Devoir de Philosophie

Georges II

Extrait du document

Roi des Hellènes (1890-1947). Fils de Constantin Ier et de Sophie, soeur de l'empereur allemand Guillaume II. Après l'assassinat de Georges Ier (1913), il fut proclamé héritier du trône grec. En 1917, il quitta la Grèce avec son père, détrôné pour sa politique pro allemande à la suite de l'intervention des forces de l'Entente. Il rentra en Grèce en 1920 avec son père Constantin. En 1922, le 14 septembre, il fut proclamé roi des Hellènes, après le détrônement définitif de Constantin Ier. La proclamation de la République hellénique (1924) l'obligea à quitter la Grèce et à s'exiler à l'étranger. Après de longs efforts de l'Angleterre, il rentra en Grèce vers la fin de l'année 1935. Dès sa restauration, Georges II imposa, le 4 août 1936, une dictature fasciste et abolit le régime parlementaire. Jean Metaxas, ancien général royaliste, fut nommé président du Conseil, responsable uniquement devant le roi. Après l'invasion hitlérienne en Grèce (1941), Georges II se réfugia au Moyen-Orient et plus tard en Angleterre. Pendant la guerre, il forma un gouvernement, présidé par E. Tsoudéros, et organisa l'armée hellénique du Moyen-Orient. Cette armée se révolta pourtant à deux reprises contre le roi (1943-1944) et fut finalement dissoute par les Anglais, la plupart des soldats étant internés dans des camps de concentration en Afrique du Nord. Les événements dramatiques de Grèce, après la Libération, l'intervention des forces armées anglaises et la défaite de l'Elas amenèrent au pouvoir le Parti royaliste de droite qui, dans des conditions à nouveau discutées, procéda à un plébiscite et restaura Georges II en Grèce (septembre 1946). Le Ier avril 1947, Georges mourut subitement à Athènes.

Liens utiles