Devoir de Philosophie

L’amour et ses techniques : L’Art d’aimer d’Ovide

Publié le 02/05/2022

Extrait du document

« L’amour et ses techniques : L’Art d’aimer d’Ovide  Dans cet ouvrage, l’image de l’amour est celle d’un sentiment complexe et le poète se propose de l’enseigner au lecteur.  Présenté comme innocent et parfaitement naturel, il impose aussi aux amoureux un soin constant pour l’entretenir et des souffrances répétées.  L’argent est pour un homme d’une efficacité incomparable tandis que pour la femme elle n’a qu’à prendre soin de son physique et faire attention à son apparence.  3 livres :  N°1 : objectif est de conseiller les hommes  N°2 : façon de faire durer une relation  N°3 : objectif est de conseiller les femmes I. L’amour un sentiment complexe Le fruit du hasard ? - Ovide reconnaît que l’amour naît parfois en des endroits inattendus Il reconnaît aussi que le hasard joue un rôle et qu’il faut savoir se montrer persévérant. Et si la séduction inclut une part de hasard, faire durer l’amour nécessite une certaine habileté  « S’il est glorieux de faire des conquêtes, il ne l’est pas moins de les garder : l’un est souvent un ouvrage du hasard, l’autre est un effet de l’art » (II. 13-14) Un véritable savoir-faire - L’amour relève d’un savoir-faire qui repose sur un ensemble de connaissances théoriques mais aussi de techniques que l’on peut perfectionner avec le temps. - L’amour est comparable à d’autres artes (voir déf)  « Aidé de la voile et de la rame, l’art fait voguer la nef agile ; l’art guide les chars légers ; l’art doit aussi guider l’amour » (I, 3-4) Un sentiment naturel et innocent - Ovide n’associe pas l’amour à un danger et encore moins à une faute Le désir amoureux est présenté comme un sentiment parfaitement naturel et innocent, il prend l’exemple des animaux  « L’oiseau a une femelle qu’il aime ; le poisson trouve au milieu des ondes une compagne pour partager ses plaisirs » (II, 481-488) - De même, l’être humain est fait pour avoir des relations sexuelles, qui ne peuvent d’ailleurs lui causer aucun tort. - Il encourage à profiter de sa jeunesse pour se livrer aux plaisirs de l’amour avant qu’il ne soit trop tard  « Tandis que vous le pouvez, et que vous en êtes encore à vos années printanières, donnez-vous du bon temps ; comme l’eau s’écoulent les années. Le flot qui ne fuit ne reviendra plus à sa source ; l’heure une fois passée est passée sans retour. Profitez du bel âge : il s’envole si vite ! » (III, 61-65) Un sentiment fragile et changeant - Dans l’Art d’aimer, l’amour n’est pas synonyme d’éternité, bien au contraire : c’est un sentiment particulièrement fragile et changeant qu’il est difficile de fixer. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles