Devoir de Philosophie

DISCOURS SUR L’ORIGINE ET LES FONDEMENTS DE L’INÉGALITÉ PARMI LES HOMMES Jean-Jacques Rousseau

Publié le 06/10/2018

Extrait du document

discours
DISCOURS SUR L’ORIGINE ET LES FONDEMENTS DE L’INÉGALITÉ PARMI LES HOMMES
 
Jean-Jacques Rousseau. Essai philosophique, 1755.
 
Précisant une intuition présentée dans le Discours sur les sciences et les arts*, Rousseau soutient un nouveau paradoxe : l’homme est naturellement bon et c’est avec la société qu’apparaît le mal, identifiable à l’inégalité. La première partie du Discours décrit l’état de nature, antérieur à l’institution de la société. Cet état, présenté comme une fiction utopique, constitue un stade de bonheur et d’équilibre : il sert de référence pour mesurer la distance qu’instaure l’homme social par rapport à son origine naturelle, et de norme pour apprécier au plan moral la dégradation de l’homme en société. La seconde partie du Discours étudie le moment où apparaît le mal, c’est-à-dire l’inégalité : l’homme est dénaturé car l’état de guerre suscite l’institution de la société par un pacte d’association réalisé au profit des riches. À ce pacte illégitime Rousseau propose de substituer un «vrai contrat», aux termes duquel le peuple doit exercer directement sa souveraineté.
 
♦ Devenu célèbre grâce à la publication du Discours sur les sciences et les arts, et aux polémiques qui l’ont suivie, Rousseau (1712-1778) apprend le nouveau sujet de concours proposé par l’académie de Dijon: l’origine de l’inégalité. Il y trouve la confirmation d’une formule de sa Lettre au roi Stanislas: «La première source du mal est l’inégalité» et conçoit son Discours au cours d’une retraite dans la forêt de Saint-Germain. Il est déjà convaincu, bien avant l'Émile, que la morale et la politique sont inséparables ; de plus, le Discours sur l'origine de l'inégalité annonce le Contrat social en proposant un pacte rendant la souveraineté légitime.


Liens utiles