Devoir de Philosophie

Par définition, l'autre est-il un étranger pour moi ?

Extrait du document

En tant que l'autre est ressenti comme pure altérité, il est perçu comme ennemi. Ainsi, cette thèse affirme-t-elle l'absolue impossibilité de toute communication réelle, autre que superficielle et momentanée, entre les individus ou les groupes (classes, peuples, nations). Elle exprime la négation de toute connaissance de l'autre et, à plus forte raison, de toute reconnaissance et traduit un sentiment très fort d'identité (personnelle, nationale) qui confine à la solitude. Cette thèse, exprimée dans sa forme extrême, donne lieu à des attitudes individuelles ou collectives souvent violentes (en actes ou en paroles), de refus de l'autre : agressivité, xénophobie, racisme. [] 1. Problématisez : On dit souvent que l'État de droit, parce qu'il garantit l'intégrité physique de la personne et la jouissance de ses droits, est le milieu où s'opère la reconnaissance de l'autre. Dans la société, en effet, les échangent et les rencontres sont telles que les personnes elles-mêmes se reconnaissent mutuellement. 2. Développez : Mais surtout, c'est la force de la loi qui fait que les inégalités naturelles ou acquises, les différences de physique ou de moeurs, sont surmontées pour faire place à une égalité reconnue des personnes devant le droit. [] 1.

Liens utiles