Devoir de Philosophie

Pensée gréco romaine

Extrait du document

 

        Dans Variété, Paul VALERY disait que toute la culture de l’Europe pouvait tenir dans trois billes : Rome, Athènes et Jérusalem.

Athènes : inventions de a sagesse, de la philosophie, des sciences et de la cité. 

Rome : monde du droit

Jérusalem : monde de la transcendance, de la foi .Ce fut le promoteur de la subjectivité intellectuelle.

 

C’est sur ses trois piliers que l’identité de l’occident s’est vue et pensée. L’héritage de ces trois villes est important.

 

  Athènes, la Grèce comme berceau de la pensée

 

On parle souvent du miracle grec du fait d’un certain nombre d’inventions originales.

  • o La 1re concerne l’invention du concept de la cité politique (polis : politique).Avant le monde des cités grecques, il y avait un rapport gouvernés/gouvernant, mais aucun Etat. Ex : L’Egypte s’identifiée à ses pharaons.

C’est en Grèce, que l’on a envisagé que la vie en collectivité des hommes ait sa propre légitimité, son autonomie, et ses règles, lois d’indépendantes de la volonté de chaque individu.

On détache la vie commune des hommes de l’existence et de la volonté d’un seul. Penser l’Etat, c’est penser la vie collective, comme une volonté impersonnelle.

 

L’Etat doit être pensé comme une institution supérieure à la volonté de qq individus, une identité, non comme un rassemblement d’individus.

è Représentation holiste de la société

L’Etat est avant tout une idée qui n’a rien à voir avec l’individu : l’identité spirituelle propre de l’Etat est une invention grecque.

  • La 2e concerne la science.  ARISTOTE disait que les 1ers à avoir cultivé la raison et les maths étaient les Egyptiens et plus particulièrement les prêtres.

Mais à proprement parlé, la Grèce a inventé la science-> Epistémologie : réflexion sur l’exercice de la science. Elle invente une pratique désintéressée. Le savoir est lui-même sa propre justification.

 L’astronomie fut la source des mathématiques mais celle-ci est liée à la religion en Egypte. L’astrologie permet de connaître l’avenir, savoir ce qui va arriver. La science était intéressée par la rechercher pour elle-même.  Le savoir est à lui-même sa fin propre. C’est un but, une fin en soit.

Fin 7ème siècle avt JC -430 : invention de la démocratie, philosophie, des maths mais au milieu de ces avancées, il n’y a aucun PT.  Le miracle grec n’a rien à voir avec le PT. Cela montre que la Grèce a inventé la science de façon désintéressée pour la compréhension. Elle fait de la pensée une vocation essentielle de l’homme.

è Hyper valorisation de la pensée comme caractéristique de l’homme. Les hommes ont toujours pensés. L’homme est un être essentiellement destiné à penser.   

 

Liens utiles