Devoir de Philosophie

Lorsqu’il évoquait sa démarche poétique, Charles Baudelaire expliquait parfois qu’il prenait de la boue pour en faire de l’or, ouvrant ainsi la poésie sur le monde du laid et de la beauté cachée.

Extrait du document

baudelaire
Lorsqu’il évoquait sa démarche poétique, Charles Baudelaire expliquait parfois qu’il prenait de la boue pour en faire de l’or, ouvrant ainsi la poésie sur le monde du laid et de la beauté cachée. Dans ce sonnet Rimbaud s’inscrit dans cette voie et propose un traitement iconoclaste du motif mythologique de la naissance de Vénus. Cependant, si selon la mythologie, la déesse de l'amour nait des vagues et sort de l'écume de la mer, la Vénus Anadyomène (c’est à dire « Vénus sortant des eaux ») de Rimbaud est une vieille femme hideuse sortant de sa baignoire. Rimbaud remet ainsi tout en question dans le célèbre mythe grec. Ce texte symbolise ainsi le choc entre la beauté et la laideur, une synthèse surprenante, dérangeante mais fascinante. Cette esthétique de la provocation se retr...

« U n a sp ect im porta nt d e la r é dactio n d e c e p oèm e, c ’e st la m éta m orp h ose d e la fe m me e n a nim al O n le r e m arq ue à l’a dje ctif “ b ête ” a u v e rs 3 . L e c o rp s d e la fe m me lu i- m êm e e st d écrit c o m me c e lu i d ’u n r u m in ant, p eu g lo rie ux, c e q ui s ’o ppose à la b la nch eur, l’in nonce nce , la fr a g ilit é , a ttr ib uées g énéra le m en t a u c o rp s d es f e m mes d e c e tte é poque. L e “ c o l” e st c e lu i d ’u n c h eva l, l'é ch in e é vo que le p orc , e t n ous v o yo ns b ie n u ne “ la rg e c ro upe” q ui a cce ntu e e nco re l’a nim alit é d u p ers o n nage. O n p eut r a pporte r le s m ouve m ents o ndu la to ir e s e t le nts d e la p ro stit u ée à c e ux d ’u n r e ptile , u n s e rp ent p eut- ê tr e , c o m me u n s ym bole d u v ic e ; e lle s e m ble p re sq ue r a m pe r, d ans u n r e to urn em ent - e nco re u ne fo is p aro diq ue - d es m ou ve m en ts d u c o rp s d e la V én us d e B ottic e lli. A in si, le d éhanch em ent d e la V énus d écrit e p ar R im ba ud p re n d u ne to urn u re b ie n p lu s o bscè ne, a cce ntu ant l’a ppare nce h id euse e t la sciv e d e la fe m me. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles