Devoir de Philosophie

Bérénice (1671) de Jean Racine (1639-1699)

Extrait du document

« Bérénice (1671) L'auteur : Jean Racine (1639-1699). Éduqué à Port-Royal. Met de côté une carrière ecclésiastique pour se concentrer sur sa carrière de lettres. Le succès de ses tragédies ainsi que l'appui du Roi Soleil et de certains nobles, il est élu à l'Académie Française et devient historiographe du Roi. Courant et style : Tragédie classique. Il est considéré comme l'opposé de Corneille dans ses tragédies axées sur l'intensité psychologique et l'épuration de l'intrigue. Ses personnages sont inscrits dans un destin fatal qui les mène à leur perte souvent lié à un triangle amoureux cruel dans un contexte social élevé prenant place durant l'Antiquité. Notes : ACTE I La scène se déroule à Rome dans un cabinet entre les appartements de Titus, empereur, et Bérénice, Reine de Palestine et amante de ce dernier. Antiochus demande à son confident Arsace d’organiser une entrevue avec la reine avant que celle-ci, selon la rumeur, n’épouse Titus après la mort du père de se dernier et sa prise de pouvoir. La reine accepte mais Antiochus hésite à avouer la profondeur de ses sentiments à celle-ci et demande à ce que tout soit prêt pour son départ. Lors de leur entrevue, la reine expose tout son amour pour Titus puis Antiochus pour celle-ci. Elle rejette l’amour de ce dernier qui veut donc la quitter. Phénice, la confidente de Bérénice a pitié de lui et préviens également Bérénice de l’incertitude des rumeurs. ACTE II Titus demande à Paulin son avis sur le possible mariage avec Bérénice. Celui-ci lui confie dans une grande explication que celui-ci est contraire aux lois car un empereur romain ne peut épouser une reine d’un autre pays. Titus se résous donc, après avoir expliqué la profondeur de son amour, à rompre avec Bérénice et à la renvoyer chez elle avec Antiochus. Bérénice s’entretient avec Titus et face à la déclaration d’amour de celle-ci, il se retrouve incapable de lui exprimer sa décision. D’abord inquiète pour les bonnes raisons, Bérénice se convint que Titus est offense de l’amour d’Antiochus et se décide à lui parler à nouveau. ACTE III Titus demande à Antiochus d’annoncer la mauvaise nouvelle à Bérénice. Malgré la réticence de celui-ci il accepte par obligation. Alors que Arsace voit cela d’un bon œil, Antiochus a peur de la haine et de la douleur de Bérénice qu’il devra combler et supporter. Bérénice l’implore de lui expliquer et après l’avoir fait le repousse en lui expliquant sa méfiance. Elle veut parler à Titus tandis que Antiochus, déçu, retourne chez lui et envoie Arsace s’assurer de la vie de celle qu’il aime. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles