Devoir de Philosophie

Hegel: la nature de l oeuvre d art

Extrait du document

hegel

Hegel

 

« Le sensible dans l’art ne concerne que ceux de nos sens qui sont intellectualisés : la vue et l’ouïe, à l’exclusion de l’odorat, du goût et du toucher. Car l’odorat, le goût et le toucher n’ont affaire qu’à des éléments matériels et à leurs qualités immédiatement sensibles, l’odorat à 5 l’évaporation de particules matérielles dans l’air, le goût à la dissolution de particules matérielles, le toucher au froid, au chaud, au lisse, etc. Ces sens n’ont rien à faire avec les objets de l’art qui doivent se maintenir dans une réelle indépendance et ne pas se borner à offrir des relations sensibles. Ce que ces sens trouvent agréable n’est pas le beau que 10 connaît l’art. C’est donc à dessein que l’art crée un royaume d’ombres, de formes, de tonalités, d’intuitions ; ces formes et ces tonalités sensibles, l’art ne les fait pas seulement intervenir pour elles-mêmes et sous leur apparence immédiate, mais encore afin de satisfaire des intérêts spirituels supérieurs, parce qu’ils sont capables de faire naître une 15 résonance dans les profondeurs de la conscience, un écho dans l’esprit. »

Questions

 

1. Dégagez l’idée principale du texte et les étapes de son argumentation.

 

2. Répondez aux questions suivantes en prenant appui sur le texte :

 

a) Pourquoi les sens « non-intellectualisés » n’ont-ils rien à faire avec l’art ?

 

b) En quoi le beau nous élève-t-il au-dessus de l’agréable ?

 

3. Qu’est-ce qui nous plaît dans une œuvre d’art ?

La nature d’une œuvre d’art est complexe. Elle est le résultat de l’activité de l’esprit et à ce titre appelle des jugements cultivés, instruits. L’esthétique est la discipline spécialisée dans la tenue de discours sur la forme et la signification des œuvres. Cependant, celles-ci s’adressent aussi à notre sensibilité. Elles ne sont pas d’ordre purement intellectuel comme une théorie scientifique. Or, l’importance de la sensibilité conduit souvent au relativisme des goûts et des couleurs car nous valorisons les réactions fondées sur nos premières impressions. L’intérêt de ce texte de Hegel est de nous inviter à ne pas nous cantonner à cette approche. Il ne s’agit pas de nier la présence de la dimension sensible mais de définir sa juste place en montrant comment l’œuvre d’art la considère. L'élucidation de ce point permettra, en conclusion, de saisir le but de l’opération artistique.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles