Devoir de Philosophie

LA CITOYENNETÉ DANS LE MONDE ANTIQUE

Extrait du document

LA CITOYENNETÉ DANS LE MONDE ANTIQUE Citoyenneté et démocratie à Athènes 1.la citoyenneté à Athènes * La citoyenneté se caractérise par des droits civiques et des privilèges propres au citoyen, telle que la possibilité de pouvoir saisir la justice ou de posséder la terre. Ces droits les distinguent des autres membres de la cité comme les femmes, les esclaves mais aussi les métèques. * Pour être citoyen à Athènes, aucune condition économique n'est exigée, mais il faut, depuis la loi de Péricles, pouvoir faire la preuve d'une double filiation citoyenne. En contrepartie, le citoyen doit défendre sa patrie en tant que soldat. 2.l'importance de la démocratie à Athènes * La citoyenneté n'est pas une invention d'Athènes, mais cette cité a poussé, plus loin que toute autre, l'expérience de la démocratie directe. En effet, les citoyens athéniens peuvent participer réellement à la vie politique par le billet de diverses institutions telles que l'Ecclesia, l'Heliée ou la Boulè et contrôlent en permanence leurs gouvernants. Le versement d'un misthos permet à tous, même les plus pauvres, de prendre part aux décisions de la cité. * Le régime démocratique fait une large place aux orateurs. Les débats qui anime la vie politique trouve un écho dans le théâtre. La démocratie ne fait pas l'unanimité, et le démos prend sa défense face a la tyrannie et à l'oligarchie. Démocratie l'emporte par deux fois, mais s'effondre finalement face aux Macédoniens. Citoyenneté et empire à Rome 1.la citoyenneté romaine * Dans l'Empire romain, la citoyenneté est un statut héréditaire qui se manifeste par une série de droits. Son originalité réside dans la facilité avec laquelle elle est accordée dans les territoires conquis par Rome au Ier et au IIe siècle de notre ère. Il y a plusieurs manières de devenir citoyen, le terme lui-même ne représente pas toujours la même chose : une femme citoyenne n'a ainsi pas les mêmes droits qu'un homme citoyen. De plus, avec le temps et la diffusion de la citoyenneté, les privilèges qui l'accompagnent diminuent, tandis que de nouvelles distinctions s'établissent. 2.la diffusion de la citoyenneté dans les provinces gauloises * À partir de la conquête, les habitants des Gaules reçoivent peu à peu la citoyenneté, à des rythmes différents selon les provinces. À l'exemple de Lyon, Capitale des Gaules, les cités constitue le cadre essentiel de la diffusion de la citoyenneté et du mode de vie romains, et leurs statuts variés (colonie, municipe…) témoignent de la complexité de cette diffusion. 3.l'extension de la citoyenneté à tous les habitants de l'Empire * Ce qui est vrai en Gaule, l'est aussi dans tout l'Empire : la citoyenneté se diffuse progressivement, jusqu'à l'édit de Caracalla qui parachève cette évolution en accordant la citoyenneté à tous les habitants libres de l'Empire. Cette évolution est liée au développement du mode de vie urbain et au phénomène de romanisation.

« 1.la citoyenneté romaine * Dans l'Empire romain, la citoyenneté est un statut héréditaire qui se manifeste par une série de droits. Son originalité réside dans la facilité avec laquelle elle est accordée dans les territoires conquis par Rome au Ier et au IIe siècle de notre ère. Il y a plusieurs manières de devenir citoyen, le terme lui-même ne représente pas toujours la même chose : une femme citoyenne n'a ainsi pas les mêmes droits qu'un homme citoyen. De plus, avec le temps et la diffusion de la citoyenneté, les privilèges qui l'accompagnent diminuent, tandis que de nouvelles distinctions s'établissent. 2.la diffusion de la citoyenneté dans les provinces gauloises * À partir de la conquête, les habitants des Gaules reçoivent peu à peu la citoyenneté, à des rythmes différents selon les provinces. À l'exemple de Lyon, Capitale des Gaules, les cités constitue le cadre essentiel de la diffusion de la citoyenneté et du mode de vie romains, et leurs statuts variés (colonie, municipe…) témoignent de la complexité de cette diffusion. 3.l'extension de la citoyenneté à tous les habitants de l'Empire * Ce qui est vrai en Gaule, l'est aussi dans tout l'Empire : la citoyenneté se diffuse progressivement, jusqu'à l'édit de Caracalla qui parachève cette évolution en accordant la citoyenneté à tous les habitants libres de l'Empire. Cette évolution est liée au développement du mode de vie urbain et au phénomène de romanisation. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles