Devoir de Philosophie

Le Mariage de Figaro ou la Folle Journée Pierre Augustin Caron de Beaumarchais (résumé de l'oeuvre & analyse détaillée)

Extrait du document

mariage

• Acte II : Figaro expose son plan à Suzanne et à la comtesse : rendre le comte jaloux et envoyer Chérubin, déguisé en Suzanne, au rendez-vous avec le comte (sc. 2). Almaviva croit surprendre sa femme en galante compagnie, mais Figaro sauve la situation (sc. 10-19). Marceline produit une reconnaissance de dettes où Figaro s’engage à l’épouser, obstacle dont le comte espère profiter pour écarter Figaro (sc. 22). La comtesse décide, sans le dire à Figaro, de se rendre au rendez-vous du comte, déguisée en Suzanne (sc. 24-26).

 

• ACTE III : devant le tribunal du comte, la validité de la requête de Marceline est examinée. Almaviva échange de vifs propos avec Figaro (sc. 5) qui est condamné à épouser Marceline (sc. 12-15). Mais on apprend alors que Figaro est en fait son fils (sc. 16).

LIEU DE L’ACTION

 

En Espagne, près de Séville, au château d’Aguas-Frescas du comte Almaviva.

 

ÉPOQUE DE L’ACTION

 

Contemporaine de l'auteur, trois ans après le Barbier de Séville.

 

PERSONNAGES PRINCIPAUX

 

Figaro, valet d'Almaviva ; Suzanne, sa fiancée, femme de chambre de la comtesse ; le comte Almaviva, époux volage, amoureux de Suzanne ; la comtesse Rosine, son épouse ; Marceline, intendante, amoureuse de Figaro ; Chérubin, jeune page, filleul de Rosine.

 

RÉSUMÉ DE L’ACTION

 

• Acte 1 : le mariage de Figaro et de Suzanne s’apprête. Or Almaviva, au nom d’un certain droit du seigneur, a jeté ses yeux sur elle (sc. 1). Marceline veut aussi épouser Figaro (sc. 4) alors que Chérubin est amoureux de la comtesse (sc. 7). Figaro décide de s'opposer à Almaviva (sc. 10) et semble avoir gagné la première manche (sc. 11).

« • ACTE Il : Figaro expose son plan à Suzanne et à la comtesse : re ndre le comte ja loux et envoyer Chéru bin, dégu isé en Suzanne, au rendez -vous avec le comt e (sc. 2). Alm a vi va croi t surprendre sa femme en galan te com ­ pagnie , ma is Figaro sauve la situ ati on (sc. 10- 19). Marceline pro duit une reconna issance de dettes où Fig aro s'engage à l'épouse r, obstacle d on t le comte espère profiter pour écarter Figaro (sc. 22) . L a com tesse décide, sans l e dir e à Figaro, de se rend re au rend ez-vous du com te, déguisée en Suzanne (sc. 24 -26). • A CTE III: devant le tri buna l d u comte , la va lidité de la re q uê te de Ma r celi ne es t examinée. Almaviva échange de vi fs propos avec Figaro (sc. 5) qu i est condamné à épo us er Marce li ne (sc. 12-1 5). Mais on appren d alors que Figaro est e n fait son fils (sc. 16) . • Acte IV : la com tesse demande à S uzanne d e fixer un ren dez-vo us au co mte po ur le soir même (sc. 3). Lorsq ue Figaro l 'ap prend, il en ép ro u ve une gran de j alou s ie (sc. 14-16). • ACTE V: la comtesse revêt les habits de Suzanne (sc.4) et va au rendez ­ vous. Alm aviva lui fait l a co u r, la prenant pour Suzanne (sc .6-7 ). À son tour, Figaro fait mine de se déclarer à la comtesse, ce qui, lui attirant l es souf flets de Suzanne , le rassure sur sa fidél ité (sc .8) . L e comte, ridi culisé et démas qué, ob tien t de sa femme un dernier par don (sc. 19). Pa ssages -cl és : l'infidélité conjuga le ( II, 1), l'affron teme n t (III, 3), le mono logue de Fig aro 01, 3), JI pleut des souf(/eLs 0/, 8). THÈMES DOMINANTS • Maître et val et : champion de la contestat i on socia l e, Figaro lu tte d'égal à éga l avec Almav iva. Le rappo rt hiéra rchique vole en éclats alors que le valet triomphe du maître, le confond et le tourne en ridic ule jusqu'a u t riom phe de la mo rale bourgeoise. Le thème a donc va leu r sociale et ouvre s ur la revendica tion des li bertés fondamenta les, énoncées par les L umi ère s. • L'amour est l'e njeu de la pièce . To us le s pe rsonnages se le dis putent : Figaro et Almav i va brûlent po ur Su zanne, Chérubin pour Rosine, M arcel ine p our Figaro. Ce thème introdu it une atmosphère sensu élle, par­ fois amè re. L'ancienne société incarnée par Almav iva vit de chasse aux plaisirs cepend ant q ue la nouvelle, avec Figaro et Suzanne, prou ve sa d ro i­ ture en reche rc h ant le mariage d'amou r. Rosine consti tue un compromis entr e ces deux mondes . L'amo ur révè le donc une fractu re socia le et les enjeux d'une évolu ti on favora b le aux reven dicatio ns du tiers-é ta t. STYLE • Une dramat urgie originale - de nombre uses (16 00) répliques vives ou cinglantes :BASILE. Qu'y auraiL -il de plus fâch eux que d'être cru le père d'un garnemen t ? FIGARO. D'e 11 être cru le fils. (I~ 1 0) - l'i mportance des didasca lies : CHÉRUBIN tourne autour du gra 11d fauteuil. (1, 7) »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles