Devoir de Philosophie

ENCHANTEMENTS DE GLASTON-BURY (Les) (résumé) John Cowper Powys

Extrait du document

ENCHANTEMENTS DE GLASTON-BURY (Les) 

 

Roman de l’écrivain anglais John Cowper Powys (1872-1963), publié en 1932. Ce n’est pas un roman, c’est une somme; ce n’est pas un livre, c’est une Bible. Œuvre énorme (1)174 pages dans l’original) qui constitue indubitablement l’apogée de la puissance créatrice de Powys, les Enchantements de Glastonbury, malgré l’inégalité artistique, les masses

 

d’écriture désormais morte, les pans de naïveté colossale, les digressions, les ramifications, la structure lâche, s’élèvent au-dessus de l’édifice romanesque de l’Angleterre contemporaine comme un donjon surplombe un village.

 

Le livre est divisé en deux courbes ascendantes, chacune couronnée par un énorme chapitre de soixante pages compactes : le cortège et la Passion dans la manière médiévale achèvent la première partie (« The Pageant »), et l’inondation, grandiose, inhumaine, totale, fait à l’œuvre un point d’orgue qui relève du génie (« The Flood »). Avant ces deux massifs sommets, Powys se livre et nous livre à une véritable orgie romanesque qui, comme toujours chez lui, est avant tout une orgie de projections : parmi les quelque quarante personnages principaux et la vingtaine de personnages épisodiques, six au moins - les protagonistes - ont avec leur auteur les liens manifestes d’une appartenance ou même d’une redevance psychique et affective. Ainsi John et Mary Crow, qui sont d’ailleurs symboliquement cousins, sont ensemble une projection merveilleusement subtile de John Cowper amant, puis peut-être époux, tandis que Sam et Mat Dekker illustrent 

Liens utiles