Devoir de Philosophie

LOUIS XVI Louis Auguste (23 août 1754-21 janvier 1793) Roi de France (1774-1791) puis roi des Français (1791-1792) Il est le petit-fils de Louis XV et le fils du dauphin Louis mort en 1765 et de Marie-Josèphe de Saxe.

Publié le 23/10/2012

Extrait du document

auguste
LOUIS XVI Louis Auguste (23 août 1754-21 janvier 1793) Roi de France (1774-1791) puis roi des Français (1791-1792) Il est le petit-fils de Louis XV et le fils du dauphin Louis mort en 1765 et de Marie-Josèphe de Saxe. En 1770, il épouse l'archiduchesse Marie-Antoinette d'Autriche. Pieux, scrupuleux, réticent à l'égard des idées nouvelles prônées par les philosophes ; s'il est assez cultivé, il est indécis. La chasse ou la serrurerie l'intéressent plus que la politique. Il monte sur le trône à vingt ans et choisit pour ministre le vieux Maurepas, qui a servi son grand-père dont il a été un temps secrétaire d'Etat à la Marine. Autour de lui, Vergennes aux Affaires étrangères, Malesherbes à la maison du roi et Turgot comme Contrôleur général. Maurepas...
auguste

« son droit de veto et qu’enfin il fait le choix de rejoindre l’armée du marquis de Bouillé à Metz, il lève toutes les oppositions contre lui. Suspendu à son retour de Varennes, où il a été arrêté, il n’est rétabli dans ses fonctions de roi des Français qu’après avoir juré fidélité à la nouvelle Constitution, le 14 septembre 1791. Il ne cesse pas pour autant d’entretenir des relations avec les émigrés, de souhaiter que les armées révolutionnaires soient battues et que la « politique du pire » l’emporte. Le manifeste de Brunswick, dont la menace est connue à Paris le 1er août 1792, exaspère la colère populaire. Le 10, les Tuileries sont prises, le roi, réfugié avec sa famille à l’Assemblée, est suspendu. Emprisonné au Temple, il n’est plus rien que Louis Capet, lorsque, le 21 septembre 1792, la république est proclamée par la Convention, après la victoire de Valmy. L’épreuve des trahisons, des intrigues et des complots découverts dans l'Armoire de fer est fatale à celui qui a été le roi. Coupable de « conspiration contre la liberté de la nation », il est condamné à mort sans appel ni sursis par 387 voix contre 334, le 17 janvier 1793. Le 21 janvier 1793, à 10 heures du matin, il est exécuté place de la Révolution. A cette époque vivaient : DESEZE (ou de SEZE), Romain, comte (1748-1828) Avocat et magistrat, il est l’un des défenseurs de Louis XVI devant la Convention. MANUEL, Louis Pierre (1751-1793) Homme politique, il est procureur général de la Commune de Paris, il s’oppose à l’exécution de Louis XVI et est guillotiné. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles