Devoir de Philosophie

Cours d'histoire sur la seconde guerre mondiale

Extrait du document

« Thème 1 Chapitre 3 Thème 1 : Fragilités des démocraties, totalitarismes et Seconde Guerre Mondiale Chapitre 3 : La Seconde Guerre Mondiale : une guerre d’anéantissement Une vingtaine d’années après la fin de la 1 ère Guerre Mondiale, un nouveau conflit mobilise l’ensemble de la planète, d’abord en Asie en 1937 et en Europe en 1939. Après une série de victoires de l’Axe, les Alliés l’emportent et libèrent les territoires conquis en Asie et en Europe. La Seconde Guerre Mondiale pousse les logiques de la guerre totale à leur paroxysme : en raison de la dimension idéologique du conflit, il ne s’agit plus de vaincre mais d’anéantir l’ennemi. Des crimes de masse sont perpétrés et les Juifs et les Tsiganes sont victimes d’un génocide. En France, après la défaite de 1940, la population se divise. L’immense majorité demeure attentiste, une partie des Français choisit la collaboration, autour du maréchal Pétain, l’autre partie s’engage dans la résistance, autour du général de Gaulle. Problématique : En quoi la Seconde Guerre déstabiliser le monde, l’Europe, et la France ? mondiale a-t-elle contribué à I. Une guerre à l’échelle planétaire A) Les forces de l’Axe mondialisent la guerre (victoires 1939-1942) Quelques jours après avoir signé le pacte de non-agression avec l’URSS, l’Allemagne envahit la Pologne, le 1er septembre 1939, et entraîne l’Europe dans une nouvelle guerre. La France et le Royaume-Uni déclarent la guerre au régime nazi dès le 3 septembre, mobilisent les hommes, mais n’engagent pas les combats. Commence alors une « Drôle de Guerre » pendant de nombreux mois (9 mois) entre les trois pays : en effet, entre septembre 1939 et mai 1940, aucune grande offensive n’est menée entre les belligérants, qui attendent le meilleur moment pour lancer l’attaque. Ce n’est qu’après des campagnes victorieuses en Pologne et en Norvège que l’armée allemande engage la campagne de France en mai 1940. Une grande offensive éclaire est menée simultanément sur les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et la France. En six semaines, l’armée française est vaincue par l’aviation (la Luftwaffe) et les blindés allemands et doit signer l’armistice le 22 Juin 1940. C’est un succès pour la Blitzkrieg (stratégie militaire consistant à cumuler des bombardements puis le passage au sol des blindés). En revanche, la bataille d’Angleterre, campagne aérienne menée jusqu’en mai 1941 et dont l’objectif est de faire céder le Royaume-Uni par des bombardements massifs se solde par un échec (il résiste). Rompant le pacte de non-agression signé en août 1939, l’Allemagne tourne ses forces vers l’URSS le 22 juin 1941. L’opération Barbarossa consiste à essayer de repousser les soviétiques au-delà de l’Oural et à exploiter les territoires conquis pour soutenir l’effort de guerre allemand. L’armée allemande est aux portes de Moscou et de Léningrad. C’est la plus grande invasion de l’histoire militaire en termes d’effectifs engagés et de pertes. Au sud du continent, l’Italie s’attaque à la Grèce et à la Yougoslavie occupée ensuite par l’armée allemande et aussi une partie de l’Afrique du Nord. L’Europe est alors presque intégralement sous domination nazie (sauf pays neutres : Espagne, Suisse, Suède). B) 1942, un tournant majeur de la guerre dans la domination progressive des alliés contre l’Axe en Europe Le camp allié s’organise pour lutter contre la domination nazie. L’entrée en guerre des soviétiques, en juin 1941, favorise la formation d’une Grande alliance (…) entre les États-Unis (à partir de décembre 1941), le Royaume-Uni + France et l’URSS et modifie le rapport de forces : la puissance militaire et industrielle des États-Unis devient « l’arsenal des démocraties » selon l’expression du président Roosevelt (produire des armes et les vendre à leurs alliés). En URSS, Staline organise la contre-offensive contre la progression de l’Allemagne nazie. Dans les territoires occupés, sur le front de l’Est, comme à l’Ouest, la résistance s’organise, soutenue par les puissances en guerre contre l’Axe. Août 1941 est établie la Charte de l’Atlantique. Roosevelt de Churchill définissent comme but de guerre l’anéantissement des forces de l’Axe et le rétablissement de la paix. Les belligérants »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles