Devoir de Philosophie

dictature

Extrait du document

Rédiger un texte engagé à partir d’un dessin : Dans ce dessin de Mordillo nous présente toute une cité composée de maisons identiques, dans une parfaite égalité et conformité architecturale. Disposées en des rangs continus et proportionnés. Toutes aux couleurs grisâtres, aux tons fades, monotones et ternes qui rappellent le sombre de la nuit et évoquent la morosité de la vie. Ces maisons ne présentent aucune dissimilitude. Elles n’offrent aucune personnalisation aucune individualisation. La distinction entre elles parait donc impossible. En contraste, au milieu de cette grisaille, une maison, peinte de rose et de vert, ornée de couleurs vivantes, et exposant des formes. Ce décor évoque un printemps et une prairie où les fleurs aiguaient et rendent hymne à l&rs...

« En effet, tel l’a dit Rousseau « L’homme est né libre, et partout il est dans les fers » , Il y a dans cette phrase une étrange symétrie, d’où naît une apparence de paradoxe : à la liberté, que l’homme possède dès sa naissance, s’oppose la contrainte, dans lequel il vit toujours. Un mot sur cette expression assez forte : « dans les fers ». Il n’y a pas de société sans règle, par conséquent il n’ya pas de société sans dictateur, une personne ou bien un groupe de personne qui nous impose ses idéologies et nous les infligent comme une chaîne de fer qui nous attache.. Comment se fait-il que nous soyons à la fois né libre, et enfermé ? Nous sommes tous nés libres, capable de choisir selon notre volonté et pourtant nous vivons sous l’emprise de la dictature. Nous avons une soif éternelle de bonheur et de création, et pourtant nous acceptons quotidiennement de céder au confort de la conformité.. C’est comme si cette liberté que nous avons eut à notre naissance, et qu’au fond de nous-mêmes nous garderons toujours, nous ne l’utilisions pas. Cette liberté nous sentons bien qu’elle est trop grande, qu’elle nous fait imaginer des désirs immenses, des désirs de monde merveilleux alors que ces choses sont impossibles à réaliser ! Cette liberté ne serait elle pas un peu décevante ? Naître libre pour vivre en prison, la prison de la dictature. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles