Devoir de Philosophie

Corrigé type HG00 Devoir 03 terminal ES

Extrait du document

CORRIGE TYPE Matière : Devoir n° : HG00 03 Epreuve de recette du : 27/08/12 statut: 81 7HG00CTPA0312 Corrigé 3 - Histoire Commentaire d'un document : extraits du discours prononcé par Barack Obama, le 28 juin 2006, devant une assemblée de protestants évangéliques et intitulé « Call to Renewal «. La position de l'actuel président démocrate des États-Unis, Barack Obama, sur les rapports entre la religion et la politique peut être comprise à la lecture du discours qu'il a prononcé le 28 juin 2006 devant une assemblée de protestants évangéliques réunis à une conférence appelant à un « contrat pour une nouvelle Amérique « (Call to Renewal's Building a Covenant for a New America). Quand il prononce ce discours, Barack Obama n'est encore qu'un prometteur Sénateur des États-Unis, élu dans l'État de l'Illinois depuis 2004. Il prononce ce discours alors que le président des États-Unis est le républicain George W. Bush Jr, lui-même très proche de la mouvance évangéliste et considéré comme un « born-again «. Dans son discours de 2006, Barack Obama, manifeste une forte volonté de rapprocher son parti, le parti démocr...

« Cned –7HG00CTPA0312 2/2 Si Barack Obama est profondément convaincu de l’importance de l’engagement que donne lafoi dans lavie sociale, ilest aussi fermement attaché au principe de séparation des Eglises et de l’État. La liberté religieuse et la neutralité absolue de l’État en matière spirituelle sont en effet au fondement de la laïcité de cette République. Aussi le discours de Barack Obama, s’il est prononcé devant des protestants évangélistes, ne s’adresse pas àune religion en particulier :«les Américains sont un peuple religieux. 90 % d’entre nous croient en Dieu, 70 % sont affiliés àune religion instituée ». La religion reste très présente dans la vie politique américaine. Mais cette présence aplus àvoir avec l’existence aux États- Unis d’une religion civile, qui n’est pas une religion au sens strict mais plutôt une religiosité minimale associant les Américains autour de la conception d’une nation inspirée par Dieu. Cette conception est consensuelle et entretient le sentiment d’unité nationale autour de symboles comme leserment au drapeau qui impose de jurer fidélité à«une nation, sous leregard de Dieu, indivisible », la devise nationale «In God we Trust », la prestation de serment sur la Bible de tout nouveau président ou des fêtes comme celle de Thanksgiving Day .Cette religion civile est aussi tissée de discours majeurs et fondateurs, qu’Obama rappelle dans son propre discours de 2006 :«Imaginez le2ediscours d’investiture de Lincoln sans référence au «Jugement de Dieu ». Ou le discours «Ihave aDream »de King sans les référence à«tous les enfants de Dieu ». ».Ces discours appartiennent au passé fondateur de la nation des États-Unis. Barack Obama rappelle dans son discours àquel point la foi avait été partie prenante dans l’implication de grandes figures de l’histoire des États-Unis, comme Abraham Lincoln ou Martin Luther King. Ilrappelle également àquel point larhétorique religieuse est une constante des discours politiques dans ce pays, et notamment des grands discours réformateurs :«La majorité des grands réformateurs de l’histoire américaine n’étaient pas seulement motivés par la foi, mais utilisaient de manière répétitive le langage de la religion pour défendre leur cause ». Si l’utilité sociale de lareligion est un fait reconnu par B. Obama, cela ne remet pas en cause leprincipe fondateur de séparation entre l’Église et l’État. Pour conclure, on peut mettre en perspective ce discours avec lepropre parcours de Barack Obama. Fils d’un Kenyan et d’une Américaine d’origine irlandaise, élevé dans une famille non pratiquante, ilse déclare «chrétien par choix ». Néanmoins, un sondage réalisé en août 2010 montrait qu’un Américain sur cinq pensait àtort qu’il était musulman. Barack Obama s’est depuis rendu àla messe en famille, tout en déclarant que Dieu est en chaque homme et que la force de l’Amérique résidait dans la coexistence de nombreuses cultures et religions différentes. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles