Devoir de Philosophie

dissertation princesse de cleves

Publié le 06/06/2022

Extrait du document

« Dissertation Le Classicisme fait parti du courant esthétique et intellectuel ayant connu son apogée au XVIIème siècle provenant d’Italie, prenant comme référence esthétique les chefs d’œuvre de l'antiquité gréco-latine tel que Aristote, Boileau, Carraci,… Le but premier de ce mouvement littéraire est d'utiliser la simplicité tout en maintenant un certain ordre pour concevoir l'harmonie du texte et de l'écriture. Ainsi l’ouvrage s’inscrit dans le classicisme, caractérisé par sa simplicité sons sens moral et honnête mais aussi sa symétrie. Dans cet ouvrage qui est un des premier roman classique, Mlle de Chartres, personnage principal du roman de Mme de la Fayette publié en 1678 a épouser monsieur de Clèves pour lequel elle ne ressent aucunes inclination. Elle entre dans l’aristocratie grâce à ce dernier elle tient par la suite un salon ou elle invite intellectuels et écrivains, elle devient vite une grande dame au yeux de tous. L’ouvrage nous présente une princesse à l’éducation austère hors de la cour, orpheline de père son apprentissage lui à inculqué de nombreuse vertu, une enfance plus particulière que les autres. Seul l’amitié et la reconnaissance l’on conduite à lier son destin à celui de celui-ci. Le récit se déroule sous le règne du roi de France Henri II en 1550. Un déchirement entre amour et passion s’annonce, l’influence de sa mère et l’importance de son éducation on contribué à forger notre héroïne tragique. Mais qu’est-ce qu’une héroïne, une héroïne est une femme détenant le rôle principal dans une histoire,un film. Nos fameuse héroïnes tragique sont en général soumise a leurs propre destin ainsi qu’à sa fatalité ce qui la mène à livre un véritable conflit intérieur .Alors, en quoi Mlle de Clèves peut-elle être considérée comme une héroïne tragique ? Pour commencer nous verrons tout de quelle façon nôtre princesse de Clèves lutte contre ses passions. Ainsi nous poursuivrons en analysant comment cette dernière peut elle être considérée comme étant un jouet de cette fatalité. Pour finir nous verrons en quoi elle représente un personnage cathartique pour le lecteur. Tout d'abord, le dilemme entre l'amour et la raison nous est présenté, l'éducation aux nombreuses vertus que Mme de Clèves a reçue et le fait qu'elle a fui pour ne pas céder à l'amour révèle sa lutte face à la passion Dans un premier temps, la lutte contre les passions est révélée grâce a ce dilemme subsistant durant tout le roman. Grâce à l’éducation qu’elle à pu recevoir, elle s’avère très vertueuse et respectable. Cependant, Mme de Clèves n’a pas été préparée à un véritable amour sous tout ses réel aspects et contraintes. Elle s’égare donc dans ce milieu, l’amour, ne sachant pas réellement comment gérer celui-ci, sans savoir si elle devrait laisser sa raison ou son cœur la guider. Elle demeure tout de même mariée à Monsieur de Clèves pour qui elle ne ressent aucuns sentiments. Il reste cependant un homme bon et respectable elle lui doit fidélité c’est pour cela qu’elle tente de d’opter pour la voie de la raison, mais il arrive que les passions se montre plus fortes que le reste. ce dilemme est parfaitement illustré lorsque Mr Nemours dérobe le fameux portrait de la jeune femme. A ce moment la elle doit faire un choix entre le dénoncer et récupérer le portrait ou a l’inverse comme nous montre l’extrait en quelques sorte le choisir lui en suivant ses sentiments « La raison voulait qu'elle demandât son portrait mais »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles