Devoir de Philosophie

CRITIQUE DE LA RAISON PRATIQUE (résumé & analyse)

Extrait du document

Deuxième ouvrage fondamental du philosophe allemand Emmanuel Kant (1724-1804), publié à Riga en 1788. Dans la Critique de la Raison pure, Kant avait abouti à cette conclusion que la raison — faculté qui vise à dépasser le plan des phénomènes conditionnés et relatifs, pour exiger, au moyen des idées, le monde de

 

l’inconditionnel et de l’absolu — ne peut, dans sa démarche spéculative, atteindre son objet : une métaphysique entendue comme science est donc impossible. Néanmoins, dans les conclusions de cet ouvrage, l’auteur faisait déjà remarquer que la raison, outre sa fonction spéculative, se constituait comme fonction pratique, en d’autres termes pouvait déterminer son objet au moyen de l’action ; ainsi était réservée la possibilité d’une métaphysique des mœurs, c’est-à-dire d’une métaphysique entendue comme morale. En introduction à cette métaphysique des mœurs, Kant écrivit par la suite les Fondements de la métaphysique des mœurs

 

et la Critique de la Raison pratique.

Liens utiles