Devoir de Philosophie

Dans la multitude des faits psychiques, à quoi s'attache-t-on quand on dit moi ?

Extrait du document

Toute ma vie psychique semble être. ordonnée à cet idéal : à mes mus-tants de distraction, une « nouba « invisible joue à nies oreilles. Parle-t-on de « baroud e, de « spahis «, de « Légion «, c'est l'étincelle qui rallume l'inconscient assoupi. Me voilà parti pour un songe, et c'est alors devant mes yeux, le balancement des méhara sur un fond de sable.

 

Ma volonté est ordonnée à mon idéal et celui-ci demeure le meilleur stimulant de mon travail. Bien plus, cet, idéal sert de norme à mes actes et hien souvent. lorsque j'ai mal agi, je me dis : « Ce n'est pas « chic « pour un Saint-Cyrien, de se comporter ainsi 1 «

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles