Devoir de Philosophie

Analyse linéaire Le Moulin De Pologne - Jean Giono

Publié le 17/06/2022

Extrait du document

pologne

« Le Moulin de Pologne – Giono >Comment le rire provoqué par le spectacle d’une femme solitaire permet-il la remise en question d’un narrateur bourgeois qui rend compte de la méchanceté sociale ? • La solitude face au groupe uni • La menace de l’insolite • Un jugement sur sa propre classe sociale “Ce qu’on pointait du doigt” > première qualification de Julie “ce” > déshumanise le personnage en question, montrée comme une attraction, une bête de foire “Cette malheureuse Julie” > on apprend ici son nom et la première chose que l’on est amené à savoir est qu’elle est malheureuse, de plus le registre pathétique est développé plus loin : “toute seule”, visage atroce isolé” > on peut également remarquer que sa solitude est soulignée, en opposition au groupe, à la masse. “Je me sentis des opinions et des passions semblables à celles de tout le monde et j’éclatai de rire à la seconde même où le rire général éclata …” > A l’opposé, l’unité de la foule est marquée par des réactions coordonnées, presque programmées par les codes sociaux instaurés à l’époque. “ce rire fut une bénédiction pour tout le monde” > là où Julie danse seule et ne peut compter que sur elle-même, chaque individu de la foule se contente de se fondre dans celle-ci, le rire commun permet à chacun.es de disparaître derrière la moquerie commune. “Le spectacle de cette fille” > on retrouve cette idée d’attraction que représente Julie “et qui montrait ses désirs sans pudeur me brûlait comme un acide” > la métaphore montre bien le ressenti du caractère insolite qui est pris comme une sorte de menace des codes sociaux si profondément imprégnés dans les mœurs de la société mondaine. “sans courir le risque d’être dépouillé jusqu’à l’os” > peur de perdre son masque social “ vêtements et chair, falbalas et jupons, plastrons et manchettes” > énumération d’éléments qui composent l’image sociale d’un ou d’une individu.e “ Qui n’a pas ses désespoirs ? Que serions-nous devenus si nous avions été forcés, nous aussi, de ne plus jouer la comédie ?” > énumération de plusieurs questions rhétoriques, ponctuation exclamative qui souligne la confusion du narrateur, interrogations du narrateur, remise en cause de sa propre situation par rapport à Julie, cherche une justification, caractérisation du comportement social comme une “comédie”, montre l’importance du masque social, d’un jeu d’acteur dans la société “Le rire avec son bruit de torrent était la façon la plus simple de mouiller la brûlure et de l’étendre d’eau” > le narrateur utilise ici une métaphore, comparant la remise en question créée par Julie à une brûlure, pour la deuxième fois, cette fois il compare également le rire au remède adapté, c’est à dire l’eau, la méchanceté et la moquerie est donc une bénédiction, ce qui montre bien le vice profond des comportements sociaux + montre le danger de Julie dont le manque de pudeur met en péril ces codes »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles