Devoir de Philosophie

Despotisme (analyse et critique de la doctrine)

Extrait du document

La guerre du Kosovo a soulevé la question suivante: comment le peuple serbe, chrétien et européen, a-t-il pu soutenir un tyran, Milosevic, mis au ban de la communauté internationale?

 

Les raisons sont multiples.

 

D'abord, dans les Etats-nations relativement récents, le nationalisme peut servir de ciment et souder les citoyens à leur chef, même despotique: l'éducation démocratique ne s'étant pas faite, la liberté passe après la défense de l'identité nationale. Ensuite, à l'image des totalitarismes staliniens, le pouvoir peut systématiquement tromper les citoyens

sur sa véritable nature grâce à la propagande et au mensonge. Enfin, il faut bien admettre qu'il ne peut y avoir de despotisme sans la participation active ou passive d'au moins une partie de la population. Au premier rang de laquelle l'armée, bien évidemment, sans qui il ne pourrait pas y avoir de pouvoir effectif. Mais aussi tous ceux qui trouvent profit grâce au régime en place: familles des soldats et des dignitaires politiques, corporations de métiers, commerçants et «indépendants» populistes, etc.

« Les peuples n'ont pas les gouvernants qu'ils méritent Le propre des despotes est de conquérir le pouvoir et de s'y maintenir par la violence, contre la volonté du peuple. Les citoyens ne peuvent se soumettre à un despote que s'ils y sont contraints par la force ou s'ils sont trompés. Le despotisme est f »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles