Devoir de Philosophie

Marivaux L'Île des esclaves: LE TITRE L'AUTEUR LES DIDASCALIES INITIALES

Publié le 05/06/2015

Extrait du document

marivaux

Ainsi, le titre L'Île des esclaves a évoqué, pour chacun des lecteurs, un lieu particulier, singulier, vrai­semblablement peuplé d'esclaves : qui sont-ils, ces escla­ves? Des habitants? Des prisonniers? La population est-elle totalement composée d'esclaves? Principalement ou très partiellement? Voilà, peut-être, quelques-unes des questions, des hypothèses, que tel ou tel lecteur du titre a ébauchées. Le titre donc, évocateur d'un lieu, fait insensiblement glisser vers une esquisse d'événements possibles : il serait intéressant de confronter plusieurs des « scénarios « que chacun a imaginés à la seule lecture du seul titre.

Prolongements

1.  Voici quelques titres de pièces de Marivaux : lequel ou lesquels pourrai(en)t convenir aussi à L'Ife des esclaves? Vous prendrez soin de justifier votre choix.

L'Amour et la Vérité; Arlequin poli par l'Amour; La Fausse Suivante; Le Dénouement imprévu; L'Ile de la Raison; Le Jeu de l'Amour et du Hasard; L'Heureux Stratagème; Le Petit-Maître corrigé; Les Sincères; L'Epreuve; Le Préjugé vaincu; Les Acteurs de bonne foi.

2.  Cherchez dans des dictionnaires divers les défini­tions qu'ils donnent du terme marivaudage. Confrontez-les et notez leur caractère commun. Correspond-il à L'île des esclaves? Quelle(s) conclusions tirez-vous de ce constat?

3.  Comparez la liste des acteurs initiale composée par Marivaux et l'ordre d'apparition des personna‑

ges sur scène d'une part, l'ordre de leur prise de parole de l'autre. Dans sa didascalie, qu'a privilé­gié l'auteur à votre avis?

4. Un autre des seuils que franchit tout lecteur est constitué par ce qui entoure matériellement le texte même de l'auteur, et notamment sa présenta­tion, à laquelle les éditeurs accordent une grande attention pour capter celle du client éventuel : illustration de la jaquette, choix des caractères d'impression du titre et du nom de l'auteur, cou­leurs dominantes, texte de présentation sur la 4e de couverture.

Imaginez vous-même pour une édition de L'île des esclaves une jaquette : quelle illustration (photographie, reproduction picturale, dessin ori­ginal...) choisiriez-vous pour la couverture? Quel extrait significatif de la pièce placeriez-vous en 4e de couverture?

 

Par ces choix, qu'il convient de justifier, chacun exprime son interprétation de l'ceuvre et la met ainsi en valeur.

Cela est facile à vérifier particulièrement sur le mot « île «. Sont souvent associées à ce terme des images de paysages exotiques : on pourrait aisément trouver dans la publicité contemporaine les sources de cette associa­tion. En classe de français, il conviendrait d'aller plus loin et de chercher dans la littérature les « îles « que chacun connaît, pour découvrir si leurs représentations engendrent les mêmes images. Pour une étude de L'Ile des esclaves, il ne sera pas inutile de s'interroger sur la particularité du lieu théâtral choisi par Marivaux et sur la fonction de cette singularité : pourquoi Marivaux choisit-il comme lieu de sa pièce une île? Nous verrons plus loin (chapitres I et IV) l'intérêt de cette question pour une lecture pertinente de la pièce.

marivaux

« 28 PARCOURS DE LECTURE L'Île des esclaves un dictionnaire du français élémentaire -, ces mots font surgir des images variées et abondantes certes, mais qui comportent des éléments semblables, curieusement éloi­ gnés de la stricte définition du dictionnaire' . .---------------REPÈRES--------------~ DÉNOTATION/CONNOTATION Le sens d'un terme tel que chacun peut le trouver dans un dictionnaire est appelé sens dénoté. L'ensemble des représentations (idées. images. valeurs) associées à un terme constitue le sens connoté. Il varie selon l'expérience de chacun. les époques, les cultures ... Les connotations sont sou­ vent liées à des préjugés ou lieux communs forgés par la société dans laquelle nous vivons. LE TERME« ÎLE)) a pour sens dénoté « étendue de terre ferme émergée d'une manière durable dans les eaux d'un océan. d'une mer, d'un lac ou d'un cours d'eau ». Petit Robert a pour sens connoté mer. plage, sable. va­ cances. palmiers. coco­ tiers. fleurs. exotisme. rêve. liberté ... LE TERME« ESCLAVE )) a pour sens dénoté « personne qui n'est pas de condition libre, qui est sous la puis­ sance absolue d'un maître ». Petit Robert a pour sens connoté noir. chaînes, boulet. Afrique. Amérique du Nord ... »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles