Devoir de Philosophie

Marivaux La colonie

Extrait du document

marivaux
Lecture Analytique Marivaux, La Colonie, Scène 13 Introduction : Auteur : Marivaux, (1688-1763), romancier, puis H de théâtre en tant que journaliste et auteur, dramaturge des Lumières. Son nom donne naissance au marivaudage, jeu amoureux avec le langage de la séduction entre déguisement et discours galants. Il s’inspire de la Comédie Italienne, proche de la commedia dell’arte pour créer ses personnages. Il met en scène un jeu de déguisement et de masques des relations entre maître-valet où les rôles sont inversés. Il reprend la devise classique des Comédiens-Italiens «Castigat ridendo mores», corriger les mœurs par le rire. Ces pièces s’ouvrent sur un cadre par excellence, monde utopique avec un lieu et une société idéale comme l’île mais la fin est une forme de retour à l’ordre établi. Oeuvre : La Colonie est une comédie en un acte écrit en prose en 1729. Un groupe d’hommes et de femmes d’un pays vaincu ont été contraints de se réfugier sur une île déserte. Le groupe procède donc à une élection de deux nouveaux gouverneurs, le seigneur Timagène, représentant de la noblesse, et l'artisan Sorbin, pour le T...

« B/ Les revendications des femmes - revendication politique : accéder au pouvoir, participer à la Constitution de la République sur île, partage du gouvernement avec les H «de concert» (l,3) - action officialisé : roulement de tambour, affichage de l’ordonnance = terme juridique support écrit pour exprimer revendications des F - énumérations : F r éclament droit d’exercer les m fonctions de pouvoirs que H : «tous les emplois, ceux de finance de judicature et d’épée» - emploi des majuscules : aspect de respect pour ses fonct° qui étaient réservés aux H «être Présidente, Conseillère, Intendante, Capitaine ou Avocate» (l.30-32) -forme de chantage : les F veulent séparer des H si ils refusent cette égalité, phrase affirmatives avec ton autoritaire : «nous vous donnons une heure, après quoi la séparat° est sans retour» C/ L’arrogance des hommes - une attitude moqueuse : H qualifient les revendications des F comme de «mauvaises plaisanteries» et même des «criailleries», terme péjoratif, rabaisse le discours des F au rang de cris puérils - activités réservés aux femmes : réplique lapidaire, comparaison au pur néant, inexistence de la F dans la vie politique «a rien comme à l’ordinaire» - énumération d’infinitif : rythme ternaire, statut domestique de la F, indiquer que F n’existe que par l’homme qui la définit et par les tâches - emploi présent de vérité général : notion du destin tragique réservés aux F, sans aucune liberté, auquel elle ne pourra pas échapper «c’est votre lot» - métonymie : jeu de mot avec «cornette» pour désigné la tromperie, «bonnet carré» des magistrats fait référence à leur coiffure incompatible avec une fonction de pouvoir II] Une profonde remise en cause de l’ordre établi A/ Une remise en cause politique - différence sociale : esprit de l’ancien régime, Arthénice = message profond, termes rationnels, lien logique ; Mme Sorbin : moins convaicante, registre familier, phrase incomplète, simple bourgeoise pas à la hauteur - critique de a façon de gouverner des H: nation se porte mal car l’esprit des F est exclu des responsabilité : «il n’y a point de nation qui ne se plaigne des défauts de son gouvernement» - dénonce l’ordre juridique : discrimination, lois reposent depuis tjrs sur une justice entièrement masculine «jusqu’ici votre justice et non pas la nôtre» (l.44) B/ Une remise en cause sociale - statut de la femme dans la société : raisonnement clair, F constituent moitié de la population, mariage = union intellectuelle pour gouverner «voilà la source de l’imperfection de vos lois» - instante divine : Arthénice prend témoin les «dieux» (l.70) n’a pas voulu l’inégalité H-F, et séparation des sexes bien au contraire (cf: De Gouge avant propos) - démarche volontariste : F propose nouveau modèle, sans injustice et avec la participation des F à la vie politique, si H ne les écoutent pas la rupture est sans retour. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles