Devoir de Philosophie

Cage D'oiseau Et O Tourments - Saint-Denys Garneau et Alain Grandbois

Extrait du document

alain

En somme, Alain Grandbois et Saint-Denys Garneau traitent tous les deux du même thème de fatalité, mais de manières différentes. Les deux auteurs parlent de la fatalité à des degrés différents. Dans « Ô tourments », Grandbois semble laisser passer une lueur d'espoir, il essaie de combattre sa situation. En effet, la métaphore « Et les adorables épées du silence ont en vain défié vos feux noirs » (v.8 et 9) parle d'un combat de l'auteur contre ses tourments. Il veut taire ces derniers avec son silence, mais n'y arrive pas. Sa défaite est exprimée par la deuxième partie de ce vers « ont en vain défié vos feux noirs », où les feux représentent la force destructive des tourments. Cependant, Saint-Denys Garneau, quant à lui n'exprime aucun espoir dans « Cage d'oiseau ». Il se demande si l'oiseau ne «Voudrait – il pas s'envoler » (v.15), mais accentue ensuite sa situation désespérée en écrivant qu' « Il ne pourra s'en aller / Qu'après avoir tout mangé » (v.19 et 20). Autrement dit, le poète nous montre qu'il n'y a aucune sortie possible pour lui, la seule chose qu'il ne lui reste est d'attendre que cet oiseau, cette agonie, aie « tout mangé » donc, aie détruit son âme. Cet état mental, décrit par les deux auteurs, représente assez bien celui dans lequel ce trouvait le peuple de cette époque. La crise économique de 1929, la Seconde Guerre mondiale, ainsi que la période de la Grande Noirceur sont tous des événements qui ont servi à désespérer les Québécois. Les oeuvres de Garneau et Grandbois témoignent de ce désespoir, de ce négativisme qui régnait à cette époque.

« Grandbois témoignent de ce désespoir, de ce négativisme qui régnait à cette époque. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles