Devoir de Philosophie

«L'idée même que la signification d'une oeuvre valable puisse être épuisée après deux ou trois lectures est une idée frivole. Pire que frivole : c'est une idée paresseuse. Ce qui seul s'évanouit rapidement, c'est le divertissement que procure la chose nouvelle. Reste son apport permanent : mais celui-là ne se livre pas sans effort à la jouissance superficielle. » Claude-Edmonde Magny. Commentez et, si vous le jugez bon, discutez cet avertissement au lecteur, en vous appuyant sur des exemples précis tirés de vos lectures. ?

Extrait du document

Les grandes œuvres littéraires sont pour le lecteur une importante source de richesse. Cette mine de connaissances et de savoir ne peut s'épuiser au bout de quelques lectures. Le divertissement que procure un bon livre peut être éphémère, mais les enseignements que l'on peut en extraire doivent être le fruit de nombreuses lectures et d'un effort de la part du lecteur : c'est ce que pense Claude-Edmonde Magny.  Comment plusieurs lectures d'une même œuvre peuvent-elles continuellement enrichir le lecteur ? Celui-ci ne risque-t-il pas de cette façon de trouver la littérature rebutante et de restreindre sa façon de penser par le peu d'auteurs qu'il aura le temps de découvrir?

Liens utiles