Devoir de Philosophie

explication de texte les hommes aux tonneaux (Socrate contre Calliclès)

Extrait du document

« Partie 1   :  La  thèse  de  Socrate   :  le  bonheur  consiste  dans  la  tempérance   Nous allons voir dans un premier temps la thèse de Socrate de la ligne 1 à la ligne 15 qui affirme que le bonheur consiste dans la tempérance. Après avoir vue de la ligne 1 à la ligne 4, les deux genres de vie qui s’opposent, nous étudierons la métaphore et l’argumentation que fait Socrate afin de convaincre Calliclès de la ligne 5 à la ligne 12 . Pour finir nous nous confronterons à la façon dont Socrate conçoit une vie heureuse de la ligne 12 à la ligne 15. A) Les  deux  genres  de  vie        : ligne  1 à 4   Ligne 1 et 2 : les deux genres de vie peuvent faire références à l’Hédonisme  et  à l’Epicurisme  ou   la  pléonexie   - Hédonisme   : Doctrine qui prend pour principe de la morale la recherche du plaisir et l'évitement de la souffrance. - Epicurisme   : doctrine ayant pour objectif principal l'atteinte du bonheur par la satisfaction des seuls désirs « naturels et nécessaires » - Pléonexie : le désir d'avoir plus que les autres en toute chose - Mise en garde, correction des propos de Calliclès par Socrate (tu ne veux pas plutôt dire cela) Ligne 3 : Socrate affirme l’existence de deux types de vies bien distincts quand il dit « ces deux genres de vies » - Vie d’ordre : la vie bonne, qui mérite vraiment d'être choisie, est une vie dans laquelle on se "commande à soi-même". Tout comme dans les cités on devait obéir aux lois, dans la conduite de la vie, on doit obéir à la raison. Il ne faut pas se laisser aller à tous ses désirs et passions, mais les réprimer. C'est pour cela que les lois, morales ou politiques, existent. Pour que cette vie soit possible, il faut que l’individu modère ses désirs - Vie de dérèglement : vie qui est rythmée, dirigée et dominée par les désirs et par leurs satisfactions - Dérèglement : littéralement c’est l’action de s'écarter des règles de la morale ; le dérèglement peut aussi être le désordre dans la manière de se conduire ou d’être irrégulier, désordonné B) L’argumentation  et  la  métaphore  des  tonneaux     - Le désir est lié au manque : ce manque peut-être symbolisé par le vide présent dans le tonneau - Le tonneau : image de l’âme humaine - Désirer : c’est vouloir quelque chose que l’on n’a pas = vide dans notre âme, cette sensation nous pousse à tout faire pour combler ce manque et pour éprouver du plaisir - Le désir : conscience d’un manque que l’Homme a = dépendance à l’origine d’une souffrance et d’une absence de bonheur - Comment être satisfait totalement : modérer ces désirs, pour qu’un Homme soit heureux il faut qu’il n’ai plus de désirs - On peut peut-être faire la distinction entre deux types de désirs : → ceux matériels : des objets, désir du corps qui ne satisfont jamais durablement (la puissance, le territoire), puisqu’ils sont incomplets, d’individus en veut toujours plus »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles