Devoir de Philosophie

Proposition de lecture linéaire-Dédicace à la Reine, Olympe de Gouges, la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne Parcours - Ecrire et combattre pour l’égalité

Publié le 09/03/2022

Extrait du document

« Proposition de lecture linéaire-Dédicace à la Reine, Olympe de Gouges, la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne Parcours - Ecrire et combattre pour l’égalité. La « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen » est née d’une promesse, les députés jurent de ne pas se séparer avant d’avoir donné une constitution à la France. Le préalable en est la DDHC mais la déclaration vise à secouer le joug de la monarchie absolue, et renverser le système féodal des ordres avec l’égalité, la liberté et la fraternité comme devise. Or, cette révolution laisse les femmes dans un statut inférieur et subalterne. O de Gouges, active partisane de la révolution et de l’égalité juge qu’un combat en faveur du Droit des femmes s’impose en 1791 ! Sa démarche l’amène à rechercher une figure féminine de pouvoir et d’autorité : elle s’adresse de façon inattendue à la reine Marie-Antoinette dans une lettre adressée personnellement et qui est ensuite publiée en guise de dédicace à la DDFCitoyenne. Dans sa lettre, O de G n’occulte pas l’image dégradée de Marie-Antoinette mais elle reste une figure du pouvoir. La lettre se place sur le terrain des idées. Le droit des femmes est un nouveau combat pour la liberté, que les hommes ont omis, que des femmes de valeur entreprennent de défendre. Dans quelle mesure Olympe de Gouges exhorte-t-elle la reine à une autre révolution, tout aussi retentissante pour promouvoir le droit des femmes ? Lecture du texte De la ligne 1 à 6- Olympe de Gouges présente sa démarche comme avant tout politique. Puis l.7 à 22- Une relation d’entraide s’établit par delà les doutes et la mésestime. Enfin l.23 à la fin- Olympe de Gouges se montre exaltée et présente sa révolution sociale si radicale que la reine y trouvera l’occasion de s’amender. ********** 1er mouvement- lignes 1 à 6- Olympe de Gouges présente sa démarche comme avant tout politique. Apostrophe à la reine est déjà une provocation : « Madame » = étendard révolutionnaire. Certes O de G adresse sa dédicace à la reine mais en qualité de citoyenne s’adressant à sa semblable dans une »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles