Devoir de Philosophie

Le rechauffement climatique en economie

Extrait du document

?«Quand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoisonnée et le dernier poisson péché, alors l?Homme s?apercevra que l?argent ne se mange pas». La consommation est à la base de la forte croissance qu?a connue le monde occidental depuis les années 50 (augmentation du nombre de grandes surfaces, obsolescence programmée?). Depuis la consommation est devenue le Graal de notre économie. Pour l?alimenter, la publicité créée et préserve le désir de consommer. 20 % des Hommes consomment 80 % des ressources de la planète. Ce nombre, énorme montre à quel point notre modèle de croissance (la croissance est le fait d?augmenter la production de bien et de services) n'est plus viable et est basé sur le principe de la surconsommation et de la surproduction. C'est pourquoi nous allons nous demander en quoi le modèle de croissance engendre-t-il des impacts négatifs sur l'environnement ? Pour rappel, la croissance de la production repose sur trois types de capitaux : le capital physique (ensemble des biens de production que possèdent les entreprises et qui leur sert à produire des biens ou des services), le capital humain et le capital naturel (l?ensemble des ressources naturelles utiles directement à l?homme ou qu?il peut exploiter techniquement et ...

« Un lien est évidemment possible entre le modèle de croissance et l’érosion de l’environnement. Pour la première fois au début du XXème siècle, le terme « réchauffement climatique » est apparu. Pour rappel, le réchauffement climatique est le phénomène d’augmentation des températures moyennes océaniques et atmosphériques, du fait d’émissions de gaz à effets de serres excessives. Un chiffre revient sans cesse : 2°C. Deux petits degrés d’augmentation des températures globales sur la surface de la Terre à ne pas dépasser d’ici à 2100. Le seul souci c’est que concrètement, cet horizon des deux degrés est bien plus proche que prévu. Nous avons malheureusement déjà « grignoté » 0.85C°. Ce « coup de chaud » modifie en profondeur la machine terrestre (catastrophes naturelles, crises alimentaires Entre les tortues mourant étouffé dans les sacs plastiques ou les poissons empiffrés de micro- particules de plastiques en tout genre. La production de ces plastiques rejette aussi des produits chimiques directement dans les fleuves et rivières, ces produits viennent détruire les écosystèmes locaux. Ensuite l'agriculture intensive afin de subvenir au besoin quotidien des 7 milliards d'humain sur Terre polluent aussi beaucoup les sols, l'utilisation de pesticides, insecticide, désherbant, fertilisant ou encore certains engrais créé une pollution conséquente des sols dans les zones rurales. Les pluies sont elles aussi contaminé par les rejets dans l’atmosphère de particules en tout genre lors de la production, par exemple d’énergie, en brûlant du charbon, du pétrole ou encore du gaz, de nombreuses molécules néfaste sont rejetés. Ces dernières provoquent ensuite des pluies acides ou d'autre phénomène météorologique anormaux. CONSLUSION Pour conclure, nous pouvons dire que la croissance économique mondiale a un réel impact sur l’environnement et le réchauffement climatique. Le modèle économique actuel repose sur les ressources naturelles (surtout non renouvelable). Rappelons que le climat est un bien commun et qu’elle doit servir pour les générations futures. Les conséquences du réchauffement climatique sont graves, par rapport à l’ère préindustrielle (avant les années 80), selon un groupe d’experts intergouvernementale sur l’évolution du climat, un organisme qui regroupe 155 experts du monde entier. Au rythme cruel des émissions, le réchauffement climatique atteindra les +1.5° entre 2030 et 2050. Sources ; - WWF (quantité de plastiques dans les océans) - Ses.webclass (définition) - EDF (épuisement des énergies fossiles) - Geo.fr (l’eau) »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles