Devoir de Philosophie

Kurzawa TS2 Victor Dissertation de philosophie Sujet : Que gagnent les sentiments à être dits ?

Extrait du document

philosophie
Kurzawa TS2 Victor Dissertation de philosophie Sujet : Que gagnent les sentiments à être dits ? Le sentiment est un état affectif que l’on porte à un objet ou à une personne, il peut être positif, comme la tendresse ou l’amitié, mais aussi négatif, comme la haine ou la jalousie. Si on échange un sentiment en vue de recevoir, le sentiment est par définition réciproque et intéressé, mais s’il ne l’est pas, peut-on en tirer un gain ? De quel genre de gain s’agit-il ? Peut-il être psychologique, matériel ? Mais peut-on dire que tout échange de sentiment soit synonyme de gain ? N’y a-t-il pas un risque de perte ? Comment un sentiment peut-il être et demeurer un gain ? L’expression des sentiments peuvent former de nouveaux liens, que ce soit l’amitié, ou l’amour, en effet ils permettent la communication avec autrui. L’amour, par exemple, s'exprime et ne repose pas dans le secret de son identité. Il est de sa nature de déborder perpétuellement la finitude de son « être sentiment ». Peut-on dire qu’il n’y a pas d’amour mutuel sans expression de sentiments de quelque...

« L'Homme est un être dont la nature est d'échanger d'abord et avant tout parce que c'est un être parlant. Or, parler, c'est communiquer, entrer en contact avec l'autre, pas seulement dans le but de leur transmettre des informations, mais surtout dans le but d'enrichir et d'élargir ses pensées, ses connaissances. Kant, dans « Qu'est-ce que s'orienter dans la pensée ? » montre que c'est l'échange et la confrontation à la pensée des autres qui nous assure de la justesse de nos propres pensées. À quoi bon penser si l’on n’est pas sûr que ce que l'on pense soit vrai et légitime ? À quoi bon aimer, si c'est pour rester prisonnier de nos propres sentiments ? Une pensée authentique suppose l'échange avec d'autres pensées que la mienne. Il montre aussi que l'ampleur de nos sentiments dépend aussi de nos échanges avec d'autres pensées. La nécessité de l’expression des sentiments de manière linguistique s'illustre de façon encore plus évidente dans les échanges culturels qui permettent une véritable ouverture à autrui. Exprimer ses sentiments , c’est donner à autrui des signes de reconnaissance. Lui dire que ce qu’il est, fait ou dit, génère en nous des émotions positives et lui donnera en retour le sentiment de remplir un rôle important dans notre vie. Eric Berne, fondateur de l’analyse transactionnelle a fait du besoin de reconnaissance , l’un des besoins fondamentaux de l’être humain. C’est l’un des principes de base dans la communication non violente. Après s’être exprimé sur les faits observés d’une situation ou d’un comportement, on peut s’exprimer sur ce que cela a entraîné chez nous comme sentiment. Exprimer ses sentiments est donc un très bon exutoire, il allège la conscience et permet à autrui de nous comprendre. Mais n’y a-t-il pas une perte à exprimer ouvertement ses sentiments ? Des inconvénients ? »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles