Devoir de Philosophie

Faut-il combattre le fanatisme religieux ?

Extrait du document

« Mais quoi! sera-t-il permis à chaque citoyen de ne croire que sa raison, et de penser ce que cette raison éclairée ou trompée lui dictera? Il le faut bien, pourvu qu'il ne trouble point l'ordre.« Voltaire

Chacun est-il de croire ce que bon lui semble et de pratiquer son culte comme il le veut ?

« Le fanatisme religieux n'a pas à être combattu Dès lors qu'un individu, pleinement conscient de ce qu'il fait, consent à se livrer corps et âme à une pratique religieuse, dès lors que son fanatisme n'engage que lui-même, il n'y a pas lieu de le combattre. Tout individu est libre de disposer de lui-même Q ue je condamne toute forme de fa- natisme, voilà ce que me «La tolérance à l'égard de ceux qui ont des opinions religieuses différentes est si conforme à l'Évangile et à la raison qu'il semble monstrueux que des hommes puissent n'y point voir dans une si claire lu- mière.» John Locke dicte ma conscience d'homme libre et rai- sonnable. Toutefois, je n'ai pas à juger les pra- tiques religieuses de mon voisin, aussi fanatiques soient-elles, dès lors qu'elle n'engagent que lui-même. Je peux tout au plus regretter qu'il n'ait pas choisi d'autres voies, plus sages et rai- sonnables, pour donner un sens à sa vie. Tolérer reste la meilleure façon de lutter contre le fanatisme M oins je comprends les raisons du fa- natisme religieux, plus je le rends violent et ar- bitraire. Voilà qui peut se comprendre facile- ment. Etre fanatique, c'est vouloir imposer à autrui ce que je crois être vrai et juste. En m'opposant à cette atti- tude, je ne fais que la renforcer. Si, au cont- raire, je fais preuve de compréhension, si je cherche à expliquer les raisons qui poussent un homme à préférer le fa- natisme à la raison, je peux engager un dia- logue. Face au fana- tisme, la pire attitude à avoir, c'est de le condamner sans appel, sans même avoir essayé d'en comprendre ce qui le motive. Plus on condamne le fanatisme, plus on lui fournit des raisons d'exister. Systématiquement condamner le fanatisme religieux, alors qu'il n'engage qu'une personne libre et responsable de ses actes, c'est le renforcer, lui offrir de bonnes raisons de devenir encore plus intolérant. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles