole. 1. Le cacao est produit dans les colonies dont le climat tropical permet 3. Les cartes de l'époque montrent la vie quotidienne, l'organisation et dans le mode de vie des Européens. la culture du cacao. Il est destiné à la consommation des Européens. 2. Cette publicité montre l'importance des colonies dans les échanges du commerce, des quartiers d'habitations. Aujourd'hui, elles montrent plutôt des paysages touristiques. pages 200-203 4. Les arachides sont acheminées jusqu'à Rufisque soit par convois terrestres de porteurs, nécessitant des pauses et des escales, soit par des trains. Elles sont ensuite destinées à la métropole : les arachides sont chargées sur des bateaux qui rejoignent les ports français. Méthode 1. Ce document est la représentation d'une couverture de cahier scolaire destiné à des enfants scolarisés vers 1900, au moment où les conquêtes coloniales françaises sont majoritairement terminées. 5. L'organisation, le niveau de vie, l'habitat, l'équipement sont très différents dans le quartier des colons, qui ressemble à un quartier de métropole, et dans celui des indigènes 2. Les personnages du premier plan appartiennent à différentes parties de l'empire colonial français : (de gauche à droite) des Africains noirs, des africains du Nord, arabo-musulmans, un Asiatique. Leur attitude est calme, pacifique et accueillante. 6. D'après les timbres, le régime politique en métropole est alors la République. Le message sur les timbres montre que la France est présente pour assurer la paix et le commerce dans les colonies. pages 198-199 M É TH ODE /E XE RCICES 3. La femme au centre représente la France sous les traits de la Marianne cuirassée et républicaine, coiffée d'une couronne de lauriers et des attributs de la statue de la liberté. Elle tient de sa main droite une branche d'olivier, de sa gauche un bouclier bleu-blanc-rouge sur lequel sont proclamées les intentions de la France : « progrès, civilisation, commerce «. Les colonies, un monde dominé La domination des Européens dans les colonies prend diverses formes : ils administrent les colonies souvent de façon souveraine et totale, ils en exploitent le potentiel économique en s'appropriant les richesses naturelles, ils transforment le mode de vie des autochtones au nom de la modrnité européenne souvent mise en place à leur profit. (Capacités : « Les colonies européennes consituent dès lors un monde dominé confronté à la modernité européenne «) 4. L'armée française à sa droite, les anciens représentants de la France à sa gauche, qui colonisèrent les premiers territoires au nom de la France au XVIIe et XVIIIe siècle (drapeau au lys royal). La mer et les navires à l'arrière-plan montre que les territoires sur lesquels Marianne pose pied sont outre-mer. Les navires sont le moyen par lequel la France a pu partir à la conquête de colonies. 5. Cette image de propagande fait passer des messages simples : la France vient pacifiquement apporter sa protection pour favoriser le progrès et le commerce entre elle et ses colonies ; les autochtones accueillent de façon pacifique et positive la France sur leur territoire. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 1 Doc. 6. Ce message ne reflète qu'imparfaitement la réalité. Il est juste que la France a colonisé des territoires outre-mer, particulièrement en Afrique du Nord et en Afrique Noire, en Indochine à la fin du XIXe siècle. Mais la colonisation n'a pas été pacifique mais violente. La conquête du Dahomey ou de Madagascar dans les années 1890 a été violente et a suscité la résistance des populations indigènes. De même l'armée française s'est livrée à des massacres de civils ce que ne montre pas cette image de propagande. 1. Le Cambodge se situe en Asie, dans la colonie française de l'Indochine. 2. Art. 2 : « S.M. le roi du Cambodge continuera comme par le passé à gouverner ses Etats et à diriger leur administration « ; art. 3 : « les fonctionnaires cambodgiens [...] continueront à administrer les provinces «. 3. La métropole se réserve le droit de disposer du sol cambodgien (art. 9), de lever des impôts et des taxes (art. 3) et de procéder à toutes les réformes dans le domaine de la justice et du commerce qu'elle jugerait utile (art. 1er). Exercice 1 4. L'article 9 est important car la France pourra disposer des terres du Cambodge comme elle le souhaite et en particulier en confisquer pour les distribuer à des colons ou à des entreprises pour exploiter économiquement les ressources. Le roi n'est plus souverain sur son sol. 1. Abd el-Kader devient chef de la résistance à la colonisation française en 1832, à l'âge de 24 ans. Il est investi de ce pouvoir par une assemblée de chefs indigènes. ?? 2 Doc. d'Algérie et de refouler les Français hors du sol algérien. 1. Le but des corvées est ici la construction par une main-d'oeuvre gratuite, d'une route qui mènerait de Tananarive, la capitale, à Tamatave, sur la côte Est de l'île. La conséquence est une très forte mortalité des Malgaches. 3. La révolte s'appuie sur un fondement religieux : une guerre sainte menée par les musulmans contre les Européens chrétiens qui tentent d'imposer leur religion. Les guerriers portent la tenue traditionnelle d'Afrique du Nord et sont armés de sabres. 2. Les colons craignent vraisemblablement ne plus disposer de maind'oeuvre suffisante pour travailler dans leurs exploitations agricoles. 4. La lutte est longue et dure de 1832 à 1847, soit 15 ans. Les Français 2. Ses deux missions principales sont de réunir l'ensemble des peuples remportent la victoire d'abord symbolique en s'emparant de la smala d'Abd el-Kader puis en s'en prenant à la population civile, brûlant des villages entiers et détruisant des récoltes. ?? 4 Doc. 1. Les importations venant de l'empire sont des produits d'origine agri- 5. Après sa reddition, Abd el-Kader est fait prisonnier en France, puis il est libéré et peut s'installer en Syrie. À la fin de sa vie, il enseigne la théologie musulmane. cole nécessitant des climats tropicaux. Les exportations des produits fabriqués ou transformés. 44 Exercice 2 Exercice 4 1. Le massacre des Hereros se déroule dans la colonie allemande du sud-Ouest africain. Entre 1904 et 1906, les allemands décident d'exterminer la population herero de ses terres. 1. Sur la côte du golfe du Gabon en 1875, l'explorateur Brazza espère, 2. « Celui qui me livrera Samuel Maherero (le chef de la révolte) recevra 5 000 marks «. 2. Le fleuve Ogooué se jette dans le golfe de Guinée au niveau de 3. Le général allemand Von Trotha édicte deux décisions : faire fuir les 3. Brazza part de Libreville en octobre 1875 accompagné du docteur Hereros de la colonie allemande ou les tuer. Les civils sont concernés par cette mesure : « je n'accepte aucune femme ou enfant. Ils doivent partir ou mourir « Ballay et du naturaliste Alfred Marche. 4. La conséquence de ces mesures est la quasi disparition du peuple 5. En septembre 1876, Brazza est déçu : le fleuve n'est pas comme il le herero sur son propre territoire : près de 80 % a disparu, contraint à la fuite ou exterminé. pensait une voie de pénétration vers l'intérieur. en remontant le fleuve Ogooué à la recherche de la source ou des lacs réservoirs des eaux qui se jettent au niveau de l'équateur. l'équateur. 4. Des rapides forts et violents ainsi que des chutes font obstacle à la progression de Brazza. 6. Chez les Apfourou, d'autres problèmes surgissent : la nécessité de 5. La caricature montre un soldat allemand en train de tirer un Herero continuer la route à terre et de trouver des porteurs pour les bagages des explorateurs ; les dangers liés aux guerres permanentes entre les villages voisins ; l'ignorance du pays. par les cheveux pour l'emmener en dehors de la colonie, un autre le tuer à coup de baïonnette, sous le regard bienveillant d'un homme de religion européen. Ce dessin dénonce le massacre des Hereros. 7. Le voyage de Brazza aura finalement duré 3 ans. Le rapport dont on peut écouter les extraits est destiné à l'Amiral de Montaignac, alors ami de Brazza et ministre de la Marine et des Colonies. Exercice 3 1. Le graphique 1 montre les exportations, c'est-à-dire les produits envoyés depuis la France et vendus en Algérie vers 1900. Le graphique 2 montre les importations, soit les produits envoyés d'Algérie vers la France. Exercice 5 1. 1 : Algérie ; 2 : AOF ; 3 : AEF ; 4 : Madagascar ; 5 : Indochine. 2. A : Égypte ; B : Soudan ; C : Kenya ; D : Afrique du Sud ; E : Inde ; 2. C' est une colonie française. 3. Essentiellement des produits d'origine agricole (production ou éle- F : Malaisie. 3. Le canal de suez est très important pour le Royaume-Uni car il lui vage), non transformés, bruts (à l'exception du vin). 4. On peut dire que l'Algérie est un débouché pour l'économie française permet de rejoindre l'Empire des Indes plus rapidement, sans réaliser le tour de l'Afrique. puisque les exportations de produits fabriqués, des biens de consommation souvent réalisés à partir de produits bruts importés d'Algérie, sont vendus en Algérie et rapportent au total, en 1900, près de 920 millions de francs à la France. 4. La population de l'empire britannique compte 8 fois plus d'habitants que l'empire français (400 millions contre 48 millions). Cette différence s'explique notamment par l'empire des Indes, très peuplé. 45 Chapitre 12 L'Europe en 1914 3. Malgré le point de vue développé par l'Allemagne dans le texte, les deux alliances sont défensives : si l'un des États contractants est attaqué, les autres doivent lui venir en aide. La démarche du chapitre La situation en Europe en 1914 est abordée à travers la carte des alliances militaires (pp. 206-207) puis des rivalités européennes et la montée des tensions du début du 20e siècle à 1914 (pp. 208-209). 4. Le tsar de Russie est reçu en France à grands renforts d'honneurs. L'alliance rompt l'isolement de la France qui seule devait faire face à la Triple-Alliance jusqu'alors. Bien qu'elle se veuille défensive (Si vis pacem para bellum), des parades militaires d'infanterie sont organisées et marquées de la présence d'une flotte de marine de guerre. Bibliographie o P. Milza, Les Relations internationales de 1871 à 1914, 5. La Triple-Alliance est intéressante car les trois alliés sont contigus au A. Colin, « Cursus «, 2009. o « L'Europe et la guerre à la veille de 1914 «, Documentation photographique, n° 6053. pages 204-205 centre de l'Europe, formant une sorte de forteresse. La Triple-Entente a cependant l'avantage de tenir en tenaille, de part et d'autre, les empires centraux (Russie à l'est et France à l'ouest) et de bloquer leur ouverture maritime (Royaume-Uni). O U VE RTURE 6. Entre 1905 et 1914, les dépenses militaires des États membres des deux alliances sont en forte hausse, tout particulièrement celles de l'Allemagne. On peut en conclure que chaque État prépare une guerre que chacun croit inéluctable. La carte humoristique (doc. 1) montre une Europe sous tension, alimentée par un jeu d'alliances militaires qui opposent France/ RU/Russie d'un côté, au couple impérial Allemagne/AutricheHongrie, épaulés par l'Italie. Intitulée « les chiens aboient « (l'Allemagne et son alliée), elle est de facture britannique qui impute la responsabilité des tensions à l'agressivité germanique. L'illustration de l'attentat de Sarajevo (doc. 2) déplace le regard à l'Est : le détonateur de la Première Guerre mondiale qui met en branle un système d'alliance qui débouche sur un conflit majeur entre puissances de l'Europe de l'Ouest en juillet/août 1914. pages 206-207 pages 208-209 L'Europe sous tensions La multiplication des crises qui précède la Première Guerre mondiale entre 1905 et 1913 renforce le sentiment d'instabilité en Europe et renforce l'affrontement entre les 2 blocs d'alliances. RÉPONSE AUX QUESTIONS La carte des alliances militaires ?? 2 Doc. L'Allemagne craint la perte de contrats économiques d'une part, la perte de son prestige international d'autre part. ACTIVITÉS ?? 4 Doc. 1. Plusieurs États s'opposent en Europe en 1914, particulièrement sur 1. La poussée du Nord correspond à l'influence grandissante de l'Allemagne sur l'Autriche-Hongrie et celle des Austro-Hongrois sur les slaves du Sud, à propos desquels ils ne reconnaissent ni leur culture, ni de droits politiques nationaux. des questions territoriales. Ainsi, par exemple, la France et l'Allemagne revendiquent l'Alsace-Lorraine. 2. Deux grandes alliances sont constituées au début du XXe siècle en Europe. La plus ancienne, créée entre 1879 et 1882 regroupe Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie sous le nom de Triple-Alliance. Puis celle regroupant la France, la Russie et le Royaume-Uni définitivement scellée en 1907 sous le nom de Triple-Entente. 2. Ils souhaitent être réunis dans un même Etat-Nation et être indépendants. 46 Chapitre 13 Les espaces majeurs de production et d'échanges « acteurs de la production et des échanges «, c'est-à-dire de la fonction d'interface mondiale du port. La démarche du chapitre Après avoir découvert la problématique du chapitre grâce aux photographies (p.  216-217), il s'agit de mener l'étude de cas d'une zone industrialo-portuaire (ZIP) à partir de Shanghai (p. 218-221) ou de Rotterdam (p. 222-225), comme le demande le programme. Celle-ci est alors mise en perspective « à l'échelle du monde « grâce au planisphère des façades maritimes (p. 226-227) et à la leçon (p. 228-229) qui propose des documents complémentaires. ACTIVITÉS 1 1. Le port de Shanghai se trouve en Chine, au bord du littoral de la mer de Chine orientale et de l'océan Pacifique. Il est situé à l'embouchure du fleuve Yangzijiang. 2. La première ZIP de Shanghai s'est installée dans le centre-ville, le long de la rivière Huangpu, dans le quartier de Puxi. La photographie montre des aménagements portuaires (quais de stockage des conteneurs, grues de déchargement, bassin d'amarrage des navires...) et industriels (zone de stockage des minerais, entrepôts et usines). Au second plan, on distingue le quartier d'affaires de Pudong. Bibliographie Pour les enseignants o J.-M.  Cousteau 3. À Baoshan, on a installé une zone d'industrie sidérurgique (acier) et et P.  Valette, Atlas de l'océan mondial, à Waigaoqiao une zone consacrée à la construction des navires (chantiers navals) et au stockage des conteneurs. Ces aménagements ont été réalisés au bord du fleuve Yangzi pour gagner du temps (on évite de remonter la rivière Huangpu) et de la place (l'espace disponible en centre-ville étant devenu insuffisant). Autrement, 2007. o L. Carroué, La Mondialisation, Bréal, 2006. o T. Sanjuan, Atlas de Shanghai, Autrement, 2009. Liens utiles o Les actes du FIG de Saint-Dié de 2009 consacré aux océans : www.cndp.fr/fig-st-die/2009 o Le site du port de Rotterdam propose des données actualisées sur les grands ports mondiaux : www.portofrotterdam.com o Le site de l'association des ports nord-américains  : www. aapa-ports.org pages 216-217 4. Le nouveau port de Shanghai, dénommé Yangshan, se situe au large de la ville, dans la baie de Hangzhou. C'est un port spécialisé dans le trafic de conteneurs. Construit en eaux profondes, il est capable d'accueillir les plus gros navires du monde. Il est destiné à faire de Shanghai le premier port au monde pour le trafic de conteneurs. 5. Ce nouveau port a été aménagé sur des terre-pleins, espaces artificiels gagnés sur la mer, à partir de quelques îlots. Il est relié au continent grâce au pont de Donghai (33 km), l'un des plus longs du monde. Il est constitué de plates-formes de béton destinées à accueillir les conteneurs et de grues géantes. O U VE RT URE Les deux photographies permettent à l'enseignant de faire découvrir à ses élèves les deux thèmes du chapitre : les ports sont des lieux d'échanges, d'interface (doc. 1) et des territoires de plus en plus vastes transformés par la mondialisation. Ce sont aussi des espaces de production (doc. 2) organisés par les hommes. Le graphique replace ces transformations dans le contexte de la mondialisation des échanges et de l'augmentation du trafic maritime mondial. L'observation de ces trois documents permet d'amener la problématique du chapitre : « Pourquoi les ports sont-ils les lieux privilégiés des échanges mondiaux ? «, qui correspond à la rubrique « Connaissances « du programme. 6. Les figurés correspondent (dans l'ordre) à : port du centre-ville (n° 1 dans le triangle), ZIP du Yangzi (n° 2), port de Yangshan (n° 3), future extension du port de Yangshan, pont de Donghai. ACTIVITÉS 2 1. Dans cette zone industrielle, on produit de l'acier dans des usines sidérurgiques. Les produits importés sont surtout des matières premières (minerai de fer, aluminium...) qui sont ensuite transformées dans le port ou les usines chinoises pour permettre l'exportation de produits textiles ou électroniques. 1. Singapour est un espace d'échanges majeurs. La photographie montre les quais destinés au stockage de conteneurs venus du monde entier. On distingue aussi des navires porte-conteneurs déchargés par des grues automatiques. 2. Les produits manufacturés sont exportés principalement par conteneurs, boîtes standardisées adaptables aux différents modes de transport. Le trafic de conteneurs dans le port de Shanghai a connu une très forte augmentation depuis 1995, passant de 5 millions d'EVP en 2000 à près de 30 millions d'EVP en 2008. 2. Ces hommes sont des ouvriers chinois qui construisent un navire dans le port de Shanghai. Celui-ci, comme la plupart des grands ports mondiaux, est devenu un espace majeur de production. 3. Les acteurs qui interviennent dans le port de Shanghai sont les ouvriers des usines (qui produisent de l'acier par exemple) et les grandes compagnies maritimes (qui transportent les marchandises). pages 218-221 4. Le port de Shanghai commerce avec le monde entier. Il relie en par- Le premier port du monde : Shanghai ticulier la Chine à l'Europe et l'Amérique du Nord. Ce port domine un vaste arrière-pays relié au littoral grâce à la voie navigable du Yangzi, le long de laquelle ont été construits de grands axes routiers. Cette étude de cas suit la rubrique des «  Démarches  « du programme et s'organise de la manière suivante : la première double page est consacrée à l'étude des «  aménagements  « industrialo-portuaires et la seconde double page est centrée autour des « produits fabriqués, importés et exportés « et des 5. Le port de Shanghai domine la façade asiatique car il est le port qui génère le plus de trafic (590 millions de tonnes en 2009). Il doit faire face à d'autres ports chinois (Ningbo-Zhoushan, Hong-Kong) et asiatiques (Nagoya, Singapour...). 47 tions), les entreprises privées (en particulier les grandes compagnies maritimes comme CMA-CGM qui assurent le transport des marchandises) ainsi que 70 000 personnes (officier, dockers...). 6. Shanghai est un des plus grands centres mondiaux de production et d'échanges. Grâce aux produits importés (aluminium, minerais de fer...), sa ZIP (zone industrialo-portuaire) produit de l'acier, des navires... Le port exporte des produits manufacturés (élaborés dans les usines chinoises) grâce aux navires porte-conteneurs des grandes compagnies maritimes mondiales. Le trafic de conteneurs ne cesse d'augmenter depuis le début des années 2000. Ces conteneurs proviennent de l'arrière-pays de Shanghai. Ils sont acheminés le long de l'axe du Yangzi, soit par voie navigable, soit par transport routier. Ils sont ensuite distribués dans le monde entier, et en particulier en Europe et en Amérique du Nord. Le port de Shanghai, qui domine la façade d'Asie pacifique, joue donc un rôle d'interface entre la Chine et le monde. pages 222-225 3. Rotterdam commerce surtout avec l'Europe, l'Amérique et l'Asie, et en particulier avec les 3 pôles de la Triade. 4. Le port de Rotterdam dispose d'une situation favorable car il est ouvert sur le monde grâce à la mer du Nord, et situé à l'embouchure du Rhin, dont la vallée représente un des espaces les plus peuplés et urbanisés d'Europe. 5. Rotterdam est une plateforme multimodale. Les moyens de transport permettant de relier le port à son arrière-pays sont les voies navigables (rivières et canaux), les voies ferrées, les routes et les autoroutes ainsi que les oléoducs. 6. Rotterdam est la porte d'entrée de l'Europe sur le monde. C'est un espace mondial de production et d'échanges. Il est spécialisé dans l'importation et la transformation du pétrole dans des raffineries, ainsi que dans le transport des produits manufacturés grâce aux conteneurs. De nombreux acteurs interviennent dans ces échanges : publiques (l'État, la ville...), mais aussi privés (compagnies maritimes...). Ils financent, aménagent et organisent le port. Rotterdam est un port ouvert sur l'Europe, l'Amérique et l'Asie, avec lesquels il commerce principalement. Il est à la tête d'un vaste arrièrepays (la vallée du Rhin et le nord de l'Europe), doté de tous les moyens de communication (autoroutes, oléoducs...) permettant d'acheminer les marchandises. Il joue donc le rôle d'interface de la mondialisation. Un port géant ouvert sur le monde : Rotterdam Cette étude de cas invite à travailler sur une « zone industrialoportuaire (ZIP) « comme le demande le programme, en suivant la logique de la rubrique « Démarches « : l'étude des « aménagements « de la ZIP d'abord, puis celle des « produits fabriqués, importés et exportés « et des « acteurs de la production et des échanges «, c'est-à-dire de la fonction d'interface mondiale du port. ACTIVITÉS 1 1. Rotterdam se trouve aux Pays-Bas, sur le littoral de la mer du Nord. Le port se situe à l'embouchure du Rhin et domine l'une des plus grandes façades maritimes du monde (la Northern Range). pages 226-227 Cette double page « À l'échelle du monde « invite l'enseignant à « replacer sur un planisphère des grands ports mondiaux et des principales façades maritimes « les ports de Rotterdam et Shanghai (rubrique « Démarches « du programme) et à « localiser et situer l'ensemble choisi sur un planisphère des grandes voies maritimes mondiales « (rubrique « Capacités «). En élargissant ensuite le questionnement à l'échelle du monde, l'enseignant peut faire « nommer et localiser sur un planisphère les principales façades maritimes « (rubrique « Capacités «). 2. Aménagements portuaires Terre-pleins Quais à conteneurs Digues Bassins de déchargement Ports et façades maritimes Aménagements Voies de industriels communication Raffinerie de pétrole Autoroutes Cuves de stockage Voies ferrées du pétrole Oléoducs Usines d'industrie chimique RÉPONSE AUX QUESTIONS 3. Le port s'est agrandi de l'est vers l'ouest, c'est-à-dire de l'amont vers 1. Shanghai appartient à la façade maritime d'Asie pacifique. 2. C'est une façade particulièrement dynamique car elle concentre les l'aval. Construit avant 1939 autour de la ville de Rotterdam, il a glissé peu à peu vers le large. Le port s'est agrandi car ses activités toujours plus nombreuses nécessitaient de plus en plus d'espace. Pour faire face à la « mondialisation « et la « concurrence « des autres ports, il doit continuer à s'agrandir. plus importants ports mondiaux (9 des premiers ports mondiaux sont asiatiques comme le montre le doc. 1). 4. Le nouveau projet du port est la zone d'activités de Maasvlakte II. 3. Rotterdam appartient à la façade maritime de l'Europe du NordOuest (appelée aussi Northern Range [« Rangée Nord «]). Il s'agit d'un port en eaux profondes destiné à accueillir les plus grands porte-conteneurs du monde. 4. Les autres grands ports de cette façade sont Hambourg, Anvers et 5. Ce projet pose des problèmes environnementaux (pollution par le 5. On distingue quatre grandes façades maritimes mondiales : Asie- Le Havre. trafic routier, menace pour la faune et la flore...). Les solutions envisagées sont notamment la création d'une zone naturelle protégée et le développement du trafic par train ou par bateau le long des côtes. Pacifique, Europe du Nord-Est et Europe du Nord-Ouest. 6. La plupart des échanges maritimes se déroulent entre ces quatre grandes façades maritimes, qui relient les trois grands pôles de l'économie mondiale (Asie-Pacifique, Europe de l'Ouest et Amérique du Nord). Les échanges avec le Sud existent, mais ils sont moins intenses. 6. Les figurés correspondent (dans l'ordre) à : zone industrialo-portuaire, terminaux à conteneurs, projet d'extension de Maasvlakte II, canal, autoroute, voie ferrée. ACTIVITÉS 2 pages 228-229 1. Rotterdam importe surtout du pétrole brut et des produits minéraliers. Il exporte principalement des produits manufacturés par conteneurs et du pétrole. Les ports, carrefours du monde La leçon reprend la même problématique que la page d'ouverture et les deux thèmes explorés (aménagements/interface) dans les études de cas, qu'il s'agit maintenant de mettre en perspective. Les documents illustrent la leçon et permettent de découvrir 2. Les acteurs qui interviennent dans la vie du port sont : la ville de Rotterdam et l'État néerlandais (qui financent une partie des installa48 d'autres ports (Aarhus, Dalian), mais aussi d'expliquer « pourquoi les ports et les littoraux sont des lieux privilégiés de la production et des échanges mondiaux de marchandises « (rubrique « Connaissances « du programme). Grâce au schéma 1 « Les ports dans la mondialisation «, l'enseignant peut faire le lien entre le thème du chapitre et la notion générale du programme, pour commencer à construire la notion complexe de mondialisation. 5. Ces marchandises sont transportées par porte-conteneurs et par pétroliers. Exercice 2 1. On distingue des quais et des bassins destinés aux navires de commerce. Des usines et des cuves utilisées pour stocker le pétrole prouvent l'activité industrielle du port. On repère des voies ferrées et des autoroutes. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 2 Doc. 2. Grâce à la carte IGN, on repère des darses, une usine de traitement des eaux, des écluses... 1. Aarhus (Danemark) est une ZIP importante du nord de l'Europe. On 3. À Gravelines, la réserve naturelle du Platier d'Oye témoigne d'une distingue sur la photographie des aménagements industriels (usines, raffineries, cuves de pétrole...), mais aussi portuaires (digue, bassins, quais à conteneurs...). volonté de préserver ce littoral très industrialisé. 2. Aarhus peut communiquer avec son arrière-pays grâce à des voies routières, autoroutières et ferrées, mais aussi par l'intermédiaire d'oléoducs et de gazoducs. Exercice 3 1. Le port de Nantes Saint-Nazaire se trouve en France. Il se situe au bord de l'océan Atlantique, dans l'estuaire de la Loire. ?? 3 Doc. 2. « L'impact économique « d'un port représente l'ensemble des 1. Le port chinois de Dalian a été touché par une marée noire due à « l'explosion de deux oléoducs servant au déchargement d'un tanker «. richesses et des emplois créés par les activités du port. 3. L'activité du port a plusieurs conséquences environnementales : pollution de l'eau, pollution atmosphérique... 2. Cet événement s'explique par le fait que Dalian est le plus important port de transit de pétrole en Chine. La mondialisation des échanges est donc à l'origine de catastrophes écologiques comme celle-ci. Les conséquences sont à la fois environnementales (pollution de l'eau, dégradation de la flore et de la faune aquatiques...) et économiques (dégradation d'une zone de pêche). pages 230-234 4. Pour y remédier, on envisage d'analyser l'eau (dans les chenaux de navigation, les bassins portuaires...) et on classe la faune et la flore en inventaires par zone géographique. 5. Le port, bien qu'éloigné des zones résidentielles, crée des nuisances sonores pour les habitants. Des analyses de bruit doivent être aussi réalisées pour y remédier. 6. Le développement durable repose sur le pilier économique, le pilier M É T H O D E / EX ERCIC ES social et le pilier environnemental. Le port de Nantes Saint-Nazaire contribue au développement durable car il crée de la richesse (pilier économique) et de l'emploi (pilier social) tout en cherchant à respecter l'environnement (eau, air, bruit...). MÉTHODE 1. Singapour est en Asie, dans l'hémisphère Nord. 2. Singapour se trouve au bord de la mer de Chine méridionale et du détroit de Malacca. Exercice 4 3. Singapour se situe au sud de la Malaisie et au nord de l'Indonésie. 4. Il y a environ 300 km entre Singapour et Kuala Lumpur. 5. Le port de Singapour dispose d'une situation favorable car il se situe 1. Le port de Long Beach-Los Angeles se trouve aux États-Unis. Il se situe au bord de l'océan Pacifique et appartient à la façade maritime d'Amérique du Nord-Ouest. entre l'océan Pacifique et l'océan Indien, et sur la plus grande route maritime mondiale. Il se situe cependant dans une zone dangereuse car ce secteur est le lieu d'intervention de nombreux pirates qui attaquent les navires de commerce. 2. Les espaces gagnés sur la mer s'appellent des terre-pleins. 3. Sur la photographie, on distingue des aménagements portuaires (quais à conteneurs, bassins, grues...) et industriels (usines, cuves de stockage du pétrole...). 6. La principale ZIP de Singapour se situe à l'ouest du quartier d'af- 4. Les voies de communications visibles sont la route et la voie ferrée. Elles servent à acheminer les marchandises entre Long Beach et son arrière-pays. faires. Les raffineries de pétrole de l'Île de Jurong sont installées au sud de l'autoroute. Exercice 1 Exercice 5 1. Le port d'Anvers se trouve en Belgique, au bord de la mer du Nord. Il appartient à la façade maritime de l'Europe du Nord-Ouest. 1. Les grands ports numérotés sont : 1 (Los Angeles-Long Beach), 2 2. En 2009, 157 millions de tonnes de marchandises ont été échangées (Houston), 3 (Rotterdam), 4 (Singapour) et 5 (Shanghai). dans le port d'Anvers. 2. Shanghai appartient à la façade maritime d'Asie pacifique (A), Rotterdam à la façade d'Europe du Nord-Ouest (B), Houston à la façade d'Amérique du Nord-Est (C) et Los Angeles-Long Beach à la façade d'Amérique du Nord-Ouest (D). Singapour (4) a la particularité de n'appartenir à aucune grande façade maritime. 3. Le port d'Anvers importe davantage de marchandises (81 millions de tonnes en 2009) qu'il n'en exporte (76 millions de tonnes). 4. Anvers importe et exporte surtout des conteneurs (contenant des produits manufacturés) et du pétrole ou des produits pétroliers. Par exemple, en 2009, il a exporté 48 millions de tonnes de marchandises par conteneurs. 3. La principale route maritime dessert l'Asie, l'Europe, l'Afrique et l'Amérique. 49 Chapitre 14 Les échanges de marchandises ACTIVITÉS 1 La démarche du chapitre 1. L'iPod est fabriqué dans une usine d'assemblage à Shenzhen en Chine. Il est vendu dans l'Apple store de New York. Après avoir découvert la problématique du chapitre (p.  234-235), il s'agit de mener une des deux études de cas proposées par le programme  : le transport d'un iPod de Shenzhen en Chine à New York, de son lieu de production à son lieu de consommation (p.  236-239) ou l'étude d'une très grande compagnie maritime  : Maersk (p.  240-243). L'étude de cas est alors mise en perspective « à l'échelle du monde « avec le planisphère du commerce mondial des marchandises (p.  244-245) - les élèves doivent alors pouvoir réaliser un croquis simple du commerce international (p. 246-247) - et à la leçon (p. 248-249). 2. L'itinéraire de l'iPod est le suivant : départ de la ville de Shenzhen en Chine, passage par le port de Hong Kong qui appartient aussi à la Chine, traversée de l'océan Pacifique d'ouest en est, arrivée à Los Angeles, traversée des États-Unis pour aller à Chicago puis de Chicago à New York. 3. Un peu plus de 20 jours sont nécessaires pour effectuer le trajet de Shenzhen à New York. Le nombre de kilomètres parcouru est de 15 805 km ! 4. Le camion est utilisé entre l'usine d'assemblage et le port d'exportation et entre Chicago et New York. Le transport maritime permet d'effectuer la traversée de l'océan Pacifique. Le train relie Los Angeles à Chicago. Bibliographie Pour les enseignants 5. Dès la sortie de l'usine d'assemblage, l'iPod est mis dans le conteneur avec des milliers d'autres iPod. Pendant tout le trajet, personne ne peut toucher à l'iPod. C'est le conteneur qui est manipulé et qui peut passer très rapidement du camion au navire ou au train. o L. Carroué, La Mondialisation, CNED-SEDES, 2006. ? A. Frémont, Le Monde en boîtes. Conteneurisation et mondialisation, synthèse n° 53, Les collections de l'INRETS, 2007. o O. Montel-Dumont, Mondialisation et commerce international, Les Cahiers français, n° 341, La Documentation française, 2007. pages 234-235 6. Le trajet de l'iPod commence depuis l'usine d'assemblage à Shenzhen en Chine. Il est mis dans un conteneur, posé lui-même sur un camion pour rejoindre le port de Hong Kong. Le conteneur est embarqué sur un navire porte-conteneurs qui franchit l'océan Pacifique jusqu'au port de Los Angeles. Il est alors transporté par train de Los Angeles à Chicago puis sur un camion pour arriver enfin à New York. Pendant tout le trajet, l'iPod est à l'intérieur du conteneur, parfaitement protégé. O U VE RT URE Les deux photographies permettent de montrer les principaux moyens de transport utilisés pour acheminer les marchandises à travers le monde. Le navire est l'outil principal mais des compléments terrestres comme les camions ou les trains sont nécessaires. Les deux graphiques mettent en évidence l'importance du transport maritime dans l'acheminement des marchandises et le poids de l'Europe, de l'Amérique du Nord et de l'Asie dans le commerce international. Le navire permet de transporter de grandes quantités de marchandises (doc. 1). La marchandise est transportée dans des conteneurs. Pour transporter les marchandises à terre, des trains et des camions sont nécessaires, comme ici à Los Angeles (doc. 2). ACTIVITÉS 2 1. La zone de production de l'iPod est la Chine. 2. Les trois principales zones de consommation de l'iPod sont l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Asie Pacifique, notamment le Japon, l'Australie et la Chine. Ce sont dans les grandes villes que les iPod sont vendus dans les plus grandes quantités. 3. Depuis 2004, près de 300 millions d'iPod ont été vendus à travers le monde. Comme ils sont fabriqués en Chine, il faut les transporter vers les lieux de consommation. 1. Les marchandises sont transportées dans des boîtes métalliques aux dimensions standardisées et empilables les unes sur les autres. Ces boîtes sont des conteneurs. 4. La part du transport et de la distribution dans le prix d'achat d'un iPod est faible, de l'ordre de 4 %. Le conteneur permet de transporter des iPod en très grande quantité et sur de longues distances sans que cela ne coûte très cher. 2. Les différents moyens de transport de marchandises sont les camions et les trains de conteneurs. 5. Le transport de l'ipod est organisé par un logisticien. Il travaille pour pages 236-239 Le transport d'un iPod à travers le monde le compte de la société Apple qui lui demande d'organiser le transport des iPod depuis la Chine vers les lieux de consommation. 6. Le logisticien prend contact avec les différentes entreprises de trans- Cette étude de cas correspond à la démarche du programme qui consiste à décrire « les différentes étapes du transport d'un produit de consommation (agro-alimentaire ou industriel) de son lieu de production à son lieu de consommation «. Une attention particulière est portée aux acteurs de ces échanges. Elle répond aussi à la capacité de décrire le trajet du produit étudié de sa zone de production à sa zone de consommation et de localiser et situer quelques grands points de passage stratégiques (canaux et détroits). La fabrication, le transport et la vente de l'iPod se font dans des lieux différents et mobilisent de très nombreuses personnes qui assument chacune des tâches bien précises. À travers cet exemple, la géographie des échanges mondiaux est mise en évidence. port : le transporteur routier, l'armateur qui assure le transport maritime, la compagnie de chemin de fer mais aussi avec la douane pour effectuer toutes les opérations douanières. 7. L'iPod est fabriqué en Chine. Il est vendu dans les grandes villes des pays riches, là où se trouvent les consommateurs : en Amérique du Nord, en Europe, au Japon, en Australie mais aussi de plus en plus en Chine. Le logisticien est celui qui organise toutes les étapes du transport de l'iPod. Il coordonne les interventions des transporteurs routiers, de l'armateur et de la compagnie ferroviaire pour que le trajet du conteneur prenne le moins de temps possible. Il s'occupe aussi des très importantes opérations avec la douane. 50 pages 240-243 4. Pour transporter ses conteneurs sur terre, Maersk dispose de moyens Une grande compagnie de transport maritime : Maersk de transport terrestres comme des trains de conteneurs. Il est aussi capable d'organiser le transport des marchandises grâce à son activité de logisticien. Cette étude de cas correspond à la démarche du programme qui consiste à décrire « les activités et le réseau d'une grande compagnie de transport maritime «. Elle répond à la capacité de décrire le trajet d'un navire appartenant à une grande compagnie de transport maritime et de localiser et situer quelques grands points de passage stratégiques (canaux et détroits). La compagnie maritime Maersk dessert le monde entier. Elle est un transporteur global grâce à un réseau maritime mondial avec une interconnexion entre les différentes lignes maritimes. Mais elle est aussi capable d'assurer l'acheminement terrestre des conteneurs. 5. Maersk appartient à un groupe maritime encore plus important présent notamment dans le transport du pétrole et du gaz. 6. Maersk parvient à desservir le monde entier grâce à un réseau de lignes maritimes qui desservent d'abord les plus grands pôles économiques mondiaux : l'Asie orientale, l'Europe et l'Amérique du Nord. Les plus grands navires porte-conteneurs sont engagés sur ces routes maritimes qui relient les trois pôles économiques mondiaux. Mais elle dessert aussi des ports plus petits dans les autres régions du monde grâce à quelques très grands ports qui jouent un rôle de carrefour. Des navires plus petits, appelés feeders, desservent ces ports « secondaires «. Un tel réseau maritime nécessite des moyens considérables : avec plus de 500 navires porte-conteneurs, Maersk est la première compagnie maritime mondiale pour le transport des conteneurs. Pour transporter ses conteneurs sur terre, Maersk dispose également de moyens de transport terrestres comme des trains de conteneurs. La compagnie a aussi une activité de logisticien, elle organise le transport des marchandises. ACTIVITÉS 1 1. Le port de départ du navire Eugen Maersk est Shanghai en Chine. Son port d'arrivée est Rotterdam aux Pays-Bas. 2. L'Eugen Maersk passe par les ports de Ningbo (Chine), Hong Kong (Chine), Singapour, Algésiras (Espagne), Felixstowe (Royaume-Uni). Il franchit trois détroits : le détroit de Malacca, celui de Gibraltar et celui du Nord-Pas-de-Calais. 3. Pour relier son port de départ à son port d'arrivée, 2+3+21+4+1 = 31 jours sont nécessaires. pages 244-245 4. L'Eugen Maersk mesure près de 400 mètres de long et 56 mètres de large. Son tirant d'eau, c'est-à-dire la partie immergée du navire, peut aller jusqu'à 16 mètres. Il peut transporter de 11 000 à 14 000 boîtes de vingt pieds (6 mètres) de long. Le commerce mondial des marchandises Conformément au programme, les deux études de cas sont mises « en perspective dans la croissance des échanges mondiaux et sur un planisphère des pôles et des flux majeurs du commerce mondial «. Il s'agit donc d'identifier les pôles et les flux du commerce mondial. 5. Ces conteneurs peuvent contenir des cartons de jouets, des tee-shirts ou des produits chimiques. Les conteneurs sont déchargés à l'aide d'une grue qui permet de faire passer le conteneur du navire au quai ou vice et versa. Les conteneurs sont ensuite chargés sur un camion ou un train. RÉPONSE AUX QUESTIONS 6. L'équipage du navire ne comprend que 23 personnes. Il est très 1. L'iPod est fabriqué en Chine. 2. Il est vendu en Amérique du Nord, en Europe et aussi au Japon. 3. La compagnie Maersk est une compagnie européenne. 4. Outre l'Europe, la compagnie Maersk dessert les deux autres prin- réduit. 7. Pour aller de la Chine vers l'Europe, le navire porte-conteneurs Eugen Maersk passe par quelques très grands ports : Shanghai, Hong Kong, Singapour, Algésiras, Felixstowe et Rotterdam. Il traverse l'océan Indien, la mer Méditerranée et doit franchir les trois grands détroits de Malacca, Gibraltar et du Nord-Pas-de-Calais ainsi que le canal de Suez. Les navires porte-conteneurs permettent de transporter des milliers de conteneurs dans lesquels il est possible de mettre une très grande variété de marchandises. Un faible nombre de marins suffit pour faire fonctionner le navire. La manutention des conteneurs dans les ports est très rapide grâce à des grues spécialisées. Le transport maritime est rationalisé. cipaux pôles économiques mondiaux : l'Amérique du Nord et l'Asie orientale. 5. Les trois principaux pôles du commerce mondial sont l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie. En Amérique du Nord et en Asie, environ la moitié des échanges s'effectue à l'intérieur de la zone géographique. En Europe, cette part est encore plus importante : les trois quarts des échanges s'effectuent à l'intérieur de l'Europe. 6. Les régions du monde qui participent le moins aux échanges mondiaux sont les régions du Sud, notamment l'Afrique et l'Amérique du Sud et Centrale. ACTIVITÉS 2 1. Les trois principales zones desservies par la compagnie Maersk sont 7. Depuis les années 1950, le commerce international a enregistré une croissance exponentielle en valeur, croissance qui s'est encore accélérée dans les années 2000. En 2009, la très grave crise économique mondiale s'est traduite par une forte contraction des échanges. l'Asie orientale, l'Europe et l'Amérique du Nord. 2. Pour desservir les petits ports d'Asie orientale, Maersk utilise le port de Tanjung Pelepas, situé à quelques kilomètres du port de Singapour. Les très grands porte-conteneurs qui ne fréquentent que les plus grands ports mondiaux y passent. Ils se croisent avec des navires porte-conteneurs plus petits, appelés feeders, qui vont aller dans les petits ports. Dans le port de Tanjung Pelepas, les conteneurs sont transférés entre les porte-conteneurs via le terminal à conteneurs. Pour Maersk, le port de Tanjung Pelepas joue un rôle de carrefour. pages 246-247 Pôles et flux des échanges mondiaux Dans les capacités, le programme demande la réalisation d'un « croquis à l'échelle mondiale des pôles et des flux majeurs des échanges mondiaux «. 3. Maersk dispose de 531 navires porte-conteneurs, ce qui en fait la première compagnie mondiale pour le transport des conteneurs. Les plus gros porte-conteneurs ont des capacités de transport considérables. Maersk dispose de terminaux à conteneurs et peut jouer le rôle de logisticien. 51 marchandises. principale et d'une façon moindre l'océan Indien. Avec cette projection, les trois principaux océans mondiaux occupent une place relativement similaire. Ainsi, l'océan Pacifique est beaucoup mieux représenté. 2. Les ronds représentent la part en valeur de chaque région écono- 7. Cette projection permet de mieux mettre en valeur les flux entre mique dans les échanges mondiaux. l'Europe et l'Asie et entre l'Amérique et l'Asie. RÉPONSE AUX QUESTIONS 1. Le thème de cette carte porte sur le commerce mondial des 3. Les trois plus importants pôles du commerce international sont Exercice 1 l'Europe, l'Asie et l'Amérique du Nord. 4. Les flux de marchandises ont été représentés par des flèches d'une 1. Un conteneur est une boîte métallique aux dimensions standardi- région économique à l'autre. L'épaisseur des flèches est proportionnelle à la valeur des échanges. sées, empilables les unes sur les autres et dans laquelle il est possible de mettre toutes sortes de marchandises. Le conteneur permet de ne pas manipuler la marchandise pendant tout son transport. Il peut être mis rapidement sur un navire, un camion, un train ou une barge. 5. Les flux de marchandises sont les plus importants entre : - l'Europe et l'Asie ; - l'Asie et l'Amérique du Nord ; - l'Asie et le Moyen-Orient ; - l'Amérique du Nord et l'Europe. 6. Les quatre pôles secondaires du commerce mondial sont le Moyen- 2. Au Havre, premier port français pour le trafic des conteneurs, des résidences pour loger les étudiants ont été créées avec des conteneurs. Pour cela, des conteneurs ont été spécialement aménagés. Sur un côté, ils disposent d'une fenêtre. Ils sont alignés les uns à côté des autres, empilés les uns sur les autres sur quatre étages et reliés entre eux par des escaliers pour former un petit immeuble d'habitation. Orient, la Russie, l'Amérique du Sud et Centrale et l'Afrique. 7. et 8.La etcorrection du croquis est dans le manuel interactif. 9. Les pôles majeurs du commerce mondial sont l'Europe, l'Asie et 3. Les conteneurs sont aujourd'hui utilisés en architecture car ils permettent de disposer rapidement et pour un coût modique de logements avec une surface habitable conséquente de 25 m2. l'Amérique du Nord. Ils sont reliés par des flux de marchandises majeurs. Les flux entre l'Asie et l'Amérique du Nord par le Pacifique et les flux entre l'Asie et l'Europe sont particulièrement denses. D'autres pôles secondaires participent aussi au commerce mondial (l'Amérique du Sud, la Russie...), mais les flux les reliant sont moins importants (exemple : entre l'Europe et l'Afrique). On constate cependant que les flux (principalement pétroliers) entre le Moyen-Orient et l'Asie prennent une place de plus en plus importante dans le commerce mondial. pages 248-249 4. Ce type d'architecture se retrouve aussi aux Pays-Bas, en Allemagne, en Australie et au Canada. Exercice 2 1. Le blé est produit au Canada. Il est vendu en Indonésie. 2. Le trajet effectué par la cargaison de blé est le suivant : départ de Toronto au Canada pour rejoindre le port de Montréal, puis traversée de l'océan Atlantique et de l'océan Indien via le détroit de Gibraltar, le canal de Suez et le détroit de Malacca pour une arrivée à Djakarta, capitale de l'Indonésie. Les échanges mondiaux 3. Le train de Toronto à Montréal puis le navire de Montréal à Djakarta. 4. Le logisticien organise le transport pour le compte de la société RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 2 Doc. Cargill qui commercialise le blé. Pour assurer le transport, le recours à un transporteur ferroviaire et à un transporteur maritime sont nécessaires sans oublier le passage par la douane. 1. Depuis les années 1950, le commerce international a enregistré une très forte progression : les volumes transportés sont 32 fois supérieurs à ceux de 1950. 5. Le blé est produit au Canada. Il est vendu par la société Cargill à 2. Cette progression s'explique par des innovations techniques comme l'Indonésie. Un logisticien s'occupe d'organiser le transport de cette cargaison de blé. Il fait appel à un transporteur ferroviaire pour l'acheminement de la cargaison de Toronto à Montréal puis à une compagnie maritime pour le transport du port de Montréal à celui de Djakarta. Le navire franchit les détroits de Gibraltar et Malacca et utilise le canal de Suez. Le logisticien s'occupe aussi des opérations douanières. le conteneur mais aussi par des choix politiques qui ont visé à faciliter les échanges. pages 250-253 M É T H O D E / EX ERCIC ES Méthode Exercice 3 1. L'espace représenté est le monde. Le thème de la carte porte sur les 4. Les ports desservis sont Le Havre, Rotterdam, Hambourg, Zeebrugge, échanges de produits agricoles. Port Kelang et Shanghai. 2. Les ronds représentent la part en valeur de chaque région écono- 5. Les détroits traversés sont ceux du Nord-Pas-de-Calais, de Gibraltar mique dans les échanges mondiaux de produits agricoles. À l'intérieur de chaque cercle sont représentées la part des échanges agricoles à l'intérieur de la zone, en vert et la part des échanges agricoles vers les autres régions, en rouge. et de Malacca. Le canal emprunté est celui de Suez. 6. Un peu plus de 30 jours sont nécessaires. Exercice 4 3. Les échanges agricoles sont représentés par des flèches dont l'épaisseur est proportionnelle à la valeur des échanges. 1. 1 = canal de Panama, 3 = canal de Suez. 2. Ces deux canaux sont indispensables au commerce des marchan- 4. Les trois principaux pôles mondiaux des échanges de produits agricoles sont l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie. dises car ils se situent sur des routes maritimes de premier ordre, entre l'Asie et l'Europe pour le canal de Suez, entre l'Asie et la côte Est de l'Amérique pour le canal de Panama. 5. Les échanges les plus importants sont de l'Amérique du Nord vers l'Asie, de l'Amérique du Sud vers l'Asie et de l'Amérique du Sud vers l'Europe. 3. 2 = détroit de Gibraltar, 4 = détroit de Malacca. 4. Détroit de Malacca, canal de Suez et détroit de Gibraltar. 6. Dans les cartes « classiques «, l'océan Atlantique occupe la place 52 Chapitre 15 Les mobilités humaines La démarche du chapitre pages 256-259 Migrer du Maroc vers l'Europe Cette étude de cas suit les rubriques «  Démarches  « et « Capacités « du programme et s'organise de la manière suivante : la première double page est consacrée à l'étude d'un « flux migratoire du Maghreb vers l'Europe « et la seconde double page est centrée sur les « effets de ces déplacements sur les pays de départ et les pays d'arrivée «. Après avoir découvert la problématique du chapitre grâce aux photographies d'ouverture (p.  254-255), il s'agit de mener l'étude de cas d'un flux migratoire du Maghreb vers l'Europe (p. 256-259) ou d'un espace touristique au Maghreb (p.  260-263) comme le demande le programme. Celle-ci est alors mise en perspective « à l'échelle du monde « grâce aux planisphères des migrations et du tourisme international (p. 264-265) et à la leçon (p. 266-267). ACTIVITÉS 1 1. Les migrants qui partent du Maroc se rendent en Europe en Bibliographie empruntant le détroit de Gibraltar. 2. Différentes catégories de personnes composent ce flux de population : des migrants légaux (rapprochement familial, travail saisonnier, fuite des cerveaux) et des migrants clandestins. Ces migrants viennent du Maroc et de plus en plus de l'Afrique subsaharienne. Pour les enseignants o O. Clochard, Atlas des migrants en Europe, A. Colin, 2009. ? G. Simon, Migrants et migrations du monde, Documentation photographique, La Documentation française, 2008. o C. Withol de Wenden, Atlas mondial des migrations, Autrement, 2009. 3. La carte montre qu'il n'existe pas une route unique pour passer du Maroc vers l'Europe. Le point de départ principal est Tanger. Il permet de se rendre à Tarifa ou Algerisas par exemple. Les migrants peuvent aussi partir d'Asilah et débarquer à Cadix. Liens utiles o Le site de l'Organisation mondiale du tourisme : http://unwto.org/fr o Le site de l'OCDE publie des statistiques en ligne sur les migrations internationales : www.oecd.org o Le site du HCR permet d'aborder la question des réfugiés : www.unhcr.fr pages 254-255 4. Les raisons des migrations sont avant tout économiques. Au Maroc, l'IDH est faible (inférieur à 0,7) alors qu'en Europe de l'Ouest, il est très élevé (supérieur à 0,9). En passant la Méditerranée, les migrants ont l'espoir de trouver de meilleures conditions de vie. 5. Kingsley a quitté son pays pour fuir la « difficulté du quotidien au Cameroun «, poussé par « le rêve occidental «. Il a émigré dans ces conditions très dangereuses : « deux litres d'eau par jour à se partager «, « deux personnes perdront la vie lors du voyage «... O U VE RT URE 6. Il existe entre le Maroc et l'Europe, un flux migratoire très actif. Les photographies d'ouverture permettent à l'enseignant de faire découvrir à ses élèves les deux principales mobilités humaines : les migrations économiques et le tourisme. Elles permettent de comprendre que ces mobilités touchent des sociétés aux niveaux de vie différents (pauvres pour la première, développées pour la seconde) et qu'elles transforment les territoires (Maho Beach). Avec les graphiques, l'enseignant peut replacer ces photographies dans le contexte de la mondialisation et dans l'évolution des migrations internationales (graphique A) et du tourisme international (graphique B). L'observation de ces documents permet d'amener la problématique du chapitre : « Quelles sont les mobilités humaines ? Quelles sont leurs conséquences sur les territoires et les sociétés ? «. Les personnes qui migrent du Maroc vers l'Europe passent surtout par le détroit de Gibraltar, en partant des villes marocaines de Tanger ou Asilah vers les villes espagnoles de Cadix ou Tarifa. Les migrants qui passent par le Maroc ont des origines diverses. Ils viennent du Maroc et de plus en plus d'Afrique subsaharienne (Kingsley est originaire du Cameroun). Si une grande partie de ces migrations sont légales (regroupement familial, travail saisonnier...), les migrations clandestines se multiplient. Poussés par le rêve de meilleures conditions de vie, les migrants prennent des risques de plus en plus importants pour passer le détroit de Gibraltar (noyades, mauvais traitements des passeurs, arrestations...). ACTIVITÉS 2 1. Cette une du journal Courrier international montre que ces femmes 1. Entre 1975 et 2006, le montant des transferts d'argent des migrants vers le Maroc a considérablement augmenté. Il s'élevait à environ 200 millions d'euros en 1975. En 2006, il représentait plus de 4 milliards d'euros. africaines migrent dans des conditions très précaires. Parties à pied, elles emportent avec elles quelques affaires de la vie quotidienne (matelas, caisses...). L'une d'elle porte son enfant sur le dos. Cette une révèle que les migrations économiques touchent les populations des pays les plus pauvres, prêtes à tout quitter pour trouver une vie meilleure. Le titre de la Une, « Exodes « permet d'introduire avec les élèves une distinction entre « déplacés « (personnes changeant de régions dans un même pays) et « émigrés « (personnes changeant de pays). 2. L'argent des Marocains installés en Allemagne sert à « financer la scolarité ou les études des membres de la famille restés au Maroc « ou à investir dans « l'achat ou la construction de maisons « au Maroc. 3. Ces migrations fournissent aux pays européens une main-d'oeuvre manquante, en particulier dans des emplois peu qualifiés (« agriculture, bâtiments... «) et permet le ralentissement du vieillissement en Europe grâce au taux de fécondité plus élevé des migrants. 2. La plage de Maho Beach, sur l'île de Saint-Martin (dans les Antilles néerlandaises) a la particularité d'être située à proximité immédiate de l'aéroport Princess Juliana. Ce type d'atterrissage spectaculaire est en fait quotidien aux abords de cette plage. En plus de l'aéroport (non visible sur la photographie), les aménagements touristiques visibles sur la photographie sont : la plage, les hôtels et les résidences touristiques. 4. Le territoire marocain est transformé par ces migrations car une grande partie de l'argent des Marocains installés en Europe est investie dans la construction ou la rénovation de maisons. C'est le cas à Kariat Arkman et à Tafraout. 53 5. Le territoire espagnol est marqué par un ensemble d'installations 6. Le tourisme est un secteur économique essentiel en Tunisie. Il visant à stopper ou à surveiller ces migrations : murs et clôtures barbelées des enclaves de Ceuta et de Melilla, installation de radars thermiques, de camps d'étrangers... permet le développement du pays (augmentation des recettes) et la création d'emplois, notamment à Port el-Kantaoui. Le développement de cette station a permis la construction de nouveaux aménagements qui profitent à l'ensemble du territoire tunisien (autoroutes, adductions d'eau...). Cependant, le tourisme à Port el-Kantaoui est en concurrence pour l'espace avec d'autres activités (l'industrie, l'agriculture...). Ces activités très différentes doivent en effet cohabiter sur un espace littoral assez étroit. Le développement de la station pose aussi des problèmes environnementaux (gestion de l'eau, érosion littorale...) qui s'accentuent avec la pression touristique. Pour y faire face, des solutions sont envisagées (stations d'épuration...). 6. La correction du schéma est dans le manuel interactif. pages 260-263 Un espace touristique au Maghreb : Port el-Kantaoui Il s'agit dans cette étude de cas d'étudier « un espace touristique au Maghreb « (rubrique « Démarches « du programme) et de « décrire l'impact du tourisme « (rubrique « Capacités «) sur cet espace. pages 264-265 ACTIVITÉS 1 Des mobilités mondialisées Cette double page « À l'échelle du monde « invite l'enseignant à « replacer sur un planisphère « (rubrique « Démarches « du programme) l'étude de cas étudiée. Il s'agit du planisphère des migrations et du tourisme international. En élargissant ensuite le questionnement, l'enseignant peut faire « localiser et situer les principales zones de départ et d'arrivée des migrants « (rubrique « Capacités «) et « localiser et situer les espaces touristiques majeurs et les grands flux du tourisme mondial «. Cette localisation peut se faire « sur des cartes à différentes échelles « grâce au planisphère et aux cartes du tourisme dans les Caraïbes (doc. 2 p. 267) et la Méditerranée (doc. 1 p. 268). 1. Port el-Kantaoui se trouve en Tunisie sur le littoral méditerranéen. Elle se situe au sud de Tunis et au nord de Monastir. 2. Les aménagements destinés à loger les touristes sont les hôtels et les villas de la zone résidentielle. Port el-Kantaoui dispose d'une grande capacité d'accueil (plus de 18 000 lits au total). Les aménagements de loisirs sont les plages, les piscines, le port de plaisance et le golf. 3. L es touristes qui séjournent à Port el-Kantaoui viennent principalement d'Europe et en particulier de France et d'Allemagne. 4. Ces touristes viennent à Port el-Kantaoui en avion. Ils peuvent atterrir à l'aéroport de Sousse ou à celui de Tunis. Si la compagnie nationale Tunisair assure une partie du transport des touristes, celui-ci se fait surtout par compagnies charters. RÉPONSE AUX QUESTIONS 1. La plupart des migrants du Maghreb se dirigent vers l'Europe. 2. Dans le bassin méditerranéen, l'Égypte et la Turquie sont d'autres 5. Les touristes se rendent à Port el-Kantaoui pour le soleil et la mer. Ils bénéficient de prix attractifs grâce à des « packs « disponibles sur Internet incluant le vol, l'hébergement et la pension complète. pays de départ. 6. Port el-Kantaoui est une station du littoral méditerranéen située 3. La plupart des touristes qui séjournent au Maghreb viennent en Tunisie. Ses aménagements sont destinés à l'hébergement des touristes (hôtels, villas...) et à leurs loisirs (port de plaisance, golf...). Des infrastructures de communication (autoroutes, aéroports...) ont été aménagées à proximité de Port el-Kantaoui pour assurer le transport des touristes. Ceux-ci viennent en effet dans cette station principalement par avion. Ils proviennent en majorité d'Europe (France, Allemagne...). Ils sont attirés par les atouts naturels de cette station (soleil, mer...) et par ses capacités d'accueil. Ses prix compétitifs et les facilités de réservation par Internet sont aussi des éléments d'explication importants. d'Europe. 4. L'Égypte et la Turquie sont d'autres pays d'accueil du bassin méditerranéen. La rive nord de la Méditerranée est aussi un espace touristique très actif (Espagne, France, Italie...). 5. L'autre grande région d'accueil des flux de migrants est l'Amérique du Nord. Les migrants qui s'y dirigent proviennent d'Amérique latine (Mexique...), d'Europe et d'Asie orientale. 6. Entre les pays du Sud, on repère des migrations comme celles entre l'Inde et les États du Golfe ou celles entre la Bolivie et l'Argentine. 7. L'autre grand pôle émetteur du tourisme international est l'Amérique du Nord. Ses habitants se dirigent surtout vers le Mexique, les pays d'Europe et les Caraïbes. ACTIVITÉS 2 1. Le tourisme est un facteur de développement en Tunisie car il permet de créer des emplois (près de 100 000 personnes travaillaient dans le tourisme en Tunisie en 2008) et de créer des richesses (près de 2 milliards d'euros de recettes touristiques en 2008). pages 266-267 2. Le tourisme permet de développer les autoroutes, les adductions Les mobilités humaines La leçon reprend la même problématique que la page d'ouverture et apporte des éléments de généralisation sur les deux mobilités explorées (migrations / tourisme) dans les études de cas. Elle permet de comprendre que « les mobilités humaines n'affectent qu'une part limitée de la population mondiale « et qu'elles « exploitent les discontinuités entre les espaces « (rubrique « Connaissances « du programme). Grâce au schéma 1 « Mondialisation et mobilités humaines «, l'enseignant peut faire le lien entre le thème du chapitre et la notion générale du programme, pour construire la notion de mondialisation. d'eau... Les infrastructures destinées au tourisme profitent donc à tout le territoire tunisien. 3. Le tourisme est en concurrence pour l'espace avec l'agriculture, l'industrie et la pêche car toutes ces activités se concentrent sur une bande étroite de littoral. 4. Les problèmes environnementaux posés par le tourisme à Port el-Kantaoui sont l'approvisionnement en eau et l'érosion littorale. 5. L es solutions mises en place pour régler ces problèmes environnementaux sont le retraitement des eaux usées grâce à la construction d'une station d'épuration et la construction de brise-lames pour limiter l'érosion. 54 RÉPONSE AUX QUESTIONS Documents 1. La plupart des touristes qui séjournent dans les Caraïbes proviennent d'Amérique du Nord (États-Unis, Canada) et d'Europe. Les flux touristiques et leurs explications Doc. 2 et 3 Les effets des flux de touristes - Flux touristiques du Nord vers le Sud de la Méditerranée - Destinations Informations touristiques du Sud : tirées des Maroc, Tunisie... documents - Explications : milieu naturel, différence de niveau de vie dominicaine ou le Brésil. Ils y séjournent car ces destinations offrent des atouts naturels (mer, soleil...) et des prix attractifs. ?? 3 Doc. 1. Les migrations internationales se développent grâce aux progrès des moyens de transport et des médias ou encore de la généralisation des passeports. 2. « Emprunter la porte de service « signifie « migrer clandestinement «. M É T H O D E / EX ERCIC ES Méthode 1. Les grands pays touristiques de Méditerranée sont la France, l'Espagne et l'Italie au Nord, et le Maroc, la Tunisie et l'Égypte au Sud. - Création d'emplois liés au tourisme - Création de richesses - Effets négatifs : pollution, consommation d'eau, production de déchets... - Transformation des paysages (Agadir...) - Développement du tourisme depuis les années 1960 Connaissances - Autres explicapersonnelles tions : progrès du transport aérien, baisse des coûts... - Tourisme de masse 2. Leurs destinations favorites sont le Mexique, la République pages 268-271 Doc. 1 Thèmes ?? 2 Doc. - Amélioration des infrastructures : autoroutes, aéroports... - Concurrence du tourisme avec d'autres activités (agriculture, pêche...) 2. Les flux touristiques représentés se dirigent de la rive Nord vers la rive Sud de la Méditerranée. Ces flux s'expliquent par l'attrait des destinations nord-africaines (douceur des températures en hiver, nombreuses stations balnéaires...). La différence de développement entre les deux rives (IDH plus fort au Nord qu'au Sud) permet aux touristes de la rive Nord de profiter de prix attractifs dans les stations touristiques de la rive Sud. Exercice 1 1. Ce migrant est originaire d'Erythrée. Il a quitté son pays pour fuir la guerre et trouver de meilleures conditions de vie en Europe. 2. Parti d'Erythrée, il a traversé le Soudan, la Libye avant d'arriver en Italie, sur l'île de Lampedusa. Il a mis deux ans pour arriver à destination et a voyagé dans des conditions très risquées (« on a embarqué sur un petit bateau plein à craquer «...). 3. Les effets négatifs du tourisme sont : la pollution, la pression sur les ressources (eau...) et l'augmentation de la production de déchets. 3. L'île de Lampedusa est devenue « la porte de l'Europe « car elle a la particularité d'être très proche des côtes d'Afrique du Nord, en particulier de la Tunisie et de la Libye. 4. Le tourisme est à l'origine de nombreux aménagements qui t ransforment les paysages. À Agadir, on distingue plusieurs aménagements destinés aux touristes : hôtels, piscines... 5. En Méditerranée, les touristes sont très nombreux au Nord, mais se Exercice 2 dirigent de plus en plus vers les pays du Sud, en particulier au Maroc, en Tunisie et en Égypte. Ce tourisme de masse s'est développé à partir des années 1960. Il s'explique par les progrès du transport aérien, le développement des structures d'accueil (hôtels...) et la baisse du coût des séjours. Les pays de la rive Sud de la Méditerranée bénéficient d'atouts naturels (mer, soleil...). Leur niveau de développement inférieur à celui des pays du Nord permet aux habitants de ces derniers de bénéficier de prix attractifs. Ces flux de touristes en Méditerranée ont des effets positifs et négatifs. Ils permettent le développement économique des pays de la rive Sud (création d'emplois, apport de devises...) et l'amélioration des infrastructures (autoroutes, aéroports...). Cependant, le tourisme présente aussi des effets négatifs : pollution, consommation d'eau... Il entre aussi en concurrence avec d'autres activités littorales (agriculture, pêche..), ce qui provoque des conflits d'acteurs. Pour faire face à ces problèmes, on cherche à développer un tourisme durable (écotourisme...) 1. L'UNHCR est l'Office du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Il a été créé le 14 décembre 1950. Il a pour mission la protection des réfugiés. Son action est internationale car elle concerne le monde entier (il intervient dans plus de 120 pays). 2. Le HCR intervient par exemple en République centrafricaine (RCA) et au Sri Lanka. Exercice 3 1. A = Mexique, B = Europe orientale, C = Maghreb et F = Inde. 2. Les migrants de la zone A (Mexique) se dirigent vers les États-Unis, ceux de la zone B (Europe orientale) vers l'Allemagne, ceux de la zone C (Maghreb) vers la France et ceux de la zone F (Inde) vers l'Arabie Saoudite. 3. Les principales raisons sont économiques et politiques. 55 Chapitre 16 Les lieux de commandement La démarche du chapitre pages 274-277 Une étude de cas sur Tokyo (p. 274 à 277), introduit l'analyse d'un lieu de commandement. Cette étude est menée à l'échelle de la ville pour observer les différents pouvoirs d'une grande métropole mais également à l'échelle nationale et supranationale pour comprendre le rôle que joue une ville mondiale. Les pages 278-279 permettent de passer de l'étude de cas au monde. La généralisation se fait à l'aide des planisphères des grandes métropoles et des principales places boursières. Il s'agit ensuite (p. 280-281) de décrire les grandes métropoles pour comprendre dans quelle mesure elles sont des lieux de commandement. La double page 282-283 présente l'architecture des gratte-ciel de Chicago, symboles de la mondialisation et support d'une Géographie par les arts de l'Espace. Tokyo dans la mégalopole japonaise La démarche du programme impose une étude de cas sur Tokyo pour amener l'élève à comprendre ce qu'est un lieu de commandement. Nous avons choisi dans un premier temps de travailler à l'échelle de la métropole pour mettre en évidence les différentes fonctions de la capitale puis sur les deux pages suivantes nous replaçons Tokyo dans différents contextes : au sein de la mégalopole, du pays et du monde. ACTIVITÉS 1 1. Tokyo se situe au Japon, en Asie sur le littoral de l'océan Pacifique. 2. Tokyo est un centre majeur de l'économie mondiale car on y trouve Bibliographie une grande bourse : le Tokyo stock exchange, des quartiers d'affaires comme celui de Shinjuku et les sièges sociaux d'un grand nombre de FTN. Pour les enseignants 3. Le palais impérial rappelle que Tokyo est aussi la capitale politique du Japon. o R. Scoccimarro, Le Japon, Renouveau d'une puissance ?, 4. La cité de Tsukuba est un centre de recherche et d'éducation scien- La Documentation photographique, n°8076, juillet-août 2010. o P. Pelletier, Le Japon, Le cavalier bleu, 2008. o R. Le Goix, Villes et mondialisation : le défi majeur du XXIe siècle, Ellipses, 2005. o S. Sassen, La Ville globale, New York, Londres, Tokyo, Descartes, 1991. o Villes mondiales, les nouveaux lieux de pouvoir, Les Grands Dossiers de Sciences Humaines, n° 17, 2009. tifique qui comprend une université, des laboratoires... 5. Les affaires se concentrent dans les quartiers de Shinjuku, Marunouchi et Okawabata river city. 6. Pour faire face à la concentration des activités à Tokyo, il a fallu construire des terre-pleins sur la mer et développer des tours de plus en plus en hautes. Les terre-pleins accueillent des activités industrielles et de loisirs, mais aussi des aménagements de transport (aéroport, autoroutes). Liens utiles 7. Tokyo dispose de tous les pouvoirs d'une grande métropole. Les o http://globalcities.free.fr o http://geoconfluences.ens-lsh.fr Dossier : quartiers d'affaires comme Marunouchi, Shinjuku et Okawabata river city accueillent les fonctions économiques avec les sièges sociaux des banques et des FTN. On y trouve aussi la principale bourse du Japon. Ginza concentre les activités commerciales. Le palais impérial symbolise la fonction politique qui caractérise aussi les ministères ou le nouvel hôtel de ville. « De villes en métropoles « pages 272-273 O U VE RT URE Les deux pages d'ouverture montrent des photographies à différentes échelles des lieux de commandement. Avec la bourse de Francfort, on est à l'échelle d'un bâtiment, présenté par le programme comme indissociable d'une grande métropole. Cette bourse est celle d'une ville (Francfort sur le Main) qui n'appartient pas à une des villes de rang mondial, cependant sa capitalisation lui permet de se classer en troisième position derrière New York et Tokyo. La 2e photographie montre Shibuya : quartier porte le nom de la gare qui le dessert. On y trouve un quartier d'affaires, mais également la tour 109 (à l'arrière-plan) dont la centaine de boutiques qu'elle abrite font et défont la mode japonaise. ACTIVITÉS 2 1. Les principaux ports de la baie de Tokyo sont Yokohama, Kawasaki, Tokyo, Chiba et Kisarazu. Ils représentent un trafic total de 500 millions de tonnes. 2. Deux aéroports permettent également de relier la ville au reste du monde. 3. Tokyo est connectée aux autres villes de la mégalopole par le Shinkansen, des autoroutes qui empruntent des ponts et des tunnels. Par ailleurs, l'aéroport de Haneda offre également de nombreux vols intérieurs. 4. La mégalopole japonaise est dominée par Tokyo, ville la plus peuplée, et qui concentre la plupart des pouvoirs (sièges des banques, des FTN...). 1. Sur cette photographie, on observe au premier plan des ordinateurs qui permettent aux traders de donner des ordres d'achat ou de vente et à l'arrière-plan des grands panneaux lumineux qui donnent les tendances, les évolutions à Francfort, mais aussi dans les autres bourses mondiales. 5. Il existe des flux visibles (matières premières, produits manufacturés) et invisibles (capitaux, informations par internet) entre la mégalopole et le reste du monde. Elle échange en particulier avec l'Asie orientale, les États-Unis et l'Europe. 2. On voit sur la photographie des grandes enseignes lumineuses aux couleurs des principales firmes transnationales japonaises ou étrangères qui surplombent des bâtiments en verre et en acier qui ressemblent à un CBD. 6. Les métropoles de Nagoya, d'Osaka-Kobe, Hiroshima, Kita Kyushu et Fukuoka organisent également ces échanges. 7. Tokyo est reliée au reste du monde par des flux visibles qui passent par les aéroports, les ports ou les transports internes à la mégalopole (autoroute et Shinkansen). Il y a aussi des flux invisibles entre la bourse 56 de Kabuto-chô et les autres bourses mondiales et entre les serveurs Internet de la mégalopole et ceux des autres villes du monde. Ces différents flux expliquent que l'on trouve les mêmes enseignes, les mêmes quartiers d'affaires, les mêmes lieux de divertissement que dans les autres métropoles. ACTIVITÉS 1. Chicago se situe au bord du lac Michigan, aux États-Unis. 2. Les premiers gratte-ciel ont été construits à la suite d'un incendie. Ces constructions nécessitent moins de place au sol. 3. Les buildings sont construits en verre et en acier. Le Home Insurance Building ressemble à une boîte parfaitement rectangulaire. pages 278-279 4. La plupart des gratte-ciel appartiennent au style international, le Les grandes métropoles organisent le monde plus simple, le moins coûteux (mais aussi le moins original), comme c'est le cas de la Willis tower dont l'originalité tient dans l'empilement de ses différentes « box «. Sur le planisphère des principales métropoles apparaît indirectement l'archipel mégalopolitain mondial défini par Olivier Dollfuss. 5. La Willis tower est près de 12 fois plus haute que ne l'était le Home Insurance. Ceci montre que la taille des gratte-ciel n'en finit pas d'augmenter. Cela s'explique à la fois par le besoin de surfaces de bureaux, des progrès techniques et la compétition que se livrent les principales métropoles. RÉPONSE AUX QUESTIONS 1. Tokyo appartient aux villes mondiales. Les trois autres sont New 6. Les grandes métropoles rivalisent dans la hauteur de leur construc- York, Londres et Paris. tion, dans l'audace de leurs formes (Chicago Spire). 2. Tokyo commande la mégalopole japonaise, les deux autres mégalopoles sont situées sur la côte Est des États-Unis et en Europe. 3. Les principales métropoles mondiales se situent en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. pages 284-285 E XE RCICES 4. New York, Tokyo et Francfort accueillent des bourses importantes. Exercice 1 1. Londres est située sur la Tamise au Royaume-Uni, en Europe. pages 280-281 Elle fait partie des 4 villes mondiales. Les grandes métropoles 2. Pouvoir politique : Parlement, Buckingham palace. Pouvoir économique : Quartier de la City avec la tour du Lloyd's et le Gherkin, Quartier des Docklands. Fonction culturelle : Tour de Londres, Tower bridge. Les connaissances attendues des élèves par le programme sont : « les métropoles sont des centres décisionnels majeurs, elles concentrent le pouvoir économique, financier, culturel, politique et technologique «. 3. De nouveaux quartiers d'affaires, des bâtiments déjà construits comme la tour du Lloyd's et le Gherkin ou en projet comme le London Bridge Tower illustrent le dynamisme économique de Londres. RÉPONSE AUX QUESTIONS 4. Londres concentre toutes les fonctions politiques, économiques et culturelles. On y trouve un CBD, les principales infrastructures de transport et l'une des plus grandes bourses de la planète ; c'est donc une grande métropole mondiale. ?? 2 Doc. 1. Les principaux serveurs d'Internet sont installés dans les métropoles des États-Unis et du Canada, mais aussi d'Europe, du Japon et de Corée du Sud. 2. Les échanges sont les plus intenses entre l'Amérique du Nord et l'Europe et entre l'Amérique du Nord et l'Asie orientale. Exercice 2 ?? 3 Doc. 1. Il y a 4 grands chantiers à Montréal : le quartier des spectacles, Havre de Montréal, Montréal technopole et Espace pour la vie. Ils concernent l'urbanisme, le cadre de vie, la culture, la science et les technologies et enfin le tourisme. 1. Tokyo est la ville qui accueille le plus de sièges sociaux des 500 plus grandes FTN mondiales avec 51 sièges. La capitale japonaise accueille la plupart des sièges sociaux implantés au Japon alors que New York pour les États-Unis les partagent avec d'autres grandes métropoles américaines. 3. Le Centre des affaires rassemble des activités dans les secteurs des finances, des assurances, des services aux entreprises et des télécommunications. Il y a aussi des sièges sociaux, des organismes internationaux et des centres administratifs. 2. Paris accueille 37 sièges, Londres : 19 et New York : 19. pages 282-283 4. Le QIM est le quartier international de Montréal. 5. 67 organisations internationales sont présentes à Montréal. 6. 900 000 m² de nouveaux bureaux peuvent encore être construits Les gratte-ciel de Chicago Ce sont les arts de l'espace qui sont concernés par ces pages sur Chicago. Les gratte-ciel apparaissent comme un symbole fort de la mondialisation, de la tertiarisation de l'économie et de la compétition entre les grandes métropoles. Chicago est le berceau des gratte-ciel avec le Home Insurance Building considéré comme le premier gratte-ciel et l'école d'architecture de Chicago qui fait office de précurseur dans les nouvelles tendances architecturales. Les gratte-ciel sont également synonymes des vicissitudes du monde actuel, ils ont été la cible des attentats du 11 septembre 2001 car les terroristes les considéraient comme le symbole de la domination américaine. Ils sont aussi soumis aux contraintes économiques, en effet la Chicago Spire est arrêtée faute de financement. dans le centre des affaires. Exercice 3 1. 1 = Tokyo. 2 = Madrid. 3 = New York. 4 = Paris. 5 = Londres. 6 = Francfort. 7 = Sydney. 2. 1 = Japon. 3 = États-Unis. 5 = Royaume-Uni. 7 = Australie. 3. Une mégalopole est une grande région urbaine composée de nombreuses villes qui regroupent plusieurs millions d'habitants et une concentration exceptionnelle de pouvoirs. 4. La ville 1, Tokyo se situe dans la mégalopole japonaise et la ville 3, New York, dans la mégalopole américaine. 57 Chapitre 17 Les entreprises transnationales 4. « Renault-Nissan fait partie des quatre géants du secteur à dépas- La démarche du chapitre ser les 6 millions de véhicules « (doc. 3). Renault est surtout présente en Europe et Nissan en Asie. Cette alliance favorise les économies d'échelles et permet à Renault de proposer des innovations (voiture électrique...). Après avoir découvert la problématique du chapitre (p.  286-287), il s'agit de mener l'étude de cas d'une «  firme transnationale et de son implantation mondiale  « comme le demande le programme. L'enseignant peut choisir entre la firme Renault (p.  288-291) ou la firme Nike (p.  292-293). L'étude de cas est alors mise en perspective «  à l'échelle du monde  « grâce aux planisphères (p.  294-295) et à la leçon (p. 296-297). 5. Renault s'implante dans des pays dans lesquels le coût salarial est faible. 6. Renault est une firme française d'automobiles. Elle est devenue à partir des années 1990 une firme transnationale. Présente sur tous les continents, elle possède des usines au Brésil, en Turquie... et réalise plus de 70 % de ses ventes à l'étranger (Amérique latine...). Pour devenir une firme mondiale et conquérir de nouveaux marchés, Renault a racheté d'autres firmes (Dacia...) et a réalisé des alliances (avec Nissan). Elle a ainsi pu s'implanter plus facilement en Asie et réaliser d'importantes économies d'échelle. Bibliographie Pour les enseignants o L. Carroué, « Entreprises, le règne des transnationales «, L'Atlas des mondialisations, Hors-série Le Monde/La Vie, 2010-2011. o L. Carroué, « Les entreprises, des acteurs dans le siècle et l'espace «, La Mondialisation, Bréal, 2006. ACTIVITÉS 2 1. C'est dans l'Union européenne que la production est la plus élevée Liens utiles (1,4 millions de véhicules produits en 2009). La production a fortement progressé en Asie, en Turquie et en Russie. o Le magasine américain Fortune publie tous les ans un classement des grandes firmes mondiales : http://money.cnn.com/ magazines/fortune/ o Le site de la CNUCED (conférence des Nations unies pour le commerce et le développement) : www.unctad.org pages 286-287 2. L'Union européenne est la seule région qui enregistre une baisse de la production. 3. De moins en moins de voitures sont produites en France. La Clio 4 sera produite entièrement en Turquie. Ces dernières années, Renault a investi dans ses sites industriels de Roumanie... O U VE RTURE 4. Les différentes fonctions de l'entreprise sont dissociées : des usines sont implantées hors de France pour profiter d'une main-d'oeuvre bon marché. La direction et la conception restent en France. Les photographies montrent qu'à partir d'une base nationale (les États-Unis pour Nike, la Suède pour Ikea), les firmes s'implantent dans le monde entier (planisphère Nike) et visent en particulier depuis quelques années les pays émergents (Ikea en Chine). Avec les graphiques, on replace ces firmes dans la mondialisation et on amène la problématique : « Pourquoi les firmes transnationales sont-elles des acteurs majeurs de la mondialisation ? «. 5. Les délocalisations détruisent des emplois. Le document 3 montre la suppression d'emplois dans l'usine de Sandouville. 6. Les investissements opérés par Renault en Roumanie ont contribué au développement de ce pays avec la création d'emplois et le transfert de technologies. 1. La course Human Race s'est déroulée dans 26 villes situées sur 7. La stratégie de Renault a des effets sur les territoires. Elle contribue 4 continents en 2010 : l'Amérique, l'Europe, l'Asie et l'Océanie. Le planisphère révèle la présence internationale de la firme. à une nouvelle division internationale du travail. Alors que la direction et la conception restent en France, Renault a implanté de nombreuses usines à l'étranger (Turquie, Amérique latine...). Pour assurer cette production, Renault a investi dans ses sites industriels (Roumanie...). Cette stratégie a aussi des effets sociaux. Les délocalisations détruisent des emplois directs, comme à Sandouville. Elle permet cependant de créer des emplois à l'étranger (Roumanie), favorise les transferts de technologies et l'intégration de nouveaux pays dans la mondialisation. 2. Ikea est une entreprise originaire de Suède. Ce magasin est implanté en Chine comme le montrent les idéogrammes sous le nom « Ikea «. pages 288-291 Renault, une firme transnationale Cette étude de cas suit les rubriques «  Démarches  « et « Capacités « du programme. Après avoir décrit « la stratégie de la firme multinationale choisie « ainsi que son « implantation mondiale «, on en découvre les « effets socio-spatiaux «. pages 292-293 Nike, une firme à la conquête du monde Cette étude de cas permet de « décrire la stratégie d'une firme multinationale « et son « implantation mondiale «, puis d'en saisir les « effets socio-spatiaux «. ACTIVITÉS 1 1. Le pays d'origine de Renault est la France. C'est en France que se trouve son siège social, son principal centre de recherche, ainsi que 13 usines. Elle y réalise 30 % de ses ventes. ACTIVITÉS 2. Renault a implanté des usines et réalise ses ventes sur tous les 1. Le pays d'origine de la firme Nike est les États-Unis. 2. Les produits sont conçus aux États-Unis, fabriqués sur tous les conti- continents. 3. Renault devient une firme mondiale à partir des années 1990. Sa stratégie repose sur des rachats de firmes (Dacia) et sur des alliances (Nissan). nents, plus particulièrement en Asie (Chine, Vietnam...) et vendus surtout en Amérique du Nord (34 % aux États-Unis) et en Europe (29 %). 58 3. Nike s'est développée à l'échelle internationale en faisant fabriquer ?? 3 Doc. dans les pays pauvres : c'est une entreprise sans usine, organisant une sous-traitance totale de la fabrication. Cette stratégie lui permet de diminuer les coûts de production (12 euros par rapport aux 55 euros du transport et de la distribution) et de dégager de fortes sommes pour la communication. 1. Le chiffre d'affaires de Wal-Mart était de 408 milliards de dollars et le PIB de la Suède de 405 milliards en 2009. 2. Une firme peut donc être économiquement plus puissante qu'un État développé. ?? 4 Doc. 4. Nike emploie principalement des jeunes femmes de milieu rural, peu qualifiées. Face aux mauvaises conditions de travail, elle a dû adopter une charte de bonne conduite sociale (interdiction de faire travailler les enfants, salaires décents...). 1. Les principaux reproches faits aux FTN sont : « sous-payer leurs salariés des pays du Sud «, « profiter du travail des enfants «, « de n'être pas respectueuses de l'environnement «... 5. Des territoires du Sud sont ignorés par Nike : surtout une très grande 2. Elles cherchent à se donner une image plus positive pour pouvoir vendre leurs produits. partie du continent africain (doc. 4). Cependant, Nike permet de faire travailler « un million de personnes dans le monde « (doc. 3), notamment au Vietnam. ?? 5 Doc. 1. L'entreprise française César conçoit le costume de Barbie selon le cahier des charges de la firme américaine Mattel. Les matières premières proviennent de Chine et d'Inde. Le costume est fabriqué à Madagascar. 6. Nike est une firme transnationale. Sa stratégie est basée sur une production réalisée à l'étranger, principalement en Asie orientale (Chine, Vietnam...), dans des usines sous-traitantes. Cette stratégie lui permet de diminuer ses coûts de production. Elle participe à une nouvelle division internationale du travail. Les fonctions de conception restent aux États-Unis alors que la production se fait à l'étranger. Elle permet le développement de certains pays du Sud (ex. le Vietnam) mais en ignore d'autres (pays d'Afrique). Face aux pressions, Nike a dû adopter une charte de bonne conduite sociale. 2. La fabrication de la poupée Barbie illustre la nouvelle division internationale du travail car Mattel l'organise en fonction des avantages de chaque pays du monde. pages 298-299 M É TH ODE / E XE RCICES Méthode pages 294-295 1. Le graphique 1 est un graphique en barres représentant la production Les firmes dans le monde de Toyota par régions en milliers de véhicules. Le graphique 2 est une courbe représentant la production de Toyota en dehors du Japon, en pourcentage. Le graphique 3 est un graphique circulaire représentant les ventes de Toyota par régions en pourcentage. Ces pages « À l'échelle du monde « invite l'enseignant à mettre « en contexte « la firme étudiée, à l'aide des « planisphères des investissements directs à l'étranger (IDE ) « et de celui de « l'implantation des sièges sociaux des principales firmes transnationales « du programme (rubrique « Démarches «). 2. Toyota a produit le plus de véhicules au Japon (2,7 millions) en 2009. 3. La production de Toyota à l'étranger a augmenté depuis les années 1970 (plus de 50 % en 2009). RÉPONSE AUX QUESTIONS 4. Cette production est de 56 % en 2009. Elle se fait surtout en Asie, en Amérique du Nord et en Europe. 1. Le pays d'origine de la firme Renault est la France. 2. La France compte 39 FTN parmi les 500 premières mondiales. 3. Le pays d'origine de la firme Nike est les États-Unis. 4. Le poids des FTN américaines est très important car 139 d'entres elles 5. En 2009, Toyota réalise 22 % de ses ventes en Asie, 28 % en Amérique du nord et 13 % en Europe. 6. Toyota est une firme transnationale car elle réalise une grande partie de sa production et de ses ventes (80 %) à l'étranger. se classent dans les 500 premières du monde. 5. Les FTN se concentrent surtout aux États-Unis, dans l'UE et au Japon, Exercice 1 c'est-à-dire dans la Triade. Elles se développent rapidement en Chine (46 en 2010). 1. Le pays d'origine de la firme L'Oréal est la France. 2. Les éléments montrant que L'Oréal est une firme transnationale sont : 6. Les IDE sont les investissements directs à l'étranger, c'est-à-dire l'argent investi par une entreprise pour créer ou acquérir une entreprise ou une usine à l'étranger. Ils se situent surtout en Amérique du Nord, dans l'Europe occidentale et en Asie de l'Est et du Sud. « 19 usines en Europe, 8 en Amérique du Nord «, « une seconde usine sera implantée prochainement en Inde... «. 7. L'Afrique reste à l'écart de la mondialisation financière. Ce continent 3. L'Oréal s'implante en Chine pour « alimenter les marchés locaux en plein essor «. ne possède aucun siège social de grandes entreprises et accueille le moins d'IDE (59 milliards de dollars), même s'ils augmentent. 4. Ces implantations de filiales permettent de créer des emplois en Chine, mais font de l'ombre aux « marques locales «. 5. La stratégie de L'Oréal s'appuie sur une volonté de conquérir les pages 296-297 nouveaux marchés asiatiques et plus particulièrement chinois. La firme a implanté plusieurs usines en Chine et est présente dans « 33 000 points de vente «. Les firmes transnationales La leçon et ses documents permettent de comprendre que les firmes sont des « acteurs importants dans le processus de mondialisation « (rubrique « Connaissances « du programme). Exercice 2 1. Les IDE sont les investissements directs à l'étranger, c'est-à-dire R ÉPONSE AUX QUESTIONS l'argent investi par une entreprise pour créer ou acquérir une entreprise ou une usine à l'étranger. ?? 2 Doc. 2. Les trois principales régions qui reçoivent l'essentiel des IDE sont Les pays développés recevaient le plus d'IDE en 1990. C'est toujours le cas en 2009, mais désormais, les IDE vers les pays en développement ont considérablement augmenté. l'Amérique du Nord, l'Europe occidentale et l'Asie de l'Est et du Sud. 3. La partie du monde qui reçoit le moins d'IDE est l'Afrique. 59 Chapitre 18 Les États-Unis dans la mondialisation Comme le programme n'implique pas que tous les aspects développés dans les dossiers soient traités, mais que les élèves comprennent la notion de puissance dans le cadre de la mondialisation, chaque dossier a été construit pour permettre de répondre à ces attentes. La démarche du chapitre Dans ce programme centré sur la mondialisation et ses conséquences sur les territoires, l'étude des États-Unis est centrale puisqu'il s'agit de l'un des acteurs majeurs de ce phénomène. La démarche suggérée par le programme est différente de celle des autres chapitres dans la mesure où il ne demande pas d'entrer par une étude de cas. Après s'être appuyé sur des «  exemples de la puissance des États-Unis dans le monde  « p.  302 à 307 pour montrer la place des «  États-Unis dans la mondialisation  «, il s'agit de mesurer les «  conséquences spatiales de la mondialisation sur l'organisation du territoire  « p.  312 à 316 pour aboutir à «  la réalisation d'un croquis de l'organisation du territoire des États-Unis « p. 318-319. pages 302-303 L'étude est construite en imbriquant les deux échelles, mondiale et nationale. La domination à l'échelle mondiale se mesure (flux, part du dollar) et elle s'explique par un ancrage dans le territoire symbolisé par des lieux, des entreprises ou des centres de recherche. ACTIVITÉS Bibliographie o G. Dorel, Atlas de l'Empire américain, Autrement, 2009. o G. Dorel, Atlas de la Californie, Autrement, 2008. o R. le Goix, Atlas de New York, collection Mégapoles, 1. Les États-Unis commercent surtout avec les autres pôles de la Triade : UE et Japon et plus largement Asie-Pacifique. Les échanges avec les pays de l'ALENA (Canada, Mexique) sont aussi particulièrement denses. 2. Au Canada, au Royaume-Uni et en Australie. 3. Les États-Unis sont une grande puissance financière car ils disposent Autrement, 2009. o M. Goussot, « Les États-Unis. Société contrastée, puissance contestée «, La Documentation photographique, n° 8056, La Documentation française, mars-avril 2007. de la première bourse mondiale (Wall Street) et de la première monnaie d'échanges pour le commerce mondial (le dollar). 4. Google est une firme puissante car elle totalise 2,5 milliards de requêtes par jour. Son ascension a été particulièrement fulgurante comme le montre la courbe. Pour asseoir sa domination sur le monde de l'Internet, Google a développé de nombreux services annexes, (Google maps, Gmail...). Les deux plus grandes firmes américaines sont Wal-Mart (chiffre d'affaires : 408 milliards de dollars) et Exxon mobil (284 milliards de dollars). Liens utiles o Recensement : www.census.gov o Données économiques et financières : www.economicswebinstitute.org o National Sciences Foudation : www. nsf.gov/statistics pages 300-301 Une place centrale dans l'économie mondiale 5. Les universités américaines tiennent une place prépondérante dans O U VE RT URE le monde (elles occupent 17 des 19 premières places). Les entreprises innovent grâce aux liens étroits qui existent avec ces universités, ellesmêmes ouvertes sur leur environnement local et international. Les deux photographies d'ouverture permettent de découvrir les deux thèmes du chapitre : la place des États-Unis dans la mondialisation (doc. 1) et les conséquences de la mondialisation sur son territoire (doc. 2). Avec les graphiques, il peut montrer le poids des États-Unis dans le monde dans tous les domaines (technologique, financier, militaire...). L'observation de ces trois documents permet d'amener la problématique du chapitre : « Quelle est la place des États-Unis dans le monde ? Quelle sont les conséquences de la mondialisation sur l'organisation du territoire américain ? «, qui correspond à la rubrique « Connaissances « du programme. 6. Les États-Unis échangent et investissent dans le monde entier mais de façon inégale. Les liens sont particulièrement étroits avec les deux autres pôles de la Triade ainsi qu'avec ses voisins les plus proches (Canada et Mexique), ces derniers pays étant liés aux États-Unis par un traité de libre-échange (l'ALENA). Les autres régions du monde ne demeurent pas à l'écart de l'influence économique américaine mais sont concernés pour des secteurs particuliers, comme celui des énergies pour le Moyen-Orient. La puissance des États-Unis est le résultat direct d'un investissement très important dans le capital humain par le biais des universités et des centres de recherche des grandes entreprises. Grâce à ces relations étroites, les firmes américaines sont à la pointe de l'innovation et peuvent ainsi rester leader sur des secteurs entiers de l'économie (électronique, informatique, espace, communication, biotechnologies, etc.). 1. Ce dessin humoristique montre que les États-Unis dominent le monde (l'homme prend toute la place sur le globe), et en particulier le Sud (les autres populations sont confinées à un espace réduit). Il insiste aussi sur la forte consommation de pétrole des États-Unis (le bidon « oil «) qu'il critique (le bidon est assimilé à une cannette de soda). L'homme représente une caricature de l'Américain moyen. 2. Cette photographie représente Time Square à New York, symboliquement l'un des centres du monde. Les signes de la mondialisation visibles dans ce quartier sont les buildings, les panneaux publicitaires des grandes firmes transnationales (coca-cola, Mc Donalds), la présence par l'image de stars américaines de la musique (Mickael Jackson)... pages 304-305 Un modèle culturel dominant Le second dossier montre la domination du modèle américain dans le monde, élément de puissance majeur permettant aux États-Unis de s'imposer dans la mondialisation. 60 sions dans son seul intérêt. Cet anti-américanisme est parfois entretenu par des États ou par des groupes organisés. ACTIVITÉS 1. La mode vestimentaire, la diffusion du mode alimentaire améri- 6. Des soldats entrent dans un avion de transport de troupes au moment où les États-Unis commencent leur repli d'Irak, après y être arrivés en 2003. La forme interrogative de la une de ce journal montre le scepticisme sur le résultat de cette intervention : le dictateur Saddam Hussein n'est plus à la tête de cet État, mais l'Irak ne connait pas pour autant une situation stabilisée. cain et le divertissement sont les éléments les plus évidents. La phrase soulignée signifie qu'il faut sortir de cette apparente évidence qui a tendance à faire passer la culture américaine pour une simple culture de masse et montrer qu'en parallèle existe également une domination culturelle dans tous les autres domaines (Beaux-arts, etc.). 2. La série Friends se déroule à New York (« Amérique urbaine «), dans 7. La puissance militaire et diplomatique repose sur une armée puis- un appartement de colocataires qui se veut réaliste (« Amérique réaliste «). Tous les acteurs principaux sont blancs (« population WASP «). La série Beverly Hills met en scène de jeunes Américains blancs (WASP) de ce quartier riche de Los Angeles. Elle donne à voir le modèle américain de la réussite financière et de la vie dans une banlieue aisée. sante, capable d'intervenir rapidement partout dans le monde grâce à des bases militaires et des flottes puissantes. Mais l'enlisement de certains conflits, l'impossibilité de parvenir à un accord durable entre Israéliens et Palestiniens en montrent également les limites. 3. Disney dispose d'une influence mondiale grâce à ses dessins animés (diffusés au cinéma mais aussi par l'intermédiaire de sa chaîne Disney channel), à ses parcs d'attractions. pages 308-309 4. C'est avant tout la puissance commerciale (nombre de salles concernées) qui est mise en avant dans ce document. La performance technologique, l'appui de la propagande commerciale sont aussi des éléments à mettre en avant. Avatar a réalisé 2,7 milliards de recettes. Les États-Unis, superpuissance mondiale La logique de cette double page est de replacer la puissance américaine dans le contexte mondiale et de montrer ainsi l'émergence d'autres pôles de puissance. Elle répond à la capacité du programme « localiser et situer sur un planisphère les principaux pôles de puissance mondiaux «. 5. Les limites restent l'existence de véritables cultures nationales ou régionales. D'autres pays sont capables de concurrencer les ÉtatsUnis, dans le domaine de l'information (al-Jazira) ou des jeux vidéos (la France). R ÉPONSE AUX QUESTIONS 6. Le modèle américain se diffuse dans le monde à l'aide de la langue, 1. La puissance militaire (arme nucléaire), économique (membre du du cinéma (Hollywood), des séries TV, des modes vestimentaires et des pratiques alimentaires (Mc Do, Starbuck's coffee...). Des firmes telles que Disney sont parvenues à imposer leur modèle culturel dans le monde, grâce à la télévision mais aussi aux parcs d'attractions... La diffusion de cette culture de masse permet de soutenir la puissance économique américaine car elle permet de réaliser d'importants profits (2,7 milliards de recettes pour un film comme Avatar). Elle ne doit pas faire oublier la présence d'une culture de haut niveau (université Harvard, musées comme le MOMA de New York...). G8) et politique (membre permanent au conseil de sécurité de l'ONU). La force du modèle culturel américain vient compléter cette puissance. La spécificité des États-Unis est donc de réunir tous les piliers de la puissance (on parle de superpuissance ou d'hyperpuissance selon l'expression d'Hubert Védrine), ce qui n'est encore le cas d'aucun autre pôle de puissance. 2. Le PIB des États-Unis est largement supérieur à tous ces des autres grande puissances économiques mondiales. 3. Le Japon, la France, le Royaume-Uni. 4. Les puissances émergentes sont la Chine, l'Inde, et le Brésil. Deux pages 306-307 La suprématie militaire et diplomatique d'entre elles (Chine et Inde) disposent de l'arme nucléaire. Seule la Chine siège au conseil de sécurité de l'ONU La suprématie diplomatique et militaire se doit d'être abordée selon la même logique: un ancrage territorial pour une domination mondiale, elle-même limitée. pages 310-311 Les États-Unis dans la mondialisation ?? 3 Doc. ACTIVITÉS 1. Les États-Unis maintiennent une présence militaire dans le monde 1. Les migrants viennent principalement du Mexique et d'Amérique grâce à leurs bases militaires (Midway, Bermudes...) et à leurs flottes constituées de porte-avions (Ve flotte dans l'océan Indien par exemple). Les alliés de l'OTAN sont situés principalement en Europe de l'Ouest. Le Canada et la Turquie sont aussi des alliés importants. centrale. La proximité du territoire des États-Unis et le différentiel économique important expliquent cette attirance. 2. L'Asie du Sud-Est, l'Europe et l'Asie du Sud (principalement l'Inde) illustrent l'attirance du monde entier pour ce pays. Si les raisons sont économiques, il faut que ces exemples permettent aux élèves de comprendre que l'enjeu vital n'est pas toujours présent et que d'autres aspects (rémunération, conditions de travail) entrent en compte. 2. En plein coeur de l'océan Indien, cette base permet d'intervenir rapidement sur des théâtres d'opérations particulièrement sensibles (Moyen-Orient, Asie du Sud-Est, Afrique orientale) et de protéger les routes commerciales et pétrolières essentielles pour les États-Unis. ?? 5 Doc. 3. La puissance américaine s'explique d'abord par les sommes allouées Les discours sur la fin de l'hyperpuissance américaine sont nombreux. La une de Courrier international en est une illustration. Mais c'est surtout l'émergence d'un monde multipolaire qu'il faut aborder avec les élèves. aux programmes de défense. Premier budget mondial, il permet d'entretenir une armée nombreuse et surtout très bien équipée. 4. Fort de cette capacité d'intervention, les États-Unis savent peser dans Les trois autres dossiers abordent la seconde partie du programme : « les conséquences de la mondialisation sur l'organisation du territoire américain «. Ce territoire est l'un des éléments de la puissance américaine et l'impact de la mondialisation y est différencié. les relations diplomatiques même si le non-règlement du conflit israélo-palestinien montre aussi les limites de leur capacité de persuasion. 5. Dans toute une partie des pays dits du Sud (et en particulier au Moyen-Orient), le sentiment anti-américain est prononcé, principalement parce que ce pays donne parfois l'impression d'imposer ses déci61 pages 312-313 de la firme Hewlett Packard et de la NASA. Les métropoles, vitrines de la mondialisation 3. La Silicon Valley se situe en Californie, sur la côte Pacifique des ÉtatsUnis, au fond de la baie de San Francisco. Les entreprises installées dans la Silicon Valley sont liées aux hautes technologies, en particulier dans le domaine de l'informatique (Microsoft, Google, Apple...). Il s'agit de mettre ici en avant la « métropolisation « du territoire américain. Les métropoles sont au coeur des territoires mondialisés, au point d'en constituer parfois le symbole. L'articulation entre l'échelle nationale et l'échelle locale est constante. 4. Le paysage est constitué de maisons individuelles dans un environnement boisé et aéré par de nombreux plans d'eau. Des petits immeubles abritent des espaces de bureaux (le siège de la société informatique Oracle par exemple) ou des centres de recherche. Une place importante est laissée à la voiture (routes larges, parkings importants). Tous ces éléments donnent une image très positive de cet ensemble urbain : fluidité des transports, absence apparent de pollution, proximité (factice) de la nature. Ils font de Redwood une ville attractive. ACTIVITÉS 1. New-York, Washington, Chicago, Los Angeles et San Francisco. C'est dans le Nord-Est de la façade atlantique (et en particulier dans la mégalopolis) ainsi qu'en Californie que la concentration des métropoles est la plus dense. 5. Trois aéroports, eux-mêmes reliés par de grands axes routiers, montrent l'importance du lien avec le reste du territoire américain et avec les autres grandes métropoles mondiales. La Silicon Valley ne se serait pas développée sans la proximité des universités qui sont, de ce fait, parmi les plus réputées au monde (Stanford, Berkeley). 2. Les aéroports permettent de relier les métropoles américaines au monde. La photographie montre l'aéroport de Dallas-Fort Worth l'un des plus importants du monde. On y distingue des avions, les pistes et les infrastructures d'accueil des voyageurs. 3. La mégalopolis réunit le pouvoir économique (firmes) et financier 6. Les hautes technologies ont besoin de deux éléments pour s'épa- (bourse de New York), politique (maison blanche et FMI à Washington) et militaire (Pentagone). Le pouvoir culturel (New-York, Philadelphie, Boston) peut être signalé, même s'il n'est pas directement visible sur la carte. nouir : un lien direct et rapide avec les plus grandes métropoles mondiales et un réseau dense d'universités et de centres de recherche. Elles se sont donc installées dans les régions les plus ancrées dans la mondialisation (Californie, Texas, Floride et Nord-Est), et en conséquence contribuent à intégrer encore davantage ces régions dans ce phénomène. Les États et les grandes villes américaines l'ont bien compris et tentent de créer les dispositions propices à leur installation. 4. Le pouvoir économique est symbolisé par les sièges sociaux des grandes firmes dans Manhattan ; le pouvoir financier par la bourse située sur Wall Street et le pouvoir politique par le siège de l'ONU. 5. Time Square affiche tous les symboles de la mondialisation : écrans omniprésents diffusant les nouvelles du monde entier, cours de la bourse en direct, présence des grandes marques symboles de la mondialisation des modes de vie, symboles de la culture mondialisée. pages 316-317 6. Les grandes métropoles sont reliées entre elles et au reste du monde par un dense maillage aérien (les aéroports jouant le rôle d'interface). Cela permet à ces lieux de pouvoir de rester en contact constant. Ces atouts renforcent l'attractivité de ces métropoles qui concentrent encore davantage de pouvoirs (économique, financier, politique...) et deviennent des lieux symboles de la mondialisation. Il est intéressant de faire remarquer aux élèves que ces lieux de commandement sont généralement très concentrés alors même que ces métropoles sont extrêmement étendues. Ces métropoles sont transformées par la mondialisation comme le montrent Manhattan (concentration exceptionnelle de gratte-ciel) et Time Square à New York. pages 314-315 Les façades maritimes, fenêtres de la mondialisation Il s'agit d'aborder ici « la littoralisation des activités « (rubrique « Connaissances « du programme) issue du processus de mondialisation. ACTIVITÉS 1. Façade atlantique, façade pacifique et Golfe du Mexique. Ces trois façades ouvrent le territoire américain sur l'Europe (et par delà le Moyen-Orient), sur l'Asie et sur le reste de l'Amérique. 2. Les grands ports sont reliés au reste du territoire par un réseau dense de canaux et par des liaisons ferroviaires et routières permettant de traverser le continent. Les territoires des hautes technologies 3. Le nombre de cuves associées aux voies de chemin de fer sont les marques d'un espace dédié au stockage des hydrocarbures. Le Golfe du Mexique est particulièrement riche en pétrole, directement consommé par les États-Unis. Avec les métropoles, les territoires des hautes technologies sont les espaces les plus en phase avec la mondialisation. Ce sont des espaces majeurs de puissance (rubrique « connaissances « du programme). Ils en sont les moteurs et se trouvent par là même profondément transformés par cette mondialisation. 4. Houston est l'une des portes d'entrée des États-Unis, directement relié à Los Angeles par une ligne ferroviaire transcontinentale. Par sa position au sud-ouest du golfe du Mexique, ce port est aussi en relation direct avec l'Amérique centrale ainsi qu'avec les flux en provenance d'Afrique et de la zone méditerranéenne. ACTIVITÉS 5. La proximité du golfe du Mexique explique que Miami soit devenu 1. Toutes les technologies s'appliquant à l'informatique, aux commu- le premier port de croisières au monde. Les côtes de la Floride fixent également des touristes en provenance principalement du Nord-Est des États-Unis, mais également du Canada. Cette région attire aussi les populations aisées des pays limitrophes, voire plus lointains, attirés par cette concentration de touristes et de lieux de loisirs. Le tourisme est principalement balnéaire. Les côtes sont dédiées à cette forme de tourisme à proximité de Miami (marinas, quais spécialement dédiés aux rotations des bateaux de croisières). nications, à l'aérospatiale et aux biotechnologies et faisant appel à un savoir-faire spécialisé. Les hautes technologies se sont développées à proximité de la plupart des métropoles des États-Unis avec des concentrations plus marquées sur les façades et spécifiquement dans le Nord-Est et en Californie. Cette carte dessine également la carte des régions les plus ancrées dans la mondialisation. 2. Région traditionnellement d'élevage et de production pétrolière, le Texas s'est diversifié dans les nouvelles technologies (télécommunications et électronique) permettant de conserver un fort dynamisme. Houston est un bel exemple de cette diversification avec la présence 6. Les façades maritimes sont les espaces de liaison entre les ÉtatsUnis et le reste du monde. On parle d'interfaces. Les façades américaines dynamiques sont celles du Nord-Est (ouverte sur l'Atlantique 62 ?? 2 Doc. et l'Europe), de la Californie (ouverte sur le Pacifique et l'Asie) et du golfe du Mexique. Les activités littorales sont : le tourisme (Miami, Californie), le transport maritime (port de Long Beach) et l'exploitation des hydrocarbures (Houston dans le golfe du Mexique). Elles ont transformé les paysages portuaires : agrandissement des quais à conteneurs, terminaux de bateaux de croisiéristes (Miami), installations liées à l'exploitation du pétrole (cuves de stockage des hydrocarbures à Houston...). 1. Les différents flux de part et d'autre de la frontière États-UnisMexique sont les migrations de populations et les exportations de produits manufacturés. 2. C'est une frontière de plus en plus sécurisée ; présence des barbelés et murs de métal associés aux équipements modernes de surveillance. ?? 3 Doc. 1. Paysage des Grandes plaines ; étendue à perte de vue d'immenses champs cultivés, parsemés : les bâtiments des exploitations agricoles. pages 318-319 2. Même les espaces peu densément peuplés sont mis en valeur, ici pour produire des céréales. Le territoire américain dans la mondialisation Il s'agit de répondre à une exigence formulée par le programme : « la réalisation d'un croquis de l'organisation du territoire des États-Unis «. Ce croquis doit mesurer les conséquences de la mondialisation sur le territoire américain. Il doit donc insister sur les territoires ouverts sur le monde (les façades, les métropoles, les espaces de puissance...). pages 322-325 M É TH ODE / E XE RCICES Exercice 1 Cet exercice est destiné à faire acquérir une méthode pour construire un schéma simple. Les questions sont avant tout destinées à guider l'élève. La correction du schéma est dans le manuel interactif. R ÉPONSE AUX QUESTIONS Exercice 2 1. Fortes densités au Nord-Est et plus généralement à l'Est, ainsi que sur la façade pacifique. Faibles densités dans le centre et dans l'ouest des États-Unis. 1. Deux photographies contemporaines prisent l'une à New York, 2. Au nord-est, dans la mégalopolis. 3. Les flèches correspondent aux migrations intérieures et aux flux d'im- 2. Ce sont des images en couleurs, omniprésentes dans la première, migration internationaux (principalement en provenance du Mexique). 3. De la première image ressort un sentiment d'activités frénétiques, renforcé par l'utilisation des lumières artificielles; de la seconde ressort un sentiment d'abandon, d'activité brutalement arrêtée. l'autre à Detroit, par un artiste nord-américain, Andrew Moore. plus monochromes dans la seconde. 4. Au nord-est. Certaines villes continuent de croître (New-York, Chicago) tandis que d'autres se reconvertissent (Detroit, Buffalo...). 4. La mondialisation impose des effets forts différents suivant les lieux : si Detroit est le symbole de la reconversion forcée, Time Square concentrent bon nombres de symboles de la mondialisation triomphante. 5. Les régions dynamiques des hautes technologies et la Sun Belt. 6. La frontière américano-mexicaine est particulièrement active : flux de produits manufacturés produits dans les maquiladoras, migrations de populations... Exercice 3 7. et 8. La correction du croquis est dans le manuel interactif. 9. Le territoire est particulièrement bien ancré à la mondialisation. Les 1. Wal-Mart est une entreprise de grande distribution. 2. Wal-Mart est la première firme mondiale. 3. La firme est présente dans les pays où la croissance économique est métropoles, les façades littorales et les frontières terrestres jouent le rôle d'interface entre les États-Unis et le monde. Certains sont particulièrement bien reliés au monde et témoignent de la puissance des États-Unis : les régions de hautes technologies de la Sun Belt et la mégalopolis du quart nord-est. Les régions intérieures, si elles sont moins actives, n'en sont pas moins essentielles pour la puissance américaine et son intégration dans la mondialisation. Les grandes plaines représentent le grenier des États-Unis et en font la première puissance agricole du monde. Les montagnes de l'Ouest sont des espaces touristiques à vocation mondiale (Grand canyon...). forte. 4. Wal-Mart illustre bien la mondialisation à l'américaine : l'entreprise s'appuie d'abord sur une implantation locale très dense puis développe ensuite son réseau dans les pays où les liens avec les États-Unis sont les plus développés et où la croissance est forte. Exercice 4 1 = New York , 2 = Washington ; 3 = Chicago ; 4 = San Francisco ; 5 = Los Angeles. pages 320-321 Un territoire transformé par la mondialisation Exercice 5 Lier les exigences du B2i et le développement des compétences en géographie est un objectif constant des professeurs afin de répondre au mieux aux exigences des programmes. L'utilisation de Google Earth permet de faire de la géographie tout en s'interrogeant sur les origines temporelles des images observées. La leçon permet d'insister sur les conséquences de la mondialisation sur l'organisation du territoire (rubrique « Connaissances « du programme), en apportant des informations complémentaires sur les espaces frontaliers et les espaces moins intégrés à la mondialisation (Rocheuses et Grandes plaines). ?? 1 Doc. Exercice 6 1. La Sun Belt (ou « ceinture du soleil «) se situe au sud des États-Unis. 1. A = Amérique du Nord ;B = Europe ; C = Asie pacifique. 2. La Triade. 3. Les États-Unis sont une superpuissance : au centre de l'économie Son climat favorable et ses activités dynamiques en font une région attractive. 2. La Sun Belt concentre surtout des activités de hautes technologies, mondiale, la première puissance militaire mondiale... mais aussi du tourisme et du commerce. 1. 1 = Brésil ; 2 = Inde ; 3 = Chine. 63 Chapitre 19 Les puissances émergentes La démarche du chapitre pages 328-331 Après avoir découvert la problématique du chapitre grâce aux photographies d'ouverture (p. 326-327), il s'agit de mener l'étude de cas d'un pays émergent. Le chapitre propose le choix entre deux études de cas (Chine ou Brésil). Elles sont accompagnées de pages « De la carte au croquis « permettant aux élèves de construire des croquis de manière autonome et répondant à la rubrique «  Démarches  « du programme («  réalisation d'un croquis de l'organisation du territoire choisi  «). Plusieurs documents sur l'Inde peuvent permettre à l'enseignant de construire sa propre étude de cas sur ce pays émergent. L'étude de cas choisie est ensuite mise en perspective à l'échelle mondiale grâce à des planisphères qui proposent des critères d'émergence (p. 340-341) et à la leçon (p.  342-343) qui s'appuie sur les deux thèmes de la rubrique « Connaissances « du programme (« La montée en puissance des pays émergents  « et ses «  Conséquences  « sociales et spatiales). Les pages exercices permettent aux élèves de mettre en application les « capacités « et les « connaissances « acquises au cours du chapitre. L'étude de cas sur la Chine doit permettre de comprendre le processus d'émergence économique, d'en saisir les modalités et les causes. ACTIVITÉS 1 1. La part du PIB chinois a commencé à augmenter lentement dans les années 1970. L'augmentation s'est ensuite accélérée par paliers dans les années 1980 et dans les années 1990. En 1990, la Chine pesait 2 % de l'économie mondiale. Elle pesait 7 % en 2008. 2. La Chine s'est ouverte à partir de 1978 avec le lancement des réformes de Deng Xiaoping. L'ouverture économique a été confinée à quelques territoires côtiers dans un premier temps (zones économiques spéciales, ports ouverts, deltas ouverts), puis elle a été diffusée sur l'ensemble du littoral et enfin dans la quasi-totalité du territoire chinois. 3. La Chine s'est longtemps contentée d'exporter des biens manufacturés à faible contenu technologique car sa croissance a été largement fondée sur la mobilisation de sa main-d'oeuvre nombreuse. Les exportations sont traditionnellement orientées vers l'Amérique du Nord, l'Union européenne et l'Asie de l'Est et du Sud-Est. Depuis le début des années 2000, la Chine tente avec un certain succès de monter en gamme. Elle fabrique et exporte des biens plus élaborés (voitures, électronique grand public). Un effort considérable est mis en oeuvre en matière de recherche et développement. Bibliographie o P. Cadène, Atlas de l'Inde, Autrement, 2008. o M. Foucher, Les Nouveaux Déséquilibres mondiaux, La Documentation photographique, La Documentation française, 2009. o C. Jaffrelot, L'Enjeu mondial, tome I, Les Pays émergents, Presses de Sciences Po, 2008. o T. Sanjuan, Atlas de la Chine, Autrement, 2009. o J. Vercueil, Les Pays émergents, Bréal, 2010. 4. La Chine possède d'abondantes ressources naturelles mais les quantités ne suffisent pas pour alimenter sa croissance industrielle rapide. Elle doit notamment importer de grandes quantités de matières premières énergétiques (pétrole, gaz). Cela explique le lancement d'une diplomatie énergétique, appuyée sur des prêts et des autres aides au développement, très efficace en Afrique ou en Asie centrale où les ressources sont abondantes. Liens utiles o Le site de la Banque mondiale permet d'actualiser les données sur les pays émergents : http://www.banquemondiale.org/ o Le site des Objectifs du Millénaire pour le développement : www.un.org/fr/millenniumgoals/ pages 326-327 L'émergence d'un géant : la Chine 5. De nombreuses enseignes de grande distribution françaises (Carrefour et Auchan), allemandes (Metro et Makro), américaines (WalMart), japonaises (Ito Yokado), etc. se sont installées à Pékin, pour trois raisons principales : c'est une grande métropole (un grand bassin de plusieurs millions de consommateurs) ; le niveau de vie de la population urbain s'élève vite, ce qui élargit les débouchés sur le marché de consommation locales ; Pékin est une ville bien équipée très accessible (bonnes conditions locales d'installation et d'investissement) et d'où il est possible de se lancer ensuite vers le reste du marché chinois. O U VE RT URE Les documents d'ouverture permettent à l'enseignant de faire découvrir à ses élèves les deux thèmes du chapitre : les pays émergents connaissent une montée en puissance rapide, mais celle-ci, si elle crée des richesses (doc. 1), creuse les inégalités (doc. 2). 6. La part de la Chine dans l'économie mondiale augmente de plus en plus vite depuis les années 1980-1990. Cette croissance exceptionnelle est due en partie à de nombreuses réformes et à la politique d'ouverture économique mise en oeuvre par les gouvernements chinois depuis la fin des années 1970. La croissance économique est due à l'arrivée massive d'investissements étrangers, venant pour une part de la diaspora chinoise. Ces investissements ont permis de créer des millions d'emplois en Chine. La croissance est aussi poussée par la puissance exportatrice et par l'augmentation de la présence chinoise dans diverses parties du monde. Toutefois, pour garantir sa croissance, la Chine doit sécuriser son approvisionnement en matières premières en utilisant des moyens diplomatiques. 1. Cette couverture donne une image très positive de la Chine. Elle contribue à la diffusion de la représentation d'un pays à qui tout réussi. L'image représente une famille chinoise type (un enfant). Les sourires de ces trois personnages renvoient à la croissance d'un pays à qui tout semble réussir. Le père porte une tenue occidentale avec une cravate, ce qui renvoie à l'idée que la Chine est bien intégrée dans la mondialisation et que les contacts avec le reste du monde sont nombreux. 2. La photographie souligne la persistance des inégalités sociales au Brésil, en l'occurrence dans l'agglomération de Rio. On voit trois enfants jouant dans une favela, dont les constructions précaires sont visibles au premier plan, dans la partie la plus accidentée de la topographie. Les quartiers résidentiels plus aisés voire riches sont visibles au second plan. 64 va du Guangdong et de l'île de Hainan au sud de la gouttière mandchoue. On trouve sur le littoral la quasi-totalité des investissements directs étrangers et c'est le littoral qui réalise l'essentiel des exportations chinoises. ACTIVITÉS 2 1. Le nombre de voitures en Chine connaît une augmentation exponentielle depuis 1990 environ. 2. Dans les années 1980, les revenus des citadins étaient en moyenne 4. Il s'agit de Beijing, Shanghai et l'ensemble urbain du delta de la presque deux fois supérieurs à ceux des ruraux et le rapport entre les deux était de presque 3,3 en 2006 ; à la fin de 2004, on comptait environ 26 millions de personnes très pauvres et 50 millions de personnes vivant dans des conditions précaires dans les campagnes. Rivière des perles autour de la métropole hongkongaise (Hong Kong - Shenzhen - Macao - Canton). 5 et 6. La correction du croquis est dans le manuel interactif. 7. Le territoire chinois est inégalement intégré dans la mondialisation. 3. C'est dans les provinces littorales et en Mongolie intérieure que le Les provinces littorales sont les plus ouvertes sur le monde. Elles attirent la plus grande part des investissements et réalisent la quasi-totalité des exportations du pays. C'est dans cette partie du territoire chinois qu'on trouve aussi les plus grandes métropoles économiques qui sont les mieux connectées aux grands courants d'échanges mondiaux. En allant vers l'ouest et le nord, la Chine intérieure et la Chine extérieures sont plus rurales, souvent moins densément peuplées, moins urbanisées et moins industrialisées. Ces deux parties de la Chine sont aussi plus éloignées des grands courants d'échange mondiaux et moins accessibles. PIB par habitant est le plus élevé. C'est dans une partie de la Chine intérieure (centre) et extérieure (dans l'ouest) qu'il est le plus bas. Parmi les provinces les plus riches, on peut citer le Guangdong. Parmi les plus pauvres, le Tibet. 4. Les provinces littorales, avec la municipalité de Pékin, sont celles qui attirent l'écrasante majorité des investissements étrangers : en raison des modalités de l'ouverture telle qu'elle a été organisée par les gouvernements chinois depuis 1978 et parce que le littoral est l'endroit le plus accessible et le surtout plus commode pour réexporter ensuite ; enfin, la diaspora chinoise a contribué aux investissements en Chine et il se trouve qu'elle est en grande partie originaire de ces provinces. Le document montre aussi que les provinces littorales réalisent plus de 90 % des exportations chinoises. Ce haut degré d'ouverture se traduit par une inégale répartition de la production de richesse (doc. 4). La photographie 5 montre d'ailleurs que l'ouverture et la croissance économique de la Chine littorale se sont accompagnées d'un puissant effort d'aménagement. Cela a donné lieu à la construction de villes modernes. Les parcours de golf visibles au premier plan indiquent que le mode de vie des Chinois change : élévation du niveau de vie et développement des loisirs. pages 334-337 Une puissance émergente : le Brésil Dans cette étude de cas sur le Brésil, on montre et on mesure d'abord le processus d'émergence économique tout en cherchant ses causes. On en montre ensuite les effets géographiques et sociaux inégaux. ACTIVITÉS 1 5. L'ouest de la Chine est la partie la plus vaste du territoire mais c'est aussi la partie la moins ouverte sur le monde et la moins développée. La Chine de l'Ouest réalise seulement 6,5 % du PIB et 1,9 des exportations du pays. Elle n'attire que 2 % des IDE. 1. La part du Brésil dans les exportations mondiales a sensiblement 6. La croissance économique chinoise est impressionnante mais elle ou peu transformés. C'est aussi une puissance industrielle diversifiée : sidérurgie, construction automobile et aéronautique, industrie agroalimentaire. Les industries de pointe existent aussi. Elles se développent en grande partie grâce aux investissements étrangers. Certaines de ces industries sont concurrentielles face à celles de pays les plus riches comme les États-Unis et les pays de l'Europe de l'Ouest. augmenté, passant de 0,5 % en 1970 à 0,9 % en 2010. 2. Le Brésil n'est pas seulement un exportateur de produits de base pas ne profite pas encore à tous. Le nombre de voiture augmente vite mais on en comptait moins de 30 millions en 2009, alors que la population chinoise est supérieure à 1,3 milliard. Si les habitants des plus grandes villes profitent en général de la croissance, les ruraux restent encore à l'écart avec des revenus très inférieurs à ceux des citadins. La croissance se diffuse inégalement en Chine. Ce sont les provinces littorales et les plus grandes villes bien connectées au monde qui en bénéficient le plus. Elles s'étalent très vite et se modernisent et elles attirent de nombreux emplois. Les zones rurales, les villes petites et moyennes et la plus grande partie de la Chine de l'Ouest et du Centre restent encore à l'écart même si des changements commencent déjà à être visibles. pages 332-333 3. La première destination est l'Amérique du Nord, demandeuse de produits tropicaux notamment, puis l'Europe et l'Asie de l'Est et du Sud-Est. Le Brésil exporte dans toutes les régions du monde. 4. Le Brésil exporte essentiellement des produits agricoles tropicaux tels que le sucre, le café et le soja. Il fait partie des premiers producteurs mondiaux de ces marchandises. 5. Le nombre des moissonneuses laisse deviner la taille certainement gigantesque de la parcelle et suggère que l'agriculture brésilienne a atteint dans certaines régions un niveau élevé d'intensivité. Le territoire chinois dans la mondialisation 6. La part du Brésil dans les exportations mondiales a doublé depuis les années 1970. Le pays exporte principalement vers l'Amérique du Nord, qui est le grand marché de consommation le plus proche, puis vers l'Europe, l'Asie de l'Est et du Sud-Est et l'Amérique latine. Les pays en développement sont des partenaires moins importants. Le Brésil exporte beaucoup de produits de base, notamment des produits agricoles (soja et produits tropicaux). Mais c'est aussi une économie diversifiée qui est capable d'exporter des biens manufacturés et des biens à haute technologie. RÉPONSE AUX QUESTIONS 1. On a choisi des plages ou à-plats de couleur, avec une gamme de couleurs hiérarchisées. Les densités les plus élevées se trouvent dans la partie est du pays, le long du littoral, et dans une partie de la Chine intérieure (bassin du Sichuan notamment). 2. Les flèches vertes représentent l'exode rural. Elles partent des régions ACTIVITÉS 2 intérieures vers le littoral. Avec la croissance économique chinoise, les populations des campagnes se déplacent vers les grandes villes car celles-ci proposent du travail, en particulier dans les usines. 1. « Depuis 2002, pas moins de 20 millions de Brésiliens sont sortis de la misère. « « Plus de la moitié des Brésiliens appartient désormais à la classe moyenne. « 3. La région chinoise la plus ouverte sur le monde est le littoral qui 65 d'échange. Certaines régions, surtout dans l'ouest amazonien, sont même très isolées. 2. Ce sont les ménages agricoles, les jeunes et les Noirs. 3. L'un des moyens utilisés par la Président Lula pour réduire la pauvreté est le programme « Bolsa Familia «, opération phare de la politique sociale brésilienne. Ce programme met en oeuvre des investissements dans les secteurs sociaux pour améliorer les conditions de vie des populations pauvres. Le programme a été conçu pour soutenir l'initiative de Lula appelée « Faim Zéro «. pages 340-341 4. De fortes inégalités demeurent : les pauvres représentent encore Les pays émergents dans le monde Il s'agit ici de « localiser et situer les grands pays émergents « à l'échelle mondiale. Les planisphères apportent les critères de l'émergence (croissance économique, intégration dans les échanges mondiaux, poids démographique, économique et militaire). 34 % de la population totale. 5. La photographie suggère essentiellement des inégalités de richesse entre les ménages des classes moyennes ou supérieures, résidant dans les quartiers visibles au second plan, et les ménages pauvres voire très pauvres, qui résident dans les favelas du premier plan. RÉPONSE AUX QUESTIONS 6. Les régions les plus développées du Brésil sont les États du Sud et du Sudeste. La région la moins développée est le Nordeste. 1. La Chine connaît une croissance économique, supérieure à 5 % du 7. Les inégalités sociales sont très fortes au Brésil. La population pauvre PIB par an. est très nombreuse. La pauvreté concerne tous les types de population mais elle est plus grande chez certaines catégories : les Noirs, les ménages ruraux agricoles, les jeunes. Mais des progrès sensibles ont été réalisés ces dernières années : la pauvreté recule grâce à la croissance économique et grâce aux politiques sociales des gouvernements. La pauvreté est plus où moins grande selon les territoires et selon les régions. À l'échelle du Brésil, c'est le Nordeste qui est la partie la plus pauvre. C'est d'ailleurs une région d'émigration. À plus grande échelle, dans les villes, la pauvreté extrême et la richesse se côtoient : les favelas sont situées non loin des quartiers réservés aux classes moyennes ou aux classes aisées. 2. Les autres éléments faisant de la Chine une puissance émergente pages 338-339 sont : son poids démographique, sa forte intégration dans la mondialisation et le fait qu'elle dispose de l'arme nucléaire et fasse partie du G20. 3. Le Brésil connaît une forte croissance économique, supérieure à 5 % du PIB par an. 4. Le Brésil fait partie du G20 et il est intégré à la mondialisation. 5. Les pays émergents se situent principalement en Asie et en Amérique latine. 6. La plupart des pays émergents connaissent une forte croissance économique, souvent supérieure à 5 % du PIB par an (autour de 7 à 10 % par an), alors que les pays développés ont des rythmes annuels de croissance beaucoup plus bas (0 à 2 ou 3 % selon les années et les pays). On note cependant des différences de croissance entre les pays émergents : l'Afrique du Sud entre 2 et 5 % et la Turquie entre 0 et 2 % par exemple. Le territoire brésilien dans la mondialisation 7. L'autre grande puissance émergente est l'Inde : croissance forte, poids démographique, intégration rapide dans la mondialisation, arme nucléaire... RÉPONSE AUX QUESTIONS 1. Les couleurs représentent la part des régions brésiliennes dans les exportations totales du Brésil. Les flèches bleues représentent les exportations brésiliennes et les flèches jaunes les investissements étrangers. 2. Ce sont surtout les régions Sud et Sudeste car elles réalisent la pages 342-343 grande majorité des exportations brésiliennes. On y trouve les métropoles les mieux connectées aux grands réseaux mondiaux. Ces régions attirent l'essentiel des investissements directs étrangers. Les pays émergents La leçon reprend la même problématique que la page d'ouverture et les deux thèmes explorés (croissance/inégalités) dans les études de cas. 3. L'industrie se concentre dans les régions Sud et Sudeste. 4. L'agriculture présente dans le Centre-Ouest est l'agriculture dite ?? 2 Doc. 1. « la Chine est devenue le premier partenaire commercial du Brésil, de l'Inde et de l'Afrique du Sud « et « le constructeur automobile Tata est aujourd'hui le deuxième investisseur en Afrique subsaharienne «. commerciale, notamment celle qui produit du soja. C'est la plus ouverte sur le monde car elle est surtout exportatrice. 5. Le nord du Brésil est très différent du reste du pays. Il se partage 2. Si la pauvreté recule dans les pays émergents (en Chine, le taux de entre une partie encore très faiblement peuplée qui correspond au bassin de l'Amazone et une partie traditionnellement très pauvre et rurale dans le Nordeste. pauvreté est passé de 60 % en 1995 à 16 % en 2005), « la croissance s'est souvent accompagnée d'un creusement des inégalités «. ?? 3 Doc. 6 et 7. La correction du croquis est dans le manuel interactif. 8. Le Brésil est inégalement intégré à la mondialisation. C'est la partie Les puissances émergentes présentes à ce sommet sont le Brésil, l'Inde et la Chine. Sur la photographie, on distingue les quatre chefs d'État des BRIC, ainsi que les drapeaux de chacune des nations et les quatre langues. La Russie fait partie des BRIC et est parfois classée dans la liste des pays émergents. Son modèle de développement est cependant différent des trois autres puissances émergentes. Ses quatre pays souhaitent peser davantage dans les affaires du monde, notamment sur le plan diplomatique. du sud du pays qui est la plus ouverte sur le monde. On y trouve les principales métropoles économiques du pays. C'est le coeur industriel, portuaire et urbain du Brésil. Il attire l'essentiel des investissements directs étrangers et il réalise la plus grande part des exportations. Le Centre Ouest est une grande région d'agriculture commerciale exportatrice également intégrée dans la mondialisation, mais ses exportations sont moins élevées et elle attire moins d'investissements. En dehors de quelques métropoles plus isolées et de quelques façades littorales portuaires, le reste du Brésil est moins urbanisé, moins industriel. Plus rural et souvent faiblement peuplé, il est éloigné des grands axes ?? 4 Doc. 1. Le doc. 4 montre l'inégale répartition du réseau routier goudronné en Inde, donc l'inégale accessibilité du territoire indien. Le doc. 5 montre la 66 part des habitations qui dispose de l'adduction en eau potable en Inde (l'inégal accès de la population indienne à l'eau potable). 3. Les plages de couleurs désignent des types d'espaces en fonction de leur plus ou moins grande spécialisation économique, de leur degré d'ouverture et de leur dynamisme. 2. Les régions indiennes les mieux équipées en routes goudronnées sont situées dans le sud et le nord. Le centre du pays et ses marges septentrionales sont moins bien équipés. Pour l'accès à l'eau potable, c'est dans le nord et secondairement dans la moitié est qu'on trouve les États les mieux équipés. Le taux d'équipement est à son plus bas niveau dans certains États du Nord-Est et dans le Sud (États de Karnataka et Kerala). pages 344-347 4. Delhi, Mumbaï, Calcutta. Ces métropoles sont reliées au reste du monde grâce à leurs équipements (ports, aéroports) et grâce à tous les moyens de communication moderne. 5. Les activités de haute technologie se trouvent dans les métropoles, principalement dans le sud du pays (Hyderabad, Bangalore et Chennai), à Delhi et à Mumbai. 6. Les territoires les plus à l'écart sont dans les marges nord, nord ouest et nord est du pays. E XE RCIC ES 7. Le territoire indien est inégalement intégré dans la mondialisation. Les espaces les plus ouverts sur le monde sont les grandes métropoles. Grâce à leur main-d'oeuvre nombreuse et souvent bien formées et grâce à leurs infrastructures, elles attirent les investisseurs étrangers. Ce sont aussi les principales concentrations d'activités industrielles exportatrices, y compris les activités de haute technologie. Certaines de ces métropoles sont les principales portes d'accès ou de sortie du marché indien (Mumbaï et Calcutta). L'intérieur du pays, en arrière des littoraux, est sauf exception très rural et souvent mal desservi. Cette partie de l'Inde est moins bien intégrée dans la mondialisation, en dehors de la région d'Hyderabad. Les régions frontalières de l'ouest, du nord et de l'est sont marginales et souvent isolées. Exercice 1 1. On peut distinguer la pollution atmosphérique, notamment dans les villes, la pollution de l'eau et la pollution due aux rejets de déchets divers. 2. Les espaces les plus pollués sont en général les principales métropoles, mais aussi certaines provinces littorales ainsi que le nord de la Chine intérieure. Les espaces moins pollués sont la plus grande partie de la Chine extérieure (de la Mandchourie au Tibet), une grande partie de la Chine intérieure et la province littorale du Fujian. 3. La répartition des pollutions est due à l'inégale répartition de la population et des industries. Les espaces les plus peuplés et les plus industrialisés sont en général aussi les plus pollués. Exercice 4 4. Le développement économique de la Chine n'est pas durable car la 4. Le taux est de 17,5 % en 2003. 5. Le taux est de 41 % en 2003. 6. La différence est de 23,5 points de pourcentage. 7. La part baisse dans les trois pays : de 60,2 % à 15,9 % en Chine Chine figure parmi les plus grands émetteurs de rejets atmosphériques. L'ampleur de la pollution qu'elle génère la soumet à des pressions internationales. Plus important, les pollutions auront des effets sur la santé de la population. À terme, le gouvernement chinois devra donc trouver des solutions. entre 1990 et 2005 ; de 15,5 % à 7,8 % au Brésil entre 1990 et 2005 ; de 49,4 % à 41,6 % en Inde entre 1994 et 2005. Exercice 2 1. Il s'agit d'un paysage urbain dans la ville indienne de Mumbai, située Exercice 5 sur le littoral ouest de l'Inde. 1. 1 = Beijing ; 2 = Shanghai ; 3 = Hong Kong. 1 = Brasilia ; 2 = Rio de Janeiro ; 3 = Sao Paulo. 1 = Delhi ; 2 = Mumbaï ; 3 = Calcutta. 2. Le quartier visible au premier plan est composé de maisons précaires vraisemblablement construites avec des matériaux de récupération. Tout laisse à penser qu'on n'y trouve pas d'équipements comme l'adduction d'eau potable et l'évacuation des eaux usées. Il s'agit d'un bidonville. La population résidente est pauvre. 2. Chine : Shanghai, située dans l'est de la Chine, sur le littoral, au bord de l'océan Pacifique. Brésil : Rio de Janeiro, située dans le sud du pays sur le littoral atlantique. Inde : Mumbaï, située dans l'ouest du pays, sur le littoral de l'océan Indien. 3. Au deuxième plan, on voit une ville plus moderne et sans doute mieux équipée, avec un paysage composé d'immeubles plus confortables car mieux équipés. Exercice 6 4. La correction du croquis est dans le manuel interactif. 5. La photographie suggère qu'une partie encore importante de 1. Bangalore est une ville située dans le sud de l'Inde, dans l'État de Karnataka. la population indienne reste à l'écart du développement. L'habitat moderne et confortable situé au deuxième plan restera longtemps inaccessible aux dizaines de millions de pauvres qui peinent à survivre. Seule une partie minoritaire de la population indienne profite à ce jour des effets de la croissance économique rapide. 2. Ce sont les activités de haute technologie. 3. Les entreprises d'informatique se concentrent dans le sud est de la ville, dans un quartier appelé Electronic City. D'autres se concentrent dans l'International Technology Park situé dans l'est de la ville. 4. On appelle Bangalore comme cela par référence à la Silicon Valley en Californie, près de San Franciso, où ont fleuri aussi des centaines d'entreprises de haute technologie et de centres de recherche. Exercice 3 1. Le thème du croquis est l'inégale insertion des espaces indiens dans la mondialisation. Pour montrer cette inégale insertion, on a construit une légende en deux parties qui distingue des territoires bien connectés au monde et des territoires restés à l'écart. Exercice 7 1. 1 = Brésil ; 2 = Afrique du Sud ; 3 = Mexique ; 4 = Turquie ; 5 = Inde ; 6 = Chine ; 7 = Indonésie. 2. Les grandes métropoles sont représentées par un cercle rouge. 2. La Chine, le Brésil et l'Inde. Les façades maritimes sont représentées avec un trait bleu assorti de triangles de la même couleur. Les flux commerciaux sont représentés par des flèches jaunes qui indiquent à la fois les importations et les exportations. 67 Chapitre 20 Les pays pauvres dans la mondialisation La démarche du chapitre pages 350-353 Conformément au programme, pour définir «  Les pays pauvres  «, on s'appuie sur la catégorie des «  pays moins avancé « (PMA). Celle-ci a été définie par l'ONU en 1971 de façon à fournir une aide spécifique à ces pays particulièrement peu avancés en matière de développement. Ce chapitre vise à caractériser ces pays pauvres en repérant leurs points communs et leur place marginale dans la mondialisation. Après avoir découvert un PMA d'Afrique (Mali) (p. 350-353) ou d'Asie (Bangladesh) (p. 354-355), celui-ci sera replacé dans un contexte mondial grâce à des planisphères (p. 356-357). Puis les caractéristiques communes à tous ces pays seront dégagées dans la leçon, à l'aide de documents complémentaires (p. 358-359). Un « PMA « d'Afrique : le Mali La première partie de l'étude de cas sur le Mali porte sur des caractéristiques qui en font un pays pauvre, classé dans la catégorie des PMA : importants retards de développement dans les domaines de la santé, l'éducation, l'accès à l'eau potable ; prédominance de l'agriculture sur les autres secteurs économiques, avec une agriculture vivrière très importante ; très fortes inégalités sociales ; rôle majeur de l'aide extérieure dans les projets de développement. La seconde partie de l'étude de cas s'interroge sur la physionomie de l'économie malienne et sa place dans une économie mondialisée. La prédominance de l'agriculture sur les autres secteurs économiques, avec une agriculture vivrière très importante, des exportations de produits agricoles peu coûteux, font que son degré d'insertion dans la mondialisation reste faible. Bibliographie ACTIVITÉS 1 Pour les enseignants o F. Bost et J-P. Raison, Les PMA, article publié dans 1. Le Mali est un pays situé en Afrique de l'Ouest. Il se trouve à l'inté- l'Encyclopédie de Géographie, Economica, 1995. o L'Atlas un monde à l'envers, Le Monde diplomatique, 2009. rieur des terres (entre le Sénégal, la Mauritanie, l'Algérie, le Niger...). La capitale Bamako se situe au sud du Mali. Lien utile 2. Trois indicateurs montrent le retard du Mali. L'espérance de vie n'est que de 48 ans contre 81 ans en France. Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans est très élevé : 194 décès pour mille naissances contre 4 en France. Et de très nombreux enfants souffrent de dénutrition : 40 000 enfants dans la seule région de Sikasso. o www.unctad.org Site de la CNUCED : rubrique « Principales publications «, Le Rapport sur les pays les moins avancés est la source la plus complète et la plus fiable d'analyses et de données de base sur les PMA. pages 348-349 3. Non. Seulement 63 % des enfants vont à l'école primaire et 23 % des adultes savent lire et écrire alors qu'en France les taux atteignent 99 %. 4. La pauvreté se manifeste aussi par des revenus insuffisants : la moitié de la population malienne vit en dessous du seuil de pauvreté. Et l'accès à l'eau potable passe encore par la corvée pour aller chercher l'eau jusqu'au puits. O U VE RT URE Les deux photographies permettent, dès le début du chapitre, de faire émerger le contraste entre la pauvreté bien réelle de ces pays et les perspectives de développement qui existent néanmoins. Il s'agit d'éviter une vision réductrice et misérabiliste des « pays pauvres «, d'en montrer la complexité. Le document 1 montre un bidonville de Phnom-Penh, capitale du Cambodge, pays d'Asie figurant dans la liste des PMA. Le document 2 montre un projet de développement mené au Niger (pays pauvre d'Afrique) : la construction d'un puits pour faciliter l'accès à l'eau potable. Ce projet a été mené par les villageois, avec l'aide d'une association française "L'eau vive". Cela permet d'évoquer tout de suite le rôle important des ONG, dans les pays pauvres d'Afrique notamment. 5. À Bamako, la capitale du Mali, quelques quartiers concentrent de somptueuses villas appartenant aux plus riches. Les inégalités sont donc fortes entre une majorité de pauvres et une minorité de riches. 6. Pour améliorer la situation des enfants maliens, on lutte contre la dénutrition, on construit des écoles, on fait la promotion de l'allaitement maternel. Cette aide est apportée par l'extérieur : l'Union européenne, l'Unicef, une association française comme « Grain de sable «, mais aussi par les autorités maliennes : élus locaux, villageois, ministère de la santé. 7. Le Mali est un pays peu développé qui connaît d'importants retards notamment dans la santé et l'éducation. L'espérance de vie y est très basse, la scolarisation des enfants est encore insuffisante, le nombre d'adultes analphabètes reste important. En outre, les inégalités sociales sont très fortes : 51 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté alors qu'une minorité de gens riches vit dans des quartiers luxueux. Mais il existe de nombreux projets de développement visant à améliorer la situation sanitaire, scolaire et économique. Ils sont menés par le gouvernement malien ou les autorités locales, avec l'aide d'organismes étrangers. 1. Au premier plan, des enfants jouent avec une charrette en bois, au milieu des immondices. Au second plan, de nombreuses personnes s'affairent, marchant à pied ou circulant à vélo sur une rue non goudronnée. À l'arrière-plan, les maisons ont un aspect rudimentaire, construites avec des planches et des tôles, de simples ouvertures sans fenêtre. Devant, le linge sèche sur des fils tendus en travers de la rue. 2. Ce projet de puits va permettre aux villageois d'avoir accès à de l'eau potable. Cela leur évitera d'attraper des maladies et donc contribuera à améliorer la situation sanitaire du village. 68 vie basse, nombre d'adultes analphabètes élevé) ; le secteur agricole domine et la population est essentiellement rurale. Cependant, il existe des possibilités de développement. L'essor de l'industrie navale offre des milliers d'emplois. Avec d'autres projets, cela peut contribuer au développement économique et social du pays. ACTIVITÉS 2 1. Une agriculture de subsistance (cultures vivrières et élevage) peu productive existe dans tout le Mali. Une agriculture commerciale (coton, arachide, karité) tournée vers l'exportation s'étend aussi sur le sud du pays. 2. Le coton et l'or sont les deux principaux produits exportés par le Mali. 3. Le Mali reste cependant à l'écart du commerce mondial car sa part pages 356-357 dans les exportations mondiales est très faible : moins de 0,5 % en 2010. 4. Le Mali est un État enclavé car il ne dispose pas de débouché sur Les pays pauvres dans le monde Une première carte présente un des indicateurs entrant dans l'identification des PMA : le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, particulièrement significatif des disparités mondiales en matière de développement. Une seconde carte montre la part des États dans les exportations mondiales de marchandises. la mer qui lui permettrait d'exporter et importer par des ports. Pour le désenclaver, un grand projet vise à développer l'aéroport de Bamako de façon à augmenter le trafic aérien de passagers et de marchandises. 5. Le tourisme est un secteur d'activité prometteur qui peut contribuer au développement économique du pays. En effet, les touristes sont une source d'activités pour le Mali : hébergement, restauration, transport, guides... RÉPONSE AUX QUESTIONS 6. L'économie du Mali est dominée par le secteur agricole qui embauche 1. Au Mali, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est encore 80 % de la population. Il s'agit avant tout d'une agriculture de subsistance (élevage et cultures vivrières), non mécanisée et peu productive. Au sud du pays, des cultures commerciales produisent coton et arachide pour l'exportation. Mais ces exportations restent faibles dans le commerce mondial. De plus, le Mali souffre de son enclavement et du manque d'infrastructures de transport. Pour permettre le développement économique du pays, le gouvernement malien mise notamment sur l'ouverture au monde par le développement du tourisme et du trafic aérien. supérieur à 90 pour 1 000 naissances. pages 354-355 2. La part du Mali dans les exportations mondiales de marchandises est inférieure à 0,5 %. 3. Au Bangladesh, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est entre 50 et 90 pour 1 000 naissances. 4. La part du Bangladesh dans les exportations mondiales de marchandises est inférieure à 0,5 %. 5. C'est en Afrique où les PMA sont les plus nombreux. Les PMA sont des pays où le taux de mortalité des moins de 5 ans est le plus élevé et où la part des exportations mondiales de marchandises est la plus faible. Un « PMA « d'Asie : le Bangladesh 6. Le PIB par habitant des PMA est très bas. L'étude de cas porte sur les caractéristiques qui en font un pays pauvre (importants retards en matière de santé et l'éducation, population rurale et agriculture vivrière prédominantes), mais aussi sur les perspectives de développement (industrie navale). Une particularité du pays est mise en évidence : les risques fréquents d'inondations qui freinent le développement. pages 358-359 Les pays pauvres Cette leçon reprend les caractéristiques des PMA découvertes dans l'étude de cas menée sur le Mali ou le Bangladesh, en les complétant, autour de trois axes : le retard de développement, la question de la faible insertion dans l'économie mondiale et les perspectives de développement. ACTIVITÉS 1. Le Bangladesh se trouve en Asie du Sud, au bord de l'océan Indien (au fond du golfe du Bengale), à l'est de l'Inde. Sa capitale Dacca est à l'intérieur du pays, vers le centre. RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 2 Doc. 2. 50 % de la population du Bangladesh vit en dessous du seuil de pauvreté. Avec une espérance de vie de 66 ans et un taux d'alphabétisation des adultes de 54 % seulement, la santé et l'éducation présentent d'importants retards de développement. Sur cette photographie, on distingue un bidonville : habitat précaire, routes non goudronnées... 1. L'Afrique semble exclue de la mondialisation car elle ne représente que 2 % des échanges et des investissements mondiaux. 2. L'Afrique connaît des problèmes de développement concernant la santé, l'éducation et la technologie. ?? 3 Doc. 3. L'économie du pays se caractérise par la prédominance de l'agricul- 1. Les PMA d'Afrique subsaharienne qui connaissent une guerre civile : ture qui occupe 80 % de la population. Burundi, Congo, Soudan, Somalie. 4. Le Bangladesh est un pays qui doit faire face à de fréquentes inondations dues à la mousson, aux crues des fleuves et aux cyclones tropicaux. Ces aléas climatiques freinent le développement du pays qui doit reconstruire les habitations, les routes... 2. D'autres problèmes politiques existent dans les PMA africains : mou- 5. Le Bangladesh est dépendant de l'aide publique des pays dévelop- 3. Cette instabilité politique est un frein au développement de ces pays car elle fait fuir les populations vers l'étranger, empêche l'économie de fonctionner normalement et fait peur aux investisseurs étrangers. vements indépendantistes armés, graves troubles intérieurs, différends frontaliers. pés. Sa dette extérieure augmente depuis 2005. 6. L'industrie navale se développe au Bangladesh car la main-d'oeuvre ?? Doc.5 y est moins chère qu'ailleurs. 1. Le tourisme peut permettre le développement des PMA. 2. Le Cap-Vert et les Maldives sont deux pays qui se développent grâce 7. Le Bangladesh présente les caractéristiques d'un PMA : l'IDH est faible, la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté ; les retards dans la santé et l'éducation sont importants (espérance de au tourisme et peuvent ainsi sortir de la catégorie des PMA. 69 pages 360-361 Exercice 2 M É T H OD E / E XE RCIC ES 1. L'Éthiopie se situe en Afrique de l'Est, au bord de la mer Rouge. 2. L'entreprise fabrique des chaussures à partir de matériaux de Méthode récupération. 1. L'espace représenté sur cette carte est le monde entier. 2. Il s'agit d'une carte thématique montrant les PIB (produit intérieur 3. Les produits sont vendus aux États-Unis, au Japon... grâce à l'utilisation d'Internet. brut) de chaque État, PIB national et PIB par habitant. 4. Cette entreprise est porteuse d'avenir par les emplois qu'elle crée. 3. Chaque État est représenté sous la forme géométrique d'un rectangle, plus ou moins grand. Exercice 3 4. La taille de chaque État a été calculée en fonction de son PIB. Plus le PIB est élevé, plus le rectangle représentant le pays est grand. 1. Cambodge : taux de mortalité des moins de 5 ans = 88 pour 1 000 naissances (2009) ; espérance de vie à la naissance = 66 ans (2009). Ces indicateurs sont ceux d'un pays pauvre. 5. Les couleurs apportent une seconde information : la valeur du PIB par habitant. En rouge apparaissent les PIB par habitant les plus élevés, en blanc les plus faibles. 2. Taux d'alphabétisation des adultes = 78 % (2005-2008). Taux nets de scolarisation/fréquentation à l'école primaire = 89 % (2005-2009). La situation de l'éducation au Cambodge est donc meilleure qu'au Mali et au Bangladesh. 6. Les pays qu'on voit en premier (par leur taille et la couleur rouge) sont : les États-Unis, les pays d'Europe occidentale (Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Espagne...) et le Japon. Ce sont des États dont le PIB national est très important et qui ont aussi un PIB par habitant élevé. Cela correspond aux pays industrialisés, développés et acteurs majeurs de la mondialisation. 3. 26 % de la population cambodgienne vit en dessous du seuil international de pauvreté. 4. 45 % des enfants de 5-14 ans travaillent au Cambodge. L'Unicef 7. À l'inverse, l'Afrique, l'Amérique du Sud et l'Asie apparaissent très soutient un projet « Les écoles amies des enfants « qui est à l'origine d'importants progrès dans une province isolée du Cambodge, celle de Stung Treng. petits. Les pays qui en font partie ont un PIB national beaucoup plus faible. 8. L'Afrique subsaharienne apparaît toute petite et blanche, ce qui signifie que les PIB nationaux et PIB par habitant sont bas. C'est aussi le cas des autres PMA comme le Bangladesh, le Bhoutan, Haïti... Cela correspond à la situation de pauvreté de ces pays. Exercice 4 1. Il s'agit d'un dessin de presse fait par Chapatte. 2. La scène se déroule dans une école africaine (enfants assis devant 9. Avantage de la carte par anamorphose : la hiérarchie entre pays se des tables, maître avec une baguette qui montre une carte). voit tout de suite. Inconvénient : le repérage des différents États est moins facile. 3. Le professeur montre une carte du monde. Mais cette carte est particulière : n'apparaissent que trois marchés : l'Amérique du Nord, l'Europe occidentale et l'Asie orientale, pas l'Afrique. Exercice 1 4. Ce dessin veut ainsi montrer que les PMA sont en dehors du com- 1. Ces deux photographies ont été prises par Raymond Depardon au merce mondial. Tchad, en 1978 et 1979. 2. Première photographie : les habitants se déplacent en camion, en s'entassant à l'arrière, avec leurs sacs de fortune. Seconde photographie : l'élève écrit sur un petit tableau noir, accroché sur un mur en mauvais état. Exercice 5 1. 1 = Cambodge, 2 = Niger, 3 = Mali, 4 Bangladesh, 5 = Haïti. 2. Les PMA se trouvent en Afrique subsaharienne (D), en Océanie, dans 3. L'homme est au centre de ces photographies, c'est à lui que s'attache le regard de Raymond Depardon. le Pacifique (F) et en Asie (E). En Amérique, il n'y a que Haïti. 3. Le plus grand nombre de PMA se trouve en Afrique. 4. La particularité technique est l'utilisation du noir et blanc. L'effet recherché est de mettre davantage en valeur les hommes ou enfants photographiés et d'atteindre peut-être une forme d'universalité. 5. Ainsi, ces photographies proposent un regard différent sur le Tchad, pays pauvre. Elles évitent la vision misérabiliste, montrent tout simplement des hommes et enfants dans leur vie quotidienne. 70 Chapitre 21 Questions sur la mondialisation 3. L'Inde, l'Afrique du Sud et la France produisent de nombreux La démarche du chapitre films. Leur influence est plus limitée car les sociétés de production ne disposent pas des mêmes moyens financiers. Après avoir présenté en ouverture l'uniformisation et la diversité culturelle du monde, puis la contestation de la mondialisation (p. 364-365), on propose d'aborder les débats sur la mondialisation à travers le cinéma (pages 366-367). Un dossier sur l'anglais dans le monde (p.  368-369) conduit à l'étude des cartes des grandes aires linguistiques et religieuses (p. 370-371). Deux grands débats à enjeu spatial fort interrogent ensuite les effets économiques, sociaux, environnementaux et culturels de la mondialisation  : mondialisation et inégalités (p. 372-373), mondialisation et environnement (p. 374-375). 4. Bamako est un film d'art et d'essai : il est réalisé avec un petit budget et cherche à défendre une idée politique par un scénario original. Avatar est un film de divertissement réalisé avec un gros budget. 5. Bamako critique la mondialisation en mettant en scène le procès des organisations internationales, accusées d'appauvrir l'Afrique. 6. L'affiche du film Roger et moi présente la grande entreprise industrielle comme un géant menaçant pour l'homme. Les conséquences de la mondialisation sont les délocalisations, les fermetures d'usines, le chômage. Bibliographie pages 368-369 Pour les enseignants o L. Carroué, La Mondialisation en débat, La Documentation Le dossier permet de répondre à une démarche du programme : l'exemple de la diversité linguistique. La mondialisation est porteuse d'uniformisation : l'anglais est la langue de la communication internationale et son utilisation est massive dans les affaires, les sciences et le tourisme. On mettra en parallèle la réelle diversité linguistique du monde. photographique, 2004. o L'Atlas des mondialisations, Le Monde hors série, 2010. o T. Lecomte, Le Commerce équitable, Éditions Eyrolles, 2004. Pour les élèves o É. Combres, F. Thinard, La Mondialisation économique, collection « Les clés de l'info «, La Documentation française/ Gallimard Jeunesse, 2009. o K. Sabatier-Maccagno, L. Hamon, Les Dessous de l'or blanc - La Face cachée de nos vêtements, Elka, 2006. pages 364-365 L'anglais dans le monde ACTIVITÉS 1. Les États-Unis (Amérique), l'Irlande (Europe), le Nigeria (Afrique), le Pakistan (Asie) et l'Australie (Océanie). 2. En Inde, l'anglais est une des langues officielles. 3. L'anglais domine sur Internet et dans le commerce international. 4. Plus de 5 000 langues sont parlées dans le monde. Le contact entre O U VE RTURE La mondialisation est productrice de dynamiques contrastées : elle produit de l'homogénéisation et de la différenciation, elle est tantôt encensée, tantôt diabolisée. ces différentes langues s'accentue avec la multiplication des échanges, des migrations et des progrès dans les moyens de communication. 1. En Égypte, sous une publicité pour Coca-Cola, un groupe d'hommes 5. Cette photographie illustre la diversité linguistique à Bangkok : on en vêtements traditionnels jouent aux dominos et fument le narguilé. On saisira d'un côté la marque d'une globalisation culturelle, de l'autre, la persistance de comportements culturels et identitaires profondément ancrés. distingue des panneaux en chinois, en thaï et en anglais. 6. Le chinois, l'hindi, l'espagnol et l'arabe. 7. La domination de l'anglais dans le monde prend plusieurs aspects. C'est une langue officielle de nombreux États : le Canada et les ÉtatsUnis en Amérique, plusieurs pays d'Afrique, le Pakistan en Asie par exemple. En Inde, s'il existe une multitude de langues reconnues, l'anglais est connu par la plus grande partie de la population. Partout dans le monde, c'est la langue des affaires, des sciences et des technologies, d'Internet, même si son poids par rapport à d'autres langues (notamment le chinois) devrait diminuer dans l'avenir. Il ne faudrait pas pour autant négliger la diversité linguistique. Aujourd'hui, il existe plus de 5 000 langues parlées dans le monde. 2. La photographie de la manifestation du Forum social mondial de Porto Alegre en 2010 illustre la contestation de la mondialisation. Ces mouvements cherchent à définir des alternatives face au modèle libéral dominant. Leurs revendications portent sur la réforme des institutions, la fiscalité des flux financiers, la dette des pays du Sud, la préservation de l'environnement. pages 366-367 Cinéma et mondialisation Ce dossier, en articulation avec l'enseignement de l'histoire des arts, permet d'aborder les débats que le cinéma soulève sur la mondialisation. La production américaine, symbolisée par Hollywood, domine le marché mondial en raison du poids des sociétés de production et du rayonnement des stars. Des oeuvres indépendantes, documentaires ou films d'art et d'essai, contestent le fonctionnement de la mondialisation. pages 370-371 La diversité linguistique et religieuse du monde RÉPONSE AUX QUESTIONS 1. Le Canada, les États-Unis, l'Australie. 2. Le protestantisme. 3. Les langues parlées en Afrique sont l'arabe, le français et l'anglais. ACTIVITÉS En Amérique latine, on parle espagnol et portugais au Brésil. 1. Le film Avatar a été réalisé par James Cameron et diffusé en Chine. 2. La production cinématographique américaine contrôle le marché 4. Le catholicisme est répandu en Amérique latine et en Europe. 5. Les deux composantes de l'islam sont le sunnisme et le chiisme. mondial : les films américains sont diffusés dans le monde entier (ils représentent dans de nombreux pays d'Amérique du Sud, d'Europe, d'Asie et d'Afrique plus de 70 % des films importés). L'islam sunnite est présent en Afrique, en Arabie, en Asie centrale. Le chiisme est répandu en Iran. 71 6. La mondialisation ne fait pas disparaître la diversité des cultures dans le monde : les langues sont des différences majeures et la diversité religieuse est importante. pages 372-373 6. L a mondialisation fait peser d'importantes menaces sur l'environnement. Pour répondre aux besoins d'une consommation croissante, les cultures de palmiers à huile détruisent la forêt de Sumatra. L'augmentation des transports entraîne une hausse des rejets de CO2 dans l'atmosphère. Les pays du Nord produisent des quantités considérables de déchets. Dans le même temps, la mondialisation permet une prise de conscience mondiale sur les questions environnementales. Partout dans le monde, des mouvements altermondialistes se mobilisent pour dénoncer les conséquences négatives de la mondialisation et la responsabilité des pays riches. Des ONG comme WWF mènent des actions à l'échelle mondiale pour défendre les espèces menacées et protéger l'environnement. Mondialisation et inégalités Ce débat permet d'interroger l'impact de la mondialisation sur les territoires et les sociétés. La mondialisation, le développement des échanges et l'ouverture de nombreux pays du Sud ont favorisé une amélioration générale du niveau de vie. Cependant, tous ne profitent pas de la même façon de cet enrichissement et les inégalités se creusent en fonction du degré d'implication dans la dynamique de la mondialisation pages 375-376 ACTIVITÉS 1. La moyenne mondiale du revenu a considérablement augmenté d epuis 1962 : elle a été multipliée par près de 10. L'ouverture économique des pays du Sud et les échanges commerciaux ont favorisé l'augmentation globale du niveau de vie. La mondialisation en questions RÉPONSE AUX QUESTIONS ?? 2 Doc. 1. À Genève siège l'OMC et à Washington le FMI. 2. Porto Alegre depuis 2001 et Dakar en 2011. ?? 3 Doc. 2. En Chine, on compte 6 % de pauvres aujourd'hui, contre 50 % en 1980. Sur la photographie, l'apparence physique de ces touristes indiens révèle un niveau de vie de classe moyenne. 3. Les documents 1 et 2 montrent que la mondialisation accentue l'inégalité entre les pays riches et les pays pauvres. Rome, La Mecque et Benarès sont respectivement des lieux de pèlerinage catholique, musulman et hindou. 4. On parle de fracture numérique car les pays riches ont un bien meilleur accès à Internet que les pays pauvres. pages 378-379 5. On saisit le contraste entre les grandes tours du quartier d'affaires qui abritent des sièges de grandes firmes multinationales et le bidonville dans lequel réside une population à l'écart de la mondialisation. Méthode 6. La mondialisation permet la création de richesses, grâce à l'ouverture 1. L'auteur de ce dessin de presse est Subito. 2. Ce dessin fait référence à un match de boxe. Les personnages sont économique et aux échanges. Le niveau de vie des sociétés a progressé : dans le monde, il est passé de 5 000 dollars par habitant en 1985 à près de 10 000 dollars en 2004. L'émergence des classes moyennes en Chine ou en Inde révèle cette évolution. Cependant, la mondialisation crée des inégalités à toutes les échelles. L'écart de niveau de vie par habitant se creuse entre les pays riches et les pays pauvres. Un Américain est 60 fois plus riche qu'un Tanzanien. Les pays riches ont aussi un accès beaucoup plus important à Internet. À l'échelle urbaine, les contrastes entre les quartiers d'affaires très impliqués dans la mondialisation et les bidonvilles sont aussi saisissants. pages 374-375 M É TH ODE / E XE RCICE sur un ring et portent des gants de boxe. 3. Le personnage à gauche est grand et très musclé. Celui de droite est peut-être africain. Il est petit et a l'air affaibli. 4. On reconnaît le mot yes (« oui «) formé par les symboles de monnaies puissantes : le yen, l'euro et le dollar. 5. Un arbitre et l'entraîneur du joueur de boxe le plus faible. 6. Le joueur de boxe le plus fort représente les grandes puissances de la Triade tandis que le joueur le plus faible représente les pays du Sud. L'OMC est l'arbitre de ce match et le FMI essaye de soutenir le joueur en position défavorable. Mondialisation et environnement 7. L'auteur de ce dessin a voulu montrer que la mondialisation était inéquitable : elle profite à la Triade. ACTIVITÉS Exercice 1 1. La forêt en Indonésie disparaît progressivement en raison de l'augmentation des surfaces de cultures destinées à produire de l'huile de palme, commercialisée dans le monde entier. 1. C'est le rôle de la mondialisation dans la montée du chômage. 2. Les arguments avancés par les deux camps sont les suivants : 2. La mondialisation augmente la pollution de l'air car elle multiplie les trafics routiers. En raison du faible coût de la main-d'oeuvre, des crevettes danoises sont par exemple décortiquées au Maroc puis revendues au Danemark. La mondialisation est responsable du chômage : concurrence des pays émergents, délocalisations à l'étranger. La mondialisation n'est pas responsable du chômage : la croissance des échanges favorise la croissance et les emplois, on a tout intérêt à produire moins cher ailleurs 3. Les principaux déchets produits par les pays du Nord sont des déchets 3. La mondialisation est responsable du chômage : exemple de la firme toxiques, des déchets industriels dangereux, du matériel électronique, des déchets issus du pétrole. Ils les exportent vers les pays du Sud. General Motors dans le film Roger et Moi de M. More (p. 366). La mondialisation n'est pas responsable du chômage : exemple de la Chine où la part des pauvres est passée de 50 % à 6 % en 30 ans (p. 372). 4. Ces manifestants dénoncent le rôle des pays riches du Nord dans le réchauffement de la planète et leur demandent de financer les conséquences de ces bouleversements climatiques. Exercice 2 5. L'objectif de WWF est de protéger l'environnement et les espèces 1. A = christianisme catholique. B = christianisme protestant. C = menacées, de lutter contre la pollution et la surconsommation. Cette ONG dispose d'un réseau mondial et mène des actions dans 97 pays. 2. 1 = portugais. 2 = russes. 3 = chinois. 4 = anglais. 5 = espagnol animisme. D = hindouisme. E = islam. 72

Liens utiles