Devoir de Philosophie

Les Accords Matignon

Extrait du document

?Montrez en quoi les accords Matignon constituent un moment majeur pour la société française. Expliquez en quoi le propos de ce dessin est ironique. La crise agite le monde entier, et plusieurs dates révèlent cette agitation. Le 24 Octobre 1929, constitue l?effondrement du cours des actions de Wall Street aux Etats-Unis provoquant alors la plus grande de toutes les crises, dans le domaine économique, financiers puis politique dans le monde. Pour revenir en France, c?est en 1931 que la crise engendre la chute de la production, le faible niveau de vie de toute la population ainsi que le chômage de masse. La France étant en ce temps une démocratie libérale de la IIIème République est très impactée par des scandales politiques et par la montée des lignes de l?extrême droite. Des manifestations fascistes ont lieu le 6 février 1934, vers la Chambre de Députés, menant à de très grandes violences. Les partis de gauche le jugeront comme une attaque antirépublicaine. De ce fait, les partis de gauche, la SFIO et le PCF décideront de se rassembler en un seul parti unique nommé le ?Front Populaire?. Deux partis seront alors à la tête du gouvernement, celui du Front Populaire, et celui de Léon Blum, le parti socialiste. Le programme politique de ces partis est de relever les mesures sociales, pour ainsi transformer la nation française, grâce aux Accords de Matignon dans la nuit du 7 Juin 1936. Le document qui nous est donné est un dessin se nommant ?Nouvelles atrocités du Front Populaire? de Robert Fuzier, qui prend parti pour la SFIO en 1931. ...

« d’apaiser les ouvriers qui faisait grève, puis surtout de relancer l’économie française et d’augmenter le pouvoir d’achat. De plus, la dévaluation du franc permettra de relancer les exportations. Enfin, Léon Blum proposera de renforcer le rôle de l’Etat en nationalisant les entreprises de transport avec la SNCF. Ainsi, nous apercevons à quel point les accords passés apaisent les ouvriers, et se sentent plus en sécurité, serein, et ils ont à nouveau de l’espoir de surpasser cette crise de 1929. Néanmoins, l’annonce de ces réformes sont contestés par l’extrême droite ainsi que par de nombreux patrons d’entreprises qui affabilisèrent Léon Blum, et qui par la suite provoquera la fin du Front Populaire en Avril 1938. Robert Fuzier critique sarcastiquement le Front Populaire alors qu’il adhère à ses idées. Dans le but de faire passer un message percutant, il emploie des mots forts tels que “Le Front Populaire de France poursuit ses ravages” ou “Nouvelles atrocités” et “entre autres méfaits” qui désigne une action mauvaise de la part du parti de gauche. On comprend alors par la suite, qu’il veut montrer comment les patronats et l’extrême droite regarde ces accords d’un mauvais œil. En effet, des usines fermées et des ouvriers partant en vacances signifient que les industries ne seront plus ou du moins, moins productives. Robert Fuzier collabore à Léo Lagrange en 1936, Lagrange est un sous-secrétaire d’Etat aux sports et aux loisirs du Front Populaire. Il y a une pancarte à droite du dessins “Billets Lagrange, réduction de 40%”. Cette pancarte fait référence à un billet de congés annuels mise en place le 30 Juillet 1936. Ce billet de train est valable 31 jours, et permet à ceux qui l’ont et à sa famille de bénéficier de 40% de réduction sur les billets de train aller-retour, pour pouvoir partir en vacances. Sur ce dessin, on remarque donc que dorénavant, chaque citoyen peut partir en vacances librement, et l’Etat aide les ouvriers à partir. Léon Blum en 1937, fit une pause à toutes ces réformes, permettant alors aux patronats et au parti de l’extrême droite d’en profiter de se plaindre et décide de résister aux droits du travail qu’ont les ouvriers. Beaucoup de patrons d’usines parlaient de “crise de production” et voulaient remettre un temps de travail supérieur à 40 heures pour les ouvriers. Finalement, Léon Blum démissionna le 8 avril 1938, mis en minorité au Sénat, il est insulté de “voleurs”. En effet, la production industrielle n’arrivait pas à augmenter, comme en 1928, au contraire, les usines avaient de plus en plus de mal. Et le franc n’a pas eu le succès qu’il devait avoir pour les exportations sur le commerce international. Dans la presse, beaucoup de journaux critiquaient le Front Populaire comme étant inefficace. Le taux de chômage élevé, la baisse des ventes et des productions et le prix de la vie qui était devenu inabordable, étaient très critiquaient aussi. Là où le parti socialiste et de gauche voulaient rendre meilleur, fut finalement un échec. Pour conclure, les Accords de Matignons et le parti de gauche nommé “Le Front Populaire” constituèrent un moment majeur pour la France et pour la population ouvrière particulièrement. Ils ont amélioré la condition de vie des Français. Néanmoins, malgré une envie de relever la France économiquement parlant, après la crise de 1931, le Front Populaire échoua dans sa quête. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles