Devoir de Philosophie

Est-il toujours illusoire de prendre ses rêves pour des réalités" ?

Extrait du document

ILLUSION (lat. illusio, tromperie; illudere, se jouer)

Gén. apparence trompeuse. Perception fausse qui naît d'une mauvaise interprétation des données sensorielles (percevoir comme brisé un bâton à demi plongé dans l'eau). Il convient donc de distinguer erreur et illusion, puisque l'erreur est l'effet d'un jugement porté à partir du témoignage des sens et peut être dissipée dans la mesure où nous en sommes responsables, alors que l'illusion persiste toujours (ex. des illusions des sens) sans pour autant nous induire en erreur. Crit. Kant appelle illusion ou apparence transcendantale l'illusion produite par la raison quand elle prétend dépasser le champ de l'Expérience et qu'elle confond les principes subjectifs de la connaissance, relatifs à notre constitution, avec les principes objectifs des choses en soi.

Réalité / Réel: Réalité: * Caractère de ce qui a une existence concrète, par opposition aux apparences, aux illusions ou aux fictions de notre imagination. * Ensemble des choses et des faits réels. Réel: * Comme adjectif : qui existe effectivement, et pas seulement à titre d'idée, de représentation ou de mot (exemple : un pouvoir réel). * Comme nom : l'ensemble des choses qui existent, le monde extérieur (synonyme : réalité).

« dont nous ne sommes pas conscients, il est dans la théorie freu­ dienne une instance psychique déterminante du point de vue de notre comportement car elle est constituée de l'ensemble de toutes nos pulsions, de toutes les envies sexuelles que nous avons refusé de satisfaire et cela depuis notre plus tendre enfance. Dans son Introduction à la psychanalyse, il propose un modèle de fonctionnement de notre appareil psychique qui rompt radi­ calement avec toutes les théories philosophiques classiques de la conscience inspirées de Descartes. Freud, en effet, distingue : 1) l'instance consciente ou le« moi» dans lequel et par lequel le sujet se représente son action et sa pensée de manière claire et distincte. 2) l'activité du préconscient où apparaissent certains éléments qui trahissent une activité inconsciente sous-jacente. 3) l'instance de l'inconscient qui se compose de l'ensemble des désirs et des pulsions sexuelles refoulés depuis la petite enfance. :Loriginalité de la théorie de Freud réside dans la conception dynamique qu'il élabore des rapports entre ces trois instances ainsi que dans la place déterminante qùil accorde à la sexualité. En effet, l'inconscient en tant que partie de notre (( psyché » influe considérablement sur la conscience et sur le préconscient . Les actes-manqués, les rêves et les névroses trouvent leurs causes et leur sens profond dans la présence en chaque individu de l'in­ conscient. Désormais le (( moi n'est plus maître chez lui ». :Linconscient se manifeste tout d'abord au niveau de notre préconscient dans les actes manqués qui révèlent le fond de notre pensée. Ainsi lorsque nous utilisons un mot pour un autre et que ce mot révèle ce que nous pensons réellement d'une personne ou d'une situation, cela relève selon Freud de l'activité de notre inconscient. Je voulais dire en parlant d'une danseuse « quelle grâce » et je dis (( quelle garce ! >~, voilà à n'en pas douter un bel exemple d'acte manqué au sens freudien qui trahit le fond de mes désirs sexuels refoulés. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles